Un curieux intervenant au colloque pour le 60e anniversaire du décès de René Guénon

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 8 janvier 2011
Étiquettes : ,
  • 4
    Jiri Pragman
    10 janvier 2011 à 8h55 / Répondre

    Disons plutôt que certains Maçons ont lu ou lisent encore Guénon ou Evola et que certains ont d’ailleurs une lecture très critique de la vie et de l’oeuvre de l’un ou de l’autre. Je ne généraliserai pas davantage : la littérature maçonnique est un « marché de niche » et comme disait un ami libraire, les Francs-Maçons lisent peu (ou pas) de livres maçonniques.

  • 3
    Alain Mercadier
    10 janvier 2011 à 8h34 / Répondre

    Cher Jiri Pragman,

    Sans me prononcer sur les idée défendues par Alexandre Douguine, vous devriez savoir que les  » lecteurs  » de René Guénon et de Julius Evola sont très nombreux en loge, quelle que soit l’obédience..et c’est un euphémisme !

    Ceci est un simple constat, rien de plus.

  • 2
    Le Chien
    8 janvier 2011 à 12h58 / Répondre

    L’occultisme n’est jamais producteur de Lumière, il n’est pas à confondre avec l’Esotérisme qui permet l’illumination intérieure ! Méfions-nous effectivement de ces mouvements occultes qui engendrent souvent fascinations malsaines…

  • 1
    thot.hermes
    8 janvier 2011 à 9h00 / Répondre

    Ce sont des nostalgiques de l’aile gauche du parti National Socialiste , qui souvent pronent des valeurs traditionnelles issues des ouvrages d ‘ EVOLA et de GUENON , qui ne sont qu’un support masqué pour développer leurs idées extrémes . Cela marche dans certains milieux maçonniques un peu à la marge …….mais qui oeuvrent à l’interieur de grandes Obédiences .

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous