Rififi dans la maçonnerie Congolaise

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 27 mai 2014
  • 4
    da caelestum
    5 septembre 2014 à 19:58 / Répondre

    je me dis toujours que les querelles opposer le Congo démocratique et celui d’ en face était le compromis d installation de hauts dignitaires de la maçonnerie au Congo Kinshasa qui n a rien de commun avec les tendances politiques ni la gestion d’un quelconque état
    il faut respecter selon mes avis le pouvoir établi par les commanditaires et dignitaires des ordres initiatiques d’où la maçonnerie avec toute ses structures et obédiences fait autorité

  • 3
    Alphonsine
    31 mai 2014 à 15:05 / Répondre

    A mon humble avis, il s’agit d’un règlement de compte entre la GLC et le GOC! Franchement cela va au-delà d’un simple rififi! Il est à dééplorer que le Collectif ne soit plus intervenu pour faire la lumière entre les deux frères et les deux obédiences!
    Frat.

  • 2
    niaclabut
    28 mai 2014 à 16:04 / Répondre

    Attention : Bernard Mbu a été Grand-Maître du Grand Orient du Congo qui, à l’époque, s’appelait Grand Orient du Zaïre. Il est donc du Congo-Kinshasa tandis que Sassou est du Congo-Brazzaville. Bernard Mbu a créé à Kinshasa, il y a peu de temps, une nouvelle Loge qu’il a voulu rattaché à la Grande Loge du Congo ( Brazzaville). C’est sans doute le point de départ de la querelle.

  • 1
    Chicon
    27 mai 2014 à 13:34 / Répondre

    Le passé GM de la GLNF, François Stifani, a porté les questions M africaines sur le forum , en particulier lors de l’Installation de la GL du Gabon qui a ete l’objet d’un film dont on se souvient avec émotion. Iĺ faut que ces habitudes cessent et les GM africains seraient bien inspires d’y mettre un terme avec fermeté.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous