Photo Pool/AFP - Alessandra Tarantino

Un voyage à Rome pour la plus grande gloire des religions

Accès libre
Publié par Géplu
Dans Divers

Un communiqué d’Unité Laïque

Le 27 octobre 2022

Emmanuel Macron s’est rendu à Rome les 23 octobre 2022 pour assister, sur fond de guerre en Ukraine, à un Forum interreligieux pour la paix organisé par la communauté catholique italienne de Sant‘Egidio, l’un des canaux de la diplomatie de l’ombre du Vatican qualifié « d’ONU du Trastevere ».

Il y a prononcé le discours d’ouverture. Après des considérations sur la guerre en Ukraine et les menaces qui pèsent sur la paix mondiale, il a mis en avant le « message d’universalisme » des religions qui représente « le meilleur antidote contre le relativisme contemporain et la fracturation du monde ». Il a lancé à l’adresse des centaines de religieux, de toutes obédiences, et des laïcs croyants qui l’écoutaient : « J’ai besoin de vous et votre rôle est absolument essentiel », poursuivant « Il y a un projet humaniste possible. Et pour ce projet humaniste qui est à réinventer, les religions, les grandes familles philosophiques ont leur rôle à jouer ». Belle profession de foi pour le président de notre République laïque, qui ne reconnaît aucun culte.

Le lendemain, il a été reçu par le pape François au Vatican, pour la troisième fois depuis qu’il est à l’Élysée. Lors de cette audience, il a été question de politique internationale et des débats de société qui agitent la France, dont celui sur la fin de vie. Et ce, alors que le souverain pontife s’était élevé, vendredi 21 octobre, contre l’euthanasie lors d’un discours devant une délégation d’une quarantaine d’élus du Nord de la France emmenée par l’évêque de Cambrai, un mois après l’annonce par le président français du lancement d’une convention citoyenne sur cette question délicate pour aboutir à un éventuel changement de la loi. Par la voix du pape François, l’église catholique veille à mettre des élus de la République dans sa poche. Emmanuel Macron a affirmé face au pape, comme la veille à la tribune du sommet international « Le cri de la paix » : « La religion joue un rôle politique important », avant que Brigitte Macron, ayant rejoint son mari, n’assure au pontife : « Je prie pour vous, je prie pour vous tous les jours ».

Les déplacements à Rome d’Emmanuel Macron sont toujours l’occasion pour lui de flirter avec la transcendance. Il est d’ailleurs coutumier du fait, lui dont les prises de parole, depuis le discours des Bernardins devant les évêques de France en avril 2018, inquiètent les républicains et les laïques sincères.

A Rome, il a mis ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy, qui a réaffirmé il y a deux jours son soutien à Emmanuel Macron et plaide en faveur d’un rapprochement entre les Républicains et le parti Renaissance. Le discours de Rome prononcé en décembre 2007, à l’occasion de sa réception comme chanoine de Latran, par celui qui a écrit en 2004 La République, les religions, l’espérance est resté dans toutes les mémoires : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Il n’y a de toute évidence qu’une feuille de pâte à hostie entre les propos du président en exercice et ceux de son prédécesseur. Duquel des deux présidents, cette affirmation ? : « La République a intérêt à ce qu’il existe aussi une réflexion morale inspirée de convictions religieuses. D’abord parce que la morale laïque risque toujours de s’épuiser quand elle n’est pas adossée à une espérance qui comble l’aspiration à l’infini. Ensuite et surtout parce qu’une morale dépourvue de liens avec la transcendance est davantage exposée aux contingences historiques et finalement à la facilité. » ? On peut légitimement hésiter…

Les présidents français, ceux qui acceptent la charge honorifique de chanoine de Latran comme les autres, devraient se rappeler en toutes circonstances qu’ils sont à la tête d’un État laïque, que leur élection les engage à promouvoir et défendre urbi et orbi ce principe constitutionnel et à prendre une saine distance avec les religions et les religieux. Ils devraient se rappeler que les lois et les résolutions sont votées par le Parlement, élu par tous les citoyens et non par tel ou tel groupe de pression religieux.

Il est vrai que ce n’est pas simple quand on s’incline devant un souverain pontife qui dénonce le « laïcisme » et qui, recevant une délégation française, a affirmé le 15 mars 2021 : « Quand la laïcité devient une religion, c’est comme un chien qui retourne à son vomi ». Une violence verbale digne des grands affrontements entre l’Église et l’État du début du siècle passé et qui nous rappelle que l’Église n’a pas renoncé à réinvestir la Cité !

____________________________________

 

Unité Laïque est une association qui a pour objet la défense, la promotion et le développement de la laïcité et des principes républicains en France, dans l’Union européenne et dans les instances internationales et supranationales. Elle attache une importance particulière au maintien et au respect de la laïcité dans les institutions de l’État et dans les collectivités territoriales. Elle œuvre à l’unité des laïques.

vendredi 28 octobre 2022
Étiquettes : , ,
  • 78
    Anubis Rê
    3 novembre 2022 à 21h33 / Répondre

    « La Grande Loge Unie d’Angleterre d’aujourd’hui, bien qu’imposant la croyance en Dieu (au moins en un Etre Suprême) a institutionnalisé cette interdiction, en la définissant comme l’interdiction de toute discussion de sujets politiques ou religieux, et ce dans le sens le plus strict. » peut-on lire sous la plume de GÉPLU.
    .
    La belle affaire ! On a décidé de tomber dans tous les pièges ?
    .
    Tout d’abord la GLUA ne demande pas la croyance en un « être suprême » , elle exige « la croyance en le Grand Architecte de l’Univers et en Sa volonté révélée » That a belief in the GAOTU (Grand Architect of the Universe) and His revealed will shall be an essential qualification for membership. Point nº 2 des Basic Principles de 1929.
    D’autre part, Le GADL’U qui a révélé Sa volonté c’est le Dieu de la Bible et du Coran, ce n’est aucunement un « être suprême ».
    La toute première question qui est posée à un candidat à l’entrée dans une GL régulière et reconnue est : « croyez-vous en Dieu » et pas « croyez-vous en un être suprême » jamais.
    La GLUA exige la présence de la Bible en loge et, accessoirement, la possibilité que s’additionne un autre livre religieux.
    Enfin, le nouveau pro-GM n’a pas manqué de préciser que la FM est « une organisation laïque qui soutient la religion ».
    .
    L’être suprême n’a rien d’un principe religieux.
    Les Anglais nous prennent pour des gens de peu de discernement, dommage de les reprendre à la lettre.
    .
    En résumé « l’interdiction de toute discussion de sujets politiques ou religieux, et ce dans le sens le plus strict. », c’est en fait pour la GLUA et toutes les GGLL régulières et reconnues « crois en Dieu et tais-toi ».

  • 72
    A bas la calotte !
    3 novembre 2022 à 11h46 / Répondre

    à JMB.
    .
    J’ai beaucoup ri de tes cris d’orfraie de vierge effarouchée (un peu trop surjoués d’ailleurs) parce que j’ai appelé « bobonne » l’épouse de notre Chef de l’Etat. Expression choisie et assumée pour marquer ma totale désapprobation à sa présence là, surtout pour dire à « François » qu’elle a beaucoup prié pour lui !… Bravo pour de tels propos lors d’une « visite d’Etat » ! Un mélange des genres inadmissible.
    .
    Dans sa vie privée elle fait ce qu’elle veut et est totalement libre de demander à rencontrer son « saint pépère » ou l’imam du coin lors d’une visite privée quand elle veut. Mais là elle accompagnait son mari dans un déplacement officiel et républicain et aurait dû s’abstenir de toute déclaration de ce type. De toute déclaration d’ailleurs. L’épouse d’un chef d’Etat n’est que son épouse et n’a aucune fonction officielle. Elle n’a donc aucune légitimité à s’exprimer sur quoi que ce soit. On peut concevoir que des chefs d’Etat mariés se reçoivent en compagnie de leurs épouses, ça fait joli sur la photo, mais là il n’y avait même pas de madame François pour justifier sa présence.
    .
    Le respect de la loi de 1905 c’est la séparation de ce qui relève des croyances et de l’intime, qui est personnel, et des affaires relevant de la gestion de la sphère publique où personne ne doit étaler ses convictions religieuses, ne serait-ce qu’en respect de celles des autres. On a trop vu, au fil des siècles, des guerres dites de religion(s) qui ont fait des millions de morts parce que chacun voulait imposer son dieu et ses règles aux autres. Le risque, on le voit avec l’islam radical, est encore bien présent aujourd’hui. Raison de plus pour montrer l’exemple en respectant les principes de laïcité et en ne tombant pas dans l’exhibitionnisme bigot comme « bobonne » l’a fait. Une faute grave.

    • 73
      Brumaire
      3 novembre 2022 à 13h40 / Répondre

      72- Depuis un certain temps, on s’applique à singer,en pire, les pratiques d’outre Atlantique. Les épouses des présidents US sont partie prenante de toutes les manifestations auxquelles ils sont conviés, et ce, bien avant leur élection. Elles tiennent même bien souvent le devant de la scène.
      A force de copier, et que, à ma connaissance, personne ne s’est élevé contre ces pratiques, on les trouve naturelles.
      Hélas.
      Pas moi, qui continue à prétendre que l’élection d’un homme ou d’une femme à une fonction n’est pas l’affaire de son conjoint.

      Politique fiction: si un président étaient gay, et avait projeté une visite d’état au pape avec son conjoint, quelle serait l’attitude du chef d’état du Vatican, mais aussi chef de l’Eglise catholique et romaine qui n’admet toujours pas le mariage gay?

      • 76
        JMB
        3 novembre 2022 à 14h50 / Répondre

        73- Brumaire
        Un ou une président(e) gay projetant une visite d’Etat au chef d’État du Vatican avec son/sa conjointe le ferait, selon moi, par provocation. Malgré cela je suis persuadé que le Pape le/la recevrait en bonne et due forme comme tout chef d’Etat car c’est la fonction qu’il reçoit et qu’il honore et non la femme ou l’homme qui la représente.

    • 74
      GépluAdministrateur
      3 novembre 2022 à 14h05 / Répondre

      En complément au dernier paragraphe de cette intervention 72 d’ABLC, je voudrais rappeler que la franc-maçonnerie a été créée en Angleterre au début du XVIIIe siècle dans un pays ravagé par des guerres de succession politiques et religieuses pour rassembler et réunir des hommes de bonne volonté hors de ces conflits.
      D’où le principe bien compréhensible édicté alors d’interdire les débats religieux ou politiques lors de leurs réunions. La Grande Loge Unie d’Angleterre d’aujourd’hui, bien qu’imposant la croyance en Dieu (au moins en un Etre Suprême) a institutionnalisé cette interdiction, en la définissant comme l’interdiction de toute discussion de sujets politiques ou religieux, et ce dans le sens le plus strict.
      La plupart des obédiences libérales sont moins restrictives, s’interdisant bien évidemment les débats sur les convictions religieuses et politiques des uns et des autres, mais pas de traiter des grandes questions sociétales dans lesquelles le politique, avec un P majuscule ou l’étude des religions comme fait social est présent.
      Mais les francs-maçons, de quelqu’obédience qu’ils soient, doivent tous respecter ce principe de base de la laïcité qui est de ne pas étaler ou même laisser paraître en loge leurs croyances politiques ou religieuses.

    • 77
      Anubis Rê
      3 novembre 2022 à 18h42 / Répondre

      @ A BAS LA CALOTTE !
      Pourquoi te justifies-tu vis à vis d’un procès d’intention minable qui ne trahit rien d’autre que le vide argumentaire de son auteur ?
      Toute personne sensée a correctement compris « bobonne » dans le contexte.

  • 69
    Luciole
    2 novembre 2022 à 23h49 / Répondre

    à 65 JMB
    Lazare est un ancien parmi nous.Jamais il n’a à ma connaissance eu d’écart de langage envers quiconque FM ou pas. Il a ses idées et s’exprime souvent avec humour,il faut pouvoir comprendre.
    Tu prêtes aux autres des sentiments;des voisinages,des accointances qui sont de ta propre interprétation
    sans te soucier de véracité ni de l’effet produit.Trop souvent peu amène.
    Nous ne sommes pas des enfants a sermonner.Si nous sommes parfois plus décontractés qu’en Loge nous conservons des usages et une Nétiquette,au moins la majorité d’entre nous .Tu es arrivé depuis peu de temps semble t’il.
    Je ne me plains pas,je ne suis sensible qu’à ceux pour qui j’ai de l’estime.Ce n’est pas automatique,
    Je te souhaite de te trouver plus à l’aise sur le site pour faire profiter de tes qualités pas de tes humeurs.

    • 75
      JMB
      3 novembre 2022 à 14h17 / Répondre

      à 69 Luciole
      1- Désolé Luciole mais comme le dit le dicton : ”on ne prête qu’aux riches”.
      2- Si tu considères qu’échanger plus de 50 lignes avec l’auteur du qualificatif ”bobonne” et déclarer ensuite ne pas le traiter de goujat, c’est faire de l’humour alors il faut que tu me précise de quel genre d’humour tu parles.
      3- Je n’ai aucunement la prétention de sermonner qui que ce soit mais seulement de défendre mes idées et mes valeurs … ce qui n’est en aucune façon de la simple ”humeur”.
      4- Je te remercie pour souhait très fraternel mais je me sens parfaitement à l’aise surr Hiram.
      5-Pour terminer mon trop long monologue et comme je te l’ai déjà dit, je ne suis pas tombé, contrairement à certains ou certaines, en idolâtrie devant Lazare.
      Je te souhaite mon BAF une agréable journée.

  • 64
    JMB
    2 novembre 2022 à 13h36 / Répondre

    49- Anubis alias Désap
    Réflexion cocasse venant de la part d’un lieutenant de vaisseau en retraite !

    • 70
      Anubis Rê
      3 novembre 2022 à 9h19 / Répondre

      Une nouvelle idée reçue, peu conforme à l’esprit maçonnique une nouvelle fois.
      La notion de « retraite » pour les militaires n’est pas liée à l’âge, mais à un temps minimum de service, Quartier-maître !

  • 63
    Brumaire
    2 novembre 2022 à 8h22 / Répondre

    Pour que Lazare et Luciole se fâchent, il faut avoir dépassé les bornes que certains n’oseraient pas faire sur les colonnes de leur temple…
    De la tenue, mes FF, svp, et , pour les autres, moi y compris,  » gardons notre lèvre supérieure rigide »

    • 66
      JMB
      2 novembre 2022 à 14h57 / Répondre

      63-Brumaire
      Ce qui est cocasse dans cette histoire, c’est que tout ce cinéma n’aurait pas eu lieu si je ne m’étais pas élevé contre les propos injurieux faites aux femmes traitées de « bobonnes » par ABLC.
      Même ton silence Brumaire a été assourdissant. Mais tu as dû certainement considérer que ce pauvre « frangin » n’avait pas dépassé les bornes…

      • 68
        Brumaire
        2 novembre 2022 à 19h17 / Répondre

        66- JMB, c’est un silence volontaire, car je ne voulais pas en remettre une couche sur la « bobonne », même si je ne suis pas du tout sur la ligne de Mme Rousseau.
        Je crois qu’il est temps de ne plus rien ajouter.

        • 71
          JMB
          3 novembre 2022 à 11h01 / Répondre

          68-Brumaire
          J’entends tes explications.
          Ton « silence volontaire » t’auras au moins permis, contrairement à d’autres, d’éviter d’échanger durant plus de 50 lignes avec l’auteur de ses propos scandaleux et de dire que tu ne traites pas de goujat le quidam en question.

  • 59
    lazare-lag
    1 novembre 2022 à 17h44 / Répondre

    @JMB (57)
    1/ De quel « ami » parles-tu? ABLC?
    Il est autant ami que tu l’es toi-même, en fait vous êtes tous les deux frères. Dans des obédiences différentes, certes, frères antinomiques, c’est probable, mais frères quand même.
    Et à égalité dans le fait que je ne vous connais l’un et l’autre que sur ce site, et par vos seuls pseudos. Si cela devait suffire à définir une amitié, c’est un peu court.
    2/ Je te renvoie à la réponse de Géplu à ce sujet. Donc, vu sa réponse, pas de sujet, pas de misandrie (mes dicos me donnent « misandrie », comme tu le dis nous ne devons pas avoir les mêmes).
    3/ Mais bien évidemment que je sais que celui qui a employé le terme de « bobonne » est bien celui à qui je répondais, est bien ABLC.
    Et je crois qu’il a très bien compris que je l’avais compris.

    Ensuite, certes je ne le traite pas de goujat ni de pauvre type, et je m’en suis expliqué.
    J’estime qu’un frère même en faute, n’a pas à être insulté.
    Ici, sur le site d’Hiram.be, comme en tenue.
    Et surtout tu sembles volontairement oublier que je lui ai dit ma façon de pensée évoquant qu’il n’était pas sous l’effet de sa meilleure inspiration,
    J’ajoutais même: « vraiment pas » et « pour le dire diplomatiquement ».
    N’est-ce pas suffisamment compréhensible? Serais-tu le seul à être passé à côté?
    Donc, que je me suis totalement désolidarisé explicitement de son emploi du terme de « bobonne ».

    En fait, lui est dans l’excès dans le fait de convoquer le terme « bobonne » ici, et toi tu n’es absolument pas fraternel avec le recours aux termes de goujat et pauvre type.
    Ce n’est vraiment pas fraternel, c’est de la violence et de l’invective profanes totalement mal venues.
    Les deux, lui comme toi, donnent une image pas terrible de la Franc-Maçonnerie.
    Ce n’est pas en lisant « bobonne », ou « goujat » ou « pauvre type » sous la plume de Francs-maçons que les profanes éventuellement intéressés par le fait de nous rejoindre vont être tentés de le faire.
    C’est tout, vous êtes chacun les deux faces d’une même pièce, celle de l’impolitesse que l’on veut éviter de voir prospérer sur les colonnes.
    Et je ne dirais rien sur ton imagination totalement fantasque, sur la pure provocation gratuite de ta part, te laissant supposer que je puisse appeler mon épouse bobonne.
    Tout le monde ici aura bien compris que ce n’est évidemment pas le cas.
    Maintenant, je te laisse à ta réflexion, si tu as envie de m’agonir d’injures, libre à toi.
    D’injures et d’insultes, de ma part, tu n’en obtiendra pas.

    • 61
      JMB
      1 novembre 2022 à 18h41 / Répondre

      @Lazare-Lag (59)
      Pourquoi t’insulter alors que ta réponse, condensée de mauvaise foi et de lâcheté, m’incite plutôt à te mépriser.
      J’osé espérer tout simplement que tous les messieurs (je crois même qu’on dit frangins pour le GO, soyons raisonnable) du GO ne sont pas comme toi.

      • 62
        Luciole
        1 novembre 2022 à 22h34 / Répondre

        A JMB 61
        Mais qu’est ce qui te prend de tomber ainsi à bras raccourcis sur notre Lazare? « mauvaise fois,lâcheté? » « mépriser »Il n’a certes pas besoin de moi pour s’en étonner mais tu avais précédemment davantage de tenue si je puis dire.
        N’étant pas susceptible et me trouvant parfois assez de ton avis j’ai laissé passer nos premiers rapports où tu me traitais ,entre autre, de pleurnichard,ce qui est un reproche que personne ne m’avait jamais fait.
        Si tu dois rejoindre ceux qui faute d’idées recourent à l’insulte et à l’excès de langage j’en serai désolé pour Géplu,Hiram.be et ceux qui nous lisent,s’amusent ou communiquent sereinement.Je ne parle même pas des non-maçons qui pourraient penser que c’est un usage normal en loge.

        • 65
          JMB
          2 novembre 2022 à 13h50 / Répondre

          62 Luciole
          Qu’est-ce qui me prend ? Mais enfin lit ou relit ses commentaires !
          Désolé mais je ne suis pas tombé sous le charme ni sous l’emprise de Saint Lazare !

  • 53
    lazare-lag
    1 novembre 2022 à 10h48 / Répondre

    @ Anubis Rê:
    Amusante remarque, mais tu ne devrais pas provoquer ainsi JMB, il est capable de recenser tous les articles où tes interventions sont les plus nombreuses. Et il devrait en trouver beaucoup!
    Par ailleurs, pour une comparaison totale, je ne peux affirmer si tu es retraité ou pas, d’ailleurs nous n’en savons pas davantage non plus s’agissant de JMB.
    C’est me semble-t-il une déduction de ta part, je ne me souviens pas que JMB se soit livré à ce sujet.
    D’ailleurs est-ce vraiment important?

    Cela dit, amusons-nous un peu, puisque tu tends la perche.
    51 commentaires au compteur (sans compter celui que je dépose à l’instant présent), pour un total de 15 intervenants.
    Deux caracolent en tête avec 10 interventions chacun, JMB et Rémi.
    Tu suis immédiatement derrière (avec 7).
    En distançant nettement ABLCalotte et Luciole (4 messages),
    Le reste c’est le peloton suiveur, numériquement parlant.
    Donc, à trois devant, vous occupez 53% de l’espace commenté.
    Les 47% restants étant partagés par les 12 autres commentateurs.

    Mais ce type d’informations nous apprend-il vraiment quelque chose?
    Le nombre d’interventions reflète-t-il autre chose que la quantité?
    Certain, voire certaine, ne sont intervenus ici qu’une fois seulement et leur voix n’a pas besoin de davantage pour porter.

    Mais chacun aura ainsi apporté sa pierre et si je puis me permettre de revenir – ironiquement – dans la sujet, tous les chemins mènent à Rome.

    • 54
      Anubis Rê
      1 novembre 2022 à 11h45 / Répondre

      😊 C’était pour rire, ils sont tellement à cran.
      En ce qui me concerne je ne me fais aucune illusion sur moi-même. Je pense depuis longtemps que la maçonnerie révèle notre futilité.

      • 56
        Luciole
        1 novembre 2022 à 12h40 / Répondre

        à 54 Amusons nous donc. En langage des oiseaux ont pourrait dire « fut-utile » Cela correspond-il à ton sentiment?

        • 60
          Anubis Rê
          1 novembre 2022 à 18h20 / Répondre

          🙂 pour mes rejetons sans doute

      • 67
        JMB
        2 novembre 2022 à 15h17 / Répondre

        54- Anubis Ré alias Désap
        Amusons nous donc comme le propose Luciole en changeant la grille de lecture :
        au lieu de compter le nombre de commentaires comptons le nombre de lignes par commentaire.
        Résultats surprenants n’est-ce pas !

  • 49
    Anubis Rê
    31 octobre 2022 à 22h57 / Répondre

    Drame de la retraite, JMB : 10 commentaires.

  • 36
    Anubis Rê
    30 octobre 2022 à 22h52 / Répondre

    Nº 32 et consorts,
    Discours bien construit, bien hypocrite style Aliot-le-gaulliste / Meloni-l’européenne, un splendide faux-nez d’extrême droite.
    Si les zémmouro-lepéno-mussoliniens ou lepeno-zemmouro-franquistes pouvaient avoir la délicatesse de cesser de nous prendre pour des débiles ce serait bien.
    Leur bourrage de crâne est bon pour les incultes, les racistes de toute latitude -même les plus inattendus, voir les décorés de Perpignant- les anti-républicains, les putìno-compatibles anti-otan et les trumpétistes.
    Ils me font penser aux « déçus-du-socialisme » parce qu’en 81 ils croyaient qu’ils allaient être payés à rien foutre parce que la Gauche revenait aux affaires.
    Eux, face à la résurgence de la violence religieuse exprimée collectivement dans les discours, face à la fragmentation de la société que les religions réinstallent avec force, face au racisme religieux décomplexé, ils crachent sur la laïcité et ses défenseurs. Il voudrait voir la laïcité « évoluer », c’est-à-dire en termes clairs qu’elle soit vidée de son sens.
    Mais qu’ils se rassurent, bientôt ils seront satisfaits, la débile du débat sera élue, c’est mécanique, et il regarderont enfin une télévision qui dira la vérité comme en Russie.
    Mon respect se réduit autant que ma tolérance.

    • 38
      Remi
      31 octobre 2022 à 8h28 / Répondre

      Réponse à 36
      Pour qui te prends-tu pour oser porter un jugement et une condamnation, sans savoir ni me connaitre personnellement. Les consorts sans les nommer, c’est de la lâcheté. Ces propos de pisse vinaigre frisent l’insulte et la diffamation. Certes ils reflètent admirablement une personnalité déréglée qui n’a comme seule excuse de n’avoir rien compris. « Allez va ! je ne te hais point ».

      • 42
        Anubis Rê
        31 octobre 2022 à 13h49 / Répondre

        L’auteur de « laïcards haineux et intolérants, faciles à reconnaitre » (31) s’offusque.
        Le sympathisant/électeur FRN/Z est susceptible, peut-être même est-il fragile 🙂

        • 43
          Remi
          31 octobre 2022 à 14h14 / Répondre

          A 42 ANUBIS RÊ
          Tu t’es reconnu dans mes propos ? Alors pardon ! Nul n’est parfait et je suis sincèrement désolé de t’avoir offensé. Je te prie de bien vouloir m’excuser. Car, en effet, le maçon a le devoir d’aimer ses Sœurs et ses Frères. Tous.

          • 46
            Anubis Rê
            31 octobre 2022 à 17h38 / Répondre

            Comme plus de la moitié des sympathisants/électeurs du Parti Socialiste je ne suis ni sympathisant, ni électeur du leader maximo Mélenchon et sa NUPES.
            Je le qualifierais même de fossoyeur de la Gauche.
            Comme pour Le Pen et Zemmour, je pense qu’il n’a raison sur rien.
            Ce qui me fait vous rejetter, REMI et JMB entre autres, c’est que vous ne rejettez pas par principe le RN et Reconquête, vous ne considérez pas qu’ils n’ont raison sur rien. Ces gens là nous mènent droit vers une société violente, où le simplisme remplace la politique.
            A chacun ses principes, les miens de ce point de vue sont intangibles. Et pour vous situer, je préfère le bordel de la démocratie dont je ne suis pas dupe à l’ordre néo-fasciste.

            • 47
              JMB
              31 octobre 2022 à 18h57 / Répondre

              46- Anubis Ré
              Le PS c’est ce micro parti qui s’est vendu à Mélenchon via la Nupes pour etre sûr d’avoir des élus ? Nupes qui reçoit le soutien du RN pour ses motions de censure ?
              Effectivement à chacun ses principes !

            • 50
              Remi
              1 novembre 2022 à 8h16 / Répondre

              A 46 ANUBIS RÊ
              Je ne sais pas de quoi tu parles . Au reste, à mon sujet, tu dis des choses sans savoir. Je n’ai jamais rien dit quant à mes opinions politiques. C’est personnel et cela ne regarde que moi. Ensuite et je ne hais personne. D’ailleurs je ne sais pas haïr. A chacun ses principes – certes ! je suis d’accord avec toi. Les miens sont de ne rien dire, quitte à passer pour un imbécile, plutôt que de « l’ouvrir » et de ne laisser aucun doute à ce sujet.

            • 52
              JMB
              1 novembre 2022 à 10h39 / Répondre

              50 Rémi
              Parler pour ne rien dire est sa spécialité et sa plus grande qualité. Et je ne parle pas de ses fantasmes politique : tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ses idées sont automatiquement taxés d’être pro Le Pen ou pro Zemmour. Tu vois le niveau intellectuel !

            • 55
              Remi
              1 novembre 2022 à 11h49 / Répondre

              A 52 JMB
              Je comprends mieux à présent. Je suis nouveau ici. Cela relève de la médecine morale. On rentre trop facilement en F-M… Si tant est qu’il en soit, car c’est insupportable en loge. Belle journée à toi.

        • 44
          JMB
          31 octobre 2022 à 15h49 / Répondre

          L’auteur de « Si les zémmouro-lepéno-mussoliniens ou lepeno-zemmouro-franquistes pouvaient avoir la délicatesse de cesser de nous prendre pour des débiles ce serait bien » s’offusque.
          Le sympathisant LFI/Nupes est susceptible, peut-être même est-il fragile !
          Il ferait bien de se regarder dans un miroir !!!

  • 32
    Remi
    30 octobre 2022 à 18h27 / Répondre

    Tout bien réfléchi, nous sommes à présent ballotés entre deux intolérances. L’intolérance religieuse et l’intolérance laïque – l’intolérance des laïcards devrais-je dire… De nos jours en France c’est le parlement qui fait la loi et non plus l’église. D’accord ? En revanche, force est de reconnaitre que notre chère république est toujours solidement ancrée sur ses fondements « judéo-chrétiens » – qui nous constituent. Et cela, même quand elle le nie. Elle a sacralisé la nation et son modèle est bien l’église catholique dont elle prend la place. Que cela plaise ou non. Je suis plus qu’exaspéré de voir que les laïcards utilisent la laïcité pour tenter de d’éradiquer nos racines. La laïcité est une belle chose mais il nous faut construire une laïcité plus évolutive quant à ses modalités, car elle a des failles…

    • 33
      ERGIEF
      30 octobre 2022 à 21h12 / Répondre

      12@REMI. Excellente analyse. Marre de ces intolérants des deux bords.

    • 40
      Brumaire
      31 octobre 2022 à 9h40 / Répondre

      32- On a eu la « laïcité positive », maintenant, on irait vers une « laïcité évolutive »?
      Mais quand, de tous bords, comprendra-t-on que la laïcité est un principe, un code de conduite, pas autre chose, et qu’un principe n’est ni négatif, ni positif, ni évolutif: il est.
      Puisqu’on y va par là, à quand les adjectifs après les principes de liberté, d’égalité, de fraternité?

      • 41
        Remi
        31 octobre 2022 à 11h46 / Répondre

        A 40 BRUMAIRE
        Un principe est une origine une première cause, rien de plus.
        Principe se dit aussi de ce qui fait la vie d’une chose, d’un État par exemple. En ce sens la laïcité est datée et forcément évolutive dans un monde en perpétuelle évolution. Dans un monde où tout est mouvement et devenir, pourquoi le laïcité – qui est une jeune œuvre humaine avec ses failles et faiblesses – ne devrait pas être adaptée à l’époque et suivant ce qu’exige les situations à venir, si nous voulons en conserver toute sa force et sa pleine efficacité. Non ?

        • 48
          Brumaire
          31 octobre 2022 à 19h54 / Répondre

          41- REMI, un principe, étymologiquement, veut dire « commencement » et « commandement ». Je n’y peux rien, c’est ainsi.
          Les principes doivent-ils évoluer en s’adaptant à l’époque? La liberté, l’égalité, la fraternité doivent -ils « évoluer » aussi, car ils sont des principes, comme la laïcité?
          C’est un peu facile, ne crois-tu pas?
          Ce n’est pas plutôt à nous d’évoluer?

          • 51
            Remi
            1 novembre 2022 à 8h35 / Répondre

            A 48 BRUMAIRE
            T »as tout compris toi !

  • 30
    lazare-lag
    30 octobre 2022 à 15h13 / Répondre

    @ A BAS LC (16):
    Je crains que le machisme ne puisse être réduit à uniquement une seule étiquette maçonnique.
    Ne peuvent pas être taxés de machos que les messieurs (je crois qu’on dit quand même frangins pour la GLNF, soyons raisonnables) de la GLNF.
    A supposer qu’on les taxe ainsi et sur ce seul motif.
    D’autant que, si j’ai bien compris, il n’y a pas que les soeurs qui ne sont pas reçues et qui ne sont pas reconnues par la GLNF.
    Étant du GODF, je crois que je n’y ai pas ma place, et ne serais pas reçu en tenue en tout cas.
    Dans l’hypothèse où cette fermeture de porte ne concernerait que les soeurs, alors oui, peut-être pourrait-on penser et dire machisme.
    Mais si cette fermeture, cette interdiction d’accès est bien plus élargie à bon nombre de frères, alors le terme de machisme ne peut plus convenir.
    Il faut en trouver un autre.
    Je suis sûr que tu sauras trouver un terme adéquat.

    Par ailleurs, si tu pars sur cette voie, alors que dire des autres obédiences?
    La GLDF par exemple, ou le GODF, pour ce qui relève des loges masculines qui ne reçoivent pas les soeurs?
    C’est une pente dangereuse si elle est abordée ainsi, me semble-t-il.
    Personnellement je ne m’y risquerai pas.
    Cela dit, j’observe ici que celui qui a introduit dans la discussion le terme de « bobonne » n’est pas exactement un frère de la GLNF.
    Et ce n’était pas de la meilleure inspiration, pour le dire diplomatiquement.
    Vraiment pas.

    On voit par là que le machisme peut être une des choses les mieux partagées au monde.
    Et on voit par là aussi que personne, ne peut en tirer aucune gloire ni aucune vanité.
    En effet que celui qui n’a jamais été macho, ne serait-ce qu’une heure durant, ne serait-ce même que dans une seule phrase, jette la première pierre.
    Mais comme nous sommes en Maçonnerie, personne ne devrait ici jeter la première pierre.
    C’est la raison pour laquelle je ne serai pas de ceux qui te traitent de goujat et de pauvre type.
    Je n’ai jamais cru en la réussite des excès verbaux.
    Mais qu’il s’agisse de machisme, ou d’antimaçonnisme, ou d’anticatholicisme, ou de bien d’autres sujets encore, ne jamais oublier que: « Tout ce qui est excessif est insignifiant. »
    De Talleyrand. Charles-Maurice, dont on n’oubliera pas qu’il fût entre autre choses évêque d’Autun.
    Donc porteur de calotte…

    • 57
      JMB
      1 novembre 2022 à 15h46 / Répondre

      30- Lazare
      1- encore faudrait-il s’entendre sur la définition du mot « machisme ». Mais j’ai peur que nous n’ayons pas le même dictionnaire. Quant à ton ami, si par hasard il en possédait un je crains qu’il ne sache pas s’en servir.
      2- dans les obédiences qui n’acceptent pas la présence de F ou de S du sexe opposé durant les travaux, il me semble que tu as oublié la GFF. Tu les accusera alors je suppose de misanderie.
      3- la personne qui a employé le terme « bobonne » est précisément celui à qui tu écris ici-même. Donc si tu ne veux pas le traiter de goujat et de pauvre type c’est parce que je suppose que tu es d’accord avec lui et que tu adhères à ses idées et à son vocabulaire. Ainsi donc quand tu parles de ta femme, je suppose que tu dois l’appeler « bobonne ».
      Heureusement que tu n’as jamais eu de réussite dans les excès verbaux sinon qu’est-ce que ça aurait été !

      • 58
        GépluAdministrateur
        1 novembre 2022 à 16h33 / Répondre

        Petite erreur JMB.
        Les Sœurs de la GLFF, si elles n’initient bien sûr pas d’hommes, les acceptent en visite.

  • 29
    THREE POINTS
    30 octobre 2022 à 14h43 / Répondre

    Quoiqu’il en soit et malgré les divers arguments recevables, et entendables je préfère et de loin voir notre président à Rome plutôt qu’au Caire ou Jeddah.
    Le laïcisme nous aveugle et tue.
    C’est le nivellement par le bas, à l’image de nos sociétés
    Occidentales
    Ne nous trompons pas de combat et soyons fiers de notre héritage culturel.
    L’islam au même niveau de le catholicisme, vraiment ? Aujourd’hui ??
    C’est bien cela que prône le laïcisme.
    Soyons laïques, tout simplement.

    • 31
      Remi
      30 octobre 2022 à 17h31 / Répondre

      Oui en effet, soyons laïques. Très attachés à laïcité – cette liberté d’examen – que le monde entier nous envie, soyons en les gardiens. La laïcité n’est pas et ne peut pas être une arme. Et comme toujours le danger vient de l’intérieur. Non pas par les laïques – dont je suis – mais par ces laïcards haineux et intolérants, faciles à reconnaitre – leurs masques de velours sont toujours noirs.

      • 35
        JMB
        30 octobre 2022 à 21h32 / Répondre

        31- Rémi
        👍En te lisant j’ai l’impression de boire du petit lait !

  • 27
    Oscar
    30 octobre 2022 à 11h01 / Répondre

    1 – Tout ce que vous dites, madame, est rempli de bon sens et reflète complètement ma pensée.

  • 23
    THREE POINTS
    30 octobre 2022 à 9h49 / Répondre

    Notre base éducationnelle et notre civilisation ont été bâties sur le message de la bible.
    Qu’on le veuille ou non. Croyant ou non.
    La laïcité oui, mais toutes les religions n’ont pas le même message et les mêmes desseins.
    J’approuve les visites à Rome de nos dirigeants.
    Le laïcisme est un dogme qu’il faut combattre.
    Je ne suis pas croyant mais je sais ce que nous nous devons à la religion chrétienne.

    • 24
      A bas la calotte !
      30 octobre 2022 à 10h02 / Répondre

      Les guerres de religion par exemple ? Ou l’inquisition ?…

      • 26
        Remi
        30 octobre 2022 à 10h37 / Répondre

        Mon f :. Le terrorisme ne commence pas où la bombe explose, mais où pensée se fige.

      • 34
        ERGIEF
        30 octobre 2022 à 21h26 / Répondre

        24@A BAS LA CALOTTE..C’est pas un peu poussiéreux comme pseudo?

        • 39
          JMB
          31 octobre 2022 à 8h56 / Répondre

          34@Ergief
          Plus que poussiéreux mais tellement en adéquation avec ses prêches ridicules !

      • 37
        lazare-lag
        30 octobre 2022 à 22h59 / Répondre

        Certes ça a existé, mais ça date pas mal, non?
        Personnellement je suis beaucoup plus gêné par Pie XII et tout ce clergé et ces filières catholiques qui ont aidé des nazis à partir en Amérique du Sud.
        Tout le monde ne pouvait pas être Jules Saliège, Archevêque de Toulouse, Cardinal, Compagnon de la Libération et Juste parmi les nations.

    • 28
      Luciole
      30 octobre 2022 à 13h44 / Répondre

      à 23 Malheureusement ou Heureusement la Laïcité n’est QUE la séparation des Églises des États,autrement dit
      du politique et du religieux.Vouloir l’assimiler à une religion de plus (Laïcisme,pour pouvoir mieux la combattre) est non seulement une inexactitude mais un procès d’intention.
      La Culture et l’Histoire laissent une large place à la religion chrétienne,personne ne le remet en question.

  • 22
    Remi
    30 octobre 2022 à 7h53 / Répondre

    Dommage ! Le niveau des débats n’est pas très élevé. Plus destructeur que constructeur, il ne donne hélas guère à penser pour le devenir de la République, le bien de la France et celui des Français. Hé ho les frangins, critiquer est facile bien à l’abri derrière son écran. Mais à quoi ça sert ? cela mène-t -il où ? où sont, dans tout ça les idées, les projets et les propositions éventuelles ? 😊😊😊

  • 18
    Anubis Rê
    29 octobre 2022 à 18h51 / Répondre

    Quel nul ce Macron, un vrai Canada Dry, les vieux comprendront 🙂
    Tellement complexé qu’il singe les anglo-saxons jusqu’à la religion.
    A part construire une société pour la classe moyenne super-supérieure et les ultra-riches, où 60% de la population n’arrive plus à se loger, il vient de se prendre une énorme baffe : la Pologne a choisi les Américains au lieu d’EDF pour la construction d’une centrale nucléaire, bravo !
    Et lorsque l’intelligence commande de faire l’unité avec les mêmes anglo-saxons, ben non ! Môssieur ouvre sa grande gu… pour raconter n’importe quoi, « il faudra négocier avec la Russie ». Ah oui ? Et négocier quoi exactement ? Et comment ? Avec un flingue sur la tempe ?
    Ce type est nul, il est ce que je déteste, c’est un « petit Français », comme si un Français pouvait être petit !

  • 14
    JMB
    29 octobre 2022 à 17h26 / Répondre

    8-
    « …, on évite d’amener bobonne qui n’a rien à faire là. » !!!
    Quel goujat ! Quel macho ! Quel pauvre type ! Ce n’est pas possible, ce n’est pas un Franc-Maçon !
    PS: j’attends avec impatience les réactions des Soeurs et des Frères de toutes obédiences !

    • 16
      A bas la calotte !
      29 octobre 2022 à 18h05 / Répondre

      Les vrais machos ne seraient-ils pas ces messieurs de la GLNF qui ne reçoivent ni ne reconnaissent les sœurs comme franc-maçonnes ?…

  • 7
    Brumaire
    29 octobre 2022 à 14h39 / Répondre

    Je ne me souvenais plus des termes exacts des déclarations de MM Sarkozy et Macron…
    Pour le premier, on croirait qu’il n’a pas connu d’instituteurs dignes de ce nom, complètement dévoués à leur métier, et dont la transmission, pas seulement des « valeurs » (un mot bien galvaudé et qui ne veut plus dire grand-chose) mais des principes tels que Liberté, Egalité, Fraternité, des vertus comme le discernement, l’équité, et j’en passe…aura été le fil conducteur de leur profession (vocation). Ils n’ont pas fait que transmettre, ils les ont portées! Quant à leur engagement, il a été justifié et porté par l’espérance d’un monde plus juste et plus fraternel. Si ce n’a pas été tout cela qui l’a guidé, c’est qu’il aurait mieux fait de faire autre chose.
    Pour l’actuel locataire de l’Elysée, on croirait que, hors de la religion, point de salut, puisque « la morale laïque, bien limitée selon lui, n’est pas adossée à l’espérance qui comble l’aspiration à l’infini »: c’est quoi, ce charabia?
    Ils pensent ce qu’ils veulent, en tant que personnes privées, mais comme personnes publiques, présidents d’une République qui a inscrit le principe de laïcité dans sa Constitution, (donc de neutralité parfaite vis à vis des religions), ils n’ont pas à positionner la fonction de cette manière: pour moi, c’est une faute.
    Quant aux visites au pape, il serait bon qu’elles soient cantonnées à des relations de chef d’état à chef d’état, sans déborder sur des considérations qui ne regardent pas les chefs d’états.

    • 8
      A bas la calotte !
      29 octobre 2022 à 14h57 / Répondre

      « Quant aux visites au pape, il serait bon qu’elles soient cantonnées à des relations de chef d’état à chef d’état, sans déborder sur des considérations qui ne regardent pas les chefs d’états. »
      .
      Tout à fait d’accord, et en évitant donc toutes les courbettes et autres génuflexions, gestes de soumission qui n’ont pas à avoir lieu entre chefs d’état. « L’autorité morale » éventuelle du pape, purement religieuse, n’ayant ici pas à être prise en compte.
      .
      De même, ce chef d’état étant célibataire par vocation, on évite d’emmener bobonne, qui n’a rien à faire là.

      • 13
        Luciole
        29 octobre 2022 à 16h50 / Répondre

        après 8
        Surtout que « bobonne » n’a pas à dire pour qui elle prie, elle prépare une (future) rencontre céleste ?

        • 17
          JMB
          29 octobre 2022 à 18h39 / Répondre

          12- Luciole
          Je ne t’imaginais pas avoir le même langage macho que Ras du Front.
          C’est comme ça que tu parles de ta femme ?

          • 20
            Luciole
            29 octobre 2022 à 23h27 / Répondre

            JMB 17 Tu n’as pas remarqué les guillemets «  » ? j’essaie parfois d’introduire un peu d’ironie dans des débats qui en manquent singulièrement.
            Je ne partage certes pas le langage de ABLC mais je trouve que Madame Macron n’a pas à dire au Pape « Je prie pour vous,je prie pour vous tous les jours » alors qu’elle est en visite officielle avec le Président de la République.Ce qui est à la limite de l’adoration.
            Pour répondre à ta question,ma tendre compagne râlerait pour le principe mais s’amuserait avec moi.
            Comme je le lui rappelle à l’occasion elle est plus intelligente que moi puisqu’elle m’a choisi!

    • 12
      JMB
      29 octobre 2022 à 16h39 / Répondre

      7- Chère Brumaire, dois-je te rappeller que le Pape est le souverain de l’État de la Cité du Vatican sur lequel il possède la plénitude du pouvoir exécutif, législatif et judiciaire ? Maintenant si tu veux régler ses échanges avec les autres chefs d’État et limiter les retours de ses interlocuteurs à la res publica, je pense que tu vas avoir du boulot ! 😉

      • 15
        A bas la calotte !
        29 octobre 2022 à 18h01 / Répondre

        « le Pape est le souverain de l’État de la Cité du Vatican sur lequel il possède la plénitude du pouvoir exécutif, législatif et judiciaire »
        .
        Chapeau !
        C’est vrai qu’il n’y a même pas le besoin de voter dans cet « Etat » !
        Tous les pouvoirs dans la main d’un seul, et pas d’élections : élu à vie !
        Une vraie dictature quoi.
        La pire de la planète.
        Même en Corée du Nord, en Iran ou en Russie les dictateurs n’ont pas autant de pouvoirs « temporels » en plus des sois-disant spirituels.

        • 19
          lazare-lag
          29 octobre 2022 à 21h46 / Répondre

          @ A bas la calotte (15):
          Une légère contradiction de ta part quand tu dis « pas d’élections: élu à vie ».
          Quand tout le monde attend le résultat entre fumée blanche et fumée noire, c’est qu’on y attend le résultat d’un vote, celui des cardinaux.
          Qu’ensuite l’heureux élu conserve son mandat, si je puis le dire ainsi, cela ne surprendra personne, ni les électeurs cardinaux, ni le peuple des croyants catholiques: c’est la règle admise dès le départ.
          J’allais même dire que ce qui surprend c’est quand un pape en exercice jette l’éponge avant son décès, c’est ça l’entorse à la règle.
          La vraie dictature c’est quand on tord une règle admise pour en imposer une autre.
          Ici ce n’est pas le cas, en se maintenant il n’y a pas de distorsion de la règle de départ.
          Donc assez peu comparable avec Corée du Nord, Iran, etc…

          Par ailleurs, pour réconcilier autant les croyants que les non-croyants (au catholicisme), peut-on les inviter à savourer la série « The Young Pope », suivie ensuite de « The New Pope »?
          Avec, notamment, Jude Law, Diane Keaton, James Cromwell, John Malkovich de l’italien Paolo Sorrentino.
          Et avec l’acteur, italien aussi, Silvio Orlando. Peut-être le meilleur rôle en cardinal secrétaire d’État et camerlingue.
          C’est plein d’humour et on y apprend des tas de choses sur le fonctionnement du Vatican.
          Pédagogique, humoristique, et pas idolâtre.
          Que demander de plus?

  • 5
    Remi HUUTI
    29 octobre 2022 à 7h30 / Répondre

    Je suis franc maç et j’approuve – sans réserve – la démarche du Président de la République Française.

    • 6
      Anubis Rê
      29 octobre 2022 à 9h45 / Répondre

      Personne n’est parfait 🙂

  • 4
    Mai 68
    29 octobre 2022 à 3h11 / Répondre

    Un journaliste a récemment mentionné que la première fakenews était sans doute l’existence de Dieu …
    La laïcité ne doit pas être des accomodemments (comme au Canada) pour favoriser la pratique d’une religion ce qui mène au communautarisme.

    • 10
      JMB
      29 octobre 2022 à 15h45 / Répondre

      4- Mai 68
      L’histoire de ce journaliste est elle-même une fake News 😂

    • 11
      Remi
      29 octobre 2022 à 16h18 / Répondre

      😊Tout à fait, comme au Canada de même qu’en France . Les principales atteintes à la laïcité nous arrivent de « l’extérieur » et d’une religion qui n’a pas de fondement historique dans notre cher pays. Il faut le rappeler et le rappeler avec force et vigueur. 😊

  • 3
    Fredoboleth
    28 octobre 2022 à 9h46 / Répondre

    Nous devrions être ravis : Le président a quant à lui remis au souverain pontife la première édition en français du « Traité pour la paix perpétuelle » du philosophe allemand Emmanuel Kant, publiée en 1795. Si ce n’est pas un message subliminal qui vient de chez « nous », ça !!!

  • 2
    Fondation LATOMIA
    28 octobre 2022 à 9h36 / Répondre

    Bravo Françoise !

    Et comme l’a écrit Jung après son interview à la BBC en 1959 (pardon pour la longueur de l’extrait, mais il faut peser chaque mot) :

    « Je n’ai pas dit, au cours de l’émission radiophonique en question : « Dieu existe ». J’ai dit : « Je ne crois pas en Dieu : je sais ». Ce qui ne veut pas dire que je connaisse un certain Dieu (Zeus, Jahvé, Allah, le Dieu de la Trinité, etc…) mais plutôt : je sais que je me trouve, de toute évidence, en face d’un facteur inconnu que j’appelle « Dieu » en consensu omnium (« quod semper, quod ubique, quod ab omnibus creditur »). Je me souviens de Lui, je L’évoque, chaque fois que je me sers de Son nom lorsque la colère ou la crainte m’envahit, chaque fois qu’involontairement je dis : « Oh Dieu ».

    Ceci se passe chaque fois que je rencontre quelqu’un ou quelque chose de plus fort que moi. C’est une expression heureuse qui convient à toutes les émotions irrésistibles de mon propre système psychique, qui maîtrisent ma volonté consciente et s’emparent du contrôle que j’exerce sur moi-même. C’est le nom par lequel je désigne tout ce qui traverse mon chemin violemment et sans ménagement, tout ce qui bouleverse mes idées subjectives, mes plans et mes intentions et qui change le cours de ma vie pour le meilleur et pour le pire. D’accord avec la tradition, j’appelle « Dieu » la puissance du destin sous son aspect positif comme sous son aspect négatif et dans la mesure où son origine n’est pas vérifiable ; c’est un « dieu personnel » puisque mon destin signifie surtout moi-même, surtout lorsqu’il me parle sous la forme de la conscience comme une vox Dei avec laquelle je puis même m’entretenir et discuter. (Nous faisons et en même temps nous savons que nous faisons. Nous sommes sujet et objet à la fois.)

    Et cependant, je considère qu’il serait intellectuellement immoral de se permettre de penser que le dieu que je conçois est l’Être universel et métaphysique des confessions ou des « philosophies ». Je n’ai pas l’impertinence de postuler une hypostase, ni l’arrogance de décerner des attributs tels que : « Dieu ne peut être que bon ». Seule mon expérience personnelle peut être bonne ou mauvaise, mais je sais que la volonté supérieure repose sur une base qui transcende l’imagination humaine. Étant donné que je connais ma confrontation avec une volonté supérieure, je connais Dieu, et si, de façon illégitime, je tentais d’hypostasier ma représentation, je dirais que je connais un Dieu qui est au-delà du bien et du mal, qui règne en moi comme ailleurs : Deus est circulus cuius centrum est ubique, cuius circumferen-tia vero nusquam.

    Christian

  • 1
    Françoise Renaud-Gurtner
    28 octobre 2022 à 8h11 / Répondre

    Mes amis francs-maçons,
    Il ne faut pas tout mélanger: un Président à la tête d’un Etat comme la France, se doit d’être au service de tous les citoyens, y compris ceux qui ont foi en une religion, se doit de faire vivre les citoyens dans la paix et l’harmonie autant que faire se peut… et surtout de faire appliquer les lois votées dans son pays.
    Cela n’empêche pas la diplomatie, de prendre contact avec les pays amis, les pays à soutenir.
    Je comprends parfaitement l’article ci-dessus, mais s’il-vous plaît, arrêtez avec la laïcité à toutes les sauces… elle en devient une religion dogmatique: je m’explique: Hors de la laïcité pas de salut….
    La religion doit rester de l’ordre privé… S’il vous plaît, faites la différence entre la foi en un Dieu et la religion… Oserai-je dire que cela n’a rien à voir… Les religions sont faites par des hommes pour dominer des hommes, avoir foi en quelqu’un de plus haut que soi n’est pas religieux, mais une espérance, un constat…

    • 9
      JMB
      29 octobre 2022 à 15h35 / Répondre

      1- Françoise Renaud-Gurtner
      Madame, je suis en admiration devant votre réflexion. En vous lisant j’ai eu l’impression que vous étiez entré dans mon cerveau et que vous écriviez, avec des mots simples, ce que je pense et ce que je ressens … mais que j’ai du mal bien souvent à exprimer de façon aussi claire que vous.
      Un GRAND MERCI pour vos propos pleins de justesse et de bon sens.
      PS : tous les Francs-Maçons, heureusement, ne sont pas des «laïcards »et toutes les obédiences n’adhèrent pas aux propos de « Unité Laïque ». Certaines maintiennent l’obligation de la croyance en Dieu et n’ont pas supprimé toutes références au Grand Architecte de l’Univers lors de l’ouverture de leurs travaux.

      • 21
        Luciole
        29 octobre 2022 à 23h31 / Répondre

        à 1 Mme RG
        Je rejoins JMB pour vous féliciter de votre message.et vous dire qu’il exprime fort bien mon sentiment.

    • 25
      Anubis Rê
      30 octobre 2022 à 10h10 / Répondre

      Chère Madame, si votre intervention est frappée au coin du bon sens, il n’en reste pas moins que la laïcité même mise à toutes les sauces, et il le faut bien parce qu’elle est la loi fondamentale de notre pays, n’entrave aucune liberté, elle a même pour vocation de les protéger, celles des non-croyants également, ce qu’il serait dommage d’oublier.
      En revanche, ce qui aujourd’hui pose problème par la menace que cela représente vis à vis des libertés publiques, c’est la résurgence des religions.
      L’Islam pose problème, cela me semble assez évident pour ne pas devoir développer. Cette expression ostentatoire de la toute puissance masculine et de la soumission des femmes est abjecte.
      Le Christianisme pose également problème, plus particulièrement son obédience catholique. Cette obédience représente une majorité forte de l’électorat d’extrême droite, cette idéologie politique au passé criminel qui menace de nouveau et ouvertement la démocratie.
      Le Judaïsme enfin, qui lui aussi pose problème. Promenez-vous en fin de semaine dans le centre de Paris, de Neuilly s/Seine, de Puteaux, de Levallois-Perret, des villes du 92 en général, c’est un festival d’accoutrements religieux d’un autre age, l’expression bien voyante de tous les interdits clamés par cette religion, négation de principe des libertés individuelles.
      .
      Voilà, chère Madame, ce que nous n’avons pas envie de voir en France et pourquoi nous n’avons pas envie de le voir.
      Alors, imaginez lorsque notre Président de la République outrepasse le cadre politique qui est constitutionnellement son seul et unique cadre d’intervention, et plonge les deux pieds dans la religion. Cela nous est légitimement insupportable à nous, franc-maçons, défenseurs des libertés publiques dont nombre ont donné leur vie pour que vous viviez, pour que nous vivions tous à l’abris des tyrannies, notamment religieuses.

      • 45
        JMB
        31 octobre 2022 à 17h20 / Répondre

        25 – Anubis Ré alias Désap
        Voilà de l’antisémitisme digne de LFI et/ ou de l’islamisme radicale ! Plus besoin de te cacher pour faire ton prosélytisme à 2 balles .
        Par contre rien sur la religion prônant le voile et un tres grand nombre de restrictions pour les femmes … Moi j’ai dit bizarre, comme c’est bizarre !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous