Les trésors du Musée de la Franc-Maçonnerie – 1

Publié par Pierre Mollier
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 24 octobre 2014
  • 16
    Jean-Claude Villant
    26 octobre 2014 à 10:47 / Répondre

    Dans un autre de nos rites, il y a aussi les pierres, mais ce sont celles de l’apocalypse, 8 ont le même nom, il faudrait pour les 4 autres chercher si ce sont des synonymes et/ou des significations symboliques identiques.
    Exode : une sardoine, une topaze et une émeraude; 18 Au second rang une escarboucle, un saphir et une calcédoine; 19 Au troisième rang, une opale, une agate et une améthyste; 20 Et au quatrième rang, un chrysolithe, un onyx et un jaspe
    Apocalypse La Jérusalem messianique: jaspe, la deuxième de saphir, la troisième de calcédoine, la quatrième d’émeraude, 80la cinquième de sardoine, la sixième de cornaline, la septième de chrysolithe, la huitième de béryle, la neuvième de topaze, la dixième de chrysoprase, la onzième d’hyacinthe, la douzième d’améthyste
    Jean-Claude Villant

  • 12
    confucius
    25 octobre 2014 à 09:42 / Répondre

    merci pour cet aspect des ceremonies du Royal Arch, que beaucoup ignorent.

  • 11
    chicon
    25 octobre 2014 à 09:40 / Répondre

    merci, j’ai decouvert un aspect du Royal Arch que j’avais ignore dans les ceremonies.

    • 13
      Roger Dachez
      25 octobre 2014 à 10:12 / Répondre

      C’est en effet très intéressant mais surtout américain : en Grande-Bretagne, le 3ème Principal est Josué, donc un prêtre, mais cet aspect est atténué – seuls quelques Chapitres anglais donnent encore, à titre purement décoratif, un pectoral à leur Josué. En revanche, aux USA, le Premier Principal est le Prêtre – et non le Roi – et le grade de High Priest est conféré aux Passés Premiers Principaux. Il donne lieu à la remise d’un pectoral que l’on peut dès lors porter constamment en bijou dans les tenues du Chapitre.C’est donc encore une tradition très vivante.

      • 15
        confucius
        25 octobre 2014 à 12:16 / Répondre

        derriere ce qui peut paraitre folklorique et archaique, on decouvre un message, qui est universel et fort. Merci de parler de ce grade peu connu chez nous.

  • 10
    Jean Mabuse
    25 octobre 2014 à 03:22 / Répondre

    Voici un article et des commentaires roboratifs qui changent des banalités ou des catéchismes que la blogosphère maçonnique (à part hiram.be) nous sert régulièrement

    • 14
      sylvie
      25 octobre 2014 à 10:27 / Répondre

      Bonjour,
      tout cela me donne vraiment envie d’aller visiter le musée de la Franc-Maçonnerie, moi qui ne fait partie d’aucune loge, ni ne suis fm. je m’y intéresse juste « par hasard » et depuis peu !

  • 5
    sylvie
    24 octobre 2014 à 14:50 / Répondre

    Merci pour cette photo du Pectoral du Grand Prêtre, car je réalise en le voyant que les pierres sont disposées de droite à gauche, et non pas de gauche à droite, comme bêtement j’ai tjs pensé en lisant ce passage de l’Exode. l’hébreu s’écrivant de droite à gauche, la bible décrit de même le pectoral de droite à gauche ! Vous pouvez vérifier : première rangée, « sardoine, topaze, émeraude (verte), c’est bien de droite à gauche; puis escarbouche saphir (bleu), diamant (translucide) ; troisième, opale, agate, améthyste (violet)….la chrisolite est un superbe gemme vert clair à vert d’eau… il est bien disposé à droite sur la dernière rangée. Quant à l’escarbouche, c’est un grenat, donc rouge ! CQFD;

    • 7
      yasfaloth
      24 octobre 2014 à 14:59 / Répondre

      Bonjour Sylvie
      .
      De droite à gauche si on se place du point de vue de l’observateur…
      .
      Du point de vue de celui qui le porte on est bien de gauche à droite. Il m’étonnerai quand même (mais tout est possible) que le donneur d’ordre, l’artisan, ou l’atelier ayant confectionné ce bijou aient considéré le mode d’écriture de l’hébreu.
      .
      Cordialement

      • 8
        sylvie
        24 octobre 2014 à 15:22 / Répondre

        Bonjour Yasfaloth, je me disais plutôt, que l’ « l’Etarnel  » « parle à Moïse », (Ex. 25), un homme qui écrit de droite à gauche, et lorsque celui-ci fait un croquis, j’imagine qu’il le commence de même, de droite, à gauche. il faudrait demander à plusieurs personnes qui écrivent l’hébreu ou l’arabe et dont c’est la langue et l’écriture « première ». Pour moi, si je fais un croquis (ça m’arrive souvent) ou si je produis le dessin du Grand Pectoral, je le ferai spontanément de g à d. Je sais bien que lorsqu’on dit à la droite c’est à la droite de Dieu etc, mais ici il ne s’agit pas de la même chose, à mon humble avis. Qu’en pensez vous ? Si qq a une autre explication ?

    • 9
      Roger Dachez
      24 octobre 2014 à 16:48 / Répondre

      Pour faire écho à l’hypothèse de Yasfaloth, celle que retiennent le plus souvent les érudits juifs est bien celle du sens de l’écriture hébraïque : de droite à gauche, mais ce n’est pas unanime. En fait, c’est encore un peu plus compliqué, car la signification même des minéraux, dans le texte hébreu des massorètes, n’est pas toujours très claire. Dans la version grecque de la Septante, c’est plus compréhensible mais nombre d’érudits de la tradition juive estiment que ces données ne sont pas forcément très fiables car le pectoral, au IIIè siècle avant notre ère, avait déjà disparu et que, de plus, le sens de certains noms de minéraux a changé par la suite. D’où la grande variété des représentations iconographiques et des reconstitutions modernes, toutes plus ou moins hypothétiques, comme on peut s’en apercevoir en tapant « Breastplate High Priest » sur Google Images….

  • 2
    Villant
    24 octobre 2014 à 09:33 / Répondre

    Qui peut dire de quelles pierres s’agit-il dans le pectoral de Grand Prêtre?

    • 3
      Roger Dachez
      24 octobre 2014 à 14:35 / Répondre

      La réponse est dans Exode 28, 17-21 :

      17 Et tu le garniras d’une garniture de pierreries à quatre rangs de pierres: au premier rang, une sardoine, une topaze et une émeraude; 18 Au second rang une escarboucle, un saphir et une calcédoine; 19 Au troisième rang, une opale, une agate et une améthyste; 20 Et au quatrième rang, un chrysolithe, un onyx et un jaspe. Ces pierres seront enchâssées dans de l’or, dans leurs garnitures. 21 Et les pierres, selon les noms des enfants d’Israël, seront au nombre de douze, d’après leurs noms; elles seront pour les douze tribus, chacune d’après son nom, en gravure de cachet.

    • 4
      sylvie
      24 octobre 2014 à 14:39 / Répondre

      Ancien Testament Exode 28 – 15 :
      Tu feras le pectoral du Jugement…d’or, de fil bleu et cramoisi, et de fin lin retors. il sera carré et double…/…avec quatre rangées de pierres : première, une sardoine, une topaze, une émeraude ; seconde, une escarbouche (?), un saphir, un diamant ; troisième, une opale, une agate, une améthyste; quatrième, une chrysolithe, un onyx, un jaspe »…etc etc etc

      • 6
        GépluAdministrateur
        24 octobre 2014 à 14:52 / Répondre

        Beau tir groupé Sylvie et Roger. Sans vous consulter (je présume), vous apportez tous deux la réponse presque en même temps !
        Merci. 🙂

  • 1
    Tellier
    24 octobre 2014 à 09:22 / Répondre

    Excellente initiative et merci pour les FF de province

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous