Maudite Révolution

Publié par Géplu
Dans Divers

Le vendredi 25 septembre à 19h30, dans le cadre de la célébration du 228e anniversaire de la République (et non du 150e), la Compagnie Tabasco donnera dans le grand Temple Arthur Groussier du Grand Orient de France rue Cadet à Paris une représentation théâtrale « Maudite Révolution », composée par Olivier Tonneau.

La représentation sera suivie d’un échange avec Philippe BOURDIN, Université Clermont-Auvergne, président honoraire de la société des études robespierristes (SER), et Éric SAUNIER, Université Le Havre-Normandie, directeur de l’Institut d’études et de recherches maçonniques (IDERM). En présence de Jean-Philippe HUBSCH Grand Maître du Grand Orient de France, de Robert COUTY, 2ème Grand Maître Adjoint et d’une délégation du Conseil de l’Ordre

Pour des raisons de sécurité et d’accueil, l’inscription est obligatoire sur https://reservation.godf.org, et en raison du protocole sanitaire et du respect de la distanciation physique, la capacité d’accueil est de 110 places.

mercredi 16 septembre 2020
  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    16 septembre 2020 à 07:07 / Répondre

    Étonnant, sur le site de « La Compagnie Tabasco » https://bit.ly/3iNKlBj, nulle mention dans leur agenda de la date de leur spectacle « Maudite Révolution » au GODF… https://bit.ly/2RsX4x9
    D’autre part, à ce jour, cf. le lien de réservation dans le post, les inscriptions sont closes pour cet événement.
    Pour celles et ceux qui ne pourraient donc y assister, voici la présentation de la pièce de théâtre : « Pourquoi Nedjma, 15 ans, se passionne-t-elle pour Robespierre ? Pourquoi la révolution est-elle, dans toute l’histoire de France, la seule chose qui la concerne ?
    Un homme cherche à comprendre. Il découvre comment la révolution est devenue le mythe fondateur de la république coloniale mais aussi comment elle a survécu dans les paroles et les actes de ceux-là mêmes que la France opprimait.
    A la recherche de Nedjma, il rencontre Robespierre, Saint-Just, Toussaint Louverture, Jules Vallès, Aimé Césaire, Yacine Kateb ou encore Thomas Sankara : le désir d’une rencontre ravive l’aspiration révolutionnaire. » https://bit.ly/2RxXbHL

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif