Un Temple au REAA sur SecondLife

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 31 mai 2007
Étiquettes : , ,
  • 11
    NiCoTeeN
    30 juillet 2007 à 03:17 / Répondre

    « je pense que la maçonnerie souffre souvent de ne pas savoir communiquer (sans communiquer ses secrets) en particulier à des gens plus jeunes que la moyenne d’age des frères et des soeurs. » ouais… c’est le probleme de pas mal de sectes, c’est vrai… Mais deseperez pas les gars, vous etes plus riches que les cathos et plus influent que les bouddhistes, et beaucoup mieux vus que les raeliens… alors ? elle est ou la honte ? hein? Veinards… !

  • 10
    Kjeldor
    30 juin 2007 à 00:41 / Répondre

    Je suis allé le visité cet après midi avec un autre frère, c’est un temple de rite français.
    On trouve également plusieurs loge au rite d’York sur Second Life!

  • 9
    Burdeos
    1 juin 2007 à 22:22 / Répondre

    L’extériorisation a toujours du bon. La GLNF organise ainsi une journée « portes ouvertes » de visite des ses locaux à Bordeaux. Ce que nous vivons en loge est indiscible mais simplement évocable… et peut alors intéresser des profanes.

  • 8
    jb.bienvenue
    1 juin 2007 à 00:05 / Répondre

    Philippe Benhamou a écrit :
    « C’est surtout, à condition que les portes du temple demeurent ouvertes, l’occasion pour des profanes de visiter un temple maçonnique, même virtuel »
    A signaler le temple « en réduction » visible à l’expo maçonnique de Waterloo, expo qui vaut la visite (le catalogue publié par Mémogrammes est d’ailleurs également très réussi).

  • 7
    Jacques Cécius
    31 mai 2007 à 20:04 / Répondre

    D’accord, mille fois avec Philippe Benhamou.

  • 6
    Fox
    31 mai 2007 à 19:25 / Répondre

    … et surtout à quand un RIMA (Rite Internet Moderne et Accepté) ?

    Je croyais que c’était un Régiment d’infanterie de Marine. Mais dans ces cas là, c’est une loge militaire.

    TAF

    Fox

  • 5
    Philippe Benhamou
    31 mai 2007 à 15:53 / Répondre

    Pour répondre à Julien, ou essayer de répondre en partie… pourquoi la honte ? où est la honte ? je pense que la maçonnerie souffre souvent de ne pas savoir communiquer (sans communiquer ses secrets) en particulier à des gens plus jeunes que la moyenne d’age des frères et des soeurs. Certains pourraient dire que ce n’est pas grave, moi je pense qu’au contraire, il faut faire cet effort car les plus jeunes sont souvent plus sensibles qu’on ne pourrait le croire à notre démarche et à son esprit de liberté. C’est pour cela que j’ai fait le livre la maçonnerie pour les nuls, c’est pour toucher un public qui n’irait jamais acheter un livre sur la maçonnerie. IL ne s’agit pas de dévoyer la fmi ou d’imaginer une maçonnerie virtuelle mais d’utiliser les moyens modernes et facilement accessibles et voire .. ludique pour faire passer nos valeurs et montrer ce qu’est notre méthode. On peut aussi laisser le soin à Dan Brown ou Paulo Coelho de le faire à notre place…

    Philippe

  • 4
    Julien Fournié
    31 mai 2007 à 11:26 / Répondre

    Quel intérêt? Et puis encore? Bientôt les initiations pour personnages virtuels? La honte…

  • 3
    Eliram
    31 mai 2007 à 10:17 / Répondre

    … et surtout à quand un RIMA (Rite Internet Moderne et Accepté) ?

  • 2
    Philippe Benhamou
    31 mai 2007 à 09:45 / Répondre

    C’est surtout, à condition que les portes du temple demeurent ouvertes, l’occasion pour des profanes de visiter un temple maçonnique, même virtuel et, pourquoi pas, de monter des expos virtuelles sur la maçonnerie. Histoire de se faire connaître auprès d’un public qui n’irait peut-être jamais lire un livre sur le sujet !

    Philippe Benhamou

  • 1
    Fox
    31 mai 2007 à 07:53 / Répondre

    A quand une tenue dans ce temple ?

    Faudra t-il fonder une R:. L:. « La Fraternité Virtuelle » ou les « Les Avatars Réunis » à l’Or:. de Second LIfe?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous