Pacte européen sur la migration et l’asile : les droits de l’homme oubliés

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 29 septembre 2020
  • 2
    Richard C.
    4 octobre 2020 à 16h23 / Répondre

    Les « migrants » sont clairement nos ennemis, contrairement aux réfugiés depuis un siècle. Nous avons fui les persécutions d’Hitler & Staline mais n’avons jamais tué les habitants des pays d »accueil. Nous n’avons pas brûlé leurs églises ou voulu imposer notre style de vie. Nous nous sommes comportés en humain respectueux …
    Les « Migrants, si!

  • 1
    Peter Bu
    29 septembre 2020 à 18h35 / Répondre

    Tout cela fait mal au coeur.

    De surcroit, on oublie que pendant les deux Guerres mondiales, des millions d’Européens ont quitté leur pays et leur continent! En 1956 200000 Hongrois ont fui l’occupation en une seule journée puis la saignée a continué. Idem les Allemands de l’Est en 1953 puis peu avant la chute du Mur (avant même la réunification), les Tchèques et Slovaques en 1968, les Serbes, Croates et leurs proches voisins…

    En France, on oublie aussi qu’il y 18 millions d’étrangers en France (première et deuxième génération réunies). Que la France serait-elle sans eux? Sans penser au fait que d’un certain point de vue, nous sommes 60 millions d’étrangers….

    Enfin, on passe sur l’apport de ces millions d’immigrés: https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/240818/ces-migrants-qui-abiment-limage-de-la-france

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous