Les jeudis maçonniques parfois un peu moqueurs, 134

Publié par jissey
Dans Humour

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 8 décembre 2022
  • 6
    Fredoboleth
    9 décembre 2022 à 9h56 / Répondre

    Wouah putain, c’est reparti !

    Quelle décision stupide que la dissolution de la loge puteolienne d’Athanor

  • 3
    Fredoboleth
    8 décembre 2022 à 15h45 / Répondre

    L’OITAR a eu comme projet d’écrire un rituel au 20ème siècle et de limiter à 7 le nombre de degrés.

    Le témoignage de quelqu’un ayant visité une loge OITAR ou mieux pratiqué le Rite de Salomon peut-il apporter son témoignage ?

    J’ai l’idée, peut-être fausse, que c’est un bon compromis entre « loge bleue, moi vivant vous ne me verrez jamais faire des courbettes pour accéder aux hauts-grades » et « Raaah oui, avant le 33ème ou 99 degré c’est bien le minimum pour triturer subtilement l’esprit du rite »

  • 2
    Luciole
    8 décembre 2022 à 13h41 / Répondre

    Où est le mal de travailler d’autres points de vue sur la FM? C’est sans fin heureusement.

  • 1
    Anubis Rê
    8 décembre 2022 à 10h07 / Répondre

    Très juste, merci Jissey.
    De mon point de vue, il ne s’agit ni de critiquer les degrés à côté du grade de Maître, ni de prétendre qu’ils ne servent à rien.
    Il s’agit simplement de les remettre à leur place : à côté et non au-dessus.
    Et surtout bien garder à l’esprit que les trois rituels bleus contiennent toute la maçonnerie, les travailler en profondeur sera bien plus instructif et moins subjectif que les degrés.
    Dès lors la réflexion prend tout son sens.

    • 4
      JMB
      8 décembre 2022 à 18h29 / Répondre

      1- Anubis alias Désap
      Entièrement d’accord avec toi pour une fois !
      Comme quoi effectivement « il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ! »

      • 5
        Anubis Rê
        9 décembre 2022 à 8h41 / Répondre

        4 – pour cela il te faudrait renier l’article scélérat de la GLUA qui me juge profane.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous