Jack Chollet
Jack Chollet

Lunéville et les débuts de la franc-maçonnerie lorraine

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 23 août 2019
  • 3
    Cédric Andriot
    26 février 2021 à 23:33 / Répondre

    Bonsoir,

    Concernant le marquis du Châtelet, Jack Chollet et moi n’avons rien trouvé de particulier, sinon une rivalité l’ayant opposé à Ladislas de Berchiny, que nous avons identifié comme un frère.

    En revanche, le bavard Uriot a laissé davantage de traces. Il publie une divulgation maçonnique en 1742, intitulée: « Lettre d’un franc-maçon à Mr Devaux, conseiller de Sa Majesté (…) le Roy de Pologne, Duc de Lorraine, et de S.A.E. le Comte Palatin du Rhin ». Il est alors à Francfort où il s’est fait initier à une date que nous ne connaissons pas.

    Il ne paraît pas qu’Uriot ait maçonné en Lorraine avant d’aller en Allemagne: en effet, dans sa divulgation de 1742 (rééditée en 1743), il écrit ces propos énigmatiques : « Vous vous souvenez sans doute, mon cher ami, des affaires fâcheuses que l’on suscita il y a quelques années aux francs-maçons. Sans les connaître nous prîmes part à leur disgrâce ». Nous pensons qu’Uriot veut dire par là que, vers 1740-1741, il aurait, en tant que profane, participé à la disgrâce qui aurait alors frappé la loge de Lunéville.

    Ce n’est là qu’une conjoncture que nous présentons dans « Les mystères de la franc-maçonnerie à Lunéville », en attente d’autres éléments pouvant éclaircir davantage cette étrange affaire!

  • 2
    Labbe
    17 octobre 2020 à 13:43 / Répondre

    J’aurais aimé savoir si M. Chollet a eu trace de la présence du marquis de Châtelet sur les colonnes, ainsi que de Joseph Uriot avant 1745.
    Merci,
    F. Labbe

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    23 août 2019 à 05:41 / Répondre

    Né à Angers en 1944, Jack Chollet vit en Lorraine depuis plus de cinquante ans. Après une longue carrière de masseur-kinésithérapeute de campagne dans la plaine des Vosges, il est désormais retraité à Laxou, en Meurthe-et-Moselle. Féru d’histoire, Jack Chollet s’adonne à la lecture et à la recherche pour de futurs ouvrages.
    Fidèle depuis 2013 à son éditeur en Lorraine Gérard Louis Éditions, qui met avant la richesse culturelle et la diversité de nos belles provinces, nous lui devons « Ces bons messieurs de Martimprey – Les francs-maçons de Bruyères de 1768 à la Révolution » (2018), « Les mystères de la Franc-Maçonnerie à Lunéville » (2016), « Les O’Heguerty, francs-maçons, agents secrets à la cour de Stanislas » (2016), « La Franc-Maçonnerie à Mirecourt » (2013).
    C’est d’autre part un auteur – conférencier bien connu du célèbre festival littéraire et artistique des « Imaginales Maçonniques et Ésotériques d’Épinal », présidé par notre remarquable Frère Jacques Oréfice, et qui, depuis cette 7e édition en 2019, est labellisé par l’Institut Maçonnique de France (IMF).
    Une belle conférence en perspective…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous