L’ordre règne chez les maçons

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Présentée à Dieulefit en Drôme provencale (France), l’exposition L’ordre règne chez les maçons est axée sur les Règles pour les 5 ordres d’architecture de Jacques Barozzi de Vignole (1507-1573). Seront présentés et commentés des dessins, des gravures et surtout des éditions anciennes et modernes, dont quelques-unes rarissimes, de ce traité fondamental de l’architecture classique dite « à la Française ». on devrait donc en savoir plus sur les styles Dorique, Ionique, Corinthien, Toscan et Composite, sur les colonnes, les modules, les chapiteaux,… et sur l’origine architecturale de l’expression L’ordre règne…

Cette exposition coïncide avec le 500e anniversaire de la naissance de ce célèbre artiste italien (né à Vignola, d’où son surnom de Vignole ) qui succéda à Michel-Ange comme architecte de Saint-Pierre de Rome et travailla également en France à la décoration des jardins de Fontainebleau.

L’exposition évoquera plus particulièrement l’influence exercée par ce traité sur les ordres d’architecture sur les artisans, notamment les tailleurs de pierre et les menuisiers-ébénistes, dès le début du XVIIe siècle. Il sera à cette occasion présenté pour la 1re fois au public un document découvert récemment sur un exemplaire du traité de Vignole entièrement gravé (le texte comme les images), imprimé en 1644 : le plus ancien ex-libris connu d’un Compagnon, Mathurin Paulmier, un tailleur de pierre et maître-maçon tourangeau ayant accompli son Tour de France vers 1650-1655.

Cette exposition a été conçue par le Centre d’Etude des Compagnonnages

L’ordre règne chez les maçons
Exposition du 14 juillet au 10 août 2007
Maison Renaissance de la Viale à Dieulefit (26), France
Ouvert tous les jours de 15h à 19h.
Participation aux frais : 2 euros. Groupes sur rendez-vous le matin.
Renseignements : Office de Tourisme du Pays de Dieulefit +33 (0)4 75 46 42 49

A lire :

mercredi 20 juin 2007
Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif