Rite Emulation

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 16 octobre 2007
Étiquettes : , , ,
  • 6
    JAMIN
    20 février 2012 à 12h53 / Répondre

    Ce rite se pratique aussi à la GLMF:.
    (…)
    Claude

  • 5
    Yvca
    18 octobre 2007 à 10h38 / Répondre

    A René, merci pour ce court, mais dense, morceau d’architecture.
    A lire et relire et surtout à méditer à tous les degrés.

  • 4
    Stéphane
    18 octobre 2007 à 7h32 / Répondre

    Merci, René, pour ce magnifique commentaire !

  • 3
    René
    17 octobre 2007 à 3h01 / Répondre

    Voici des observations que certains FF de notre atelier ont partagés sur le sens du mot « emulation ».

    C’est Albert Jacquard qui expliquait en ces termes la différence entre l’émulation et la compétition :

     » Si un jour, on propose à Jacquard de faire une course avec Carl Lewis, Lewis gagnera probablement, mais jamais Albert Jacquard n’aura aussi bien couru ! Cela c’est l’émulation. La compétition, c’est si Jacquard fait un croc-en-jambe à Lewis pour gagner quand même… Le sport c’est très beau, mais la compétition tue le sport. L’émulation, c’est se battre contre soi-même grâce à l’autre tandis que la compétition, c’est gagner à tout prix. Notre société nous dit qu’il faut être compétitif donc passer avant l’autre, ce qui tue les échanges et l’interaction. Elle nous dit de détruire l’autre, or l’autre est la source. Une vie axée sur la compétition est une vie destinée à être détruite… Il ne faut pas enseigner cela aux enfants. Surtout pas ! Il faut leur apprendre à être intelligents comme eux-mêmes et pas comme quelqu’un d’autre. Il faut leur enseigner à construire leur bonheur. « 

    Elle nous rappelle tout d’abord que pour qu’il y ait Émulation il faut plus d’une personne, donc un échange et surtout une motivation à aller plus loin, plus vite, plus, plus plus, pas pour montrer qu’on est bon ou meilleur que l’autre mais pour dire merci à l’autre. « Merci de me faire participer, merci de me montrer le chemin, merci de vouloir courir avec moi bien que tu sais que je ne courrais pas aussi vite. Tout cela je vais te le rendre en libérant tout ce qu’il y a de meilleur en moi pour t’égaler et pourquoi pas te dépasser puisque tu me le permet » En FM on n’acquiert rien de vraiment durable si ce n’est l’amour fraternel, l’entraide et la vérité. Le reste a peu d’importance car illusoire.

  • 2
    Fred
    16 octobre 2007 à 12h59 / Répondre

    Oui, effectivement …
    Si Jiri pouvait éviter de placer des images dans le flux RSS ca serait sympa.
    😉
    et à ce sujet merci pour l’article.
    Fred

  • 1
    antiochus
    16 octobre 2007 à 9h06 / Répondre

    Le site sur le rite émulation dont tu parles semble intéressant … dommage qu’il soit difficile à lire puisque la colonne de gauche déborde sur la colonne centrale et cache une partie du texte.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous