Une définition de « La maçonnerie Andersonnienne » ?…

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 24 décembre 2014
  • 33
    William
    1 janvier 2015 à 17:26 / Répondre

    C’est pour cela que j’ai dit : …« lisons, lisons, lisons … » mais surtout faisons une réflexion personnelle mais surtout pas … doctrinaire, qu’on soit Andersonnien ou Guénonien » et j’aurais du dire en plus … et sans en faire des icônes ou de idoles

  • 29
    brutus
    31 décembre 2014 à 09:53 / Répondre

    Comme l’évoquait Alain Bernheim, 2014 aura été une année
    singulière.
    Celle de la renaissance en France d’une Maçonnerie de
    tradition Andersonienne.
    D’une Maçonnerie qui refuse tout prosélytisme politique (GO)
    ou clérical (GLNF) parce qu’elle comprend que ces deux voies, celles de
    l’intrusion de la Cité ou de la Religion en Loge, ne correspondent plus à l’attente
    des Maçons d’aujourd’hui.
    D’une Maçonnerie de la troisième voie, celle de la
    restauration de nos idéaux de morale et de simplicité qui s’affranchit des
    tentatives d’intimidation françaises ou étrangères qui veulent la faire échouer.
    Désormais le paysage est bien dessiné et notre Confédération
    s’impose en son centre sans que ses ennemis n’y puissent rien changer.
    Il faut sentir les lassitudes. Il semble maintenant que le «
    CMF Bashing » n’aura que peu d’écho.

  • 22
    F,AAZAM-ZANGANEH
    27 décembre 2014 à 13:55 / Répondre

    POUR GROUEMENT DE RECHERCHE ALPINA,
    info@masonica-gra.ch
    tel0041213236655

  • 21
    F,AAZAM-ZANGANEH
    27 décembre 2014 à 13:35 / Répondre

    AVEC CE QUE NOS FRERES DISENT C’EST DES ELEMENT DIVERS, POUR JUSTIFICATION D’AFFAIRE ANDERSONNE, MAIS CA N’EMPECHE PAS QUE L’ORGINE DE MONOTAISME EST ZEROASTRE, L’ORGINE DE LA FRANC-MACONNERIE EST AUSI
    ZEROASTERISME,3700 AVANT J.C. UN FRERE, D’ALPINA A FAIT UN EXPOSE DE 8 PAGE SUR L’ORGINE DE LA FRANC-MACONNERIE AU GROUPE DE ROCHERCHE D’ALPINA A LAUSANNE, EN SUISSE, (G.R.A)

  • 19
    chicon
    26 décembre 2014 à 18:36 / Répondre

    @ AAZAM ZANGANEH – Toutes les religions se sont inspirees des religions precedentes. Elles ont une doctrine et des mysteres originaux s’appuyant sur le corpus des mythes des religions precedentes. Chronologiquement on trouve: Egyptiens, Mesopotamiens,Grecs, Hebreux, Chretiens, Musulmans. Tout s’enclenche et se complete a merveille.
    Cela n’empeche pas de s’etriper au nom de sa religion, et c’est justement le message d’Anderson: prendre du recul en ne conservant que ce qui met tout le monde d’accord.

    • 20
      brutus
      27 décembre 2014 à 10:57 / Répondre

      Sans oublier les perses (mazda et zoroastre)

      • 23
        Tao
        27 décembre 2014 à 14:45 / Répondre

        N’importe quoi… Tout le monde sait que Mazda, c’est une bagnole…

        Amitiés,

        • 24
          brutus
          27 décembre 2014 à 20:07 / Répondre

          Sans oublier une ampoule électrique

          • 25
            chicon
            28 décembre 2014 à 09:42 / Répondre

            @ brutus – votre ampoule electrique me fait penser au cierge pascal et a ceux des temples maconniques americains et anglais.
            Allume le jour de Paques, avec la dimension infinie gravee dessus : alpha et omega. Cette image de la lumiere: logos et connaissance, est bien inspiree du Zoroastrisme, encore pratique dans les eglises chretiennes orientales du debut de notre ere.
            Ne dites jamais cela a un vieux pretre, il en mourrait d’une crise cardiaque.

            • 26
              chicon
              28 décembre 2014 à 10:10 /

              remplacer zoroastrisme par mazdeisme

            • 27
              William
              28 décembre 2014 à 11:28 /

              Je pense qu’on peu dire cela à certains prêtres … Effectivement j’en ai connu un (il est même devenu cardinal!) qui était en plus un très grand spécialiste des religions …

            • 28
              brutus
              28 décembre 2014 à 23:20 /

              Le mazdeisme et le zoroastrisme ont donné (via Mani et Saint Augustin) le diable à la chrétienté (c’est à dire l’explication -prétendue -du mal) et les cathares (disciples du dualisme manichéen – ils étaient vraiment chiants ceux là)

  • 16
    Aazam zanganeh
    25 décembre 2014 à 16:57 / Répondre

    Ce cher William n a pas la consistance d origine de la frac maçonnerie . Avant Anderson etc c est zeroasterien et mithraïsme qui est l l’origine de la franc maconnerie en suit la maconnerie oriental est arrivé au pays nordique et au 3ème étape c est les prêtre anguliquan et l histoire d Anderson . A mon avis il ne faut pas être sàlafsite comme les fanatique islamisme pour 1400 des besoin illettr devenu profete en islam ou andersonisme

    • 17
      Tao
      25 décembre 2014 à 19:05 / Répondre

      F,AAZAM-ZANGANEH : historien-ne de la Franc-Maçonnerie !

      Amitiés,

    • 18
      chicon
      26 décembre 2014 à 10:02 / Répondre

      le zoroastrisme a influence le christianisme ( Noel-solstice d’hiver – la lumiere divine – etc… ) donc la FM qui s’appuie sur des mysteres-mythes bibliques, s’inspire un peu du zoroastrisme.

  • 11
    F,AAZAM-ZANGANEH
    24 décembre 2014 à 20:38 / Répondre

    IL Y A 15 ANS A G eneve des FF. Refelechisé de preparation pour reglement de franc-maconnerie de l’anne 2000, mais les divergance entre les FF, finalement ,,a aboutie d’abandonne , le projet ,
    les constitution d’Anderson ne corespond plus au 21, em siecle, un soir en discutant avec un F d’Alpina , diciple des loge Anglais, je lui a dit si vous desire etre autantique avec Andersonne, alor veneais en loge a cheval et non en voiture, et portez des glaive, etc….
    il est indisponsable de changement pour developee la F-M , avant son disparition a cause de divergance des
    Obeadiance, S.F. F.AAZAM

    • 15
      William
      25 décembre 2014 à 14:31 / Répondre

      Désolé, mais je ne peux pas être d’accord …
      même si nous ne portons plus des glaives (et encore!) et n’allons plus à cheval à nos Ateliers, ne rejetons pas les pensées et les réflexions des autres. Si vous faites cela, il faut rejeter tout ce qui a jamais été écrit et réfléchi. C’est très orgeuilleux !!!
      Remarquez que le 21e siècle n’a à peine 15 ans et qu’elle n’a que peu « produit » en comparaison avec les 100-aines de siècles la précédent !

  • 7
    hautmont
    24 décembre 2014 à 13:20 / Répondre

    @pierre noel- la maconnerie d’Anderson est celle que vous avez decrite. Tout le reste n’est que speculations intellectuelles.

  • 6
    Tao
    24 décembre 2014 à 13:05 / Répondre

    Je repose ici une question noyée dans le déluge de commentaires d’un précédent article :
    N’est-il pas pour le moins drôle, voire preuve d’une certaine inculture maçonnique, de se revendiquer andersonien quand on pratique un rite (le REAA, le RAsEmulation, le RSE…) qui se revendique Antient ? Ne sont-ce pas les constitutions de Laurence Dermott qui, à la moitié du XVIIIe, ont institué l’esprit de ces Antient, en opposition totale avec les constitutions andersoniennes ?
    .
    Alors, inculture ou… quoi ?
    .
    Amitiés,

    • 8
      brutus
      24 décembre 2014 à 13:46 / Répondre

      @Tao
      Le REAA est (notamment par ses 18ème et 30ème degrés) d’esprit andersonnien
      Au terme de son périple l’initié se voit confronté à un métaphysique et fort peu dogmatique point d’interrogation (on ne peut en dire plus)
      Il en est peut être qui soient incultes (comme moi même certainement).
      D’autres auxquels on montre la Lune ne considèrent que le doigt.
      Tao comprendra peut être ce proverbe asiatique

      • 9
        Tao
        24 décembre 2014 à 16:20 / Répondre

        Mon précédent post est parsemé de points d’interrogation, hein… Après, moi je ne pratique pas un rite de base Antient, je ne suis ni à la GLDF ni à la CMF, donc même si on me montre la lune pour m’orienter, je peux toujours regarder le doigt… Je m’en fous, je m’oriente avec les étoiles ! ;o)
        Amitiés,

        • 10
          brutus
          24 décembre 2014 à 19:19 / Répondre

          Mon cher Tao
          Le rite qui contient des symboles en est un en lui même.
          Un symbole cela se respecte naturellement car c’est un facteur d’union.
          Mais un symbole, qui s’interprète comme chacun veut, n’est pas à ce point à prendre au sérieux.
          Seul compte le sens général.
          Mais ce n’est là que mon point de vue.
          Bonnes fêtes mon frère

  • 5
    P.Noël
    24 décembre 2014 à 12:48 / Répondre

    La maçonnerie andersonnienne, c’est celle décrite par les Constitutions de 1723, revues en 1738, ni plus ni moins.
    C’est bien plus que les six « Charges » (traduit par devoir), dont l’interprétation de la I° porte à débat en France. Ce sont surtout les 39 General Regulations (règlements généraux) compilées par M. Payne en 1720. Elles décrivent une Grande Loge présidée par un GM, un DGM et deux Grands Surveillants, constituée par les VM et les Surveillants des Loges particulières représentées à la fête annuelle. Ce système prévoit deux grades en 1723, trois en 1738. La dernière règle est que chaque assemblée annuelle de Grande Loge peut amender ou expliciter le règlement imprimé, pour autant que les anciens landmarks de la confrérie soient préservés.

  • 3
    Alexander
    24 décembre 2014 à 08:55 / Répondre

    Voyons le verre à moitié plein. Il faut reconnaître, comme le dit très justement Pierre Molier, que les derniers évènements des deux dernières années ont poussé tous les maçons qui s’intéressent à la Maçonnerie en général à approfondir, préciser, éclairer les notions qu’ils connaissaient mais dont ils ont dû définir les contours.
    .
    C’est un peu ce qui était arrivé – toutes comparaisons gardées bien entendu – lors de l’éclatement de la crise des subprimes où beaucoup avaient dû reprendre des « cours » d’économie accélérés pour tenter de comprendre ce qui venait d’arriver.
    .
    Aujourd’hui c’est à la personne d’Anderson de voir son travail et ses Constitutions être précisés. Nous progressons dans nos savoirs, affinons le trait de nos connaissances, bref travaillons sans cesse ! On respecte un de nos serment en fait !!!
    .
    Bonnes fêtes à tous et toutes.

  • 2
    brutus
    24 décembre 2014 à 08:13 / Répondre

    La référence à Anderson, par trois fois citée par le Président de la CMF, n’est nullement anodine.

    Pierre Mollier (comme Guénon) à raison d’associer les Constitutions de 1723 aux Lumières du XVIIIÈME siècle, puisqu’elles furent imaginées, moins par Anderson (compilateur rémunéré des anciens devoirs) que par Newton et son disciple, Désagulier, tous deux unitariens (doctrine niant la filiation du Christ) et déistes. Le préambule ne constitue rien de moins qu’une volonté de colorer de spiritualité les lois de la physique énoncées par Newton (avec toutefois la prudence requise au sortir de temps encore enténébrés  de fanatisme). Au soutien de cette révolution de la pensée se rassemblèrent les grands esprits du temps : la Royal Society puis très vite les salons philosophiques  parisiens (Institutions presqu’entièrement composées de maçons). Comme elle professe la Tolérance, c’est-à-dire la cohabitation entre les religions, la Franc Maçonnerie andersonnienne les relativise autant qu’elle les irrite, ce que soulignera Émile Littré : «On a accusé la franc maçonnerie de je ne sais quelles clandestines et mauvaises conspirations. Je lui en connais une dont je la loue sans réserve. C’est au milieu des aigreurs ou des violences du fanatisme, la Conspiration de la Tolérance. » 

    La société française évolue : plus de la moitié de nos concitoyens se disent à tout le moins agnostiques : Sondage Institut CSA/2006.
    Quant aux intellectuels, plus de 90% des plus grands scientifiques se déclarent libres penseurs : Sondage revue Nature (« Leading scientists still reject God ») auprès des membre de l’Académie des Sciences américaine. 
     
    La maçonnerie ne saurait ignorer cette évolution et se mettre en marge, par un dogme rigide, de la Société dont elle est issue ou du Monde des idées qui, au XVIIIème, avec Newton, l’a créé.
              
    Il ne saurait être question que la Confédération impose à ses membres l’OBLIGATION d’adhérer à une religion et de croire que Dieu s’est révélé aux hommes par son fils ou par ses prophètes.
     
    Bien sûr, a contrario, il ne saurait être soutenu qu’un maçon ne pourrait être Chrétien ou de toute autre confession.
     
    Déistes ou croyants en un Dieu personnel sont évidemment tous bienvenus en Loge ou ils s’enrichissent par leurs mutuels échanges.
     
    C’est dans cet esprit de Tolérance et de respect de la liberté de conscience de chacun, que s’expriment les trois composantes de la Confédération. 

    Il est bien évident qu’en aucun cas la Confédération ne renoncera au principe de liberté de conscience qu’elle accorde à ses membres. 
     
    L’intrusion du politique dans la maçonnerie est le second écueil qu’il lui faut éviter (le premier étant sa cléricalisation). Le politique est toujours source de discordes et d’appauvrissement spirituel. 

    Les obédiences confédérées interdisent toutes controverses d’ordre politique dans la Loge, qui est espace sacré, c’est à dire espace préservé des trivialités de la vie ordinaire.

    C’est sur ces bases (rappelées avec Anderson par le Président de la CMF) que se construit la Confédération. 

    Elle sera une oeuvre originale, créative et en mouvement; une étape historique.

    • 30
      joaben
      1 janvier 2015 à 12:59 / Répondre

      Il est à noter que la conversion « andersonnienne » de AJ (ce qui ne fait pas « la GLAMF », queques soient les désirs de brutus … pour çà, il faudra que le convent GLAMF se prononce) cette conversion(?) est récente et due à la déroute totale de l’entreprise CMF. Ce qui laisse à douter de la sincérité de la dite « conversion », d’autant plus que 2 jours plus tard, interviewé, il n’en toûche plus mot.
      Que brutus désire aller dans le sens qu’il indique, pourquoi pas ?
      Mais qu’il prtende que GLAMF ou CMF soit dans ce cadre est une imposture, par simple examen des textes, statuts, déclarations des dites GLAMF et CMF.
      Justement ce qui a causé la déroute de decembre de CMF est cette ambiguïté, faux-semblants, dissimulations diverses, arrogances.
      Que les raisons de cette déroute serve à l’avenir ! Mais j’en doute fort pour ces groupes militants qui veulent encore tromper pour … « être gros » et influents.

      • 32
        brutus
        1 janvier 2015 à 14:15 / Répondre

        @Joaben
        Extrait des voeux d’Alain Juillet :
        «Il faut souligner ici que la croyance exclusive en un  Dieu révélé exclut toutes les religions qui ne sont pas issues du Livre, c’est-à-dire la majeure partie de la population mondiale, et enlève à la Franc-maçonnerie le caractère d’universalité voulu par ses fondateurs». Fin de citation
        Ainsi le Président de la CMF rend ridicule l’absurde théorie de Joaben qui traitait l’Alliance de bigote (plus encore que la Glnf) afin d’opposer entre eux mais en vain, les frères de la CMF.
        Quand à dire qu’il faille un Convent pour définir comment la Glamf conçoit l’être suprême, alors là on touche à l’absurde. L’Alliance n’est pas La Grande Loge Européenne de la Fraternité Universelle (et intergalactique)

  • 1
    Rosen
    24 décembre 2014 à 07:41 / Répondre

    Bonjour à tous,

    « Lorsque l’élève est prêt le Maître parait » ….
    René Guénon nous parle de Régularité, d’Initiation, de Tradition, de qualités requises pour être initié enfin de tant de choses essentielles, à l’évidence oubliées dans une franc-maçonnerie aujourd’hui pléthorique mais décadente…
    « René Guénon Approche d’un homme complexe » « Aperçu sur l’initiation » « Les États Multiples de l’Être » etc… mais aussi plus récemment et plus abordable « L’Initiation » Albrecht et Souzenelle
    lisons, lisons, lisons …
    🙂

    • 4
      William
      24 décembre 2014 à 09:48 / Répondre

      Bonjour …
      Effectivement « lisons, lisons, lisons … » mais surtout faisons une réflexion personnelle mais surtout pas … doctrinaire, qu’on soit Andersonnien ou Guénonien (ou pourquoi pas les deux, ce qui est mon cas personnel !)!

      • 12
        brutus
        25 décembre 2014 à 13:26 / Répondre

        Il faut être andersonnien pour la tolérance et guénonien pour l’initiation

        • 13
          alamo
          25 décembre 2014 à 13:32 / Répondre

          et Brutusien pour te suivre…

        • 14
          William
          25 décembre 2014 à 14:24 / Répondre

          Tout-à-fait, Tout-à-fait …

        • 31
          joaben
          1 janvier 2015 à 13:03 / Répondre

          Le maçon n’a pas à suivre des « guides », aussi brillants soient-ils. Anderson et Guénon ont servi, construit en leur temps. En faire des icones est contre-maçonnique, même si ca en fait des moyens de com profanes e niveau tabloid qu’affectionnent les militants.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous