L’hommage des francs-maçons aux morts de la Commune

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 2 mai 2022
  • 6
    Luciole
    5 mai 2022 à 14:42 / Répondre

    Je regrette de voir des décors maçonniques arborés sur des débraillés vestimentaires (on y voit des sautoirs plus larges encore que par le passé), un petit insigne au revers et les bannières suffisaient amplement pour dire que la Commune est chère au coeur de certains FM. A moins que le but recherché soit d’imiter les tableaux d’époque?

    Sans même insister sur l’amalgame général avec l’Ordre,que ce soit souhaitable ou non ces photos dans la presse ne donnent,(à mon sens mais il en vaut d’autres) qu’une image ringarde et vulgaire de la FM pour ne pas dire ridicule.

  • 5
    JMB
    5 mai 2022 à 10:45 / Répondre

    Bien qu’étonné par le titre de l’article englobant TOUS (?) les Francs-Maçons dans cette cérémonie, je m’étais promis de ne pas intervenir sur un sujet n’ayant rien à voir avec MA conception de la Franc-Maçonnerie. Mais la mauvaise foi de certain pour justifier ce type de manifestation m’invite à me poser quelques questions :

    1- les Francs-Maçons doivent-ils rendre hommage à tous les événements historiques ? (ça risque de faire beaucoup !)

    2- si la réponse est OUI, pourquoi ne les voit on pas sur la tombe du Général de Gaulle ou devant la statue de Jeanne d’Arc par exemple ?

    3- si ce n’est pas historique mais politique, alors que viennent faire des grands mamamouchis de certaines obédiences avec leurs décors dans ce genre de manifestation ?

    4- ” … ils le font dignement honorant leurs décors. » ? Sauf à considérer les décors maçonniques comme de simples gadgets ne représentant rien, il est mensonger de dire que ces décors appartiennent d’abord aux Frères. Un tablier et un collier ne sont ni des cache-sexes ni des déguisements de carnaval.

    5- je rappelle qu’à mon initiation, au rite Émulation, on m’a enseigné la Prudence. Est-ce différent pour les autres Rites ou les autres obédiences ?

    6- j’ai eu beau cherché je ne vois pas en quoi cet hommage « … est avant tout humaniste » ?

    7- ces manifestations avec décors maçonniques ne risquent elles pas de renforcer l’idée dans l’imaginaire populaire que la Franc-Maçonnerie n’est qu’un ersatz de la politique politicienne. 

    PS : je précise bien que je n’ai absolument rien contre le fait que des Franc-Maçons, Grands mamamouchis ou simple apprentis, viennent rendre ce type d’hommage. Ce qui me dérange c’est qu’ils le fassent, avec leurs décors maçonniques, au nom de la Franc-Maçonnerie en général et de Soeurs ou Frères à qui on n’a rien demandé.

  • 2
    Désap .
    3 mai 2022 à 10:09 / Répondre

    1 – Et si l’on y voyait simplement des franc-maçons rendre hommage en toute liberté, compris celle d’être franc-maçons, à un évènement historique ?
    En faisant des résumés, on nie la liberté.
    Les décors maçonniques appartiennent d’abord aux franc-maçons dès lors qu’ils les portent en toute responsabilité.
    Or, il ne me semble pas que cette hommage à la Commune soit en quoique ce soit offensant ou déplacé.
    Il est avant tout humaniste.
    Puisque tu construis des cases, rien n’empêchent des franc-maçons « de droite » de rendre hommage au général de Gaulle à Colombey-les-deux-églises, et je puis t’assurer qu’aucun franc-maçon « de gauche » n’y verrait le moindre inconvénient, peut-être même et surement y en aurait-il dans l’assemblée, comme surement y avait-il des franc-maçons « de droite » à cette réunion du 1er Mai.
    Pour quelques raisons assez simples :
    là où les Hommes souffrent, les franc-maçons se trouvent,
    là où les Hommes ont été héroïques pour la défense de la liberté, les franc-maçons se trouvent,
    là où la conscience (avec-science) dépasse les superstitions et la subjectivité, les franc-maçons se trouvent.
    Tu vois, il n’y a pas des franc-maçons « de gauche » et/ou des franc-maçons « de droite », il y a des franc-maçons capables au-delà des clivages de faire l’unité autour d’un principe avec lequel ils ne transigent pas, la liberté.

    • 3
      Toxic Tine
      3 mai 2022 à 20:22 / Répondre

      Je suis d’accord avec ton approche et elle me convient. le problème, c’est que j’ai écouté les discours, et ils ne disent pas ça. On ne sait pas si on est à un meeting politique ou syndical. On n’est de toute évidence pas à un « meeting » franc-maçon, tant les propos sont partiaux. Les décors ne peuvent masquer le fond du discours, qui est politique. Les Français ont le droit et le devoir de faire de la politique, mais les francs-maçons, lorsqu’ils s’affichent comme tels, doivent le rester et ne dépasser les limites de l’exercice. Ici, les limites ont été exposées, il suffit d’écouter le discours. Qu’est-ce que la Commune a à voir avec les brimades policières commises par des policiers du XXIe siècle sur des manifestants ? Rien : c’est de la p o l i t i q u e. Et faire de la politique revêtu de ses décors n’est pas acceptable pour moi. Peut-être que pour d’autres la FM est une antichambre du PAS et des Insoumis mais pas pour moi.

      • 4
        Désap .
        4 mai 2022 à 09:06 / Répondre

        3 – Je regrette, dénoncer les violences (non de simples brimades) policières ce n’est pas faire de la politique, c’est dénoncer l’inacceptable. Si la Police du XXIè siècle se met au même niveau que les manifestants, ce n’est pas la Police, c’est une milice.
        Ce qui est vrai aujourd’hui l’était hier.
        Dans l’hypothèse où ce serait faire de la politique, dénoncer la violence, cad ce qui annule la liberté, c’est faire un bon usage de l’outil politique.
        Dans tous les cas, je soutiens la liberté d’expression et d’action de ces franc-maçons qui n’engage qu’eux, ils le font dignement honorant leurs décors.

  • 1
    Toxic Tine
    2 mai 2022 à 20:02 / Répondre

    Décidément, je ne comprendrai jamais cette volonté de certains hommes politiques de gauche de s’approprier la franc-maçonnerie pour la mettre au service d’une seule idéologie politique : la leur. Si au moins on voyait ces mêmes hommes politiques rendant hommage au général de Gaulle à Colombey-les-deux-églises, je m’inclinerais. Mais là non. Là franc-maçonnerie s’exhibe, et elle ne s’exhibe que pour encenser un événement historique rattaché à certaine gauche, laïcarde, anti-cléricale et sectaire, bref, tout le contraire de la franc-maçonnerie, qui ne peut être sectaire, ni de gauche (ou de droite), ni laïcarde (mais laïque, nuance). Comment peut-on laisser faire cela ? Je ne comprends pas.

    En disant cela, je ne critique nullement ce qu’a été la Commune. Je ne critique même pas la gauche, ayant voté Mitterrand. Je critique l’exhibition de certains Frères, es qualités, avec leurs écharpes, spécifiquement devant cet événement, prenant ainsi en otage les Frères qui ne pensent pas du tout comme eux. La religion, la politique et les métaux font vraiment mauvais ménage avec la franc-maçonnerie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous