sceau du GODF

Les sites du GODF toujours fermés

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 10 septembre 2016
  • 6
    LE FRERE
    19 septembre 2016 à 19:27 / Répondre

    C’est grave Docteur ? Toujours rien au 19 septembre 2016.
    En tout cas sur Google en tapant GODF nous avons comme résultat : « Environ 362 000 résultats (0,36 secondes) ».
    Mais il n’y a même plus le référencement du site de l’obédience…
    La chaîne est-elle rompue ?
    Heureusement, vous pouvez toujours consulter GODF-Amerique du Nord
    http://www.godf-amerique.org/ (/!\ protection de la NSA ?!…).

  • 5
    Est orient de Lyon
    14 septembre 2016 à 14:57 / Répondre

    Ces piratages de données et de documents des obédiences sont très préoccupants et très graves. C’est une trahison du secret d’appartenance. La question que nous devons nous poser est la pertinence de l’utilisation du numérique au détriment du papier.
    Je suis militant de l’abandon du numérique et pour un retour au papier à 100 %.

  • 3
    Luciole
    11 septembre 2016 à 12:47 / Répondre

    Elles l’ont toujours été!

  • 2
    astronome64
    11 septembre 2016 à 12:00 / Répondre

    Le prix de la sécurité… ca va couter combien ? je rappelle que le logiciel « spécifique » du GO a couté 350 000 € (de mémoire..) je parle même pas de la maintenance… et du personnel qui est sensé gérer ca…. Bon comme je suis un Frère qui a travaillé dans le privé (et notamment dans l’informatique grands systémes ) je me demande combien de temps (dans le privé…ben oui, c’est nos sous ) on peut supporter la mise hors ligne… 2 jours..3 jours ? avant de virer les responsables et le prestataire…??? Imaginez une petite mutuelle de 50 000 adhérents qui est plantée pendant plusieurs semaines…. Sauf à imaginer que le gars qui a conçu le « systéme » est le beau frère du cousin qui connait quelqu’un au GODF…je m’interroge ! Les « prestataires » vont être responsables ? c;’est dans le contrat de maintenance ? Y a une assurance ?? Y avait pas de backup ? Pas moyen de mettre en place une instance fantome ??? Mais c’est pas bien de poser des questions…. on risque d’être associé à ceux qui ne sont pas dans la ligne..voire inflitrés du FN qui sait….
    Plus sérieusement, si on pouvait avoir de VRAIES infos ça serait bien non ?

  • 1
    Kitusai
    10 septembre 2016 à 14:01 / Répondre

    Avec un temps de remise en route pareil c’est pas d’une faille qu’il faut parler mais d’une véritable passoir. « Nos prestataires… » : espérons que ce ne sont plus les mêmes 🙂
    Les Obédiences deviennent décidément expertes en langue de bois…

    • 4
      HURE
      12 septembre 2016 à 14:52 / Répondre

      GO = LANGUE DE BOIS SUR PROBLÈME INFORMATIQUE
      J’ENTENDS PEU LE GRAND MAITRE ET LE PREMIER ADJOINT A CE SUJET.
      SUREMENT DES EXPERTS.
      PEUT ÊTRE CE POSER LA QUESTION DES PRESTATAIRES ?.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous