Macron réunit les « autorités morales et religieuses »

Publié par Géplu
Dans Divers

C’est par une dépêche de l’AFP que l’on a appris que : Emmanuel Macron réunira lundi à 10h00 par audioconférence « les autorités morales et religieuses » pour échanger sur « la cohésion morale du pays face à la crise » du coronavirus, en comprenant les représentants des cultes, des francs-maçons et d’associations laïques, a indiqué l’Elysée.

« Cet échange portera sur la manière dont les Français peuvent faire face et résister à cette crise qui ne fait que commencer », « Avec ces autorités morales et spirituelles, le président souhaite échanger sur la cohésion morale du pays et écouter les propositions »,

Parmi les participants figurent (…) le Grand Maître de la Grande Loge de France Pierre-Marie Adam et le Grand Maître du Grand Orient de France Jean-Philippe Hubsch, ainsi que la Grande maîtresse de la Grande Loge féminine de France Marie-Claude Kervella-Boux.

Téléchargez la dépêche complète : FR2293827_665439491

_____________________________
mardi 24, 13h. : Vérification faite c’est 5 obédiences qui étaient conviées à l’audioconférence : le GODF, la GLDF, la GLFF, le DH et la GLNF, et non les seules 3 citées par l’AFP.

lundi 23 mars 2020
  • 15
    Peter Bu
    25 mars 2020 à 11:38 / Répondre

    Le Président de la République a réuni des représentants des groupes spirituels dont les francs-maçons.
    « Parallèlement à son Conseil scientifique, le président entend réunir une fois par semaine ces autorités religieuses et laïques. ‘C’est un cercle de réflexion et de solutions’, explique l’un de ses conseillers. Il veut réfléchir à leur côté aux lendemains de l’épidémie de Covid-19, qui le taraudent.’ Le jour d’après sera très différent du jour d’avant, il faut le penser dès maintenant », leur a-t-il intimé.
    Le Parisien http://www.leparisien.fr/politique/coronavirus-macron-songe-deja-au-jour-d-apres-23-03-2020-8286450.php
    Si le Président veut consulter les francs-maçons et les religieux (cette association, quelle ironie du sort…) pour que « le jour d’après soit très différent du jour d’avant » il faut attraper la balle au bond.
    Les loges peuvent-elles solliciter les dirigeants des obédiences maçonniques pour qu’elles organisent rapidement des débats ?
    Les loges devraient se saisir chacune d’une ou de plusieurs questions à traiter en profondeur. Ensuite, avec les commissions déjà existantes comme la CNDD, elles peuvent contribuer à ce que les « autorités morales » apportent au Président des analyses éclairées.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci de continuer les échanges sur
    https://www.hiram.be/les-bienfaits-du-coronavirus : Les bienfaits du coronavirus…?

  • 13
    Peter Bu
    23 mars 2020 à 21:17 / Répondre

    Le Président consulte, c’est bien, ou bien tente de réduire les critiques dont il est l’objet en se cachant derrières les « autorités morales ». Il vient déjà de jouer à un jeu similaire avec le « Comité scientifique ».
    Admettons qu’il découvre ces « autorités » seulement maintenant. Ce n’est pas très flatteur, mais le soupçonner de vouloir se cacher derrière leur dos serait encore moins élégant.
    La prochaine étape devrait alors être l’invitation des associations comme
    – les Amis de la Terre qui viennent e publier un excellent dossier
    « Crise du Coronavirus : sortir du déni. Et tout reconstruire. Elle doit au contraire être une opportunité pour changer de système. » https://www.amisdelaterre.org/crise-du-coronavirus-sortir-du-deni-et-tout-reconstruire/
    – Négawatt,
    – CRIIRAD,
    – Réseau Sortir du nucléaire
    et une brochette d’autres ONG.
    Il a du pain sur la planche.

    • 14
      brumaire
      23 mars 2020 à 23:52 / Répondre

      ça fait plus de 50 ans qu’on le dit, le répète, et c’est Soljenitsyne qui en parlait si bien: en gros, de mémoire: « avant d’être condamné sur le plan économique, le capitalisme est condamné sur le plan moral ».
      Quand se décidera-t-on à faire en sorte de raisonner sur un plan éthique, et plus une « philosophie » cynique mue par la cupidité: le fric le plus vite possible, en toujours plus grande quantité, pour une minorité, des CAC 40 et autres?
      Nous avons des urgentistes dans notre loge du Grand Est: sans masques, sans matériel, avec des horaires de malades, et ils font le maximum avec si peu, le peu que leur ont laissé 15 ans de restrictions.
      Quand on était en temps de guerres, les vraies, on a su reconvertir les usines en moins de 2 pour fabriquer des armes, et les fabriques ont été pérennisées, elles rapportent si gros. Quel ens moral encore!
      On est « en guerre », comme a dit le président: alors, dès février, il fallait demander aux entreprises textiles de fabriquer des masques. Sauf que ces entreprises, chez nous, depuis 50 ans, se sont si raréfiées que des vallées entières sont sinistrées. Merci les délocalisations, pour être soi-disant compétitifs, en fait, pour gagner toujours plus en allant faire fabriquer par des mômes ou/et par de pauvres gens au Bangladesh, en Inde, en Chine, en Roumanie, au Brésil, etc…payés à coups de pied au derrière.
      Le résultat: des morts en nombre croissant, y compris chez les soignants.
      la culture du loisir, de la consommation à tout prix, l’individualisme égoïste montre aussi ses résultats: on ne supporte pas le confinement, on en appelle à la « démocratie » (qu’est-ce-qu’elle vient faire là dedans,je vous le demande?), à la liberté individuelle! alors que la maison est en feu!
      Voilà où ces politiques nous ont menés.
      Ne croyez-vous pas,mes FF, mes SS, qu’il sera temps de tourner vraiment les pages de ces politiques mortifères?

  • 12
    Lazare-lag
    23 mars 2020 à 19:51 / Répondre

    @ Michel (7) et Asterix (9):
    N’êtes-vous pas un brin pessimistes s’agissant du contexte actuel?
    Pourquoi venir supposer que le Président serait « réduit » (sic) à consulter les autorités morales et religieuses?. Il me semble que notre Président est suffisamment occupé, sollicité, accaparé par cette affaire de coronavirus pour se fixer des priorités en matière de consultation des différents secteurs qui composent la société dans ce contexte exceptionnel aussi bien social que sanitaire.
    Dire qu’il en serait « réduit à » laisse sous-entendre qu’il serait acculé à, qu’il serait aux abois.
    Est-ce d’un franc-maçon que de penser que lorsque un Président de la République (celui-là ou un autre, on s’en fout du titulaire en pleine crise) convoque les autorités morales (dont les obédiences maçonniques), c’est qu’il ne sait plus à qui s’adresser? Zut, positivons quand on nous consulte. Non?
    Et le coup de canif à la Loi de 1905?
    Vous croyez vraiment que c’est la priorité du moment du Président? Surtout quand il annonce que les festivités religieuses de Pâques devront se passer de tout rassemblement.
    Restons calmes et sereins et évitons de se laisser déborder par quelques fantasmes qui ne verront aucune éclosion particulièrement en pleine crise du coronavirus. Soit vraisemblablement jusqu’en juin, et peut-être juin inclus.

  • 11
    Diakité Yacouba
    23 mars 2020 à 18:08 / Répondre

    A l’image de l’Afrique les pays européens sauront ce qu’est la « solidarité »…
    Soyons solidaires afin de faire face à cette pandémie.
    Seule la conscience humaine pourrait combattre ce fléau.
    Pour une fois oublions les profits égoïstes et pensons à la place de l’autre pour comprendre cette. Ce n’est pas la France,ni les états unis et moins l’Afrique,le planète terre tout entière qui est concernée.
    Toute idée réparatrice sera la bienvenue.
    Humilité est mère de toute réussite.

  • 10
    DEL RIO
    23 mars 2020 à 16:11 / Répondre

    Certains ici expriment avec force le manque de moyens de notre système hospitalier. Mais il me semble que la question posée est morale plus que matérielle : comment assure-t-on la cohésion nationale dans une démocratie moderne tiraillée par les intérêts contradictoires des différents groupes d’influences et des communautés qui la composent ? Comment revenir à une union nationale dans une nation désincarnée, vidée depuis longtemps de son sens commun au profit des intérêts particuliers ou communautaires ?

  • 7
    michel
    23 mars 2020 à 14:24 / Répondre

    Que le Président en soit réduit a consulté des autorités morales et religieuses , cela fait peur sur ce qui s’annonce pour les prochains jours…

    • 9
      Asterix
      23 mars 2020 à 14:55 / Répondre

      MICHEL
      Connaissant la tactique de Macron qui montre son doigt mais à en tête la lune, je ne serai pas étonné qu’on en profite pour mettre un coup de canif à la loi de 1905…Un concordat pour la nation par exemple?

  • 4
    Astérix
    23 mars 2020 à 11:20 / Répondre

    N’est ce pas une manière de se dédouaner de ses responsabilités en demandant aux autorités morales de donner leur sentiment sur la cohésion sociale du pays.
    Lorsque le personnel soignant s’est mis en grève, tout en continuant de travailler, et ce depuis plus d’un an pour obtenir des moyens, sans être reçu par les autorités politiques de ce pays, alors que déjà ces personnels tiraient la sonnette d’alarme sur les restrictions budgétaires et les conséquences prévisibles de la situation et ce sans même envisager à l’époque l’affaire du corona, elle était où la cohésion sociale du pays?
    Lorsque ces mêmes « responsables » se sont ingéniés à démolir le Code du travail, l’assurance chômage, les retraites, et sans doute demain la sécurité sociale, contre la majorité des citoyens si j’en crois les sondages, elle était où la cohésion sociale?
    Lorsque le personnel soignant, les pompiers, les policiers et gendarmes, les employés de commerce n’ont ni gel, ni masque, ni gants, du fait des restrictions budgétaires elle est où la cohésion sociale?
    Il n’y aura de cohésion sociale que lorsque les responsables de tous ces maux et de cette situation auront rendus des comptes et assumeront leur responsabilité malheureusement cela ne fera pas revenir ceux qui seront passés ad patres.

    • 5
      Michel Bayle
      23 mars 2020 à 12:05 / Répondre

      Complétement d’accord !
      Les personnels de santé lorsqu’ils manifesté leur colère voilà plus d’un an ils ne demandait une augmentation de salaire, juste davantage de moyens: comme réponse ils ont eu le mépris du gouvernement de du président.Aujourd’hui les mêmes qui les méprisaient, hiers, proclament : ils sont l’honneur du pays.
      Et pendant ce temps la France est le 3° pays au monde fabricant de bonbinettes et autres diverses et nombreuses armes …

  • 3
    Statisticos
    23 mars 2020 à 11:14 / Répondre

    600.000 bouddhistes en France
    400 000 à 500 000 baptisés orthodoxes

  • 1
    Adrien C.
    23 mars 2020 à 10:25 / Répondre

    Les « Bouddhistes de France » et les Orthodoxes, ça représente combien de monde ?…

    • 2
      Jules
      23 mars 2020 à 10:27 / Répondre

      Sans doute fort peu, mais est-ce une raison pour les laisser sur le bord du chemin ?

    • 6
      Lionel Maine
      23 mars 2020 à 12:11 / Répondre

      Et les Francs-maçons de France… combien de divisions ?

      • 8
        Astérix
        23 mars 2020 à 14:50 / Répondre

        Cher Lionel,
        Faire une interrogation à la Staline n’amène pas grand chose au débat..
        .Par contre rechercher les responsabilités de ceux qui n’ont rien voulu voir, rien voulu entendre, rien voulu dire, pour le cas où une pandémie arriverait, et on sait qu’il y en aura d’autres, est particulièrement coupable. Je n’incrimine pas ce gouvernement plus que ceux qui l’ont précédés, je leur reproche d’avoir eu le nez en permanence sur leur tableur excel, ce que je leur demande c’est d’assumer les conséquences de leurs choix, et être responsable c’est assumer ses choix, et il n’y a pas qu’en matière de santé d’ailleurs.
        Une ministre de la santé, qui savait en sa qualité de sachant, et qui prend la fuite à l’arrivée de la pandémie, qu’en penser? imagine t’on un capitaine de navire qui prend le large en abandonnant passager et équipage?
        Des politiques qui savaient mais on voulu maintenir les élections municipales prenant le risque d’aggraver la pandémie,
        Bien sur ils ne sont pas responsables de l’arrivée du corona, mais ils sont responsables du numérus clausus concernant le nombre de médecins, le sous-effectif et le manque de moyens en personnels soignants et autres matériels, le fait de ne pas avoir reçu tous ces personnels pendant une année de grève.
        Ils sont responsables comme la Ministre du Travail d’envoyer des salariés au casse pipe sans gants, sans gel, sans gants, et d’avoir démoli le code du travail.
        Ils sont responsables de ne pas avoir prévu un dépistage massif afin d’isoler les personnes malades des personnes saines,

        Et maintenant ils cherchent un sens à la vie…..à part celui du fric à court terme je m’interroge sur le sens qu’ils donnent à la leur. Simple question.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif