Le repas du soir, à l’Estaminet de la Ferme de l’Haghedoorn à Méteren. Un restaurant typique flamand…

Souvenirs du 2e Septentrion de la bière

Publié par Géplu
Dans Divers

Le 31 août dernier s’est déroulé le 2ème Septentrion de la bière, organisé par des Frères et Sœurs de la Grande Loge Mixte de France à Bailleul, au cœur des Flandres.

Il avait pour fil conducteur le houblon, ce végétal qui se roule et s’enroule pour aller toujours plus loin, toujours plus haut… Une cinquantaine de Frères et de Sœurs dont le Grand Maitre de la GLMF Edouard Habrant, accompagnés de profanes étaient animés par le plaisir de se rencontrer ou la joie de se retrouver autour de la Bière. Qu’il soit amateur averti ou simplement désireux de mieux connaitre et partager ce jus houblonné, chaque participant a trouvé son compte dans cette journée, entre visites, promenades, dégustations, découverte de la cuisine locale, convivialité, humour… et avant tout la fraternité.

Le point d’orge de la journée a été la Tenue, organisée dans une jolie chapelle désaffectée. Les travaux, générateurs d’un bel égrégore, accueillirent une planche à six voix intitulée : « L’esprit des quatre éléments dans la bière ». Ainsi La Terre donnait rendez-vous à l’orge et au houblon, l’Eau déclinait son importance dans l’activité brassicole, le Feu révélait les techniques de fabrication du Maitre Brasseur habité par feu le sacré de son art, et enfin l’Air fleurtait avec les levures pour produire la divine mousse… Et le Vénérable Maître en chaire de conclure ce morceau d’architecture par : « L’initié ayant dégusté une bière donc ayant communié avec les quatre éléments : terre, eau, feu, air… n’atteint-il pas la quintessence de ce liquide complexe ? Si ses sens sont comblés, n’arrive-t-il pas à pressentir une sorte d’esprit volatil, le sentiment d’atteindre l’immatériel que pourrait représenter ce qu’apporte la bière quand elle dépasse son statut de simple boisson : partage, convivialité, joie, plaisir … à moins que ce 5ème élément abstrait et subtil apporté par la bière ne soit rien de plus que la résultante d’une douce ivresse ? »  

La date du 2ème Septentrion, à la fin du mois d’août, répondait aux impératifs de culture du Houblon. La prochaine manifestation aura probablement lieu à une autre période de l’année. Si vous êtes intéressés, vous pouvez d’ores et déjà envoyer vos coordonnées à : septentrion.bieres@gmail.com
.

Que de bières ! Un mur de bières, dit Edouard Habrant.
lundi 9 décembre 2019
  • 3
    Lazare-lag
    15 décembre 2019 à 16:27 / Répondre

    MM TT CC FF Corinthien et Désap (autant dans l’ordre alphabétique que dans l’ordre d’entrée en scène), n’ayant jamais ni appris ni pratiqué le latin, j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop de ne pouvoir surenchérir sur cet humour là.
    Que je crois malgré tout avoir, grosso modo, compris.
    Mais comme il n’est pas question pour autant d’en rester là sans réagir, vous me permettrez de participer à votre échange, de m’y introduire à pas plus ou moins feutrés avec une blague belge récemment apprise (c’est la référence aux Flandres qui m’y fait penser, fussent-elles ici françaises…
    Je cite d’abord ma source, Pierre Assouline, « Retour à Séfarad », (in Folio n°6698, édité en poche en août 2019.
    Et je la reproduis ici à 100% dans le texte d’Assouline:
    « Cela me fait penser à une histoire juive belge (oui, c’est possible). Le jour de la conscription dans la cour d’une caserne de Bruxelles, un gradé fait sonner le rassemblement. Il s’adresse aux nouvelles recrues: « Les Wallons, un pas sur la gauche! » tout un groupe se déplace. « Les Flamands, un pas à droite » » Tout un groupe se déplace. Restent quatre pékins isolés au milieu, une kippa sur la tête; Ils se concertent, en délèguent un qui s’avance timidement vers le gradé: « Pardon chef, mais… et nous les Belges, on se met où? » On peut toujours se dire après cela que la Belgique, c’est loin ». (opuscule cité, page 133)
    Certes, un peu hors-sujet, car il n’y est pas question de bière, mais moi j’aime bien.
    Mais poursuivez, et excusez-moi de vous avoir interrompu.

  • 2
    Désap.
    15 décembre 2019 à 10:39 / Répondre

    In Corinthien veritas.
    In cervisia, Belgium quod Alemannia veritas,
    quoicus, in Britania quod Scotiae pas malus etiam
    😊😊

  • 1
    Corinthien
    15 décembre 2019 à 09:42 / Répondre

    In vino veritas, in aqua sanitas,in cervisia voluptas…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif