Thouars, l’arbre de la laïcité vandalisé

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

vendredi 5 février 2021
  • 2
    Luciole
    5 février 2021 à 12:15 / Répondre

    « Connerie sans frontière » a encore frappé! Cela dit ,dans ma ville de banlieue il y a une trentaine d’années,quelques beaux arbres du Parc municipal ont été sciés une nuit sans raison ni profit par pur vandalisme.

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    5 février 2021 à 07:03 / Répondre

    L’enquête envisage-t-elle la piste de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, une communauté catholique fondamentaliste et traditionaliste présente à Thouars… Chacun sait ce que représente les mots en « iste » ou en « isme ».
    Témoignages de cette présence dans « La Nouvelle République » en 2019 https://bit.ly/3cQ8FSy ou encore en 2012 https://bit.ly/3cJ8Qz2
    Certains ont été sans doute échaudés peut-être par le fait que la transcription sur la plaque commémorative n’est pas conforme orthographiquement à la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État – « églises » s’écrit dans la loi « Églises », avec un é majuscule…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous