Lettre ouverte au citoyen, bien aimé et très cher Frère Joseph Ratzinger

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 29 mai 2007
Étiquettes : , ,
  • 5
    Jacques Cécius
    31 mai 2007 à 20h07 / Répondre

    Il est des moments ou je regrette que nous ne soyons plus excommuniés, mais simplement en état de péché grave…

  • 4
    lmv
    30 mai 2007 à 18h24 / Répondre

    Emmanuel ou les rêveries de promeneurs solidaires…

  • 3
    Philippe Benhamou
    30 mai 2007 à 14h39 / Répondre

    Tout à fait d’accord avec Chrishistoire. Laissons Benoit couler des jours tranquilles à Rome. Je vous rappelle que depuis 1870, le pape est infaillible ! Total respect ! Et comme disait Coluche : Dire qu’il suffirait que les gens n’en achètent plus pour que cela ne se vende plus ».

  • 2
    Alain
    30 mai 2007 à 11h16 / Répondre

    Pas faux Christistoire.
    Qu’est qu’un homme libre…

  • 1
    Chrishistoire
    30 mai 2007 à 4h17 / Répondre

    La FM n’a nul besoin du Vatican. Les F. catholiques ont assez de leur foi : nul besoin du pape (si ?) Pour moi la plénitude ne peut se trouver qu’au fond de soi-même et avec ses proches (F. et autres) et pas dans des protocoles désuets non dénués de dogmes.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous