Les Loges du Grand Orient de France potentiellement accessibles aux femmes (mise à jour)

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 14 avril 2010
Étiquettes : , , , , , ,
  • 78
    Dravot
    19 avril 2010 à 13h51 / Répondre

    Je n’ai malheureusement pas de livre de Pierre Dac sous la main pour y puiser une répartie à défaut de la trouver moi-mêle mais supprimer les obédiences, non. Vivre en dehors d’elles, cela peut se concevoir.
    En ce qui concerne la règle commune, il me semble que le respect des décisions de justice en fait partie.
    Pour le reste, on m’a toujours présenté la maçonnerie et les maçons comme des modèles d’écoute et de la tolérance, il semble, à vous lire qu’à toute règle il faut une exception.

  • 77
    JB31
    19 avril 2010 à 9h25 / Répondre

    Dravot dit:
    « …Ainsi tout le monde est libre…de choisir, sans empiéter sur les prérogatives du voisin.
    Ca me semble tellement couler de source que je ne vois pas pourquoi il y a un tel débat « 

    Banco Dravot et poursuivons le raisonnement:
    Tout le monde est libre alors la conclusion s’impose: supprimer les obédiences.
    Non? Vous ne voulez pas ?
    mais alors tout le monde n’est pas libre, il y a bien une règle commune.
    S’il y a règle commune la moindre des choses est de la respecter.

    Comme les choses sont difficiles dans ce monde n’est il pas cher Dravot ?

    permettez moi de citer Pierre Dac FM et résistant.
    « rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant »

  • 76
    Dravot
    19 avril 2010 à 0h31 / Répondre

    (ex rastapopoulos) : « un Maçon libre dans une loge libre » dites vous. Très bien, l’argument peut se retourner. Pour ma part, je n’ai pas spécialement envie d’être dans une loge mixte. Mais je ne vois pas au nom de quoi, j’interdirais aux Frères d’à côté de le faire.
    Ainsi tout le monde est libre…de choisir, sans empiéter sur les prérogatives du voisin.
    Ca me semble tellement couler de source que je ne vois pas pourquoi il y a un tel débat.

  • 75
    zorba06
    17 avril 2010 à 12h39 / Répondre

    « Un Conseil de l’Ordre couché et quelques Conseillers ratés de la politique et de la vie sociale, beaux parleurs, tentent de s’emparer du GODF, voila la vérité. « 

    ainsi qu’un GM condamné pour escroquerie à la Sécurité Sociale et qui n’a plus le droit d’exercer…

    Quant on a un voyou à la tête, le corps suit…

  • 74
    zorba06
    17 avril 2010 à 12h33 / Répondre

    « Une bonne occasion de changer tous ces rituels désuets et de devenir enfin moderne. « 

    ????: quel intérêt d’aller en maçonnerie alors?

    autant aller au Rotary ou au Lions…

  • 73
    zorba06
    17 avril 2010 à 12h31 / Répondre

    « Renseignements pris auprès d’un « ancien canari » du GODF, il me dit que ce sont chacune des loges par décision « ministérielle » qui décideront chacune de l’initiation éventuelle de femmes, mais il rajoute: le GODF ne deviendra pas pour autant une obédience mixte…!
    Quel paradoxe ! Quelle circonvolution…
    Inimaginable mais vrai ! « 

    Celà ne change strictement rien: je m’explique…

    Une loge vote pour rester masculine et n’accepter de femmes (jusqu’à ce jour) du DH ou de la GLFF que lors de tenues communes bien spécifiques. ça se passait souvent comme ça d’ailleurs…

    Une loge voisine choisit la mixité et vient par militantisme la visiter: elle doit l’accepter. CQFD, et se retrouve donc mixte sans le vouloir:

    l’adage un maçon libre dans une loge libre n’existe plus au GO.

  • 72
    CATALI
    17 avril 2010 à 7h58 / Répondre

    Et bien dites-moi, ça rigole pas avec certains! il a du pain sur la planche à bascule!
    Et comme l’expression des uns et des autres ne peut, a priori, être remise en cause – a priori donc il vaut mieux fermer sa…. , comment dire? zut, je ne trouve plus le mot………..JB31 aidez-moi!

  • 71
    René
    17 avril 2010 à 4h01 / Répondre

    Égalité ne veut pas dire identique. Et il semble qu’on s’emploie à faire la mathématique du « plus petit commun dénominateur ».

    Les femmes auraient, à mon avis, beaucoup plus d’avantages a créer leur propres obédiences et je dirai même plus; leur propre Ordre initiatique , en extirpant les symboles qui ne leur collent pas à la peau.

    Un ordre féminin utilisant la psyché qui lui est propre. Utilisant non pas les outils des tailleurs de pierres, qui est plutôt masculin, mais celui de Vénus. Les symboles de Gaïa.

    En fait certains d’entre-vous qui méprisez les Nord-Américains auraient beaucoup a apprendre d’eux. L’Ordre de l’Étoile Orientante pour les femmes, Les Filles du Nil pour les jeunes filles, l’Ordre de Molay pour les jeunes garçons et les Shriners …. Bref, la famille maçonnique est beaucoup plus ouverte en Amérique qu’elle peut l’être en Europe !

    Vous essayer de créer un club de foot qui permet aux femmes et aux hommes de jouer dans la même équipe. Essayez donc plutôt de créer des sports qui peuvent se jouer mixtes, sachant que d’autres ne le pourront jamais.

  • 70
    Scribe
    17 avril 2010 à 1h48 / Répondre

    Je ne sais pas trop quoi dire quant à ce sujet. Je pourrais me réfugier dans l’argument suivant : je ne suis pas au GODF et les décisions du GODF ne me concernent pas. Mais ce serait là une solution de facilité bien loin de valeurs maçonniques dont celle du travail dont découle l’introspection. Au risque de heurter certains esprits progressifs, je suis désolé pour cette vieille obédience qu’est le GODF de cette décision de justice. En disant cela, je ne remets pas en cause les franc-maçonneries féminines et mixtes qui ont leur légitimité tant historique que philosophique (j’ai même tendance à dire que les soeurs travaillent mieux que nous … et je suis sincère !) mais je pense que le GODF franchit une nouvelle étape vers le club-service. Non, s’il vous plaît, ne réagissez pas tout de suite à la provocation et lisez ce qui va suivre. Si je méconnaissais cette obédience, j’aurai été pessimiste mais, heureusement, le peu de liberté dans les loges permettent à certaines de bien travailler, de travailler comme des francs-maçons. Or, j’ai l’impression que ces loges qui gardent encore le souci d’effectuer convenable le rite, de travailler (un peu) sur les symboles, de s’interroger sur le sens de l’existence, de questionner le social, deviennent de plus en plus minoritaires. Alors oui, on peut initier des femmes maintenant. Tant mieux à vrai dire ! Mais à quand initiera-t-on un peu de sérieux, rien d’ostentatoire, qu’on arrêtera de faire des « communiqués de presse » ridicules, qu’on comprendra enfin le terme « d’égalité » par celle des qualités et non des conditions. En cela, je trouve que ma maçonnerie « traditionnelle » bien plus progressiste que le GODF.

  • 69
    JB31
    16 avril 2010 à 22h50 / Répondre

    Niveau écrit:
    « La question que l’on doit tous se poser maintenant est : si le GODF n’existait pas, s’il était créé aujourd’hui avec les mêmes orientations, accepterait-il les femmes comme membres à part entière ? La réponse me semble évidente.. »

    Je m’étais promis ne ne plus intervenir sur ce sujet tant il me semble absurde au regard de la question de la gestion du GODF, de son essence, de sa nature.
    Le Pb de la mixité fait ressortir autre chose de plus essentiel que la mixté:
    La gestion de notre ordre, les pouvoirs, le rôle de la coterie de certains intrigants, anciens GM: Philippe Guglielmi  » le capitaine » qui réclamait il y a peu un convent extraordinaire , se prenant toujours pour un faiseur de rois alors qu’il n’est que de peu, même pas un traineur de sabre, mais socialiste intriguant et suffisant (voir sur Google). Je ne parle pas de son acolyte Bauer que tout le monde connait tant il en fait.

    Alors mon pauvre « Niveau » vous êtes complètement à coté de la plaque comme disent mes petits enfants.
    Vous n’avez pas vu qu’il s’agit de transformer le GODF en « un corps intermédiaire de notre République » comme l’écrivait Guy Arcizet au nom du Conseil de l’Ordre.
    J’ai la lettre. Et je la publierai au besoin puisque vos méthodes de relais dans les media l’impliquent . J’ose penser que vous ne vous en offusquerez pas !
    Encore que la méthode de la victimisation du coupable soit bien connue (voir Pascal Brukner: « la tentation de l’innocence » j’ai oublié l’éditeur .. désolé)

    Ca signifie quoi  » faire du GODF un corps intermédiaire de la République »?

    Hé bien : faire du GODF un système politique, syndical ou un lobby mais certainement pas une association initiatique où l’Homme est au centre respectant l’autre.
    Mais regardez les, mon ami, ces ratés de la politique, ces intrigants, ces portes paroles auto-proclamés ou désignés par un GM omnipotent et qui se répandent de partout.
    C’est ça la maçonnerie ?
    Mais vous voulez rire mon ami.
    Au fait : avez vous conscience, savez vous que la maçonnerie universelle ne se résume pas au GODF ? Et ce, quoique essayent de le faire croire justement ceux qui veulent transformer notre obédience en « corps intermédiaire de la République ».
    Et pour en revenir à votre phrase que je citais au début: « si le GODF n’existait …  » et bien mon pauvre ami il serait impossible à créer aujourd’hui voilà la réponse.
    Réfléchissez un instant.
    Où est la démarche initiatique dans ce que vous évoquez?

  • 68
    niveau
    16 avril 2010 à 19h48 / Répondre

    J’ai beaucoup de respect pour toutes les opinions, pourvu qu’elles viennent du coeur, et qu’elles ne soient donc pas haineuses, mais quelque chose m’interpelle…

    Au Convent 2009 du GODF, une majorité de Loges a voté pour modifier l’article I de la Constitution du GODF, pour y ajouter la phrase « Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité. »

    Or la non-distinction hommes-femmes est partie intégrante de la Laïcité. Et il ne saurait y avoir plusieurs Laïcités, une Laïcité pour les autres, et une Laïcité masculine pour le GODF.

    Lorsque le GODF a été créé, il n’y avait pas de femmes tailleurs de pierre, pas de femmes médecins, pas de femmes avocates, et pas de femmes ministres ! Il y a maintenant des femmes tailleurs de pierre, des femmes médecins, des femmes avocates, et des femmes ministres, et qui s’en plaint maintenant ? Les écoles à l’époque n’étaient pas mixtes, et la société était bien différente !

    Bref, poussée par certains, la société a bien changé, et elle a de fait entraîné les autres.
    Ce mouvement en avant ne cesse jamais, et tant mieux.

    Certes, il est difficile de changer les habitudes, et je n’en veux pas à ceux qui veulent continuer à travailler entre hommes. Mais c’est une contradiction par rapport au GODF qui est adogmatique, travaille sur de nombreux sujets de société et attache une importance fondamentale à la Laïcité. La situation est bien sûre différente à la GLNF et la GLDF qui ont d’autres orientations.

    La question que l’on doit tous se poser maintenant est : si le GODF n’existait pas, s’il était créé aujourd’hui avec les mêmes orientations, accepterait-il les femmes comme membres à part entière ? La réponse me semble évidente…

    Nous avons tous plus ou moins de contradictions, mais quand cela atteint un seuil trop élevé, il faut en prendre conscience et soit en tirer les conséquences (comme Alain), soit essayer de les résoudre.
    Je ne pense pas qu’il y ait d’absolu vrai/faux, je pense qu’il y a ceux qui se remettent en question, et ceux qui remettent tout ce qui ne leur convient pas en question, sauf eux-mêmes.

  • 67
    Henri
    16 avril 2010 à 16h11 / Répondre

    C’est arrivé et ce n’est pas du tout choquant. Sans rentrer dans des considérations qui souvent frisent l’absurdité, les femmes ont leur place partout en FM, d’ailleurs la théorie qui dit que les femmes ne sont pas initiables car le rituel est avant tout masculin ne veut rien dire.
    Un exemple: en 1735 un texte concernant les femmmes disait : » les femmes en sont exclus, mais ce n’est qu’à cause des effets que leur mérite ne produit que trop souvent entre les meilleurs frères » Vous m’en direz tant !
    Tout celà est fini bien heureusement, et le cheminement mixte initiatique a encore franchi un pas….et je crois que ce n’est pas fini.

  • 66
    fluo
    16 avril 2010 à 15h40 / Répondre

    @Alain : tes propos sont empreints d’une grande sagesse, mais permets-moi de te dire, en toute fraternité, que je ne partage pas ton avis : je préfère le Laphroaig au Talisker, comme quoi tout n’est que question de goût….

  • 65
    Alain
    16 avril 2010 à 15h19 / Répondre

    Cet étalage sur la place publique me met mal à l’aise. Que dis-je étalage. Crêpage de chignons.
    En plus je ne vois pas de problème particulierement insurmontable ici.

    J’avais dit à un frère, il y a plus de 20 ans, j’étais plus mince à l’époque, que si le GODF devenait mixte je changerai de crèmerie. Comme quoi le débat ne date pas d’hier les amis.
    Maintenant que je nous voyons arriver ce jour à chacun doit assumer ses choix, c’est tout.
    A moi de transfomer mes paroles en actes, sans haine ni rancoeur, car nous avons la chance de vivre dans un pays. ou le choix et la liberté ne sont pas des vains mots quand même. Un maçon libre, une loge libre, c’est la base me semble-t-il.
    Et honnêtement, je ne pose pas mon choix comme un exemple à suivre, je m’en fous
    Je suis même pas sur d’avoir raison mais quand je m’engueule avec moi même, je rêgle ca chez moi. Avec un petit verre de Talisker, tant qu’à faire.
    Ceci dit le débat est intéressant mais il est vrai que la teneur de certains propos, sous couvert d’anonymat sont à pleurer. Surtout en ce lieu.

    Voila.
    Bon je retourne écouter la mer
    Amitiés à tous

  • 64
    fluo
    15 avril 2010 à 22h48 / Répondre

    Que le GO soit « officiellement » mixte ou non, c’est vraiment le cadet de mes soucis (pour ne pas faire de jeu de mots….). Et si des femmes profanes choisissent le GO plutôt que ma petite obédience mixte, tant mieux, pourquoi se tirer la bourre aux adhérent(e)s, l’essentiel est le travail en loge, aussi petite soit-elle. Je rejoins les propos d’Irène, et j’y adhère pleinement…

  • 63
    Fil Vert
    15 avril 2010 à 21h03 / Répondre

    Renseignements pris auprès d’un « ancien canari » du GODF, il me dit que ce sont chacune des loges par décision « ministérielle » qui décideront chacune de l’initiation éventuelle de femmes, mais il rajoute: le GODF ne deviendra pas pour autant une obédience mixte…!
    Quel paradoxe ! Quelle circonvolution…
    Inimaginable mais vrai !

  • 62
    Irène
    15 avril 2010 à 20h35 / Répondre

    Je viens de prendre le temps de lire les échanges (les polémiques?).
    Cela m’a rendu bien triste.
    Ce n’est pas comme cela que je vois la Franc-Maçonnerie, ni l’esprit maçonnique fait à la fois de rigueur, de tolérance, d’analyse pesée et mesurée, passée par les trois filtres de Socrate, et surtout d’amour fraternel, d’amour tout court.
    Si déjà chaque Obédience, chaque Loge, font leur travail, avec les hauts et les bas, c’est bien.
    Et pourquoi irais-je juger de ce qui se passe à coté sans voir ce qui dérape chez moi et en moi?

    Mes Frères (et Soeurs, mais elles sont muettes devant vos débordements), si je n’avais pas depuis 25 ans la foi bien accrochée, vos propos m’inciteraient à me demander si la véritable Franc-Maçonnerie universelle et la concorde existent.
    Si j’étais une profane, je me garderais bien de solliciter l’entrée.

    Retournons œuvrer dans nos Loges, on n’en œuvrera que mieux à l’extérieur, sans passion et avec fraternité.
    Irène

  • 61
    CATALI
    15 avril 2010 à 13h55 / Répondre

    peut-être y aura-t-il du mouvement et c’est bien normal – promesse d’un équilibre nouveau évidemment – l’important étant l’équilibre.
    Il est vrai que de grands et sages zézéléanalystes s’emparent de cet argument « qui veut faire peur « . Mais bon, les choses pourront (ou pas) bouger et alors? de quoi parle-t-on exactement?

  • 60
    fouche
    15 avril 2010 à 11h49 / Répondre

    Ces disputes sont extraordinaires ! Pourtant, nul ne songe à dénier aux femmes le droit d’être initiées !

    Une question importante se pose mais n’a pas été abordée: la nouvelle place du GODF mixte dans le paysage maçonnique. Et aussi que va devenir le DH ?? La loi de la gravitation est ainsi faite que ce sont les grosses structures qui attirent à elles les autres corps (célestes?). Donc les femmes profanes ne vont elles pas se détourner du DH pour venir au GODF ?

    La parole circule…

  • 59
    CATALI
    15 avril 2010 à 7h35 / Répondre

    Que l’ambiance semble bonne!,.. …ça donne envie.
    Cela dit, je réitère la différenciation d’appellation, qui est loin de manquer de sens:
    Le GO ne serait plus un obédience masculine puisque des LL mixtes et peut-être féminines pourront s’y déployer.
    Le GO ne serait pas une obédience mixte puisque les 2 autres propositions pourront s’y déployer
    Le Go (attention ça va faire mal au cœur des intégristes!) …ne serait pas une obédience féminine puisque les 2 autres propositions etc…
    Le GODF serait une Obédience maçonnique , juste ça – pas mal non? – plus de nom à rallonge.
    De plus, l’argument parmi d’autres, mais qui revient de façon récurrente, selon lequel, il est énoncé; je cite: « qu’elles aillent ailleurs, il y a des structures faites pour elles, le choix existe! »- deviendrait obsolète – et rien que pour cela il me semble que l’air deviendrait léger et passerait d’autant mieux entre les colonnes.
    Et si l’un ou l’une d’entre nous était perdu, où le retrouvions-nous hein?

  • 58
    Fil Vert
    14 avril 2010 à 23h21 / Répondre

    Je ne crois pas à cette nouvelle…
    Ton ami Philippe

  • 57
    Rethy
    14 avril 2010 à 17h19 / Répondre

    Nous sommes une vingtaine de frères et sœurs qui nous réunissons une fois par mois chez l’un ou l’autre en fournissant chacun l’une ou l’autre gâterie ou boisson depuis vingt-cinq ans. Chaque réunion comporte un exposé de trois quarts d’heures suivit d’un débat. Nous terminons l’après-midi dominicale par une bouffe dans un restaurant proche. Une fois par an nous organisons un voyage en rapport avec nos thèmes de réflexion ainsi qu’un vrai solstice. Nous n’avons besoin d’aucun décor, ni de temple, ni de rituel. En fonction des sujets abordés nous accueillons parfois des profanes qui souvent sont initiés dans l’obédience qui leur convient le mieux. Nous ne sommes pas une loge sauvage parce que nous appartenons à des ateliers de différentes obédiences (GLB, GOB, DH, GLFB). Je puis vous dire que nous nous portons très bien sans GM ni OD et que la fraternité qui nous unit est sincère et solide sans convent ni assemblées générales d’aucune sorte.

  • 56
    JB31
    13 avril 2010 à 23h44 / Répondre

    à Ronan et j’arrêterai là,
    mon pauvre ami vous en faites vraiment trop. Vous pouvez vous tortiller dans tous les sens, votre raisonnement est mauvais , pauvrement mauvais. Qui a ouvert au public ? qui parle sur les radios , les télés et autres media? vos petits copains, alors qu’à l’heure où j’écris ce message la décision de la CSJM n’est toujours pas publiée dans l’intranet du GO. Et cela ne vous trouble pas ?;
    Mon pauvre ami vous nous fatiguez par vos arguties, vos raisonnements de révolutionnaires en chambre. On le sait que vous êtes dans « l’écurie » des putschistes.
    Et on connait la théorie du ver dans la pomme … on sait bien qu’il s’y engraisse le ver.
    On est allé à l’école avant vous et nous y avons appris cette chose extraordinaire: la curiosité intellectuelle , la promotion par le travail, le respect de la liberté, les valeurs de la laïcité, l’exigence de la contrainte qui rend libre.
    On y a étudié l’histoire et l’on sait ce qu’est la coup d’Etat du 2 décembre. On nous a appris apprécier le littérature et même pour les scientifiques , corps auquel j’appartiens, on connait la valeur du doute philosophique.
    Toutes valeurs hautement méprisées par vous aussi qui êtes à la mode du rejet de Madame de Lafayette. Le peuple doit être ignare n’est ce pas ? Collusion objective des totalitarismes.
    Vous mon pauvre ami, vous hurlez vos droits et dans ce bruit imbécile vous vous croyez libre.
    Pauvre ami je vous pleins très sincèrement d’être aliéné a quelques poncifs, à ces vieilles lunes.
    Je ne vous souhaite qu’une chose c’est d’être enfin debout si vous en avez le courage. De vous redresser, d’essayer de vous grandir … tentez donc l’aventure vous verrez c’est une expérience intéressante.
    Mais pour cela, il faut savoir quitter la meute et connaitre la modestie. Paradoxe ? non mon pauvre ami: Initiation.

    (…)

    à EMEREK:
    j’espère te retrouver un jour dans d’autre conditions, et sur d’autres sujets. Faisons ce que l’on doit n’est ce pas ? (…)

  • 55
    Ronan
    13 avril 2010 à 22h05 / Répondre

    Il y a deux ans que ce débat sur la « masculinisation » du GODF a été ouvert, et tranché à deux reprises avec une majorité écrasante en faveur du statut quo : pas touche au RG !
    La messe est dite, et bien dite !
    Evitons le ridicule de rouvrir la plaie et d’exposer cette querelle en public pour finir – de toute façon – par une condamnation infâmante devant la justice profane, française ou européenne, et la réintégration manu militari des LL « coupables » et de leurs membres, masculins et… féminins.

    Après tout, en quoi la simple liberté des Loges peut-elle ainsi faire paniquer quelques FF ?

    Chaque loge décidera de son sort : est-ce si inquiétant pour certains ? Ils doivent se sentir alors bien fragiles, pour afficher des réactions aussi disproportionnées, aussi ridiculement disproportionnées face à un changement qui peut apparaître cataclysmique vu de l’extérieur mais qui n’aura dans les LL que des conséquences sommes toutes minimes et parfaitement prévisibles : celles qui étaient mûres pour la mixité adopteront des SS et initieront des femmes, les autres non (et ce sera la plupart). De nouvelles LL mixtes apparaîtront dans bien des Orients pour offrir à chacun un véritable choix. Et c’est tout !

    Alors, encore une fois, que craignent nos Cassandre ?
    Que soit entamé leur petit équilibre instable, basé sur la mise à l’écart des femmes pour conjurer leurs terreurs enfantines et leurs névroses mal négociées ?

    Nous verrons bien ce qu’il adviendra au Convent, mais je suis plutôt serein car la seule chose qui a pu pousser notre GM à passer à la postérité de cette manière (« feignons d’être l’instigateur de ce que nous ne pouvons éviter ») est la certitude, à travers les remontées des régions par les Conseillers de l’Ordre, qu’une majorité de plus en plus forte se dessinait en faveur de la liberté des LL… Alors, espérer que ces mêmes LL, enfin libérées, votent au Convent le retour de leurs chaînes : un espoir aussi vain qu’enfantin !

  • 54
    fouche
    13 avril 2010 à 11h52 / Répondre

    De tous ces messages, un seul dit la réalité du « droit maçonnique » et présente les choses de façon rigoureuse: celui du 10 avril de Fox7ans.

    Coup d’état ? Non ! simplement, les 6 loges « dissidentes  » (et qui ne le sont plus) refusant de proroger le protocole d’accord qui maintenait le « statut quo » jusqu’au convent, ont décidé d’aller au clash, sachant que, en cas de sanctions disciplinaires, une action devant les juridictions profanes avait toutes les chances de succès, dès lors que le GODF aurait été incapable de montrer l’article de la Constitutionou du RG qui fermait aux femmes les portes de l’association.

    Si notre GM était effectivement hostile à la mixité, il a donc fait une grave erreur en ouvrant la boîte de Pandore dans ces conditions et en répondant au défi qui lui était lancé.

    Mais il faudra bien un jour que le débat ait lieu au convent sur une proposition de modification du GR prévoyant la « masculinité ». Alors la question sera définitivement tranchée, mais il faut reconnaître que ce débat ne se présente pas dans de bonnes conditions de sérénité…

  • 53
    JB31
    13 avril 2010 à 10h03 / Répondre

    Je me permets de suggérer aux Frères qui en ont la possibilité de lire sur le forum de l’intranet du GODF les commentaires sur ce sujet. Un d’entr’eux favorable à la mixité me parait en effet particulièrement refléter les sentiments que soulève chez beaucoup de Frères cette décision de Lambicchi de saisir la CSJM et fait une analyse de la décision de celle-ci qui ne manque pas de pertinence .Qui pourrait édifier certains qui s’illustrent ici par leur activisme anti-démocratique au nom de la démocratie dévoyant ainsi ce principe et ce par solidarité politique et sans aucun doute d’appartenance à « la firme » comme l’on dit à l’UMP ou « aux écuries » au parti socialiste.Il est vrai que nombre de Francs-Maçons ont une habitude de ces méthodes pour avoir été ou être encore dans ces réseaux là. Comme M Contremoulin qui fort honnêtement ne s’en cache pas. Habilement il est vrai car son Blog perso, sa gestion du GODF sur Facebook, comme son nom sur Google ne le rendent pas inaperçu.Mais d’autres aussi . Je le cite car son intervention sur France-inter n’est pas non plus passé inaperçue et c’était sans doute le but poursuivi. Partant du vieil adage: Si on ne se fait pas remarquer qui voulez vous qui vous remarque n’est ce pas ?Le reproche que je fais ici, c’est que ces gens là ne se sont pas départis de ces malheureux réflexes profanes et sont donc entrain de « profaniser » la Franc-Maçonnerie. (ce néologisme me paraît correspondre tout à fait à leurs actions).Et cela est insupportable.

  • 52
    JB31
    13 avril 2010 à 8h12 / Répondre

    Voici un commentaire publié dans le forum interne du GODF que tout Maçon du GO peut lire.
    Ce commentaire que je cite in-extenso est signé par d’un pseudo (n’en déplaise à M Contremoulin) peut, peut être faire réfléchir, non pas ceux qui font partie des écuries politiques montant aux créneaux depuis ma première intervention, ceux là on les lit tout au long de ce sujet ( n’est ce pas Ronan ? et Compagnon63 ?) mais les FF MM . Oui ceux qui appartiennent à La Maçonnerie comme le dit si bien Emerek.

    Voici donc ce texte:
    Mes Très Chers Frères

    Une petite précision avant d’exposer mon point de vue sur la décision de la
    CSJM et les conséquences qu’en tire le Conseil de l’Odre :
    Je suis favorable à la mixité, (ma Loge, à une légère majorité, y est
    également favorable) et j’ai voté dans ce sens au Convent de 2008 où j’étais
    délégué de ma Loge.)

    Fondamentalement, le problème posé par le jugement de la CSJM me semble être
    celui de l’esprit de Justice en opposition à celui de « formalisme juridique
    » (ou encore : juridisme)
    L’Esprit de Justice, c’est de ne pas se contenter de noter la présence ou
    l’absence de mots dans un texte, mais de les situer dans leur contexte, en
    l’occurrence leur contexte historique (3 siècles de cette « coutume » ont
    tout de même du poids, ne sont pas sans signification juridique !), en
    tenant également le plus grand compte ( nous sommes Francs Maçons ) de
    l’Esprit de Fraternité. Sans oublier de peser, Esprit de Responsabilité
    oblige, les conséquences des décisions prises …
    Pour au moins ces raisons, la décision de la CSJM est, à mon avis, une
    profonde erreur. Car il s’agit là d’une décision qui, sur le fond, relève du
    Convent et du seul Convent. Et qui plus est, d’un Convent qui doit se tenir
    dans à peine 4 mois !
    A l’extrême rigueur, La CSJM pouvait certes constater que, formellement,
    rien n’interdit explicitement aux Loges d’initier des Femmes, mais elle
    n’aurait jamais dû en conclure :  » l’obédience doit régulariser la situation
    des 6 Femmes initiées depuis 2008 « . Car il n’y a pas de lien causal
    automatique entre ces deux parties de la phrase. La CSJM aurait dû prendre
    en considération que durant ces fameux 3 siècles, cette initiation ne
    faisait pas partie de notre fonctionnement, posait le problème du contenu
    explicite de notre Constitution et du Règlement Général, et renvoyer en
    conséquence la décision au Convent, c’est à dire se déclarer incompétente
    sur ce point.
    En réclamant la régularisation des Femmes initiées, la CSJM passe outre la
    décision contraire prise par le dernier Convent, et méprise ainsi la
    position de milliers de Frères, faisant prévaloir la provocation d’à peine 6
    Loges sur plus d’un millier qui ont respecté notre Constitution quelle que
    soit par ailleurs leur point de vue sur la mixité.
    Notre démocratie est donc pour le moins bafouée !
    La CSJM « oublie » là également qu’elle même n’a contesté la décision du
    dernier Convent de refuser la mixité que sur la forme (vice de procédure) et
    non sur le fond. Elle prononce ainsi un jugement contradictoire avec son
    jugement antérieur qui renvoyait justement le problème au Convent de
    Septembre!
    On a là une justice que je qualifierai ici de « Justice girouette »
    irresponsable et anti démocratique.

    Pour ce qui est du Conseil de l’Ordre et du Grand Maitre, il est
    incompréhensible et surtout injustifiable qu’ils aient accepté une telle
    décision. A ma connaissance, le Règlement Général leur permettait au moins
    de faire appel.
    En  » se retranchant » ainsi derrière la décision de la CSJM, Ils se montrent
    peu dignes de la responsabilité dont ils ont la charge. Ils montrent leur
    difficulté (incapacité ?) à gérer la situation crée par les 6 Loges
    provocatrices.
    Face à leur dernière provocation – le refus de continuer à respecter le
    statu quo du protocole signé par elles, et décider d’initier à nouveau des
    Femmes sans attendre la décision du Convent de Septembre – le Conseil de
    l’Ordre n’aurait jamais dû saisir la CSJM (du fait de son incompétence sur
    ce problème), mais attendre sagement la décision du Convent (c’est à dire à
    peine 4 mois à attendre !! ) et là, la situation enfin clarifiée ( c’est du
    moins à espérer …) prendre des sanctions.
    Deux cas seraient alors à distinguer :

    – Vote de la mixité par le Convent : la sanction pourrait aller du simple
    rappel à l’ordre fraternel sur ce qu’est la démocratie et l’esprit de
    justice dans notre Organisation, au blâme éventuel pour leur comportement
    provocateur et anti démocratique. Car la Fin ne justifie pas les Moyens.
    – Rejet de la mixité par le Convent : je ne vois alors pas d’autre solution
    que leur exclusion pure et simple si ces Loges n’orientent pas les Sœurs
    initiées par leurs soins dans les obédiences adéquates.

    Voilà.
    Mais maintenant, il va nous falloir gérer la nouvelle situation ainsi créée
    par une Décision anti démocratique prise par une Direction Bureaucratique
    (Conseil de l’Ordre et CSJM confondues).
    Il va nous falloir une grande sagesse, et beaucoup d’esprit fraternel pour
    faire face aux retombées d’un Convent dont il serait miraculeux qu’il ne
    soit pas des plus houleux !

    Fraternellement

    Baghio’o

    Fin de citation

  • 51
    Ronan
    13 avril 2010 à 0h11 / Répondre

    Sacré Emerek… Ce qui est kafkaïen est l’agitation de certains bons esprits pour jeter le trouble sur une décision transparente.
    Rappelle-moi le pourcentage des LL qui ont voté CONTRE la masculinisation du GODF au deux derniers Convents (avec une totale incohérence par rapport à l’autre vote concernant l’admission des femmes) ?
    Et tu comptes sur ce Convent 2010 pour renverser le mouvement ?
    Il ne t’es pas apparu que l’actuel GM, dont tout le monde savait qu’il n’était pas « chaud bouillant » à l’idée de la mixité (même s’il a tjs veillé à ne rien laisser paraître qui puisse objectivement le classer dans l’un ou l’autre camp), a joué cette carte sous la pression croissante des LL qui en ont ras le sautoir de la tutelle et veulent simplement décider par elles-mêmes, librement, de leurs adhérent(es) ?
    C’est aussi bête que cela : le courant est puissant, il est devenu impossible à endiguer. Alors, plutôt que de s’arcbouter, notre pragmatique GM a choisi de passer à la postérité comme celui qui aura ouvert le GODF aux femmes : « Ne pouvant aller contre, feignons d’en être l’instigateur ».
    Si tu comptes sur le prochain Convent pour renverser la vapeur, tu risques une sacré désillusion. Tu sais que tu seras bien accueilli à la GL ? Pas assez dogmatique ? Alors, il te reste la GLNF, au RER. Tu devrais être peinard côté mixité pour encore quelques années.
    Fraternellement (quoique…).

  • 50
    Ronan
    12 avril 2010 à 23h42 / Répondre

    Sacré Emerek… Ce qui est kafkaïen est l’agitation de certains bons esprits pour jeter le trouble sur une décision transparente.
    Rappelle-moi le pourcentage des Loges qui ont voté CONTRE la masculinisation du GODF au deux derniers Convents (avec une totale incohérence par rapport à l’autre vote concernant l’admission des femmes) ?
    Et tu comptes sur ce Convent 2010 pour renverser le mouvement ?
    Il ne t’es pas apparu que l’actuel GM, dont tout le monde savait qu’il n’était pas « chaud bouillant » à l’idée de la mixité (même s’il a tjs veillé à ne rien laisser paraître qui puisse objectivement le classer dans l’un ou l’autre camp), a joué cette carte sous la pression croissante des Loges qui en ont ras le sautoir de la tutelle et veulent simplement décider par elles-mêmes, librement, de leurs adhérent(es) ?
    C’est aussi bête que cela : le courant est puissant, il est devenu impossible à endiguer. Alors, plutôt que de s’arcbouter, notre pragmatique GM a choisi de passer à la postérité comme celui qui aura ouvert le GODF aux femmes : « Ne pouvant aller contre, feignons d’en être l’instigateur ».
    Si tu comptes sur le prochain Convent pour renverser la vapeur, tu risques une sacré désillusion. Tu sais que tu seras bien accueilli à la GL ? Pas assez dogmatique ? Alors, il te reste la GLNF, au RER. Tu devrais être peinard côté mixité pour encore quelques années.
    (…)

  • 49
    EMEREK
    12 avril 2010 à 22h27 / Répondre

    Bâton ,lunettes et lanterne…

    Le feu est donc au vert pour des initiations féminines au GODF…certaines étaient envisagées et vont être pratiquées rapidement car le temps presse avant le convent.Il y a en effet pendant quelques mois une période ,apparement ,de vacances du législatif…

    Imaginons que le convent reprenne ce que le « juridique » a accordé et déclare l’obédience exclusivement masculine …Que vont devenir ces soeurs initiées ,car l’initiation a une valeur indiscutable…Seront-elles priées de quitter l’obédience …On imagine le conflit immédiat devant les tribunaux….Seront-elles confirmées dans une obédience redevenue clairement masculine ,quel devenir et comment seront elles acceptées ,pourront elles se déplacer de Loge en Loge ,visiter ,bref avoir les mêmes droits …???

    Tout cela est véritablement Kafkaïen ……
    L’issue me semble compliquée et non dénuée de très grands risques d’éclatement pour cette obédience qui a façonné la maçonnerie depuis plus de deux siècles .
    Je rejoins les doutes de JB31 sur le calcul opéré de certains afin de rendre les choses inéluctables ….
    Le grand perdant dans tout celà est l’esprit maçonnique qui doit apparaître bien incompréhensible aux yeux des profanes .

    Qu’est devenue la prudence,la raison et l’expérience qui guidait les maçons.(arcane 42 de l’Atalanta Fugiens de M Maier)

    Pourquoi en est-on arrivé à cette volonté d’oligarches de passer outre la volonté démocratique de l’obédience….

    GODF et GLNF même tableau …Hélas……

  • 48
    Compagnon63
    12 avril 2010 à 21h41 / Répondre

    Je métonne de l’analyse de la situation que nous délivre sans nuances JB31, qui feint de découvrir le fonctionnement de sa propre obédience.

    Je me permets de lui rappeler que la Chambre Suprême de Justice Maçonnique est compétente pour décider en première instance des demandes de suspension ou d’exclusion présentées par le Conseil de l’Ordre à titre exceptionnel et conservatoire (il peut retrouver facilement l’article précis du Réglement Général, que tout Maçon du GODF se doit de connaître, que je ne citerai pas pour d’élémentaires raisons de confidentialité).

    Et, pour bien comprendre le fonctionnement de la CSJM, le RG précise en toutes lettres que : « La Justice Maçonnique, émanation du GODF (…), est indépendante« . JB31 contesterait-il ce principe?

    On pourra gloser à l’infini sur le fond du dossier (la question de l’initiation des femmes, de la liberté des loges, etc…), mais on ne peut pas repousser d’un revers de main les règles de fonctionnement démocratique d’une obédience, qui ont été respectées, au seul prétexte que la décision prise nous déplairait à titre personnel!

    Primauté du législatif? Certes, mais :
    1) la saisie de la CSJM par le SGM est parfaitement légale
    2) la décision rendue par la CSJM, loin d’être un prétendu « coup de force », suit la procédure décrite par le Règlement Général.

    Rappelons enfin que le principe démocratique de séparation des pouvoirs (JB31 cite Montesquieu) est défini comme « un des principes fondamentaux du GODF » par l’article 5 de son RG.

    Sachons aborder cette question avec sagesse et sérénité, ces précieuses qualités que la démarche initiatique nous permet de cultiver, et qui devraient nous permettre de réfréner nos réactions impulsives.

  • 47
    niveau
    12 avril 2010 à 20h33 / Répondre

    JB31 se tue à dénoncer…

    Prévert a dit : Quand quelqu’un vous dit : « je me tue à vous le dire » ! Laissez le mourir
    Jacques Prévert – Spectacles

  • 46
    Rouge&Bleu
    12 avril 2010 à 18h13 / Répondre

    Bonjour,

    Je suis assez surpris du ton des échanges. Je n’ai pas compris qu’il s’agissait de nommer le Président de la République grand maître d’honneur du GO, de supprimer le droit à l’avortement, de rétablir le crucifix dans les écoles publique ou d’annuler le convent de 1877 et la suppression de la référence obligatoire au GADLU. Un peu de sérénité ne nuirait donc pas et je suis étonné de lire des propos excessifs sur un sujet certes important mais où aucun des « camps » en présence ne semble mériter l’opprobre.

    De quoi s’agit-il ? Si j’ai bien compris, la CSJM dit que les RRLL qui le souhaitent peuvent initier des femmes. Si j’ai toujours bien compris, celles qui ne souhaitent pas le faire sont aussi libres de leur choix. On est pour ou contre mais ce n’est quand même pas l’invasion de la Pologne !

    Quoi d’autre ? Le CO complote et coûte de l’argent, nous dit-on. La démocratie a un coût, peut-on faire remarquer et je ne peux pas penser que les décisions du CO ne sont pas le fruit d’un débat interne à celui-ci. Or je respecte le débat.

    La CSJM fait n’importe quoi, affirme-t-on. Il m’apparaît peu évident que des FF se fassent plaisir en prenant une décision très attendue et éventuellement impopulaire. Pour ma part, croyant dans la valeur des FF élus à quelque resposabilité que ce soit, j’attends de connaître la rédaction de la décision pour me faire une opinion sur ce point. D’ailleurs, si quelqu’un l’a, qu’il la publie. Si personne ne l’a, abstenons-nous de propos définitifs.

    Enfin, je constate tous les jours dans la vie profane que cette question nous ridiculise. Si on veut en remettre une couche au Convent, allons-y. Mais à ce rythme, on finira dans le même état que la GLNF. Ca mérite qu’on y réfléchisse.

    RB

  • 45
    JB31
    12 avril 2010 à 17h10 / Répondre

    Rouge et Bleu:
    mettre sur le même plan l’autorité du Convent qui est le législatif et celle de la CSJM voilà l’erreur que je me tue à dénoncer. Et que manifestement vous commettez sans état d’âme !
    Citant le Convent de 1877 et La décition de la CSJM du 8 avril 2010.
    On ne va tout de même pas citer Montesquieu pour illustrer ce qui est une évidence et que M Contremoulin habile politique et pour cause , son expérience en la matière est certaine et d’ailleurs revendiquée ! contourne par quelques contorsions rhétoriques destinées essentiellement à dédouaner le GM et le CO de leurs responsabilités dans cette affaire.
    Mais ne sont dupes que ceux qui veulent bien l’être.

    Le reste de votre argumentation relève du postulat , de la pétition de principe, j’allais dire de l’acte de foi … ce qui ne vaut intellectuellement pas tripette, pardon je ne voudrais pas vous choquer , disons plus simplement que ce genre de discours ne peut emporter l’adhésion de quiconque qui réfléchit un tant soit peu.

    Alors très cher blanc&bleu convenez je vous prie de la primauté du législatif dans une démocratie.
    Salutations

  • 44
    Rouge&Bleu
    12 avril 2010 à 14h31 / Répondre

    Bonjour,

    Je suis assez surpris du ton des échanges. Je n’ai pas compris qu’il s’agissait de nommer le Président de la République grand maître d’honneur du GO, de supprimer le droit à l’avortement, de rétablir le crucifix dans les écoles publique ou d’annuler le convent de 1877 et la suppression de la référence obligatoire au GADLU. Un peu de sérénité ne nuirait donc pas et je suis étonné de lire des propos excessifs sur un sujet certes important mais où aucun des « camps » en présence ne semble mériter l’opprobre.

    De quoi s’agit-il ? Si j’ai bien compris, la CSJM dit que les Respectables Loges qui le souhaitent peuvent initier des femmes. Si j’ai toujours bien compris, celles qui ne souhaitent pas le faire sont aussi libres de leur choix. On est pour ou contre mais ce n’est quand même pas l’invasion de la Pologne !

    Quoi d’autre ? Le CO complote et coûte de l’argent, nous dit-on. La démocratie a un coût, peut-on faire remarquer et je ne peux pas penser que les décisions du CO ne sont pas le fruit d’un débat interne à celui-ci. Or je respecte le débat.

    La CSJM fait n’importe quoi, affirme-t-on. Il m’apparaît peu évident que des Frères se fassent plaisir en prenant une décision très attendue et éventuellement impopulaire. Pour ma part, croyant dans la valeur des Frères élus à quelque resposabilité que ce soit, j’attends de connaître la rédaction de la décision pour me faire une opinion sur ce point. D’ailleurs, si quelqu’un l’a, qu’il la publie. Si personne ne l’a, abstenons-nous de propos définitifs.

    Enfin, je constate tous les jours dans la vie profane que cette question nous ridiculise. Si on veut en remettre une couche au Convent, allons-y. Mais à ce rythme, on finira dans le même état que la GLNF. Ca mérite qu’on y réfléchisse.

    RB

  • 43
    Gérard CONTREMOULIN
    12 avril 2010 à 12h57 / Répondre

    Je suis toujours surpris de retrouver en maçonnerie quelques (mauvaises) habitudes que je rencontrais dans la « société civile » soit en tant qu’élu municipal (10 années) ou comme secrétaire général d’une organisation syndicale (13 années)… Et si cela intéresse, on pourra vérifier que je me suis confronté plusieurs fois au suffrage universel autant dans la société civile que dans le syndicalisme.

    Il est souvent plus aisé de voir la vie comme une succession de « coups fourrés », de « complots », de « trahisons » plutôt que de voir la réalité, beaucoup plus simple mais dans laquelle il faut s’engager avec l’esprit et la volonté de construire…

    Alors, je crois qu’il faut raison garder et comprendre que dans cette situation, la volonté du Conseil de l’Ordre a été de trouver une issue à la position contradictoire qui est celle du Convent depuis quelques années. A savoir : initiation des femmes ? = non ; affiliation des soeurs ? = non ; alors masculinité ? = non !

    Depuis la décision du 8 avril (jugement de la CSJM), jugement rendu dans une forme parfaitement réglementaire, la question que le Convent aura à trancher est clarifiée. C’est celle qui consiste à savoir si oui ou non il accepte de modifier le Réglement Général par l’inscription du caractère masculin de l’obédience.

    Et il ne sert à rien de faire semblant de n’avoir pas compris. C’est maintenant là et uniquement là que la question se pose et devra être tranchée par le Convent.

    Inutile donc de chercher des diversions et de mettre en cause la personne de tel ou tel conseiller. Tout ce qui est excessif n’est-il pas insignifiant ?

    Comme quoi le passage de la porte basse n’est vraiment que le début d’un long parcours pour se libérer des passions qui nous assaillent !

  • 42
    Compagnon63
    12 avril 2010 à 10h23 / Répondre

    J’ignore s’il existe ou non une volonté de « putsh », de « prise de pouvoir » par une « coterie » au GODF.
    En revanche, ce que je constate, c’est que la violence des propos de JB31 retire beaucoup de crédit à sa démonstration, sur la forme mais aussi sur le fond.
    Comment cautionner des propos tels que ceux-ci : « Sur quel ton, combien de fois, faudra t’il vous le dire pour que vos petites cervelles couchées, vos attitudes de collabos, votre trouille de munichois l’entendent. » ?

    La décision de la CSJM serait illégitime, parce que « 9 membres, ont décidé pour 1100 loges et quelques 49000 FF MM« . Mais si la CSJM avait été au complet, je suppose que la critique de JB31 aurait été la même! Cet argument est pour le moins surprenant : depuis quand une décision de Justice serait-elle suspecte, du simple fait qu’elle est prononcé par des jurés en très petit nombre? Quelle autre façon de procéder dans une démocratie?

    Je me permets de rappeler à notre Frère que le fonctionnement de la Justice maçonnique, ainsi que les compétences des autres instances (Convent, Conseil de l’Ordre) sont très clairement définis par le Règlement Général.

    Cessons de voir des complots dès l’instant où une structure à laquelle on appartient prend des décisions qui nous déplaisent à titre personnel.
    La sagesse et, surout, la pondération dans les propos, doivent l’emporter sur l’outrance verbale.

  • 41
    JB31
    12 avril 2010 à 9h58 / Répondre

    A Monsieur Contremoulin,
    premier point : parler en votre nom est une évidence pour celui qui gère facebook pour Le GODF, pour celui qui parle sur France-Inter, à la télévision du GO et autre ..
    Puis-je vous rappeler à vous et pour information à ceux qui pratique ce blog que le forum interne sur l’intranet du GO est aussi anonyme. Alors l’argument du pseudo est dérisoire … on fait le fier et l’honnête à moindre frais n’est ce pas ?

    Plus sérieusement pourquoi ne dites vous pas que la décision de la CSJM a été prise alors que seulement 9 membres siégeaient sur les 17 qui la constituent !

    Vous pouvez toujours vous gargariser de ce beau mot démocratie quand finalement et en faisant l’hypothèse de l’unanimité 9 membres, oui 9 membres, ont décidé pour 1100 loges et quelques 49000 FF MM

    Monsieur Contremoulin vous dites aussi que les convents précédents n’avaient pas répondu clairement. Certes mais vous souvenez vous des questions posées et de la manière dont elles étaient présentées. Je me souviens moi du convent 2006 à la Rochelle, 2007 toujours à la Rochelle avec votre discours de passation de pouvoir et de ce Président vous succédant qui n’en pouvait mais, et la pantalonnade de la révision du Règlement Général et ce coup fourré le dernier jour dans les dernières heures déjà sur la mixité. Et 2008 à Lyon avec ces propos agressifs du nouveau GM, ces insultes à l’endroit de FF prenant la parole pour souligner l’absurdité de certains sujets à l’ordre du jour .

    Depuis longtemps Monsieur Contremoulin une coterie veut s’emparer de notre GODF et vous le savez très bien .
    Depuis longtemps on veut éloigner les maçons de la gestion de l’Ordre, ce fut , rappelez vous , ce projet notamment de ne pas convoquer le convent tous ans au motif qu’il coûtait trop, de constituer une représentation indirecte pour diminuernle nombre de représentant etc etc..

    Le Convent vous gène, la démocratie que vous avez toujours à la bouche vous gène, vous et ces incontournables manipulateurs .

    Votre dernier coup est cette instrumentalisation de cette décision de 9 membres de la CSJM pour transformer le GODF et faire taire le Convent.

    Oui Monsieur Contremoulin c’est un coup d’Etat que vous cautionnez

  • 40
    rastapopoulos
    12 avril 2010 à 1h02 / Répondre

    Si je n’étais pas déja maçon, voir les gens se faire traîter de munichois, de collabos et de pétainistes parce qu’ils ne voient pas en quoi il y a ici un putsch me dissuaderait d’entrer dans un machin pareil…
    Heureusement qu’il y a autre chose à l’intérieur, que les gens soient favorables ou non à la mixité.
    Parce que là, c’est une bien piètre image de la Maçonnerie que vous donnez.

  • 39
    Ronan
    11 avril 2010 à 22h40 / Répondre

    « nous avons besoin de toi pour défendre LA Maçonnerie…. »

    Avant tout, il n’y a pas de majuscules à « maçonnerie », ne t’en déplaise !
    Ensuite, cette ahurissante prétention à être LA maçonnerie me sidère.
    En tout cas, je ne me sens pas de « cette » maçonnerie-là. Elle me ferait même fuir, avec ses prétentions à diriger les consciences selon ses normes et ses dogmes figés sur un passé révolu, qu’elle confond avec la tradition, laquelle consiste simplement à comprendre les leçons du passé pour en tirer un enseignement pour le présent (avec de pareils esprits étroits, Aristote ferait encore la loi en Sorbonne).
    Dans cette optique, nos valeureux censeurs seraient bien inspirés de relire les Constitutions de 1923. Ils y découvriraient – à leur grand étonnement – que la maçonnerie a été créée pour être « le Centre de l’Union » et rien que pour ça. L’Angleterre en avait bien besoin, au demeurant.
    Je ne suis pas un admirateur du GM, mais je remercie Gérard d’être venu ici même remettre les pendules à l’heure.
    Si ma loge décidait de travailler à la gloire du GADLU, ce que lui permet le RG, je démissionnerai et j’irai chercher un autre lieu de travail. Que ceux que la présence de Soeurs défrise prennent leur responsabilité, mais qu’ils ne prétendent pas nous imposer leurs vision étriquée, fantasmatique, passéïste et ridicule de la mixité dans les loges.
    Par ailleurs, un peu de mesure dans les termes ferait du bien : putsch ? où ça ?
    Les Convents ont refusé de modifier le RG pour rendre exclusivement masculine notre Obédience ? Fort bien. En quoi la Justice n’est pas dans son rôle en tirant les conséquences de cet état de fait, basées sur le RG en vigueur ?
    Le Convent n’a pas été pris en traitre : il paye simplement le prix, au plein tarif, de son inconséquence !
    Ceux qui voudront travailler en mixité vont pouvoir le faire, ceux qui veulent rester entre « mecs » pourront le faire aussi. Tout est bien ainsi, chacun aura le choix de « SA » maçonnerie. Je sais où mes pas me porteront…

  • 38
    Gérard CONTREMOULIN
    11 avril 2010 à 22h40 / Répondre

    Dans cet échange, dont certains propos ne font pas « assaut de civilité » ni même de respect des personnes, d’autant plus aisément que l’on se dissimule derrière un pseudo, je choisis, moi, de parler sous mon nom.

    Je conçois totalement que l’on veuille continuer son cheminement maçonnique entre hommes, tout comme je comprends le postulat fondateur de la GLFF.
    Je conçois que l’on pense qu’il aurait été préférable d’obtenir du Convent une réponse claire.
    Malheureusement ce ne fut pas le cas.

    En effet, les réponses apportées aux questions de l’initiation des femmes, de l’affiliation des soeurs d’un coté et de l’autre, de l’inscription de la masculinité dans nos textes, ont toutes été négatives. Elles créent une situation contradictoire,

    Le Conseil de l’Ordre est chargé de veiller aux respects des décisions du Convent mais aussi des décisions de la Justice maçonnique. Laquelle a annulé les décisions du convent traitant de ces trois questions. Cette annulation nous renvoyait à la situation de 2008 qui présentait les mêmes caractéristiques contradictoires, contradiction dans laquelle des loges se sont engouffrées pour soutenir que tout ce qui n’est pas interdit par le RG est donc autorisé, rejoignant ainsi un principe de droit français… Et donc de procéder à des initiations de femmes.

    Le SGM Pierre Lambicchi a souhaité que soit renvoyé à la CSJM cette situation en déposant plainte conte les 5 loges « initiatrices » pour savoir si oui ou non elles étaient en contradiction avec notre RG. Vous connaissez la réponse.

    Je comprends certaines réactions, je comprends la colère, mais je ne comprends pas l’insulte ni le procès d’intention…

    J’appelle tout le monde à retrouver son calme pour construire, non pour détruire.
    Et, après tout, il appartient toujours au convent, s’il y existe une majorité, pour modifier le RG et faire inscrire la masculinité du GODF.
    Si une telle majorité avait existé en 2008, nous n’en serions pas là.

    Que chacun assume ses responsabilités, sans injure, sans bassesse et sous son nom !

  • 37
    xul
    11 avril 2010 à 22h26 / Répondre

    Personne, si j’ai bien lu, ne semble mentionner le fond de l’action : plus que doubler le marché potentiel de recrutement de nouveaux membres du GOdF.

    Cette approche est, bien entendu, purement profane et s’accorde parfaitement à la dégénérescence actuelle de la franc-maçonnerie.

    Encore un exemple épatant du «règne de la quantité».

  • 36
    EMEREK
    11 avril 2010 à 21h54 / Répondre

    Je n’avais pas oublié….ainsi que nos échanges sur la physique quantique .

    Je suis vraiment content que tu reviennes sur ta décision d’autrefois et que tu reprennes du service ….nous avons besoin de toi pour défendre LA Maçonnerie….

    « Depuis trop longtemps, et dans ces derniers temps surtout, la Maçonnerie a été l’objet des plus injurieuses attaques….. »
    Convent de Lausanne 1875.

    Très fraternellement et avec toute ma solidarité .

  • 35
    Gérard CONTREMOULIN
    11 avril 2010 à 21h47 / Répondre

    Dans cet échange, dont certains propos ne font pas « assaut de civilité » ni même de respect des personnes, d’autant plus aisément que l’on se dissimule derrière un pseudo, je choisis, moi, de parler sous mon nom.

    Je conçois totalement que l’on veuille continuer son cheminement maçonnique entre hommes, tout comme je comprends le postulat fondateur de la GLFF.
    Je conçois que l’on pense qu’il aurait été préférable d’obtenir du Convent une réponse claire.
    Malheureusement ce ne fut pas le cas.

    En effet, les réponses apportées aux questions de l’initiation des femmes, de l’affiliation des soeurs d’un coté et de l’autre, de l’inscription de la masculinité dans nos textes, ont toutes été négatives. Elles créent une situation contradictoire,

    Le Conseil de l’Ordre est chargé de veiller aux respects des décisions du Convent mais aussi des décisions de la Justice maçonnique. Laquelle a annulé les décisions du convent traitant de ces trois questions. Cette annulation nous renvoyait à la situation de 2008 qui présentait les mêmes caractéristiques contradictoires, contradiction dans laquelle des loges se sont engouffrées pour soutenir que tout ce qui n’est pas interdit par le RG est donc autorisé, rejoignant ainsi un principe de droit français… Et donc de procéder à des initiations de femmes.

    Le SGM Pierre Lambicchi a souhaité que soit renvoyé à la CSJM cette situation en déposant plainte conte les 5 loges « initiatrices » pour savoir si oui ou non elles étaient en contradiction avec notre RG. Vous connaissez la réponse.

    Je comprends certaines réactions, je comprends la colère, mais je ne comprends pas l’insulte ni le procès d’intention…

    J’appelle tout le monde à retrouver son calme pour construire, non pour détruire.
    Et, après tout, il appartient toujours au convent, s’il y existe une majorité, pour modifier le RG et faire inscrire la masculinité du GODF.
    Si une telle majorité avait existé en 2008, nous n’en serions pas là.

    Que chacun assume ses responsabilités, sans injure, sans bassesse et sous son nom !

  • 34
    JB31
    11 avril 2010 à 20h43 / Répondre

    Merçi Emerek,
    nous nous sommes rencontrés il y a quelques années sur ce blog où nous avions échangé sur la recherche à faire, l’adéquation à trouver entre le sens de la vie tiré de la physique newtonienne et celui surprenant de la physique statistique plus communément appelée quantique.
    Comment en effet ces deux mondes de la macro et de la micro vrais tous les deux et pourtant si lointains pouvaient, parce que vrais se rejoindre et donner un sens.
    Une recherche qui ne pouvait qu’intéresser les Francs-Maçons.
    Peut être t’en souviens tu ?
    Oui (mon très cher Frère) Emerek nous étions alors bien loin des sordides et médiocres moments que vit mon obédience où l’empire de l’immédiat et celui de la vulgarité font oeuvre de référence.

    Avec ma fraternelle et sincère sympathie.

  • 33
    Luisa
    11 avril 2010 à 20h22 / Répondre

    Je suis étonnée! Peut-etre macon une personne qui parle comme sorbet au citron….delinquants repentis….déficients intéllectuels….Je ne puis pas le croir! pardon de mon mauvais francais e un taf à tous les bons freres et soeurs

  • 32
    JB31
    11 avril 2010 à 20h14 / Répondre

    Rastapopoulos dit :
    « C’est donc là l’image que certains ont de la moitié de l’Humanité, je cherche en vain les potentialités de faire progresser la dite Humanité avec de telles dispositions… »
    Phrase a inscrire au Panthéon de l’amphigouri !
    Puis-je lui dire que tout coup d’Etat se réfère à une décision d’une instance judiciaire à priori ou à posteriori.
    Quant à RL (30) la pauvreté de l’analyse que son propos révèle se passe de commentaires.

    Mais enfin, vous qui entendez les propos radiodiffusés et qui lisez les journaux, avez vous vu qu’il s’agissait du mépris de la seule représentation qui compte:
    C’est à dire le Convent qui seul a compétence pour décider.

    Sur quel ton, combien de fois, faudra t’il vous le dire pour que vos petites cervelles couchées, vos attitudes de collabos, votre trouille de munichois l’entendent.

    Et ce n’est pas en vous cachant derrière des pseudos raisonnements de comptoir que vous justifierez l’inconséquence de vos propos.
    Vivez debout nom de Dieu ! Osez être.
    Comme des francs-Maçons qui ont prêtés serment !
    Arrêtez vos contorsions pour vous cacher derrière votre petit doigt .
    Un peu de courage que diable.

    Oui finalement Alain Badiou a peut être raison:
    Nous sommes dans un monde qui porte un nom: celui de Pétain !
    Hélas trois fois Hélas .

    Mais sachez le il y a et il y aura encore des Francs-Maçons malgré vous. L’histoire en témoigne.

  • 31
    EMEREK
    11 avril 2010 à 20h10 / Répondre

    Je pense que mon frère JB 31 en a « gros sur la patate »…
    Dans une situation pareille je le serais également.

    Car la ficelle est grosse…Je trouve d’ailleurs que le nombre de réactions à ce seïsme est vraiment dérisoire.
    On peut mettre en paralléle les problèmes de la GLNF et du GODF… : Des obédiences dirigées par des oligarchies qui nient lla volonté de leurs membres…
    Bientôt un Myosotis au GODF ???

    Qu’on ne se méprenne pas ,je ne critique pas l’initiation féminine mais l’atteinte à la liberté des membres de l’obédience à qui l’on fait passer la pillule ,si j’ose dire,sous couvert d’une décision de justice…

  • 30
    RL
    11 avril 2010 à 18h37 / Répondre

    « Trop incapables qu’ils on été de passer les examens et concours de la promotion républicaine et laïque.
    Trop incapables qu’ils ont été de s’affirmer dans la vie profane associative ou caritative ou politique. Des ratés vous-dis-je qui feraient mieux de consulter. »

    Quelle violence…peu maçonnique me semble t’il…
    La gratuité billeuse de ce passage haineux discrédite tout à fait l’objectivité prétendue de l’indignation affichée.

  • 29
    Rastapopoulos
    11 avril 2010 à 18h28 / Répondre

    Un putsch? Mais comment donc une décision de justice maçonnique peut elle constituer un putsch?

    Je pense que certains vont loin, très loin… Pourquoi donc parler de Loges qui pourraient initier des délinquants repentis ou des déficients intellectuels.
    C’est donc là l’image que certains ont de la moitié de l’Humanité, je cherche en vain les potentialités de faire progresser la dite Humanité avec de telles dispositions…

  • 28
    JB31
    11 avril 2010 à 17h06 / Répondre

    Ca dérape. Et comme d’habitude on perd de vue, on ignore le sujet pour faire comme si et surtout pour parler de soi-même. Laissons donc ceux là qui n’ont rien compris.

    Quels que soient l’avis, la conviction, le souhait de transformation ou de non transformation du GODF, Le sujet est le suivant:
    A t’on ou non respecté le principe de démocratie qui veut que ce soit l’assemblée générale de l’association loi 1901 GODF qui décide de sa transformation?
    Point barre.

    Et ce n’est pas un Monsieur Contremoulin vibrillonnant sur France-Inter ce matin aux infos de 7 heure qui est convaincant.
    Il fait penser à ces défenseurs des communautarismes au nom même de la citoyenneté et de la laïcité. Aurions nous notre Tarik Ramadan nous aussi ?
    C’est, ne vous en déplaise Mr Contremoulin, un coup de force de type Napoléon 3.

    Remarquons au passage que tous ces Conseillers de l’Ordre parlent, publient alors que, et je me permets de le souligner, LA DECISION DE LA CSJM N’EST PAS ENCORE CONNUE OFFICIELLEMENT.

    Un Conseil de l’Ordre couché et quelques Conseillers ratés de la politique et de la vie sociale, beaux parleurs, tentent de s’emparer du GODF, voila la vérité.

    Ceux là veulent s’emparer de l’histoire, et des biens mobiliers et immobiliers de cette obédience pour assouvir leurs ambitions médiocres et s’assurer une rente de situation.
    Trop incapables qu’ils on été de passer les examens et concours de la promotion républicaine et laïque.
    Trop incapables qu’ils ont été de s’affirmer dans la vie profane associative ou caritative ou politique. Des ratés vous-dis-je qui feraient mieux de consulter.

    Il est grand temps de « virer » ces cuistres, ces incapables et ces profiteurs.

    Les FFMM du GODF ne sauront accepter ce Putsch de ratés de la vie profane qui vivent aux crochets du budget de notre obédience, se font valoir dans les média et prétendent donner des leçons d’honnêteté intellectuelle et morale.

    Savez vous que le budget du Conseil de l’Ordre pour moins de 40 personnes est très proche du budget du Convent qui groupe lui environ 1100 personnes !

    Interrogez vous sur tous ces déplacements , ces locations dans les 4 étoiles, ces frais de taxis, sur le coût des services média, télévision et autre (n’est ce pas M Contremoulin, M Fumaz, M Battaglia, M Lambicchi pour ne citer qu’eux ) .

    Que les Frans-Maçons du GODF s’intéressent à ce budget démentiel plutôt que de révasser bêtement et vaticiner sur la mixité.
    C’est du fonctionnement de notre Ordre qu’il s’agit. Et que ceux qui biaisent, se contorsionnent sachent bien qu’ils sont du côté du coup d’Etat.

    Notre Obédience doit , conformément à ses valeurs, être sans tâches et rigoureuse et cela ne se discute pas.

  • 27
    Rethy
    11 avril 2010 à 16h14 / Répondre

    Si mon obédience devient mixte, je n’ai plus rien à y faire parce qu’on peut m’imposer la présence d’une soeur dans mon travail, or j’ai choisi une obédience masculine en ayant la garantie de n’avoir pas à rencontrer ce problème.

  • 26
    Vieux Julien
    11 avril 2010 à 15h43 / Répondre

    Je suis toujours très étonné par l’argumentation consistant à dire: les Loges font comme elles veulent, si voir une femme en Franc-Maçonnerie ne vous plaît pas, restez en Loge non-mixte. »
    On est en Maçonnerie pour des idéaux et une certaine vision (chacun la sienne) de la Tradition, et certains textes nous donnent le devoir de transmettre cette tradition et la faire respecter. Ah là là c’est sûr c’est pénible, on est obligé de prendre position…

    Si l’on pense que les femmes n’ont rien à faire en Maçonnerie et qu’il s’agit d’une dégénerescence de la tradition, on fait en sorte que cela n’arrive dans aucune Loge de son Obédience.
    Dans le cas contraire, on se bat pour que partout, « l’équité » ou « égalité des droits » triomphe!

  • 25
    stel
    11 avril 2010 à 14h55 / Répondre

    @ sorbet au citron : donc un délinquant repenti est du même acabits qu’un enfant ou qu’un déficient intellectuel ? je savais que tout n’était pas parfait au sein de la franc maçonnerie mais à lire les débordements sans queue ni tête qui ressort de cette décision, j’en reste effaré … que je sache il n’y a aucune obligation pour vous de fréquenter une loge qui initierait des femmes. Il n’y a aucun terme dans la missive du go qui oblige toute les loges à se convertir à la mixité. Si votre loge décide d’initier la gente féminine, rien ne vous empêche il me semble d’aller voir ailleurs. Je suis prêt à écouter et à entendre toutes les raisons pour ou contre l’initiation des femmes mais je supporte mal la déliquescence intellectuelle …. que vous mettiez en avant des raisons valable, ce serait tout à votre honneur mais des pygmées, des délinquants ou des déficients intellectuels, c’est malheureusement d’une bêtise qui n’a d’égale que la vacuité du propos ….

  • 24
    sorbet_au_citron
    11 avril 2010 à 4h11 / Répondre

    Une bonne occasion de changer tous ces rituels désuets et de devenir enfin moderne.
    Et les pygmées devraient changer leurs rites initiatiques millénaires pour permettre a leurs femmes de se faire couper le prépuce.

    Et souhaitons qu’un jour prochain notre association soit à même de ne plus faire aucune discriminations pour qu’on puisse sans contraintes initier les délinquants repentis, les enfants et les déficients intellectuels… (quoique dans ce dernier cas ça soit déjà plus facile…)…

  • 23
    Rethy
    11 avril 2010 à 0h59 / Répondre

    @ Ronan
    J’espère après ça que la GLFF va bientôt pouvoir initier des hommes ?
    Et puis une obédience gay, ensuite une lesbienne, une écologiste, une de gauche, une de doite, etc…

  • 22
    EMEREK
    10 avril 2010 à 23h07 / Répondre

    @Bleu-Ciel

    SCDF et non GLDF…

    @Ronan

    « J’ai trop le désir qu’on respecte ma liberté pour ne pas respecter celle des autres « (Sagan)

    Pourquoi devrais-je avoir honte de ne,soi-disant, pas penser comme vous…..?

    La femme initiée est, pour moi, une initiée à part entière et ceci sans réserve mentale d’aucune sorte.

    Je ne comprends pas votre commentaire ,qui est excessif et donc insignifiant.

  • 21
    JB31
    10 avril 2010 à 22h13 / Répondre

    Fox écrit :
    « On objectera que le Convent avait refusé l’initiation des femmes. Certes. Mais il avait aussi, le même jour, refusé d’affirmer la masculinité de l’obédience. Tirer une règle claire de tels votes relevait de la gageure. Et encore une fois, le Convent n’a pas touché au RG alors que c’est sur cette seule base que la justice maçonnique fonde ses décisions. »

    Il faut cependant préciser que la question annulée pour faute de procédure (refus d’ouvrir le débat . déjà mépris de la démocratie) en 2009 doit être examinée à nouveau et à l’identique au Convent 2010.(donc cette fois-ci avec débat)

    Alors que vient faire là cette décision de la CSJM qui a opté pour une position dont Fox remarque qu’elle relevait de la gageure. La sagesse n’aurait elle pas été de la part du GM d’attendre la décision politique de l’instance compétente qu’est le convent plutôt que de se précipiter vers la CSJM.

    Son empressement a saisir la CSJM laisse planer un doute sur la sincérité de son intention, et sans être parano on peut penser que cette tactique vise tout simplement à priver le convent de l’examen de cette question.

    Alors: l’année dernière faute de procédure au Convent, cette année intervention de la CSJM sur requête du GM. avant le Convent … on peut s’interroger sur les intentions.

    Et certes si je conviens volontiers que la CSJM a jugé à l’instant T et ne pouvait faire autrement ,
    sa décision relève (puisque qu’une gageure) plus du pile ou face ( ou du doigt mouillé) et l’attitude du GM à l’égard du « politique » ressort comme éminemment suspecte.

    Après s’être inspiré du premier empire par ses références à Cambacéres et son Directoire des Rites doit-on voir maintenant chez ce GM le tropisme du second empire qui fut comme chacun sait le fruit d’un coup d’état. Court-circuit de L’assemblée Nationale.
    N’assiste t-on pas ici à une mise en place d’un Court Circuit du Convent 2010 ?
    La circulaire du Conseil de l’Ordre le laisse penser.

    Sauf si, comme il en a le droit et le devoir, le Convent 2010 refuse de se laisser manoeuvrer.

    Cela dit pour ma part sans me prononcer sur le fond c’est à dire sur la liberté des loges à procéder à l’initiation des femmes.
    Question qui doit être tranchée par le Convent pour supprimer tout ambiguité de procédure et d’interprétation.

    Souvenons nous de cette phrase stupide:
    « Nous ne sommes pas réglementairement une obédience mixte, explique à L’Express Pierre Lambicchi, mais nos loges sont désormais libres d’initier des femmes. »

  • 20
    Bleu-Ciel
    10 avril 2010 à 22h08 / Répondre

    Bon!je vais en rajouter une couche non féminine!Un frère 18° au Go n’est pas reconnu 18° à la GLDF et vice versa!!!….si tout était simple,limpide et sage notre maçonnerie serait compréhensible et le problème des sexes ne se poserait pas!
    Il faut laisser s’apaiser les esprits!!!Un jour peut-être nos jeunes remplaçants estimeront que ce problème est dérisoire…et que se dispenser de femmes c’est se priver de la moitié de notre coeur et de notre cerveau!…mais il faudra du temps!!!

  • 19
    xul
    10 avril 2010 à 21h29 / Répondre

    Pour ceux qui aiment et respectent le féminin et la femme, voir ou constater des femmes singeant par tout l’homme, par exemple en frappant des coups de maillet, n’est qu’une confirmation de plus du déséquilibre «solaire» et «martial» (tous deux maléfiques en astrologie hindoue) de notre civilisation contre-traditionnelle et malade. Derrière le prétendu «féminisme» se cache en général au contraire un soutien acharné de valeurs masculines souvent déformées.

    Pour ma part, voir l’organisation de mon attachement franc-maçonnique recevoir des femmes ou les admettre aux travaux en loge entraînerait sans équivoque ma démission et, par la suite, une participation à une organisation franc-maçonnique vraiment traditionnelle et, par là, régulière, si une telle existait encore.

  • 18
    Ronan
    10 avril 2010 à 21h15 / Répondre

    Emerek, avec des considérations pareilles, tu oses parler de Sœurs ??
    Tu veux parler de femmes, non régulièrement initiées, justes bonnes pour une maçonnerie d’adoption, auxquelles on concède, comme le fait la GL, une réunion annuelle avec un rituel non maçonnique ?? C’est bien ça ?
    Tu devrais avoir honte, tout simplement, de tels propos : réveille-toi !

  • 17
    Ronan
    10 avril 2010 à 21h11 / Répondre

    Euh, les frangins, il est désormais clair que les Loges sont libres de faire comme bon leur semble : ça vous défrise tant que ça ? Vous avez peur de quoi ?
    Qu’une majorité se dessine dans VOTRE loge pour initier des femmes ? Permettez-moi de douter que ce sera le cas général. Je pense même que cela restera l’exception.
    Je gage que l’on verra apparaître, comme cela sera le cas dans mon Orient, de nouvelles loges mixtes en plus des loges masculines, précisément pour ouvrir le choix et permettre à chacun, sans révolution, de travailler comme bon lui semble.
    En revanche, il va désormais être difficile – comme c’est encore le cas dans un bon 10 ou 15 % des loges du GODF – de refuser le droit de visite aux Soeurs, puisqu’elles seront non plus visiteuses, mais membres de plein droit du GODF.
    Sur ce point précis, je jubile de voir disparaître un mode de fonctionnement qui me faisait honte !
    Quant à ceux qui estiment que pour être plus initiatique qu’Anderson et Désagulier, il faut jurer de ne jamais assister à une initiation féminine, j’avoue que je les verrai partir, fraternellement mais définitivement, vers d’autres cieux accueillants, sans manifester de grands regrets : on ne parle manifestement pas de la même chose, lorsqu’on évoque la maçonnerie…

  • 16
    EMEREK
    10 avril 2010 à 20h58 / Répondre

    @Xul

    On peut être et rester traditionnel ,et ne pas faire d’entorse à la régularité ,en organisant des tenues communes (non obligataire) avec des soeurs .

    Il faudrait quand même se détendre un peu…et en écrivant « détendre »cela cela me rappelle une réplique bien connue des « valseuses » ….;-)

    Quant à l’initiation féminine :je n’ai pas choisi une loge mixte …..Chacun sa liberté….

  • 15
    Ronan
    10 avril 2010 à 20h28 / Répondre

    Euh, les frangins, il est désormais clair que les Loges sont libres de faire comme bon leur semble : ça vous défrise tant que ça ? Vous avez peur de quoi ?
    Qu’une majorité se dessine dans VOTRE loge pour initier des femmes ? Permettez-moi de douter que ce sera le cas général. Je pense même que cela restera l’exception.
    Je gage que l’on verra apparaître, comme cela sera le cas dans mon Orient, de nouvelles loges mixtes en plus des loges masculines, précisément pour ouvrir le choix et permettre à chacun, sans révolution, de travailler comme bon lui semble.
    En revanche, il va désormais être difficile – comme c’est encore le cas dans un bon 10 ou 15 % des loges du GODF – de refuser le droit de visite aux Soeurs, puisqu’elles seront non plus visiteuses, mais membres de plein droit du GODF.
    Sur ce point précis, je jubile de voir disparaître un mode de fonctionnement qui me faisait honte !
    Quant à ceux qui estiment que pour être plus initiatique qu’Anderson et Désagulier, il faut jurer de ne jamais assister à une initiation féminine, j’avoue que je les verrai partir, fraternellement mais définitivement, vers d’autres cieux accueillants, sans manifester de grands regrets : on ne parle manifestement pas de la même chose, lorsqu’on évoque la maçonnerie…

  • 14
    Fox7ans
    10 avril 2010 à 20h17 / Répondre

    @JB31

    Il est curieux de parler de coup d’état au moment ou, précisément, la séparation des pouvoirs est mise en pratique au GO.

    La CSJM (le pouvoir judiciaire) a été saisie par le GM (elle ne s’est pas saisie toute seule) d’une demande concernant la situation des 6 loges ayant initié des femmes.

    La CSJM juge en fonction du droit a un instant T (= le règlement général de l’obédience). Si le législatif (= le Convent) souhaitait une autre décision, il fallait qu’il modifie le droit ce qui n’a jamais été fait dans cette affaire (le RG n’a pas bougé depuis 3 ans sur cette question). Si la CSJM avait botté en touche, elle aurait faillit à sa mission d’organe judiciaire en attendant une décision du législatif. Attendre qu’on change la loi pour rendre une décision de justice, voilà une pratique qui serait surprenante.

    Maintenant que la décision judiciaire est prise, l’exécutif (= le conseil de l’ordre) en prend acte et applique la décision. C’est encore le moins que l’on puisse attendre dans un système démocratique.

    On objectera que le Convent avait refusé l’initiation des femmes. Certes. Mais il avait aussi, le même jour, refusé d’affirmer la masculinité de l’obédience. Tirer une règle claire de tels votes relevait de la gageure. Et encore une fois, le Convent n’a pas touché au RG alors que c’est sur cette seule base que la justice maçonnique fonde ses décisions.

    Bref, quoique l’on pense de la décision, on ne peut pas sérieusement l’attaquer sur la forme, sauf à remettre en cause les principes même de démocratie.

    J’aurais pour ma part préféré que cette question politique soit tranchée par une instance politique, mais les faits de droit sont là.

    Fox.

  • 13
    JB31
    10 avril 2010 à 19h19 / Répondre

    C’est en effet un coup d’Etat. Car un petit nombre s’est substitué au Convent .
    J’en veux pour preuve la circulaire (sous.doc par dessus le marché et sans en tête, non signée ..) accessible dans l’intranet du GO qui dit en quelque sorte que le Conseil de l’Ordre s’occupe de tout en bon exécutant de la décision de la CSJM. La quelle d’ailleurs n’est pas encore publiée !
    On est entrain de nous dire que le Convent n’aura pas à se prononcer puisque la CSJM a jugé.
    Si cela n’est pas un gouvernement de Juges comment le qualifier?
    La justice de la République peut être saisie pour abus de pouvoir en référence aux statuts loi 1901 qui régissent le GODF. Il serait étonnant en effet que ces statuts privent l’assemblée générale du pouvoir de modification.

    Voici cette circulaire

    DECISION DE LA CSJM DU 8 AVRIL 2010

    Communiqué du Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France

    Devant l’impossibilité attestée de sortir du blocage juridique existant entre deux thèses opposées bien connues sur la suprématie de la Constitution et du Règlement général par rapport aux décisions du Convent, le Conseil de l’Ordre a pris ses responsabilités et a demandé à la seule instance compétente de l’Obédience dans ce domaine – la Chambre Suprême de Justice Maçonnique – de se prononcer sur la question de la liberté des Loges d’initier des femmes.

    Le 8 avril dernier, cette instance a tranché : Elle a répondu que la Constitution et le Règlement général du Grand Orient de France, notre loi commune, n’interdisaient pas aux Loges qui le souhaitent d’initier des femmes et elle a en conséquence enjoint l’Obédience de régulariser la situation des six femmes initiées depuis 2008 par les cinq Loges.

    La discussion juridique lancée il y a trois ans est donc close. Par ce jugement, la Justice Maçonnique de l’Obédience a donc considéré que les votes des Convents successifs sur la question de la liberté des Loges d’initier les femmes n’avaient aucune portée par rapport à la Constitution et au Règlement général.

    Dont acte.

    Le Conseil de l’Ordre, en vertu de l’article 128 du Règlement général et dans le cadre de son obligation d’exécution des décisions de la Justice Maçonnique, respectera et mettra en œuvre la décision du 8 avril 2010.

    Jusqu’à cette issue, il était du devoir du Conseil de l’Ordre de défendre scrupuleusement les positions exprimées démocratiquement par les Loges dans le cadre des votes des Convents, comme le Règlement général le lui impose. C’est ce qu’il a fait.

    Le Conseil de l’Ordre réaffirme solennellement qu’il fera bien entendu respecter les procédures règlementaires prévues pour les initiations et qu’en particulier, il veillera à ce qu’aucune Loge ne puisse se voir imposer d’initier une femme contre la volonté démocratique de ses membres.

    Désormais, il appartient au Conseil de l’Ordre, dans le cadre de ses attributions règlementaires, d’examiner l’ensemble des conséquences et de proposer le moment venu des modalités pratiques de mise en œuvre du jugement rendu le 8 avril.

    Enfin, le Conseil de l’Ordre entamera des consultations, dans le cadre des relations inter-obédientielles tant au niveau national qu’international, afin d’examiner les conséquences que ce jugement ne manquera pas d’entraîner pour les relations du Grand Orient de France avec un certain nombre de Puissances maçonniques amies.

    Aujourd’hui, le Conseil de l’Ordre appelle toutes les Loges du Grand Orient de France à l’union et à la concorde dans l’intérêt de l’Ordre maçonnique et du Grand Orient de France.

  • 12
    xul
    10 avril 2010 à 18h44 / Répondre

    Un nouveau coup d’état d’en haut ! Parallèle à celui de Stifani chez la GLNF.

    Heureusement, quelques rites en franc-maçonnerie traditionnelle connaissent encore de nos jours l’obligation solennelle à l’initiation au grade d’apprenti de ne jamais assister à l’initiation d’une femme.

  • 11
    Bleu-Ciel
    10 avril 2010 à 16h53 / Répondre

    @Emerek:
    Merci!je me sens moins seul!

  • 10
    Ronan
    10 avril 2010 à 15h10 / Répondre

    Relis les statuts… Tout membre Maître depuis 5 ans peut être Conseiller de l’Ordre.
    Les 35 Conseillers élus par les régions aux Congrès, se réunissent au début du Convent pour élire le GM.
    Donc, oui, tout « membre » (au sens générique du terme) peut être GM…
    Lorsqu’on considère le bilan navrant de certains GM, on rêve que le poste soit occupé par une Sœur, ne serait-ce que pour vérifier qu’elles savent être aussi ambitieuses, cyniques, calculatrices et politiques que les « mecs » !
    En fait, comme tous les systèmes démocratiques, celui-ci souffre du paradoxe intrinsèque que les qualités nécessaires pour être élu sont diamétralement opposées à celles qu’il faudrait avoir pour gouverner sagement, dans l’intérêt général. Mais c’est ainsi, il faut bien faire avec : je préfère une démocratie boîteuse à un système type GLNF !

  • 9
    EMEREK
    10 avril 2010 à 14h07 / Répondre

    La question sera simple:

    Une femme initiée au GODF pourra-t-elle un jour être GM de l’ordre ?

    Si oui ,l’obédience est effectivement mixte
    Si non, le GODF est devenu comme l’on dit en biologie une « chimère »

    Quant à la supplique de Bleu-ciel …j’y souscris …. !!!! Dans le partage…….

  • 8
    JB31
    10 avril 2010 à 8h56 / Répondre

    Cher Ronan,
    ce que j’ai appelé un peu trop vite de « coup de force » est en fait ce que tu soulignes avec raison: une inconséquence totale de ce, ces Conseils de l’Ordre qui se sont succédés dernièrement et qui n’ont su traiter avec vision et ambition cette affaire de mixité.
    La vacuité de la pensée, et l’absence de méthode, de ce Conseil de l’Ordre a ouvert fort justement un boulevard aux partisans de la mixité qui effectivement n’ont pas fait un coup de force.

    Il n’en demeure pas moins que se pose la question de l’attitude de ce Conseil qui « plante  » le Convent 2009, qui fait appel à la justice maçonnique avec un dossier très léger (le moins qu’on puisse en dire !), ce qui pourrait amener à penser que la démocratie régulièrement appelée par ceux là n’est finalement qu’une escroquerie intellectuelle.

    En tout cas cette mandature Lambicchi n’est pas glorieuse et mériterait d’être sanctionnée par un rejet de son comte rendu moral au convent 2010.

  • 7
    thot hermes
    10 avril 2010 à 8h17 / Répondre

    c est une bonne chose , mais les femmes ont elles envie d aller au G O ???? …….je ne le crois pas …..alors !!!!!!!

  • 6
    Bleu-Ciel
    10 avril 2010 à 8h14 / Répondre

    Tout ce qui arrive au GODF devrait faire réfléchir la Grande Loge de France pour qu’elle fasse en sorte d’admettre des Soeurs à partager nos travaux!…mais là!ce n’est pas gagné car une poignée de Frères font systématiquement barrage pour bloquer les désirs des frères qui oeuvrent pour que ça bouge!
    Je sais!…on va invoquer nos constitutions,nos règlement généraux etc…etc…qu’importe!la machine est en route…et rien ne pourra l’arrêterr!Allez mes soeurs!aidez-nous !demandez vous-mêmes à haute voix à partager nos travaux!!!

  • 5
    yvca
    10 avril 2010 à 0h34 / Répondre

    Le G.O.M.D.F., le Grand Orient Mixte de France ! ! ! Une nouvelle obédience ? ? ?

  • 4
    Ronan
    9 avril 2010 à 23h31 / Répondre

    Mon cher F JB31, ta remarque est aussi peu judicieuse que ne peut l’être l’assertion du GM !
    Les Soeurs initiées l’ont été réglementairement, après vérification des dossiers par le Conseil de l’Ordre. A dire vrai, et c’est là que c’est amusant, le coup de force, si coup de force il y a eu, vient de la décision du Conseil de l’Ordre de valider les dossiers de demande d’initiation. Si les Très Illustres Frères avaient agi avec la même hypocrisie que leurs ancêtres, ils auraient simplement laissé les demandes sans réponse. Dès lors, pas d’initiation, ou constat d’irrégularité et refus de reconnaissance de la légitimité des initiations, procédures d’exclusion des Vénérables Maîtres et des collèges, voire des Loges, etc.
    Là, pas de coup de force, juste, enfin, la reconnaissance du droit des LL de choisir librement leurs membres, sans considérations de sexe, lesquelles ne figurent du reste évidemment pas dans la Constitution de notre Obédience, GADLU nous en garde !
    Ce qui me réjouit le plus profondément, avec un brin de perversité, c’est de voir la vaste construction dont certains rêvaient, s’effondrer comme château de cartes : pas de « Confédération », avec différentes Fédés, mixte, masculine et féminine, pas de GM adjoints, pas de nouveaux cordons chamarrés pour les ambitieux, pas de nouvelles cases dans le gruyère, sur le modèle du PS ou des syndicats avec leurs barons régionaux dont on sait ce qu’ils recouvrent (il suffit de considérer la structure de la GLNF pour que les écailles tombent des yeux)…
    Ouf ! Juste des Loges un peu plus libres dans une Obédience libérée de ses archaïsmes et de ses peurs irrationnelles.
    Reste que, à coup sûr, très peu de Loges initieront des femmes. En revanche, je gage que l’on verra dans nombre d’Orients fleurir de nouvelles Loges par essaimage. Elles seront, elles, mixtes « par construction ».
    Dormez bien, mes Frères… Amen !

  • 3
    niveau
    9 avril 2010 à 22h11 / Répondre

    C’était Espérons ! Espérons ! Espérons !

    C’est maintenant :

    Enfin ! Enfin ! Enfin !

  • 2
    JB31
    9 avril 2010 à 20h31 / Répondre

    « Nous ne sommes pas réglementairement une obédience mixte, explique à L’Express Pierre Lambicchi, mais nos loges sont désormais libres d’initier des femmes. »
    Eh oui cette absurdité, cette phrase imbécile est du Grand Maitre du GODF .

    Où l’on remarque aussi que cette obédience qui se veut démocratique est gouvernée par les juges ! Coup de force de moins de 10 loges sur quelques 1100 facilité par des juges élus aux connaissances juridiques douteuses.

  • 1
    Bernard
    9 avril 2010 à 19h09 / Répondre

    Oufti !
    Comme on dit le long de la Meuse. Et nous ne sommes plus le 1er du mois.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous