Une belle interview de Marc Henry dans « La Montagne »

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 14 octobre 2014
Étiquettes : ,
  • 8
    JLP
    19 octobre 2014 à 10:32 / Répondre

    Discours sans panache c’est un fait. Mais n’oublions pas qu’il s’adresse à des profanes et qu’il a avant tout vocation à « vulgariser » ( au sens noble) les principes qui sont les nôtres, auprès des lecteurs de « la montagne ».
    Marc Henry est moins charismatique que quelques uns de ses illustres prédecesseurs, c’est indéniable, mais il ne me semble pas que son propos soit dénué de sens. Il a au moins l’avantage d’être audible par tous…
    Je suis impatient du retour sur son intervention d’hier soir….

  • 6
    Bleu-Ciel
    17 octobre 2014 à 17:54 / Répondre

    Je vois avec inquiétude,que notre Grand Maître a toujours sa garde rapprochée pour éviter que la parole circule!
    Si ce qu’il concocte voit le jour…je prédis une scission dans son obédience!…et ce ne sera pas un mal…il y aura ceux qui font des génuflexion devant les anglais…et les autres,ceux à qui on n’impose pas Dieu et qui ne courbent pas l’échine devant un quelconque Suprême Conseil ,frères qui bien souvent ne doivent leur autorité qu’au bruit de leurs breloques!

    • 7
      luciole
      18 octobre 2014 à 15:47 / Répondre

      Doux Jésus, »garde rapprochée  » pas moinsss,je suis presque honoré.Cher bleu-ciel,le terme de « SON obédience »signifierait il que vous ne faites pas partie de la GLdF et que vous vous exprimez de l’extérieur? Que d’amis nous avons!
      Les « génuflexions devant les anglais » dont nous nous passons depuis plus d’un demi-siècle?
      Nous courberions l’échine devant un Sup.Conseil? et quelconque de surcroit? Fi donc.
      Heureusement que le ridicule ne tue pas,je craindrais pour votre vie.Au passage les membres de la GLdF sont cinq fois plus nombreux que ceux d’entre eux qui participent de la Juridiction.
      Je suis bien certain que vous n’avez jamais brigué quoi que ce soit,et je vous laisse à vos certitudes.Prouvant ainsi que je vous laisse cette liberté de parole dont vous usez si mal.
      Cordialement

  • 5
    luciole
    17 octobre 2014 à 11:46 / Répondre

    Les réponses à un journaliste ne sont pas des discours longuement préparés.Je ne vois aucun propos
    répréhensible dans ce que dit MH,s’il n’est pas philosophe de profession comme l’ont été quelques prédécesseurs il n’est pas parti au Grand Orient.
    Le rôle d’un Grand Maitre n’est pas de briller mais de représenter dignement son Obédience et de participer
    à son fonctionnement le mieux possible.On peut ne pas être d’accord avec lui,cela ne justifie pas toutes les attaques que nous lisons chaque jour.
    Les détracteurs feraient-ils beaucoup mieux pour le bien de l’Ordre? Ont-ils fait mieux par le passé?

  • 4
    Vart
    16 octobre 2014 à 17:58 / Répondre

    Je vois mon cher Bleu Ciel que nous sommes sur la même longueur d’onde ! j’ajouterai Richard Dupuis et François Simon qui étaient des Grands Maîtres à l’écoute de leurs frères et qui avaient un discours autrement élevé, et qui doivent se retourner dans leurs tombes? Ils ne doivent d’ailleurs plus savoir de quel côté ils se trouvent après toutes les inepties que nous avons subit ces dernières années !

  • 3
    Bleu-Ciel
    16 octobre 2014 à 15:32 / Répondre

    Quand je lis les paroles creuses de Marc Henry….je me plais à regretter les Jean Verdun,les Michel Barat et tous nos passés brillants et profonds Grands Maîtres!
    Au lieu de s’éparpiller sur des préchi-précha Marc Henry ferait mieux d’écouter les frères lambda de son obédience qui refusent ses réformes tartes à la crèmes de nos nouvelles institutions!
    Je comprends maintenant pourquoi il invite la ministre de la justice à sa table!!!

  • 2
    Vart
    15 octobre 2014 à 11:54 / Répondre

    Où sont passés nos brillants passé Grand Maîtres ? Quand je lis cet interview j’ai l’impression d’entendre les commentaires d’un VRP et pas d’un Grand Maître d’une obédience maçonnique ! je suis attristé de voir que la brillance et l’excellence du discours aient disparu des propos de nos de ceux qui nous représentent dans le monde profane; Certains diront que ce manque de représentativité est générale dans notre société, sûrement, mais justement nous devrions essayer de pallier à ce manque. Suis je un rêveur, oui, mais j’entends le rester, sans le rêve que serions nous ?

  • 1
    lazare lag
    14 octobre 2014 à 21:27 / Répondre

    Quand j’entends le nom du quotidien « La Montagne », et bien que n’étant pas auvergnat moi-même (mais je tiens à m’en excuser d’avance auprès d’eux, nul n’est parfait), je pense immédiatement à Alexandre Vialatte et d’abord à ses fameuses chroniques…
    J’ai même lu dans une préface d’un bouquin de nouvelles maçonniques un  » et c’est ainsi que le Gadlu est grand » très inspiré et (malicieusement) détourné du cher Alexandre.
    De fil en aiguille, je me pose donc la question du rapport de Vialatte à la franc-maçonnerie.
    Quelqu’un serait-il assez connaisseur de Vialatte pour savoir si ce domaine de pensée, de spiritualité l’intéressait? Je n’ose même pas demander s’il pouvait être franc-maçon lui-même.
    Pour moi, même de manière très spécifique, qui fait son style propre, il me semble que c’est un humaniste, avec sa musique à lui et sa poésie même. En tout cas dans ses chroniques.
    Donc si quelqu’un d’entre vous peut étancher ma curiosité, qu’il n’hésite surtout pas…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous