Laos 1

La photo maçonnique du dimanche 18 juin

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 18 juin 2017
  • 5
    Raymond
    26 juin 2017 à 9h47 / Répondre

    Etienne, bonjour. Sauf que pour que de telles compositions existent il aurait fallu que dans ces pays colonisés par la France, il y ait des magasins de stock avec choix. Ce qui n’était pas le cas. Nul stock ni Casto dans le coin en 1920. Tout était créé sur place. Qui plus est, dans le cas de ces paravents déplacés, il s’agit d’un travail de fonderie rustique tel qu’ils savaient et savent toujours le faire sur place.
    Et pour qu’une « décoration » d’intérieur ou extérieur dans des bâtisses de cette époque, il fallait qu’il y ait un initiateur de l’idée du graphisme et surtout un donneur d’ordre quant à la commande. Sans lui, rien n’existait.
    Il faut sentir l’atmosphère dans ces rues « françaises » pour comprendre la vie qui devait exister entre eux…
    Et dans ce cas de paravent, comme sur d’autres détails que je peux retrouver, l’idée de hasard me parait inappropriée… Loin de la métropole, les symboles n’y avaient que plus de force reliante.

  • 4
    Hermant, Etienne
    25 juin 2017 à 13h16 / Répondre

    Il faut ajouter à ces commentaires que de telles compositions existaient, uniquement ornementales, donc sans aucun lien ni avec la Maçonnerie, ni avec la Compagnonnage.

  • 3
    Isabelle RR
    25 juin 2017 à 11h14 / Répondre

    RAymond,

    T’es-tu rendu au Laos dernièrement? Je suis née à Vientiane et aimerais tellement entendre parler de ce pays par quelqu’un qui vient d’y voyager.
    Si tu veux bien, tu peux me joindre au: coachsolution@gmail.com
    3B

  • 1
    Didier
    20 juin 2017 à 11h35 / Répondre

    Ou tout simplement des compagnons qui transmettaient leurs savoirs.

    • 2
      Raymond
      23 juin 2017 à 15h29 / Répondre

      Bien sûr Didier… et nous resterons dans le doute du fait que plus aucun témoin ne permet de confirmer ou infirmer une hypothèse…
      Les français furent présents très longtemps dans ces pays et y ont laissé une forte empreinte. Il serait étonnant que tous les Arts n’y aient pas été pratiqués…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous