Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

incendie Notre Dame

Notre cathédrale

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 20 juin 2019
  • 5
    Jean_de_Mazargues
    21 juin 2019 à 10:34 / Répondre

    Tout ceci est grotesque et on peut sans difficulté renvoyer dos à dos les culs-bénis ultra-cathos et les laïcards qui hantent le GODF. Les insultes des catholiques intransigeants n’atteignent pas la sérénité des francs-maçons. Les propos ridicules de certains du GODF (la cathédrale « n’est pas un lieu de culte ») ne méritent pas d’être commentés.

    • 10
      ERGIEF
      23 juin 2019 à 09:02 / Répondre

      ???

  • 4
    Désap.
    21 juin 2019 à 09:48 / Répondre

    Les historiens sérieux de la maçonnerie sont connus, il forment l’école qualifiée « d’authentique », ils abondent les thèses de ces directrices de communication diocésaine.
    Qui, à part ces historiens sérieux, peu imaginer que des maçons, sérieux, puissent prétendre à une filiation autre que d’esprit et de principes avec la maçonnerie médiévale ?
    Maçonnerie médiévale qui, elle-même, ne pouvait prétendre à une autre filiation vis à vis de la maçonnerie romaine décrite dans le De Architectura de Vitruve qui la guidait dans ses ouvrages ; au moment de sa (re)naissance au XIIè siècle les collegia fabrorum avaient en effet disparu depuis 700 ans.
    Prétendre que la franc-maçonnerie est parallèle à la maçonnerie médiévale, c’est vider nos rituels de tout sens initiatique, c’est en faire un club philosophique pratiquant la spéculation mondaine.
    .
    « Puisque l’architecture doit être ornée et enrichie de connaissances si nombreuses et si variées, je ne pense pas qu’un homme puisse raisonnablement se donner tout d’abord pour architecte. Cette qualité n’est acquise qu’à celui qui, étant monté dès son enfance par tous les degrés des sciences, et s’étant nourri abondamment de l’étude des belles-lettres et des arts, arrive enfin à la suprême perfection de l’architecture. »
    Cette phrase tiré du De Architectura de Marcus Vitruvius Pollio dit Vitruve (dont je conseille vivement la lecture) fera peut-être réfléchir les plus objectifs d’entre-nous.
    .
    Aucunement religieux et baptisé d’aucun culte, je trouverez néanmoins très dommage que Notre-Dame de Paris soit détournée de sa destination originelle, celle-ci, en outre, n’empêchant pas la déambulation de tous sans distinction religieuse, ce qui n’est le cas ni des synagogues, ni des mosquées ; cette destination comme le bâtiment lui-même font partie de l’Histoire de France et expriment sa réalité.

    • 6
      luciole
      21 juin 2019 à 13:32 / Répondre

      @ 4 Bien qu’athée convaincu (encore que baptisé à un âge où on ne vous demande rien) j’ai pu me promener tant dans les synagogues que dans des mosquées d’Istamboul et, que Notre Dame soit un lieu de culte chrétien, me parait tout à fait normal tant qu’il est ouvert.
      Sinon on ne pourrait plus admirer la Madone d’Antonello de Messine ou le Christ de Dali, l’Art est plus que les religions. (oui tel est mon sentiment.)

      • 7
        Désap.
        21 juin 2019 à 17:01 / Répondre

        6 – Nous partageons ce sentiment, et d’autres probablement.
        Si « athée » signifie ne rien croire de ces Ecritures dites « sacrées », je le suis ; en revanche, il ne me parait pas raisonnable de mettre l’univers au crédit du hasard.

        • 8
          Jean_de_Mazargues
          21 juin 2019 à 17:26 / Répondre

          L’athée est celui qui ne croit pas en Dieu, qui nie tout principe divin. Les athées sont très peu nombreux. La plupart de ceux qui se proclament athées admettent assez vite au cours d’une conversation qu’ils sont en réalité déistes ou agnostiques.

          • 9
            Désap.
            22 juin 2019 à 09:08 / Répondre

            8 – Le déisme, il faut bien reconnaitre que c’est un peu vide, cette notion d’Etre suprême me semble un pléonasme et assez plate ; quant à la « pensée » agnostique, se priver de la métaphysique, prise au sens initiatique, serait faire de la maçonnerie un exercice exclusivement matériel et c’est, de plus, une intéressante gymnastique intellectuelle.
            J’apprécie particulièrement la différence faite par les égyptiens entre réalité et vérité et la distinction entre erreur et juste, bien plus profonde et exacte que le manichéisme religieux bien / mal.

    • 11
      Lanson
      24 juin 2019 à 11:34 / Répondre

      Bonjour, lisez l’article du numéro 2441 daté 13 juin 2019 du Point page 48, le débat important n’est pas entre FM et Eglise catholique mais comme toujours entre bien public et privatisation de ce bien, l’archevêque aurait à cet effet rappelé au premier ministre son attachement à « une application stricte de la loi de 1905 »!
      Tout arrive !

  • 2
    Leflaneur
    20 juin 2019 à 15:25 / Répondre

    A propos de Notre-Dame, je signale l’interview polémique de Natalia Trouiller sur le site Atlantico. Il est titré « Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être ». Natalia Trouiller, ancienne journaliste à RCF et directrice de la communication du diocèse de Lyon, d’après le site Aleteia, a publié « La franc-maçonnerie : les mythes réinventés », que je n’ai pas lu. Dans son interview, elle ne mentionne jamais aucun historien sérieux de la maçonnerie. Le lien vers Atlantico (nombre de lectures limitées, je tiens une copie du texte à votre disposition): https://www.atlantico.fr/decryptage/3574693/pourquoi-les-francs-macons-ne-sont-certainement-pas-les-heritiers-des-constructeurs-de-cathedrale-qu-ils-disent-etre-natalia-trouiller#comment-wrapper

    • 3
      FABRICE
      20 juin 2019 à 20:57 / Répondre

      La directrice de communication du Diocèse de Lyon ne fait que surenchérir sur les propos plein d’aigreur de Karine Dalle, son homologue du Diocèse de Paris, tenus sur Twitter. De plus en plus de cléricaux pensent que la FM complote pour remettre en cause l’affectation de ND de Paris au culte catholique romain afin d’en faire un musée. Ils s’inquiètent de savoir que des obédiences versent des dons pour la rénovation de l’édifice. L’article de Conte, qui est très bon et surtout loin de toute volonté polémique, ne va pas les rassurer parce qu’il montre que l’édifice, propriété de L’Etat, ne peut pas être réduit à son seul caractère religieux. C’est pour cela que le clergé, par l’intermédiaire de laïcs salariés (et non de laïques), attaque la FM. Preuve que les vieux réflexes sont toujours là.

  • 1
    NELEPHANT
    20 juin 2019 à 13:56 / Répondre

    Article qui vient bien rétablir les choses, malgré les diatribes de la presse catholique et de Mgr Aupetit contre le GODF.

    Mgr Aupetit étant un ancien médecin, il pourrait ressortir son ordonnancier et s’auto-prescrire de l’Oméprazole contre les aigreurs d’estomac ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous