Quand Le Figaro s’intéresse au GODF

Publié par Géplu

Le Figaro a consacré une pleine page de son édition de ce mercredi 8 juillet au Grand Orient de France. Une page divisée en deux articles de Jean-Marie Guénois. Le plus important fait près des 2/3 de la page et est titré « Le livre blanc des francs-maçons pour bâtir la France d’après Covid-19 ». Le journaliste y présente ce livre blanc « Après », sur lequel les 1340 loges du GODF ont été invitées à travailler pendant l’épidémie : « Ce document est en réalité un questionnaire sur la société que les initiés imaginent après la pandémie, avec des interrogations couvrant tous les secteurs ». Il détaille ensuite les divers chapitres du livre avant de conclure « Les loges réparties sur tout le territoire doivent maintenant apporter des réponses. Elles seront synthétisées en un livre blanc qui sera finalisé pour une session extraordinaire du « Convent » (…) qui se déroulera en mode virtuel le 17 décembre prochain. Ce livre blanc sera ensuite remis au président de la République qui a demandé aux religions comme aux obédiences maçonniques des idées pour relancer la France ».

Le deuxième article, titré « Le Grand Orient secoué par une crise interne » fait état des, hélas coutumières, rumeurs qui agitent les couloirs de la rue Cadet en ces temps ou beaucoup n’ont rien d’autre à faire : « (…) la gestion globale de cette organisation par l’actuel grand-maître, Jean-Philippe Hubsch a été mise en cause par certaines hautes personnalités, dont des anciens grands-maîtres, essentiellement sur des questions de gouvernance mais aussi sur la vision de ce que doit être le Grand Orient. Sur fond de querelles courantes au Grand Orient entre, très schématiquement, « Parisiens » (un tiers des 54 000 membres) et « Provinciaux ». Jean-Philippe Hubsch se défend en parlant d’accusations pour la plupart « courageusement anonymes », et précise « Les reproches qui me sont adressés proviennent d’une minorité de personnes, pas plus d’une vingtaine. Elles font beaucoup de bruit, surtout à Paris. Or, toutes mes décisions ont été soumises démocratiquement au Conseil de l’Ordre, qui les a toutes approuvées par vote. » 

jeudi 9 juillet 2020
  • 31
    MG RENAULT
    11 juillet 2020 à 09:16 / Répondre

    Oui, travaillons à la Fraternité Universelle pour comme jadis essayer d’éclairer le monde, notre monde.
    Mais ici et maintenant essayer de résoudre le problème social, sanitaire et écologique tient de notre honneur d’humain et de notre survie.
    Bon courage à nous tous
    FRATERNITE

  • 26
    Fabrice BOMPARD
    10 juillet 2020 à 13:09 / Répondre

    J’ai parcouru le livre blanc. C’est un cadre de réflexion intéressant mais rédigé par je ne sais qui et dans je ne sais quelles conditions. Je regrette simplement la méthode au pas de charge. Personne, chez moi, n’a travaillé sur le livre blanc, a fortiori pendant l’épidémie.
    Et pour cause, ma loge a été dans l’incapacité de se réunir !
    N’oublions pas non plus que les loges ont leurs propres agendas qui ne cadrent pas toujours nécessairement avec les impératifs de communication du Conseil de l’Ordre. Car, oui, le libre blanc, c’est aussi un peu de l’affichage, histoire de montrer au dehors (aux pouvoirs publics, à la société profane) qu’on est un laboratoire d’idées. Ne soyons pas tout à fait naïfs.
    Quant à la crise, dont le Figaro fait état, je n’ai aucune opinion particulière à faire valoir. Elle semble être en réalité une querelle intestines entre hiérarques ou anciens hiérarques. Elle doit concerner en tout et pour tout quelques individus.
    Je regrette que le Convent ne puisse se tenir dans les formes habituelles mais il faut savoir aussi composer avec les nécessités du temps (le RG n’a pas prévu le cas de force majeure). A moins, bien sûr, que le coronavirus ne soit le résultat d’un complot fomenté par le Conseil de l’Ordre pour accentuer sa main mise sur l’obédience… gniark gniark gniark !
    La fraternité commande donc de faire confiance à ceux qui ont en charge de gérer administrativement les destinées du GODF. Leur mission n’est pas facile.
    Les inspecteurs des travaux finis sont nombreux. Les critiques tout autant.

  • 13
    marcos testos
    9 juillet 2020 à 18:55 / Répondre

    11- C’est dingue de lire pareille réponse.
    Il faut que tu arrêtes très rapidement la boisson ou les stupéfiants car dans mon commentaire je ne parle en aucune façon de la GLNF. Je critique uniquement le fait que le titre de ce document du GODF s’intitule « Le livre blanc des francs-maçons ». Le GODF considère-t-il les autres obédiences (GLDF, Droit Humain, Glamf, GLNF, etc…) comme quantité négligeable ? Se prend-t-il pour l’unique représentant de la FM en France ? Et pourquoi pas au niveau mondial ?

  • 8
    marcos testos
    9 juillet 2020 à 16:48 / Répondre

    Si ce « Livre blanc » est un exemple des travaux réalisés au GODF ce sera une nouvelle fois la preuve que nous n’avons pas la même conception ni la même définition de la Maçonnerie. Et en plus, comme l’écrit fort justement Jiri Pragman, l’amalgame qui va être fait au niveau de la Franc Maçonnerie en général et des Francs-Maçons me dérange très fortement également car les auteurs de ce « Livre blanc » ne sont pas représentatifs de la FM française et encore moins de la FM mondiale. Un peu de modestie ne ferait pas de mal à ces F. du GODF !

    • 11
      Désap.
      9 juillet 2020 à 17:21 / Répondre

      8 – C’est formidable de lire pareil commentaire.
      Parce que la GLNF représente la FM française peut-être ? Elle qui snobe tout le monde et ne reconnait personne en France. Va falloir assumer un jour, n’est-ce-pas ?
      La GLNF c’est les Anglais et rien d’autre en France, vous devriez faire un FMxit, personne ne vous retient sur le territoire, parait que Bo-Jo tient des locaux à votre disposition.
      D’ailleurs, quand on visite la FM française on s’aperçoit à quel point vous êtes bornés et consanguins.
      Non mais !

  • 5
    PASCALE
    9 juillet 2020 à 11:53 / Répondre

    Je reviens sur un passage de l’article : « Jean-Philippe Hubsch a été mise en cause par certaines hautes personnalités, dont des anciens grands-maîtres »
    J’ai eu l’occasion de connaitre deux anciens Grands Maîtres du GODF. C’était le début de la mixité au GO et l’entrée des sœurs se faisait uniquement par initiation et non par affiliation comme il est possible aujourd’hui.
    J’ai entendu alors le nouveau Grand Maître justifier cela en clôture de tenue au premier degré à Béda par
    « oui, vous comprenez, les femmes au GODF, on les préfère vierge »…
    Pierre, te reconnaîtras-tu ? moi, je n’ai jamais pu oublier la phallocratie de cette intervention.
    Quand j’associe « hautes personnalités » à cet énergumène ou, pour des raisons différentes à l’autre que j’appellerai Gé&Co, je me dis que le GO n’est pas à l’abris d’avoir quelques anciens GM qui ont fait leurs preuves en matière de « n’importe quoi » et n’ont pas de critique à faire sur l’actuelle gouvernance.
    Je ne connais pas l’actuel GM du GODF, mais je salue sa détermination à remettre à leurs justes places des « HG » qui se croient autorisés (de plus en plus) à devenir les censeurs de la maçonnerie dite symbolique.
    Selon moi, il n’y a aucune « haute personnalité » en FM ni en bleu, ni ailleurs. Il y a seulement de « Hautes Fonctions » qui nourrissent et manifestent une trajectoire « permanente » de l’intention d’harmonie entre les Hommes, occupées temporairement par des Sœurs et Frères qui doivent nous (dé)montrer leurs accomplissements sur le chemin de la simplicité et de l’humilité.
    Nous sommes toutes et tous des « poussières d’étoiles » comme disait H. Reeves

    • 12
      Brumaire
      9 juillet 2020 à 17:21 / Répondre

      Pascale, tu préfères justement « hautes fonctions » à « hautes personnalités », et ceux qui occupent ces hautes fonctions sont (devraient se sentir?) des FF et SS comme les autres, d’autant qu’ils sont dans des fonctions la plupart du temps à durée déterminée, en CDD en somme. Certains règlements devraient être plus sérieux à ce sujet, car, lorsqu’on voit des FF faire « leur temps » et revenir un ou deux ans après, et jouer au jeu des chaises musicales comme ce fut le cas au GODF et c’est toujours le cas à la GLDF, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait des débordements.

    • 14
      Lazare-lag
      9 juillet 2020 à 19:03 / Répondre

      Peut-on en conclure, MTCS Pascale, que tu es marseillaise ou pour le moins que tu connais le lieu où se rassemblent majoritairement les FF et SS du G.O.D.F. à Marseille?
      Car il n’y a qu’une habituée des lieux pour parler de Béda en lieu et place de Bédarride. Qui n’est pas une référence à la ville de Bédarrides (5000 habitants dans le Vaucluse, donc pluriel), mais à Armand Bédarride, seul et singulier (c’est mon moyen mnémotechnique pour l’orthographe de l’un et l’autre).
      Cela étant, si j’ai identifié le Pierre auquel tu fais allusion, je cherche encore pour Gé&Co, mais on va y arriver…
      A part ça, j’ose espérer que tu ne mets quand même pas tous les FF du G.O.D.F., fussent-ils marseillais, dans le même panier.
      Nous n’avons pas tous cet « humour » phallocrate de carabin (allusion à la profession du ci-devant Pierre, si nous parlons du même), et j’ose croire que nous sommes malgré tout quelques uns à savoir nous tenir devant les dames, et les Soeurs.
      J’espère que vous, les Soeurs, nos Soeurs, vous n’en êtes pas à dire, parlant des FF du G.O.D.F. : « Tuez les tous, le G.A.D.L.U. reconnaîtra les siens ».

  • 4
    Jean_de_Mazargues
    9 juillet 2020 à 11:31 / Répondre

    Cette démarche du Livre blanc est une erreur tragique de plus.
    La méthode, qui consiste à faire remonter des contributions de chaque atelier vers ceux qui vont prendre ce qui les arrange, est très contestable. Et après la presse va écrire que « les » francs-maçons (tous, voire a minima tous ceux du GODF, alors qu’il ne s’agira que des quelques-uns qui auront rédigé le texte final) proposent ceci ou cela. Ce sera bien sociétal, bien laïcard et bien dans l’idéologie antilibérale qui domine chez les hiérarques du GODF.
    Inutile de rappeler ici que rien dans nos statuts n’autorise la direction du GODF à agir de la sorte et d’observer que, comme d’habitude, elle s’en tamponne et nous méprise, nous les FF de base qui ne faisons pas de politique en loge.

    • 6
      Désap.
      9 juillet 2020 à 14:13 / Répondre

      4 – Comparaison n’est certes pas raison (quoique, les enjeux environnementaux sont plus que majeurs et d’une dangerosité au moins égale), on peut remercier le GODF d’avoir agi de même pour aboutir à un certain 4 septembre 1870.
      Sans cela, pas de République et Guillaume Ier empereur d’Allemagne et du land France.

      • 9
        Jean_de_Mazargues
        9 juillet 2020 à 17:10 / Répondre

        Non, mais qu’est-ce que c’est que cette théorie ridicule ? C’est la maçonnerie et le GODF qui auraient sauvé la France en 1870, maintenant ! Je rappelle que la République proclamée après une défaite cruelle, a continué la guerre, imprudemment déclenchée par Napoléon III, grand protecteur des francs-maçons, et que la République a achevé de la perdre.
        Et jamais Bismark n’a eu l’intention d’annexer la France. Je trouve pour ma part qu’il a été déjà assez gourmand comme cela en annexant l’Alsace-Moselle.
        Franchement, tout ceci n’est pas sérieux.

        • 30
          brumaire
          10 juillet 2020 à 23:36 / Répondre

          9- Qu’est-ce-qu’il disait Bismark, en parlant de l’Alsace qu’il trouvait si belle (à juste titre): « nous ne l’aurons pas par la guerre, mais en l’achetant, parcelle par parcelle »…

    • 7
      briand
      9 juillet 2020 à 15:58 / Répondre

      Ah JDM, que voilà un magnifique discours qui n’engage que celui qui l’écrit. Quand je lis « bien sociétal et bien laïcard », je me demande pourquoi certains se font du mal à rester dans une obédience qui ne correspond pas à leurs principes. Oui j’espère être laïcard, oui je pense bien parler de politique en loge, oui je suis fondamentalement anti-libéral, car on voit parfaitement les dégâts que cette sauvagerie économique engendre d’inégalité et de clivages. Alors cher JDM, dans ce cas là il vaut mieux aller à la GLNF, qui ne fait pas de politique, mais dont le GM se dépêche d’écrire au président de la République pour réaffirmer ses valeurs chrétiennes, ou encore d’autres obédiences non mixtes dont une grande partie de ses membres sont des chefs d’entreprises, de cette façon vous pourriez deviser gaiement entre vous des méfaits des syndicats, des partis, des associations, enfin bref, tous ces satanés empêcheurs de faire du fric en rond. Décidément le GO devrait faire plus attention à son recrutement.

      • 10
        Jean_de_Mazargues
        9 juillet 2020 à 17:13 / Répondre

        Je fais ce que je veux. Je n’ai pas besoin de conseil. Pour ma part, je n’en donne jamais. Le contenu de ton message montre que tu confonds ton idéologie avec la FM. Tu es bien de ton époque, où la détestation de la liberté va finir par tout submerger. Et tu ne sais pas qui est Briand que tu utilises comme pseudonyme.

      • 15
        marcos testos
        9 juillet 2020 à 19:13 / Répondre

        7- Briand
        Si le GM de la GLNF a réellement écrit au président de la République pour réaffirmer ses valeurs chrétiennes, il l’a fait en son nom ou au nom de la GLNF. Mais il ne s’est pas présenté comme l’unique obédience française contrairement au GODF à travers le titre de son livre blanc

        • 18
          Ahmed
          9 juillet 2020 à 21:11 / Répondre

          Tiens, c’est marrant. Au GO ils ont le même problème de dédoublement de la personnalité en ce moment avec le Grand Commandeur du REAA, qui a flingué le GM mais qui dit que ce n’est pas en tant que Grand Commandeur mais juste de simple Frère.
          Il faudrait peut être que nos dirigeants, quelle soit l’Obédience se rendent compte un jour que quand ils sont élus ils sont « ad vitam » tenus à un devoir de réserve et de prudence et que chacune de leur déclaration « privée » ou personnelle ne pourra être vue que sous l’aune de leurs fonctions électives présentes ou passées.

          • 19
            ERGIEF
            9 juillet 2020 à 21:49 / Répondre

            Excuse moi mon frère d’être quelque peu trivial et d’aller plus loin que toi dans mon propos. Ces dirigeants, il faudrait qu’ils apprennent surtout à « fermer leur gueule » et ne se répandent plus dans la presse et sur les réseaux sociaux. Par pure vanité, ils se conduisent comme des gamins immatures. C’est affligeant.

      • 16
        yonnel ghernaouti, YG
        9 juillet 2020 à 19:13 / Répondre

        @ Briand,
        Vous écrivez : « … il vaut mieux aller à la GLNF […] mais dont le GM se dépêche d’écrire au président de la République pour réaffirmer ses valeurs chrétiennes ».
        Comme le notifie parfois Wikipédia avec son [réf. nécessaire], qui signifie « La mention « référence nécessaire » ou « référence souhaitée » a été placée par un bénévole dans l’article, après une information non prouvée, car le rédacteur n’a pas cité ses sources ».
        .Je vous remercie donc, cher Briand, de bien vouloir sourcer vos propos.
        Dans l’attente du plaisir de vous lire.
        Avec toute ma fraternelle affection.

        • 21
          briand
          10 juillet 2020 à 10:02 / Répondre

          Voilà, (https://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2018/06/19/glnf-godf-la-brouille-grave/) d’ailleurs dans ce même blogue tout ceci avait déjà été mentionné. Je pense qu’il n’est pas vraiment utile de faire comme si c’était étonnant. Par ailleurs, petit rappel à tous. Le titre du Figaro, n’est en aucun cas celui du livre blanc du GO. En outres, le fait de divulguer ce genre d’information interne est plus que dommageable. Il aurait fallu, si on est un journaliste honnête, dire les FM du GODF, ou encore des pistes de réflexion sur lesquelles le GO travaille.
          Mais comme il s’agit encore et encore de marronniers, il est évident que ceci ne peut satisfaire personne, ni les FM, dont il est évident que les tendances s »opposent, et le public qui n »y comprend rien au mieux, ou qui va encore fantasmer sur le complot, judéo-maçonnico-reptilo-illuminati. Bref, papier inutile, incomplet et contre productif. Pour le reste, je préfère ne pas en rajouter.

          • 23
            yonnel ghernaouti, YG
            10 juillet 2020 à 11:06 / Répondre

            Mon Cher Briand,
            Merci de cette précision.
            Je note cependant que la correspondance, en date du 15 juin 2018, du Très Respectable Frère Jean-Pierre Servel, Grand Maître d’Honneur de la Grand Loge Nationale Française, au président de la République ne fait nullement mention de « valeurs chrétiennes » comme vous l’écrivez, mais juste de « foi en Dieu ».

      • 17
        Lazare-lag
        9 juillet 2020 à 20:25 / Répondre

        @ Briand (7), mais également à J de M.:
        MTCF Briand, loin de moi l’idée de t’empêcher d’apporter la contradiction à JDM (sic), mais pour ce faire est-ce vraiment nécessaire de lui montrer la porte de sortie, d’une part? Puis de lui « conseiller » une obédience d’accueil, d’autre part? Et qui plus est celle citée (GLNF)?
        Est-ce vraiment cela qu’on appelle débattre dans le respect des autres, et de soi-même?
        Il me semble que tu te fais, et d’ailleurs que vous vous faites l’un de l’autre, une image qui frise la caricature.
        Le G.O.D.F., qui est également ma boutique, a ceci de relativement exceptionnel qu’il peut, au sein de chaque loge, réunir des contraires dont vous êtes, si je puis le dire ainsi, un peu la représentation ici sur ces colonnes. Nous sommes donc trois frères, peut-être déjà trois tendances à nous trois et, si vous me le permettez, l’un et l’autre, comme nous sommes quelque chose comme 53 800 Frères et Soeurs, peut-être sommes-nous une obédience où cohabitent quasiment 54 000 courants politiques.
        Blague à part, est-ce constructif, et fraternel, d’être excessif? Entre frères?
        Est-ce constructif de prêter des pensées ou des inclinations bien marquées au frère d’en face? En tout cas bien plus marquées que ce qu’il exprime li-même?
        Qu’est-ce qui te laisse à penser que J. de M. est chef d’entreprise? Et qu’il est réfractaire à toute idée de laïcité?
        Vois-tu, je lis Jean de Mazargues depuis un bon moment, et toi plus épisodiquement me semble-t-il, mais je ne suis pas certain que J. de M. soit chef d’entreprise, ou en tout cas autant dans ce milieu que ça t’arrangerait qu’il le soit.
        Il y a mille raisons pour entrer au G.O.D.F., elles me paraissent toutes respectables.
        Et, il ne s’agit pas de rédiger une motion de synthèse, les reproches faits par J. de M; me semblent tenir à la faon de récupérer au niveau sommital des avis et des réflexions et de les faire passer comme une unanimité.
        Je te rappelle enfin, et d’ailleurs on vous le rappeler à tous les deux, que notre actuel G.M. n’est ni une incarnation d’un certain penchant laïcard, et plutôt gauchiste pour le dire vite, puisqu’issu politiquement de l’U.M.P., si je ne m’abuse, et qu’il n’est pas forcément non plus une image ambulante du néo-libéralisme, bien qu’exerçant une profession libérale.
        Souvenons-nous de ce que disait Talleyrand: « Tout ce qui est exagéré est insignifiant ».
        N’est-ce point le propre des francs-maçons, au moins quand ils s’adressent la parole ici, sur ce site d’éviter ces deux écueils: exagérer et être insignifiant?
        Je vous en prie, vous êtes frères, et de la même obédience, évitez les excès verbaux, enfin écrits, n’est-ce pas mieux pour apporter des pierres à l’édifice?
        Quant à dire que « décidément le GO devrait faire lus attention à son recrutement », n’est-ce pas là la phrase type qu’on utilise vis-à-vis d’un autre, mais jamais par rapport à soi-même?
        Inutile conclusion quand elle est dictée par la colère.

        • 20
          Jean_de_Mazargues
          10 juillet 2020 à 08:24 / Répondre

          @ Lazare-Lag 17. Merci pour ce message. Effectivement, personne ne m’a interrogé sur mon orientation politique lorsque j’ai frappé à la porte du temple.
          S’il y a des FF au GODF disposés à bloquer l’entrée voire à exclure des FF pour leurs idées, comme l’exprime le pseudo-Briand, pardonnez moi tous d’être si candide mais j’y vois un problème très grave. Et je ne parle pas ici de l’exception concernant ceux qui nient les valeurs de l’humanisme et qui promeuvent l’extrême droite.
          Je suis évidemment un défenseur ardent de la laïcité, qui protège la liberté des empiètements des religions. Mais je ne voue pas aux gémonies les croyants comme le font les laïcards qui, sous couvert de laïcité promeuvent une intolérance athée qui me paraît incompatible avec l’humanisme maçonnique.
          Enfin, je persiste en tant que membre du GODF à contester à la direction le droit qu’elle s’est arrogée de parler de politique dans le monde profane en notre nom. Je le répéterai autant de fois que le pourrai comme je le fais en loge.

          • 24
            Désap.
            10 juillet 2020 à 11:17 / Répondre

            20 – Quelle vision caricaturale des « laïcards ».
            Les « laïcards » ne vouent pas aux gémonies les croyants, ils s’en moquent au sens propre comme au figuré.
            Ils souhaitent simplement que leurs croyances n’envahissent pas la société, quelles restent ce qu’elles sont : leurs croyances.
            Es-tu informé du dernier rapport remis au Sénat au sujet des agissements des associations islamistes ?
            De mon point de vue, être « laïcard » est encore trop laxiste pour lutter efficacement contre ces tumeurs.
            Le fond du problème et qui oblige à une vigilance de tous les instants, réside dans le fait que, malgré la prétention de respect du principe de laïcité, si nous faisions preuve de naïveté les ecclésiastiques prendraient immédiatement le pouvoir sur la pensée et feraient tomber une chape de plomb sur les esprits.
            Et même si cela devait être relativisé, en la matière et vu l’obscurantisme que cela représente même à un faible niveau, mieux vaut agir par excès.
            Dans tous les cas, dans nos sociétés occidentales le monothéisme tombera en désuétude et la Philosophie, culture de l’esprit, reprendra ses droits.

            • 28
              briand
              10 juillet 2020 à 14:11 /

              Désap. Merci, je suis entièrement d’accord avec ce commentaire. Le laxisme envers la religion est un poison/boomerang qui va nous exploser à la figure dans peu de temps, si ce n’est déjà fait. Toutes les religions se bousculent au portillon pour faire exploser la loi de 1905. En revanche je suis beaucoup moins optimiste sur la conclusion, malheureusement. Si la religion avait été synonyme de progrès, ça se saurait. (PS. pour JDM, désolé Briand est mon nom, et je connais également mon Histoire ; qui donnerait des leçons ici ?)

            • 29
              marcos testos
              10 juillet 2020 à 15:41 /

              28- Briand
              Que ce soit en politique ou en religion (entre autre), l’extrémisme a été et est dangereux. Et la « religion athée » n’échappe pas à ce constat lorsqu’elle réunit et met en marche, sous ses oriflammes, ses laicards et ses panzers prêts à en découdre avec toute autre croyance que la sienne. Mais ce qui me choque le plus c’est que ces ayatollahs, ces extrémistes de tous poils osent se prétendre FM. De là mes questions : soit ils n’ont rien compris à la FM, soit ils veulent la détruire de l’intérieur soit leurs égo surdimensionnés sont plus forts que leurs convictions, soit … (cocher la bonne réponse).

          • 25
            marcos testos
            10 juillet 2020 à 12:16 / Répondre

            20-Jean de Mazargues
            Merci pour tes interventions qui me donnent une autre image du GODF.
            Concernant les laïcards, je suis complètement en phase avec toi. Ils se comportent comme de véritables ayatollahs voulant imposer leur conception extrémiste de la laïcité. Et lorsqu’on retrouve chez des personnes se prétendant FM ce type de comportement pour le moins clivant c’est effectivement surprenant !

            • 27
              Jean_de_Mazargues
              10 juillet 2020 à 13:51 /

              @25 Marcos Testos. Merci à toi. Ceux que je nomme laîcards confondent laïcité et anticléricalisme. Ils feignent d’ignorer que la loi de 1905 est une loi de compromis et de concorde civile. Ils feignent d’ignorer que la république a pour objet de conforter la liberté pas de la limiter a priori. Ce qui me désole, c’est qu’ils détournent la maçonnerie de son objet : la recherche de la vérité, sans violence et selon une voie humaniste. Et c’est toujours la même chose ici quand ils s’expriment. Une chose me surprend : je croise ces mêmes individus souvent dans les ateliers et ils sont tout de même moins violents qu’ici par écrit dans ces petits textes. Curieux.

            • 32
              briand
              11 juillet 2020 à 14:51 /

              Discours affligeant s’il en est. La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté à chacun d’en avoir une. Point barre La tolérance envers les religions est le danger de la mettre à terre. Le GO a été, et j’espère le restera, un fer de lance pour son combat, qui n’est pas terminé loin de là. Il reste encore et toujours d’actualité, comme supprimer le régime concordataire par exemple et tous les coups de boutoir des pouvoirs en place pour faire entrer le religieux dans l’appareil d’Etat. Navré d’être en opposition totale sur le terme « religion athée ». La confusion règne dans les esprits de manière terrifiante. Faire intervenir l’ego, la non compréhension, les ayathollas (qui eux les vrais, devraient plutôt vous inquiéter, mais visiblement vous avez une certaine complaisance à ce sujet bien suspecte), extrémistes (a-t-on vu un attentat perpétré au nom de l’athéisme ?) ou autre argument n’a aucun sens. Le combat continue, ici ou ailleurs. Si le débat sociétal ou politique ne vous plait pas en loge, encore une fois ceci est respectable, je n’ai rien à y redire, mais ne cherchez pas à l’imposer, ou faire croire que ça n’existe pas. Certaines obédiences le pratiquent, pas au GO.

            • 33
              marcos testos
              12 juillet 2020 à 19:32 /

              32-Briand
              Réponse affligeante si il en est. Elle qui ne fait que donner corps à mon concept de « religion athée ». Vos propos guerriers (fer de lance, combat, mettre à terre, coups de boutoir) ne font que confirmer mes craintes vis à vis de tous les extrémistes quel qu’ils soient et ceux de l’athéisme dans le cas présent.
              Si le terme ayatollah pour désigner les extrémistes vous a choqué, j’en suis sincèrement désolé. Vous vous êtes senti visé peut être ?
              Vous estimez que le social et/ou le politique doivent être débattu en loge,je respecte votre choix et je ne cherche surtout pas à vous imposer quoique ce soit. J’en déduit tout simplement que nous n’avons pas la même conception de la Franc Maçonnerie ni la même manière de la pratiquer.

  • 3
    DANZON Jacques
    9 juillet 2020 à 10:06 / Répondre

    Voilà ce que nous coûtent nos querelles intestines étalées bêtement aux « journaleux » de service !

    • 22
      yonnel ghernaouti, YG
      10 juillet 2020 à 10:38 / Répondre

      Dire que Jean-Marie Guénois est un journaleux est assez amusant…
      Je rappelle qu’il est un vaticaniste et journaliste surtout spécialisé dans les questions religieuses internationales. Colossale finesse que d’être interviewé par lui !
      Même si sur une même page, deux articles signés de sa plume donnent deux chiffres différents concernant le nombre de membres du GODF. Alors, 53 ou 54 000 ? Peu importe…

  • 2
    Jiri Pragman
    9 juillet 2020 à 09:53 / Répondre

    Je reste perplexe devant un titre où il est question « des francs-maçons » lorsqu’il s’agit « de francs-maçons ». La nuance me semble d’importance.

  • 1
    Jacques Bedikian
    9 juillet 2020 à 08:53 / Répondre

    Au GODF comme sur les réseaux sociaux c’est l’anonymat qui prime c’est d’une lâcheté sans nom.
    En 1940 des Français ont dénoncé ANONYMEMENT d’autres Français pour des questions de religions ou d’appartenance à la Maçonnerie, en 2020 soit 80 ans plus tard cela continue de la même manière. Rien ne sert de leçon hélas

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif