Samuel Aguilar (à gauche)

Tambouille mexicaine, le retour

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 12 mai 2022
  • 4
    Jean-Paul Mathieu
    15 mai 2022 à 10:35 / Répondre

    Il me semble bien me souvenir d’avoir pris part à un pot sur la terrasse du GO, avec ce monsieur et quelques jolies dames… Rétrospectivement, je souris…
    Heureusement, et selon la formule consacrée, « le soleil était de la partie »!

  • 3
    Caramba !
    12 mai 2022 à 14:58 / Répondre

    J’ai eu l’opportunité de croiser à plusieurs reprises ce sois-disant Grand Maître mexicain, qui était très en cours auprès de l’ancien grand Commandeur du Rite Ecossais du GODF.
    Aguillar venait toujours avec une cour (une armée mexicaine), dont de très jolies jeunes femmes qui, à mon sens, n’avaient même pas l’âge inscrit sur leurs cordons blancs tout neufs (33) !!! Et elles passaient leur temps durant les interminables tenues écossaises à jouer sur leurs téléphones portables.
    Cela n’a jamais choqué qui que ce soit, mais après tout je n’étais pas invité à leurs « after ».
    Tout cela n’était vraiment pas sérieux, et le passé GM du GODF a eu raison de sonner la fin de la récréation.
    Mais visiblement ils ont été rétablis depuis le changement de GM.
    Ecossisme, quand tu nous tiens !

  • 2
    GépluAdministrateur
    12 mai 2022 à 13:29 / Répondre

    J’ai reçu ce matin le document suivant, de radiation d’Aguilar du GODM de 1868 en date du 2 juin 2018 :
    .

    Notification officielle de la radiation de l’ex Grand Chancelier et Frère Samuel Aguilar Ibarra.
    Très puissant souverain grand commandeur.
    Très respectable grand maître.
    Très respectable président.

    J’ai le regret de vous informer par les présentes de la radiation définitive par décision du Conseil de l’Ordre du Grand Orient du Mexique et du Suprême Conseil du Mexique, prise à l’unanimité le 2 juin 2018 à l’encontre du frère Samuel Aguilar Ibarra qui a été démis avec effet immédiat de ses appartenances, fonctions et titres consécutivement à plusieurs délits maçonniques ainsi que par référence à plusieurs enfreintes aux lois civiles et pénales du monde profane dont il aura à répondre en son temps. Vous voudrez bien trouver ci-joint copie de l’acte original revêtu des signatures l’authentifiant. J’agis ici en ma qualité de Grand Commandeur, Grand Maître en exécution du mandat reçu par mes pairs comme seule autorité légitime de la Juridiction et de l’Obédience auxquelles appartenait le frère Aguilar.
    Il est fait notamment grief au frère incriminé d’avoir, à de multiples reprises, entrepris des missions à l’étranger en soi-disant représentation du Grand Commandeur, Grand Maître de la Juridiction et Obédience, sans avoir reçu aucun mandat à cet effet et d’avoir falsifié des documents dans lesquels il se présentait abusivement comme Grand Maître du Grand Orient de Mexique, fonction qui est la mienne seule.
    Il a également été reconnu coupable de rétention frauduleuses et préméditée de divers documents et sceaux officiels qu’il a dérobés.
    Il est par ailleurs établi qu’il a réalisé des opérations frauduleuses dans le monde profane en vue de l’attribution de l’immeuble « Libertadores de America » à Quintana Roo. En outre, il s’est comporté de façon malhonnête, indigne et irrégulière dans ses relations avec la V.M. de la R.L. « Les Sœurs et Fères du roi Salomon » qui, durant 2 années, fut l’objet de sa part d’actes vexatoires, manque de respect et insinuations inappropriés de caractère sexuel. L’acte officiel, rédigé en langue espagnole, qui est joint à cette lettre, est revêtu de signature de l’ensemble des membres actifs du Suprême Conseil et des Conseillers de l’Ordre du Grand Orient du Mexique. Il a été déposé à l’Institut de la Propriété Intellectuelle du Mexique pour valoir ce que de droit et a été diffusé avec effet immédiat à tous les ateliers de l’Obédience et de la Juridiction mexicaine. En conséquence, il est demandé à tous les destinataires du président courrier de bien vouloir dès réception, prendre acte de cette décision et de bien vouloir considérer que l’ex frère Samuel Aguilar Ibarra n’est plus fondé à se réclamer, à représenter, à agir, ni occuper quelque fonction, mandat électif que ce soit au titre de notre Obédience ni de notre Juridiction dont il lui est interdit de se prévaloir car il a été définitivement démis.

  • 1
    Luciole
    12 mai 2022 à 13:26 / Répondre

    Puisque le même nom : Grande Loge de France désigne à la fois l’Obédience historique des débuts de la FM en France et celle issue du Suprême Conseil et établie en 1894 est ce que ce nom a été déposé sous les formes modernes et légales dans notre doux pays?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous