Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Expo RER 011218

Une expo sur le RER au Musée de la franc-maçonnerie

Publié par Pierre Mollier

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 30 novembre 2018
  • 15
    Speculum
    8 décembre 2018 à 16:45 / Répondre

    Le Régime Écossais Rectifiė fait maigrir les obèses de l’excès des Nourritures Célestes.

    • 16
      Chicon
      10 décembre 2018 à 18:05 / Répondre

      Mais on compense sans excės par la Manne Célestes, au 4eme du RER.

  • 14
    chicon
    8 décembre 2018 à 10:30 / Répondre

    (12) On comprend bien le rite Rectifié quand on s’est naturellement eloigne du fatras de dogmes qui rendent le christianisme opaque aux esprits naturellement curieux,
    Quand on est revenu au christianisme primitif avant l’Église organisée en armée (curie=etat-major)
    Après de concile de Nicée et l’empereur Constantin, qui a vu le croix lui apparaitre a cheval.
    (croix=Christ, cheval=autorité militaire sur les fantassins )

  • 11
    Delacourt Bruno
    2 décembre 2018 à 14:46 / Répondre

    Il faut savoir qu’il y a plusieurs chemins qui mènent au R.E.R. même si sa finalité de spiritualité au-dessus des dogmes serait la même. En effet au Grand Prieuré Indépendant de France (G.P.I.F.) travaillant au sein du Grand Orient de France la Liberté Absolu de Conscience est une Règle intangible, et tous les FF. quelque soit leur orientation cultuel sont acceptés ce qui est le cas dans d’autres Prieurés. Mais certains autre Prieurés ne reconnaissent pas cette « liberté absolu de conscience » .
    J’invite les FF. et SS. à approfondir leurs connaissances sur ce rite et « régime » et d’en découvrir l’ « AME » c’est un long chemin, et comme dit le BOUDDHA: « il y a en a qui cherche le chemin du bonheur alors que le bonheur c’est le chemin.
    Enfin pour ceux qui ne peuvent se déplacer à PARIS il y aura à travers toutes le France des colloques sur le R.E.R. du G.P.I.F.
    Bruno

  • 9
    speculum
    1 décembre 2018 à 12:12 / Répondre

    On pourrait dire Régime Ecossais Ancien & Accepte si on considérait son organisation, ses textes, sa philosophie comme un tout homogène.
    Le découpage du rite REAA en plusieurs sous-ensembles rend sa compréhension discontinue ce qui n’est pas le cas du RER qui est compris comme un tout.

  • 2
    lazare-lag
    30 novembre 2018 à 19:02 / Répondre

    Pourquoi établir ici un distinguo entre Régime et Rite?
    Doit-on dire Régime Ecossais Rectifié ou Rite E. R.?
    J’aimerai bien qu’on nous explique ces nuances, peu discernables au premier abord..

    • 3
      JMS
      30 novembre 2018 à 21:16 / Répondre

      Le rite écossais rectifié est organisé en régime : un code, une regle, une organisation et une doctrine que donnent une substance spécifique à la coquille rituelle.
      Tel est le RER!

      • 8
        lazare-lag
        1 décembre 2018 à 10:23 / Répondre

        Merci de ta réponse concise, claire,vulgarisatrice, MTCF JMS.
        Je suis pour ma part essentiellement habitué à fréquenter des chantiers travaillant au R.E.A.A. Lorsque je le peux je visite d’autres rites et j’avoue que c’est bien la première fois que je vois le terme Régime employé en lieu et place de Rite pour le R.E.R. D’où ma curiosité.

    • 4
      Jean_de_Mazargues
      30 novembre 2018 à 21:38 / Répondre

      MTCF, réponse en visitant l’exposition. La connaissance par le travail.

      • 7
        lazare-lag
        1 décembre 2018 à 10:16 / Répondre

        MTCF, c’est très aimable à toi de m’indiquer une conduite théorique: la connaissance par le travail, et une action qui en découle: la visite de la dite exposition.
        Etant encore un tout jeune maçon, après tout mon passage sous bandeau ne remonte qu’à l’automne 2002, rien dans le siècle passé, tout dans le présent, j’ai effectivement encore beaucoup à apprendre de ceux qui savent et ne doutent jamais.
        Donc grand merci de m’indiquer une idée dont tu sembles croire qu’elle ne m’a pas un instant effleuré l’esprit. Car j’ai un esprit.
        D’autre part, il y à qu’à, il suffit de, il est beaucoup de frères et de soeurs qui peuvent être avides de connaissances maçonniques, donc de « connaissance par le travail », tout en ayant moultes raisons valables (éloignement géographique avéré – tout le monde n’est pas parisien -, activité professionnelle certaine, préoccupations familiales diverses, d’autres engagements, associatif, profane, voire maçonnique,certains même peuvent aussi être gênés financièrement mais pas volontairement, etc), moultes raisons dis-je de ne pas concrétiser par une visite de l’exposition elle-même.
        Pour ma part, à ce jour et à cette heure, je suis bien incapable de dire si mes pas m’amèneront sur Paris d’ici la date de fin de cette exposition, au dernier jour de mars 2019.
        C’est la raison pour laquelle je me suis permis de poser cette question sur un rite qui n’est pas le mien.
        D’autant que la curiosité maçonnique sur un tel sujet, ne saurait se suffire à une seule visite de musée, pour qui veut en savoir davantage sur ce rite qu’est le R.E.R.
        Mais je ne doute pas un seul instant MTCF, que ta proposition éminemment pédagogique sera de quelque profit pour d’autres lecteurs, a priori plus disponibles.

    • 5
      Chicon
      1 décembre 2018 à 09:40 / Répondre

      Le Rectifié (= Réformé = sans dogmes catholiques ) prend « aux tripes ».
      JM Vivenza en parle très bien sur Baglis. C’est le seul rite qui a partir du 4eme grade donne, avec L’Arche Royale, un « sens » à la Franc-Maçonnerie.

      • 6
        Chicon
        1 décembre 2018 à 09:57 / Répondre

        Un « sens ontologique » avec perspective intuitive de « l’au-delà »

      • 10
        JMS
        1 décembre 2018 à 15:24 / Répondre

        « Réformé » n’a ici strictement rien à voir avec « protestant ».
        La réforme en question est celle de Lyon: réforme de l’Ordre de la Stricte Observance pour la débarrasse de l’illus templière et y infuser la doctrine de Martines De Pasqually.

      • 12
        guillaume
        7 décembre 2018 à 15:55 / Répondre

        5. Chicon: Le Rectifié = sans dogmes catholiques
        Sous le titre: LA DOCTRINE DU RER on lit sur le site(GLNF)
        Au RER les voies de la réintégration sont celles de « la Sainte Religion Chrétienne » à laquelle le récipiendaire s’engage à être fidèle. Car le Christ, le Verbe créateur qui s’est incarné pour apporter aux hommes la Lumière, qui est « la voie, la vérité et la vie », le Christ rédempteur et « ressuscité d’entre les morts » est le modèle du maçon rectifié qui prononce ses engagements sur la Bible, ouverte au prologue de l’Evangile de saint Jean.
        « « Professe  » en tous lieux la divine Religion du Christ » et ne rougis jamais de lui appartenir. L’Evangile est la base de nos obligations ; si tu n’y croyais pas tu cesserais « d’être maçon »» prescrit la Règle Maçonnique, en neuf articles, du RER.
        (Ctholique.bf):Pourquoi l’Église est-elle une ? L’Église est une, sainte, catholique et apostolique L’Église est une, parce qu’elle a comme origine et comme modèle l’unité d’un seul Dieu, dans la Trinité des Personnes; comme fondateur et comme tête, Jésus Christ, qui rassemble tous les peuples dans l’unité d’un seul corps; comme âme, l’Esprit Saint, qui unit tous les fidèles dans la communion dans le Christ. Elle a une seule foi, une seule vie sacramentelle, « une seule succession apostolique », une espérance commune et la même charité (n° 161 catholique.bf)
        J’ai toujours entendu dire et lu que la franc-maçonnerie n’a pas une « doctrine », mais les loges qui pratiquent le RER en ont bien une, expliquée sur le site de la GLNF sous le titre: LA DOCTRINE DU REER, c’est en fait la doctrine (le dogme chrétien (catholique) de la Trinité, et sans croyance en ce dogme, on n’est pas franc-maçon, c’est clairement indiqué. Ce RER est en réalité un instrument pour répandre la religion chrétienne, dont on sait la nocivité prouvée depuis tant de siècles. Le texte dit « professe en tout lieu la divine religion du Christ », mais professer veut dire: proclamer, enseigner, éduquer, façonner, inculquer, pratiquer, soutenir, etc. Si cela est le rôle de la FM, elle se substitue à l’Eglise, dont elle n’est plus qu’une copie évidente.
        ». Mgr Antonio Stagliano, évêque de Noto, diocèse voisin de celui de Syracuse, A rappelé que « Les francs-maçons sont hors de l’Eglise, fussent-ils prêtres et évêque. De même manière, le nouveau document publié par la S. Congrégation pour la Doctrine de la Foi en novembre 1983, exprime des intentions identiques de réserve concernant des prononcés qui se seraient éloignés du jugement formulé ici sur l’incompatibilité entre les principes de la maçonnerie et la foi catholique, sur la gravité du fait de s’inscrire à une loge et sur la conséquence qui en dérive pour l’accès à la Sainte Communion. Cependant, dès le moment qu’il y aurait eu possibilité que se répande parmi les fidèles l’opinion erronée selon laquelle l’adhésion à une loge maçonnique était désormais licite, elle a considéré de son devoir de leur faire connaître la pensée authentique de l’Église à ce sujet et de les mettre en garde quant à une appartenance incompatible avec la foi catholique Selon la doctrine du Vatican le simple fait d’appartenir à une obédience maçonnique, régulière ou pas, les FM sont « hors de l’Eglise » et en état de péché grave, la communion leur est interdite, et le cas du prêtre Pascal Vésin confirme que le Vatican estime qu’être franc-maçon et chrétien, c’est incomptable, à moins que la doctrine chrétienne et la philosophie maçonnique (j’évite doctrine) soient identiques, il y a évidemment incompatibilité. Si elles sont identiques, la FM est alors une copie de l’original, si elles ne le sont pas elles sont incomptables.
        Evidemment comme je ne crois pas dans la fable du mythique Jésus, je ne suis pas FM au sens de la doctrine RER, seuls les chrétiens le sont, mais pas non plus pour le Vatican, parce qu’ils se mettent hors de l’Eglise (On dit que la FM n’est pas une doctrine, mais la doctrine du RER figure clairement sur le site de la GLNF, et les loges RER ont donc bien une doctrine, pas maçonnique, mais celle de la Trinité chrétienne.
        La Franc-Maçonnerie ne pose pas de limites à la recherche de la vérité, comment le stupide dogme de la Trinité est-il comptable avec l’interdiction maçonnique de limiter la recherche de la Vérité? Comment peut-on être un homme, maçon libre dans une loge libre, tout en acceptant aveuglément des dogmes, telles que la Trinité, imposés par la doctrine du RER, expliqué sur le site de la GLNF?

        • 13
          Chicon
          7 décembre 2018 à 18:36 / Répondre

          (12) la dėfinition du RER donnėe par la GLNF m’a toujours profondément agaçe, moi bon catholique de naissance et de formation.
          Les auteurs redacteurs de la GLNF m’ont toujours semble eloignės de la pensėe claire des créateurs du RER.
          On parle mal de ce rite quand on ne connaît pas le christianisme, et c’est souvent.

        • 17
          jehan
          4 avril 2019 à 18:04 / Répondre

          Vous vous égarez en logique où la recherche demande d’être spirituelle…
          le christianisme et le catholicisme sont different par un schisme que vous ignorez manifestement et qui ne date pas de Jacques de Molay … il faut chercher souvent longtemps avant de trouver des principes stupides que vous les appeliez dogme ou autrement … Quant aux bons cathos … je vous confirme qu’ils ne sont pas en FM … surtout au RER. Mais certain l’ignore peut-être encore !

  • 1
    Jean-Michel Mathonière
    30 novembre 2018 à 12:34 / Répondre

    Ajoutons que l’exposition est dotée d’un catalogue de 96 pages en couleurs, disponible sur place au prix de 10 euros !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous