Trop d’antimaçonnerie ?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 12 novembre 2007
  • 12
    Jo
    14 novembre 2007 à 10:01 / Répondre

    Vous avez raison de publier ce qui concerne l’anti-maçonnisme, c’est tout à votre honneur de raisonner maçonniquement. Il faut connaitre l’anti-maçonnisme, pour y répondre, car j’ai la conviction que pour une part, nous avons la possibilité de faire dégonfler cette anti-maçonnisme qui pour l’essentiel se nourrit de fantasmes, il faut communiquer.

  • 11
    Stéphane
    13 novembre 2007 à 07:45 / Répondre

    Eliram,

    « Parler d’un phénomène, c’est créer le phénomène » ? Peut-être, mais ne pas en parler, du phénomène, l’ignorer avec dédain par peur de prêter le flanc à la provocation (ces gens-là sont des pros de la provoc’) ne le fera pas disparaître.

    La comparaison avec la montée en puissance de Le Pen me semble exagérée. Que je sache, jamais sur ce blog il n’a été fait l’apologie des anti-maçons (ce serait un comble). Si Le Pen a grimpé dans les sondages, c’est, bien sûr, grâce aux médias, manipulés de manière plus ou moins consentante. Quant au fait que les français ne sont pas devenus plus racistes, mouais, admettons. Mais n’oublie pas qu’en période de crise économique sévère, ce qui fut le cas entre 1974 et 1988, la plupart des gens ont tendance à voir l’origine de leurs problèmes ailleurs, chez l’Autre, d’où, en général un repli nationaliste, voire régionaliste, qui fait les choux gras des partis extrêmes (ce qui se passe actuellement par chez moi, en Belgique, le prouve).

    Pour rappel, enfin, le but de ce blog est, je cite « Une veille sur la Franc-Maçonnerie à travers l’Internet » (c’est en head de cette page). Si l’on parle de Maçonnerie, il est donc normal et intellectuellement honnête de parler de son opposé… Je ne ferai pas ici un parallèle avec notre Pavé mosaïque, mais je pourrais 🙂

  • 10
    Eliram
    12 novembre 2007 à 21:00 / Répondre

    Il y a un bonhomme assez important dans la pensée du XXe siècle qui s’appele Guy Debore et qui a écris un livre que je recommande à tous : « La société du spectacle. » Quoi que je ne sois pas situationniste philosophiquement parlant, je le repète : parler d’un phénomène, c’est créer le phénomène. Voyez avec Jean-Marie Le Pen. En 1974, il avoisinait les 1 % pour obtenir en 1988 14,38 %. Je ne pense pas que la population française soit devenue « plus raciste » en l’espace de 14 ans mais la médiatisation est passée par là. Evidemment, internet n’est pas une masse média comme la télévision mais je préfère être prudent. Ressusciter le spectre de l’antimaçonnisme nous couterait bien plus cher que l’ignorer gentillement.

    La phrase de Lincoln est sage mais de son temps on ne devenait pas une star de la télévision pour avoir été dans un loft pendant un mois ou avoir diffuser sa chanson sur internet. Comme disait le poète Pindare : « L’adversité met la prudence au coeur de l’homme ».

  • 9
    Philippe Benhamou
    12 novembre 2007 à 19:14 / Répondre

    IL est vrai que le Le Blog Maçonnique nous met sous les yeux des événements ou informations qui auraient pu passer inaperçus sans lui. Du coup, on peut avoir l’impression que l’antimaçonnisme se développe, occupe le devant de la scène et envahit les esprits. Il faut rester distant avec cela tout en restant vigilant et s’autorisant à rétablir la vérité dès que cela est possible. Seuls les évangélistes qui détiennent la (leur) vérité sont impossibles à convaincre (le point final de toute discussion étant un chapelet de psaumes) . Dans ce cas, il faut, à mon avis, ne pas essayer de les convaincre (perte de temps) mais agir sur leurs blogs et leurs sites dès que cela est possible pour ne pas se laisser insulter ou diffamé, rétablir la vérité et montrer d’autres visions à ceux qui lisent ces blogs et qui ne sont pas (encore?) endoctrinés.

    Je pense que nous pouvons être fiers d’être maçons.

    Philippe Benhamou

  • 8
    André
    12 novembre 2007 à 18:34 / Répondre

    Je suis aussi entièrement d’accord avec Jiri. L’information rend vigilant, et à une époque où les délires les plus graves circulent notamment grâce au web, il est important de les dénoncer.

  • 7
    Thierry
    12 novembre 2007 à 18:11 / Répondre

    « Connais-ton adversaire et du vaincra mille combats ». Cette philosophie est vieille comme le monde ou presque et reste d’actualité.
    Ignorer l’anti-maçonnerie est aussi mauvaise pour la démocratie que de la porter en exergue et lui faire de la publicité.
    Il faut un juste milieu et 8% des billets ne sont pas excessifs car le problème des nationalistes existe, c’est un fait, et ils sont de plus en plus actifs dans certaines tranches de la population. A nous de leur taper sur les doigts.
    Disons qu’il faut aborder le sujet en fonction de l’actualité, sans lui faire trop d’honneur. Aux internautes de consulter les liens si l’envie leur prend.

  • 6
    Stéphane
    12 novembre 2007 à 17:47 / Répondre

    Entièrement d’accord. Le fait d’ignorer avec dédain les nazillons et autres extrémistes, qu’ils soient de droite ou de gauche, ne les empêchera nullement de nuire et de nous baver dessus. Bien au contraire, en les ignorant, nous les renforçons sur leurs positions… quand cela ne leur permet pas d’aller plus loin.

  • 5
    Liberty
    12 novembre 2007 à 16:44 / Répondre

    D’accord avec Jiri, ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fait tomber la fièvre…l’anti- maçonnisme est un fait,il nous faut faire avec…Grâce aux liens proposés par Jiri, je visite ces sites qui sont néanmoins pleins d’ enseignements.
    De plus ce n’est pas en ignorant un adversaire que l’on peut le combattre efficacement ….tous renseignements à son propos doit être exploité…l’objectif n’étant pas de le convaincre , mais de le vaincre ..vaste programme..mais nous ne sommes pas a une utopie près..!
    D’autre part je m’étonne toujours, que des gens probablement intelligents s’expriment aussi stupidement…Il serait prudent de ne pas les sous- estimer ..!

  • 4
    Philippe
    12 novembre 2007 à 16:28 / Répondre

    Rappel :
    Il y a diffamation lorsque l’on allègue ou l’on impute à une personne ou à une institution publique ou privée un fait qui porte atteinte à son honneur ou à sa considération.
    Je me suis demandé à de nombreuses reprises pourquoi les obédiences maçonniques ( fédérations au sens de la loi 1901) sont-elles aussi frileuses à poursuivre les délinquants ?

  • 3
    Fred29
    12 novembre 2007 à 15:12 / Répondre

    Pour ma part, je partage l’avis de Jiri. Ce n’est qu’en parlant de l’animosité contre la Maçonnerie et en dévoilant les raisonnements que l’on pourra en plus les décrypeter et en montrer les errements. L’antimaçonnisme est aussi vieux que la Maçonnerie elle-même, en parler est donc pour moi normal, surtout dans un but éducatif.

    En tant que maçon en Alsace, je peux témoigner d’une certaine « frilosité » ambiante sur le fait de se déclarer Franc-Maçon dans la région, où le catholicisme et une certaine vision « traditionnelle » de la société est tout de même prégnante.

    Les personnes qui me sont proches et qui savent que je suis maçon avaient cet a priori négatif au départ : FM = secte.

    Je pense hélas que le poids de la religion et du Front National dans la région y est pour quelque chose. Eduquer, toujours et sans cesse, pour briser enfin cette image fausse et tendancieuse qui nous colle à la peau malgré nous.

    Fred

  • 2
    guelff pierre
    12 novembre 2007 à 14:58 / Répondre

    En réponse à Eliram, je me permets de paraphraser notre Frère Lincoln : « Le silence devient de la complicité lorsqu’il prend la place qui revient à l’information ; et, d’un homme, il fait alors un lâche. »

  • 1
    Eliram
    12 novembre 2007 à 11:20 / Répondre

    L’anti-maçonnerie est un fait. Certains en ont payé de leur vie, d’autres en souffrent toujours que ce soit dans le milieu professionnel, familiale, etc…

    Néanmoins, et je te le dis en tout amitié, je ne partage pas ton point de vue. Que le blog maçonnique soit un site de veille et que tu fasses ton travail (chose que te fais très bien d’ailleurs) est une chose, néanmoins je crains qu’en donnant trop de crédit à des gens qui relèvent de la psychiatrie créera à terme une phénomène d’emballement.

    J’habite en Alsace où, souvent, des pierres tombales sont vandalisés par des groupuscules néo-nazis. Le lendemain après la médiatisation, deux autres cimetières juifs se retrouvent taggés de croix-gammées.
    C’est un méfait de la société du spectacle : elle s’engendre par elle-même.

    Je pense sincèrement qu’il ne faut pas permettre de créer une tribune que ces gens là finiront par exploité. Car, si l’anti-maçonnerie est un phénomène minoritaire dans l’opinion française, il est probable qu’en lui portant de l’audience …. il renaisse doucement de ces cendres dans une société où l’anormalité (une société initiatique n’a rien de normale pour le commun des mortels) est indexée et condamnée. S’il faut bien entendu parler de ce phénomène, le dénoncer, l’expliquer, l’analyser, je pense sincèrement qu’il faut imposer des limites à la réaction.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous