Mugueline et Fraternité

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 17 août 2007
Étiquettes : ,
  • 4
    Philippe
    21 août 2007 à 13:38 / Répondre

    L’humour ne peut nuire, ce blog de Mugueline n’en manque pas !
    Oui, moi itou, nous sommes tous « quelque part » des pépères, des mémères, voire ( plus méchant ) des tontons ou des tatis Sosthène
    Le texte de Maupassant dans :
    http://entrelescolonnes.canalblog.com/archives/2007/01/02/index.html

  • 3
    Alain
    20 août 2007 à 20:35 / Répondre

    Je viens, enfin, de prendre le temps de lire le blog de Mugueline. Et je dois avouer que Jiri nous a trouve la une perle.
    Deja le blog par lui meme est cocasse, mais la vision de la maconnerie par la femme d’un macon est un moment de bonheur. Non seulement parce que c’est drole, mais aussi et surtout, parce que nous sommes tous des « Pepere » en puissance. Si nous refutons ce portrait pour nous memes (ben voyons), nous en connaissons des « Peperes » dans nos loges.
    Et par pitie ne nous servons pas du couplet de la difference entre maconnerie « regulieres » et « liberales » comme j’ai pu lire. Nous avons tous les memes travers.
    Sommes nous parfaits ou perfectibles ?

  • 2
    Pilou
    18 août 2007 à 13:34 / Répondre

    Mais si je comprends bien, Cher Jiri, tu es devenu « adorable » … Nombre de tes correspondants vont t’envier.
    Personnellement, j’ai apprécié la lecture du texte consacré à l’existentialisme selon Mugueline dont le sourire en dit long d’ailleurs. Si tous les désespérés du monde pouvaient en même temps connaître la joie … Je me demande si d’ailleurs la seule Internationale qui existe encore n’est pas celle des désespérés.
    Quant à révéler secrets, mots de passe, etc … en quoi pourrions condamner une profane ? Cependant, nous ne pouvons qu’apprécier le désir de « tailler en pièces … »

    Et si Mugueline nous y autorise, et si tu es d’accord cher Jiri, nous l’embrasserons très … fraternellement.

  • 1
    Mugueline
    17 août 2007 à 11:03 / Répondre

    Bonjour Worshipful Brother, si tu permets cette familiarité !

    C’est avec joie et étonnement que j’ai trouvé ton lien sur l’un de mes blogs.

    Lorsque je me suis lancée dans mes blogs, je pensais uniquement raconter ma vie, faire sourire, parler de mes bouquins, contribuer à l’élection de Ségolène en 2012, bref, tisser une toile de complicité sans complexe.

    J’en suis arrivée à parler des Frères parce que des lectrices m’ont posé des questions et qu’il n’est pas inutile qu’une profane, bien qu’ayant l’impression d’y vivre à plein temps depuis 25 ans, entre les Frères qui répètent les cérémonies dans le salon, Pépère qui les premières années de notre vie commune récitait dès le matin les pages qu’il devait interpréter dans la dizaine d’ordres, seulement, dont il était alors membre, qu’il n’est pas inutile donc qu’une profane fournisse des renseignements pour tailler en pièces quelques idées reçues dont la presse et l’édition à scandale se font des choux gras à l’envie !

    Ne t’inquiète pas, je ne parlerai jamais des secrets, des mots de passe, des pas, je ne décrirai jamais de cérémonies, je ne citerai jamais de noms de membre, je ne citerai jamais le nom des Ordres très sélectifs dont Pépère est membre, et dont 98% des Frères n’ont sans doute jamais entendu parler d’ailleurs.

    Pour ta gouverne, j’ai ajouté un article hier dans Marie-Claire, en réponse à une lectrice qui se demandait si la Brotherhood n’était pas un mouvement sectaire, j’espère l’avoir convaincue du contraire.

    A bientôt

    Fraternellement, si tu m’y autorises

    Mugueline

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous