sceau GOS

Les Vœux du Grand Maître du Grand Orient de Suisse

Publié par Géplu
Dans Divers

Chers amis du Grand Orient de Suisse,
Mes soeurs, mes frères en humanité,

Un des symboles de la Suisse est l’horlogerie. Ces temps-ci, sous les sapins nous offrons des montres connectées. Elles mesurent nos pulsations cardiaques, ou nos activités physiques pour nous rassurer à tout instant, en évaluant notre bonne santé. Elles mesurent aussi le nombre de nos amis sur les réseaux sociaux. Elles nous livrent la météo du lendemain, heure par heure…

Berne, la tour de l’Horloge

Mais permettez-moi, chers amis, de me poser quelques questions. Le rythme cardiaque se mesure, mais l’amour qui anime notre coeur, lui se mesure-t-il ? Dénombrer ses amis virtuels, n’est-ce pas un symptôme de solitude ? Jeter un oeil sur le temps du lendemain, n’est-ce pas se divertir pour en oublier la réalité du réchauffement climatique ?

N’est-ce pas puéril de se croire assez puissant pour être complètement maître de la santé, de l’amour, et de la nature ? A quoi bon se connecter, si ce lien technologique est égocentré ? Sans être technophobes, car nous sommes responsables du sens ou du non-sens de nos outils, connectons-nous, créons des liens, mais préférons ceux d’une sagesse antique, perpétués et enrichis par l’esprit des Lumières, aux miroirs aux alouettes. Lien avec soi, pour éviter que le moi ne se dilue dans ce monde agité par les passions politiques, l’extrémisme et le matérialisme. Lien avec l’autre, en réfutant tout dogmatisme, car s’enrichir de l’altérité, c’est cultiver le doute tout en rappelant que notre socle d’humanité est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Lien avec le monde enfin, car il nous faut retrouver ce lien avec le kósmos des stoïciens, cet ordre naturel que l’humanité est en train de gâter…

A l’orée de cette nouvelle année, je formule donc un voeu, chers amis, celui que le temps mesuré par nos belles montres suisses, soit un symbole porteur de sens et de responsabilité. Qu’il nous rappelle comme le soulignait le poète que le temps passe, mais surtout que c’est nous qui passons… Qu’il y a urgence d’aimer, et donc de respecter, le moi, l’autre, et l’univers ! Fraternelle affection.

Alexandre Rauzy 
Grand Maître du Grand Orient de Suisse

“Qui croit devoir fermer les yeux sur quelque chose se voit bientôt forcé de les fermer sur tout.”
Jean-Jacques Rousseau (Emile ou de l’éducation)

lundi 31 décembre 2018

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif