Une résolution contre le classement de la Basilique du Sacré-Cœur

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 22 octobre 2022
  • 45
    olivier Hermel
    18 novembre 2022 à 17h17 / Répondre

    n’oublions pas que cet édifice ( au demeurant très laid) a été construit sur le sang des communards .

  • 36
    Brumaire
    25 octobre 2022 à 11h23 / Répondre

    La choucroute-meringue de Montmartre est là et je ne vois toujours pas, malgré toutes les contributions, au nom de quoi il faudrait ou la détruire, ou la classer.
    S’il fallait qu’on détruise les horreurs architecturales sur un point de vue artistique, on n’aurait pas fini de mettre des explosifs un peu partout en France.
    Le sacré-coeur est un témoin d’un temps historique, à plusieurs titres mémoriels, et le conserver fait appel à la mémoire, pas glorieuse, de cette époque.
    Par contre, le classer montre le mauvais goût manifeste de ceux qui le souhaitent, en même temps qu’une volonté de provocation.
    Peut-être faut-il suggérer aux velléitaires destructeurs de demander à faire détruire la cathédrale de Cusco, ou un tas d’autres monuments, aussi mal chargés symboliquement que le sacré-coeur…

  • 34
    Fredoboleth
    24 octobre 2022 à 21h16 / Répondre

    Pour sortir vers le haut, le frère « Usurpateur » propose aux staliniens qui veulent décalotter (pour une fois) que l’immense artiste McCarthy installe un plug a*** king-size sur le parvis et au génial Claude Lévêque quelques rangées de pneus sur les escaliers et ce avec les capitations de l’année 2022 : 50000×300 euromarks, ça devrait couvrir les faux frais. J’ai dit !

  • 32
    ERGIEF
    24 octobre 2022 à 19h07 / Répondre

    Pour avoir vécu 15ans aux pieds de la Butte, je puis certifier que Montmartre sans le Sacré Cœur ne serait plus Montmartre. La Rue Blanche porterait un autre nom. Le ciel de Paris ne serait plus éclairé par les reflets du Soleil sur les pierres immaculées même les jours de grisaille, et mes souvenirs de ce beau quartier seraient altérés.

  • 30
    Pierre Noël
    24 octobre 2022 à 12h58 / Répondre

    On mélange tout ! Le ressentiment du christianisme, la subjectivité esthétique (personnellement, je préfère la guimauve de Montmartre à la verrue de Fourvière … C »est mon avis et je l’impose à personne), la glorification des communards, l’hostilité à l’ordre moral de Mac Mahon, le souvenir du chevalier de la Barre et, sous-jacent, l’opposition au président éphémère (car il n’est pas chinois) de la RF ?

  • 10
    Anubis Rê
    23 octobre 2022 à 15h12 / Répondre

    Proposition de résolution nº41
    Reprenant les attendus de la proposition de résolution nº40,
    Invite le ministre chargé de la culture à faire procéder à la démolition de la basilique du Sacré-Cœur.

  • 8
    Cécile Revauger
    23 octobre 2022 à 14h44 / Répondre

    Comment des humanistes comme nous pourraient il soutenir un tel projet alors que le Sacre Cœur a été érigé pour exalter les valeurs les plus conservatrices et catholiques possibles ?

    • 9
      Anubis Rê
      23 octobre 2022 à 14h57 / Répondre

      Les points sont enfin mis sur les « i » !
      Merci TCS C. Ravauger.

    • 15
      JMB
      23 octobre 2022 à 15h51 / Répondre

      8- Cécile Revauger
      Comment ? Tout simplement parce que vous n’avez pas le monopole de l’Humanisme et que tout le monde n’a pas des idées anti-clericales primaires comme les vôtres.

      • 29
        François Crubellier
        24 octobre 2022 à 12h15 / Répondre

        S’il s’agissait seulement d’anticléricalisme, tout classement d’un édifice religieux, pas seulement catholique, serait contesté. Ici, c’est la contestation à la fois d’un symbole politique et d’une horreur architecturale.
        Et la « caution touristique » ne tient pas, on va sur la butte Montmartre pour la superbe vue sur Paris (sans la « meringue » si on a le bon goût de lui tourner le dos), comme on va à ND de la Garde à Marseille pour la superbe vue sur Marseille et son Vieux-Port, sans voir l’édifice religieux absolument inintéressant d’un point de vue architectural.
        J’aime beaucoup les églises romanes pour leur simplicité et les cathédrales gothiques pour leur beauté. Mais cette verrue sur le beau visage de Paris me révulse.

        • 35
          JMB
          25 octobre 2022 à 8h30 / Répondre

          29- François Crubellier
          Si il s’agissait d’autre chose que d’anticléricalisme primaire, cette résolution ne serait pas portée que par une quinzaine de sénateurs d’extrême gauche laïcards mais par une grande majorité du Sénat.

          • 38
            François Crubellier
            25 octobre 2022 à 19h02 / Répondre

            Mais d’où vient cette haine de la Laïcité ?
            N.B.- Je tiens à préciser que je ne suis absolument pas d’extrême-gauche, même si le cléricalisme me hérisse quelque peu..

            • 39
              JMB
              25 octobre 2022 à 20h43 / Répondre

              38 – François Crubellier
              Mais d’oú vient cet anticlericalisme caché sous le voile de la Laïcité ?
              N.B. : Je tiens à préciser que je ne suis absolument pas d’extrême-droite, même si l’anticlericalisme primaire me hérisse beaucoup…

            • 40
              A bas la calotte !
              25 octobre 2022 à 20h50 / Répondre

              Non, non, JMB n’est pas d’extrême-droite, pas plus qu’Eric Zemmour qu’il trouve très bien et tout à fait fréquentable.

            • 41
              JMB
              26 octobre 2022 à 8h16 / Répondre

              40-
              Porter un tel surnom prouve que la calotte crânienne du pauvre garçon a subi des dommages irréparables. Ce qui peut d’une certaine façon excuser ces beuglements car comme le dit la phrase culte prononcée par Lino Ventura et écrite par Michel Audiard : « Les cons, ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. ’

            • 42
              A bas la calotte !
              26 octobre 2022 à 9h28 / Répondre

              C’est marrant, je pensais la même chose.

            • 43
              JMB
              26 octobre 2022 à 11h39 / Répondre

              42
              Bravo d’être aussi lucide envers toi-même 👍

    • 37
      K.A
      25 octobre 2022 à 13h04 / Répondre

      +1

    • 44
      Yasfaloth
      26 octobre 2022 à 19h40 / Répondre

      Réponse assez étonnante, je ne savais pas que la sauvegarde d’un objet patrimonial avait quelque chose à voir avec son « intention ».
      .
      A ce titre il va falloir déclasser d’urgence le Blockhaus d’Eperlecques, ou un bon nombre de monuments religieux et de forteresses qui ont été bâties pour le prestige des puissants ou pour asservir la piétaille…
      .
      Quand au Sacré Cœur, je n’ai été parisien que 6 ans, et j’avais une vue directe sur la butte, très sincèrement je préférais largement y voir la « meringue » que le Lego de la BDF par exemple…

  • 6
    Pierre Noël
    23 octobre 2022 à 12h42 / Répondre

    Cette « meringue » est le 2° site touristique de Paris, le plus visité après Notre-Dame et avant la Tour Eiffel !
    Et la ville de Paris (et l’Etat Français) se priverait de cet avantage pour les états d’âme d’une frange (sans doute en voie de diminution puisque 1871, comme 1918, devient une relique plus qu’une mémoire) de sa population ?

    • 17
      JMB
      23 octobre 2022 à 15h56 / Répondre

      6-
      Les points sont enfin mis sur les « i » !
      Merci TCF Pierre Noël

  • 5
    marcorel
    23 octobre 2022 à 9h22 / Répondre

    Décidément le byzantinisme occupe une grande place dans préoccupations de certains intellectuels en mal d’adversaires obscurantistes . l’infâme que combattait Voltaire est toujours présent mais il a pris d’autres formes et même un voile !
    N’y a t’il pas d’autres combats plus nécessaires pour maintenir notre liberté ?

  • 4
    Daniel Troublé
    23 octobre 2022 à 8h35 / Répondre

    Cette tentative de classement est bien la preuve que le lobby catho-tradi est bien implanté dans les ministères et qu’il continue de fouler tous ceux qui montaient (et) et roulaient dans le ravin …

    • 7
      lazare-lag
      23 octobre 2022 à 14h43 / Répondre

      Tout le monde, et tous les Frans-maçons notamment, ne sont pas automatiquement férus en en histoire de Montmartre, de Sacré-Coeur et/ou de la Commune et des Communards.
      Même au GODF, dont je suis membre d’une loge. En province lointaine, pas sur Paris.
      Je crois subodorer dans « tous ceux sui montaient et roulaient dans le ravin » comme une référence, ou une citation.
      Est-il possible d’avoir un peu plus d’explication sur cette tournure de phrase originale?
      Mais je vais aussi chercher de mon côté, bien évidemment.

      • 18
        lazare-lag
        23 octobre 2022 à 16h03 / Répondre

        Finalement, et j’en fais volontiers profiter tout le monde ici, voici le fruit d’une conversation intime que je viens d’avoir avec Dame Wikipedia.
        Cette citation devinée est finalement extraite d’une chanson « La Butte rouge », crée en 1923 par un chansonnier nommé Montéhus.
        Le refrain complet est le suivant:

        « La butte rouge , c’est son nom, l’baptème s’fit un matin,
        Où tous ceux qui grimpaient roulaient dans le ravin,
        Aujourd’hui y’a des vignes, il y pousse du raisin,
        Qui boira d’ce vin là, boira le sang des copains ».

        C’est bien évidemment en l’honneur des communards tombés au front, si je puis dire.

        Par ailleurs, j’apprends aussi que Montéhus est l’auteur de la « Gloire au 17ème », en hommage aux soldats du 17ème d’infanterie qui, en 1907, ont refusé de tirer sur les manifestants du Midi viticole de l’Aude et de l’Hérault essentiellement.
        Par mon père, j’ai une lignée qui remonte dans le Minervois, pays d’où était originaire Marcellin Albert, meneur principal de ces révoltes viticoles de 1907.
        Cette chanson là m’est donc connue depuis bien longtemps avec, notamment, son début de refrain:
        « Salut à vous, braves soldats du 17ème ».

        Où comment depuis la butte Montmartre faire un saut dans un Midi révolté de 1907, lequel a toujours gardé une méfiance vis-à-vis du pouvoir centralisateur de Paris, depuis au moins le massacre des Cathares.
        Et méfiance entretenue également, un peu plus à l’Est, avec la répression des Camisards par Louis XIV, le roi le plus imbécile qu’il soit.
        Mais ceci est une autre histoire.

        • 19
          lazare-lag
          23 octobre 2022 à 16h23 / Répondre

          Oups… je me corrige après avoir lu François Crubellier (12).
          Je n’avais pas fait ma recherche sur Google à partir de « butte rouge » (je ne connaissais pas encore le titre de la chanson) mais du bout de refrain cité par Daniel Troublé (4). A savoir « ceux qui roulaient dans le ravin ».
          On y trouve donc quelques sites proches de l’histoire de la Commune, et dans la chanson elle-même des références précises à Montmartre, qui peuvent créer la confusion.
          Le fait de revenir me permet d’ajouter que Yves Montand et Renaud ont également chanté « La Butte rouge » de Montéhus.

    • 12
      François Crubellier
      23 octobre 2022 à 15h36 / Répondre

      La Butte Rouge ne fait en aucune façon allusion à Montmartre. C’est un lieu-dit de Berzieux, dans la Marne, théâtre d’un épisode sanglant du front de Champagne, au cours de la 1re Guerre Mondiale.

    • 13
      JMB
      23 octobre 2022 à 15h41 / Répondre

      4-daniel Troublé
      Je ne sais pas si le « lobby catho-tradi » comme vous dites est bien implanté dans les ministères mais une chose est sûre c’est que cette tentative de résolution contre le classement de la Basilique du Sacré-Coeur est une nouvelle preuve de l’anti-cléricalisme primaire de l’extrême gauche.

      • 14
        A bas la calotte !
        23 octobre 2022 à 15h49 / Répondre

        Et alors ?
        Les curés et les cléricaux sont bien anti-maçonniques primaires. 🙁

        • 16
          JMB
          23 octobre 2022 à 15h54 / Répondre

          Tu as trouvé ta réplique dans une pochette surprise des années 50 mon pauvre.

  • 2
    JMB
    22 octobre 2022 à 19h27 / Répondre

    Quand on voit la liste des signataires on se rend compte que l’anti-cléricalisme primaire de l’extrême gauche et du PC est toujours vivace chez ces gens là. Et franchement elles/ils rien de plus important à faire au Sénat pour le bien des citoyens et de la République ?
    PS : sans être féministe mais ayant reçu un minimum d’éducation de la part de mes parents , il me semble que terminer le texte de résolution par «Sénatrices et Sénateurs » aurait été plus poli, aurait eu plus de classe et aurait surtout montré plus de respect pour les signataires femmes.

    • 3
      Luciole
      22 octobre 2022 à 23h22 / Répondre

      Ce n’est pas une question de religion,ce monument est simplement plus que médiocre et ne fait pas honneur à Montmartre.

      • 21
        JMB
        23 octobre 2022 à 16h37 / Répondre

        3-Luciole
        Tu sais mon TCF, des goûts et des couleurs on ne discute pas …

        • 23
          Luciole
          23 octobre 2022 à 21h14 / Répondre

          21 JMB Surement mais à défaut d’unanimité il n’y a pas non plus urgence à modifier son statut.
          Ce monument répondait à une action religieuse ou plutôt cléricale.Laissons les touristes à leurs photos et passons à autre chose,ne crois tu pas?

          • 24
            JMB
            24 octobre 2022 à 8h44 / Répondre

            23- Luciole
            Mais de quelle unanimité parles-tu ? De celle de 15 laïcards d’extrême-gauche au Sénat ? Et en quoi est-ce dérangeant dans la vie de tous les jours des français ? Même la foldingue d’Hidalgo n’y voit pas ombrage !
            Et merde, il y a d’autres combats bien plus importants !

            • 25
              A bas la calotte !
              24 octobre 2022 à 8h54 / Répondre

              La lutte contre l’extrême droite par exemple ?

            • 26
              Luciole
              24 octobre 2022 à 9h01 / Répondre

              à JMB 24 C’est aussi ce que j’écris.Mais ce qui ,moi, pourrait me déranger c’est cette inscription au classement des monuments historiques (donc intouchables).
              Je te rappelle que c’est l’origine de ce débat.

            • 27
              JMB
              24 octobre 2022 à 10h45 / Répondre

              à Luciole 26
              Je ne suis pas d’accord avec toi : l’origine du débat, ou devrais-je dire la polémique, est que cette résolution (vitale pour le pays et les français ?) est portée par 15 sénateurs laïcards d’extrême-gauche … comme si ils n’avaient pas autre de plus important à faire.
              Après comme je te l’ai déjà dit, les goûts et les couleurs …

            • 31
              JMB
              24 octobre 2022 à 13h54 / Répondre

              25-
              La lutte entre autre contre les extrêmes, droite et gauche, bien évidemment.

    • 11
      François Crubellier
      23 octobre 2022 à 15h30 / Répondre

      « Sénateurs et sénatrices », c’est l’ordre alphabétique, comme « Frères et Sœurs ». Mettre systématiquement les femmes avant les hommes n’est pas de la courtoisie, c’est sexiste.

      • 20
        JMB
        23 octobre 2022 à 16h29 / Répondre

        11- François Crubellier
        Et vous sortez ça d’où ? Merci de bien vouloir me préciser où je peux trouver ces règles.

        • 28
          François Crubellier
          24 octobre 2022 à 12h04 / Répondre

          Ce n’est pas une règle, c’est tout simplement l’ordre alphabétique. L’ordre alphabétique est incontestable, c’est celui des dictionnaires. Mettre systématiquement les femmes avant les hommes est un choix. Le votre, pas le mien.

          • 33
            JMB
            24 octobre 2022 à 20h40 / Répondre

            28- François Crubellier
            En résumé, votre comportement suit la règle du « macho » et le mien la règle de la « politesse ». 😉

      • 22
        Jean Gaul
        23 octobre 2022 à 17h08 / Répondre

        11: pan dans l’oeil

  • 1
    François Crubellier
    22 octobre 2022 à 15h49 / Répondre

    Non seulement le sacré-coeur (sans majuscules pour moi) est symboliquement insupportable, mais c’est une véritable horreur du pointt de vue artistique. Cette meringue qui trône sur une colline qui fut longtemps la plus belle de Paris. Je n’en demanderais pas la destruction, mais c’est tout comme !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous