Robert Moray 170517

La marque de Robert Moray, initié en 1641

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 9 mai 2017
  • 1
    Désap.
    10 mai 2017 à 16:12 / Répondre

    L’excellent Frère Patrick Sautrot est à entendre et lire.
    Maçon plutôt que Franc-maçon comme l’était le Frère Moray,
    l’un est un état, celui de Maçon, l’autre une qualité transitoire, celle de Franc-maçon, qui doit mener à cet état, à mon sens l’objet de la quête maçonnique, aboutissement du rituel.
    C’est l’un des très rares historiens, avec l’excellent Alain Berheim, à intégrer dans ses recherches, outre les paramètres scientifiques nécessaires, également l’indispensable élément maçonnique qui fait la particularité de la manière d’agir des Maçons.
    La Maçonnerie « Est »,
    elle n’est pas et ne saurait être ce que l’on souhaite car dès lors ce n’est plus que ce que l’on souhaite,
    c’est à dire rien d’un point de vue maçonnique.
    La multitude se trouve dans les différents domaines auxquels elle s’applique, c’est à dire tous sans aucune exception,
    au même titre qu’aucune Cathédrale n’est pareille à sa soeur, pour autant toutes obéissent rigoureusement et à l’identique aux lois qui les régissent, une nécessité sans laquelle l’édifice s’écroule.
    Là se trouve le rassemblement ce qui est épars.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous