brassard VdK

Un usage officiel des ∴ pendant le IIIe Reich

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 24 avril 2019
  • 5
    Didier Wafflard
    28 avril 2019 à 18:10 / Répondre

    Intéressant cet article du regretté frère René Smeets que j ai eu l’occasion de rencontrer comme apprenti lors de séminaires toujours passionnants

  • 4
    Joaben21
    26 avril 2019 à 15:36 / Répondre

    En Allemagne, les aveugles et déficients visuels portent toujours sur la voie publique, outre la canne blanche, le brassard jaune avec les 3 points noir disposés en triangle, mais pointe en bas…

  • 3
    Nouls Jean-Claude
    24 avril 2019 à 18:15 / Répondre

    Le brassard 3points noirs en triangle sur fond jaune a été porté en Suisse bien longtemps après la fin de la guerre

  • 2
    Joël
    24 avril 2019 à 14:45 / Répondre

    Il a été utilisé par les nazis parce que ces trois points n’avaient rien de maçonnique. Les trois points sont un symbole presque universel, à tout le moins indo-européen. Ternaire. Cf. la svatiska.

  • 1
    yonnel ghernaouti
    24 avril 2019 à 04:05 / Répondre

    Un grand merci à notre regretté Frère René Smeets (1942-2019) de nous avoir retracé la genèse de cette association civile la « Verein der Kriegsbeschädigten », ou « V.d.K ».
    J’ai toutefois une question de plus.
    L’actuelle Sozialverband VdK Deutschland (association des victimes de guerre, des survivants de la guerre et des retraités sociaux d’Allemagne), à structure fédérale, dont l’origine de ce groupe d’entraide remonte après la Seconde Guerre mondiale, mais créée officiellement en 1950, et forte à ce jour de 2 millions de membres, est-elle l’héritière de cette association ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous