Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Unité laïque analyse l’arrêt « burkini » du Conseil d’Etat

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 27 juin 2022
  • 12
    Henri SAVOIE
    2 juillet 2022 à 07:21 / Répondre

    Bonjour mes TCF,
    Si j’avais eu encore un doute, je n’en ai à présent plus aucun…la politique et le societal , son  » cheval de Troie », n’ont vraiment pas leur place en maçonnerie…!
    Bonne journée,
    Fraternellement

  • 6
    JMB
    29 juin 2022 à 19:39 / Répondre

    Un petit clin d’œil fraternel à mon Frère et ami Désap en réponse à sa logorrhée en point 4 :
    « Ces francs-maçons qui votent LFI me fascinent.
    Ils ne veulent pas entendre l’antisémitisme, le côté racialiste et différentialiste de ce discour neo-stalinien.
    Sont-ils incultes ou d’une mauvaise foi crasse ? Pas de doute, ils sont d’une mauvaise foi crasse, il est en effet impossible de les soupçonner d’être incultes.
    En revanche, de tout ce qui émane de la droite, rien ne leur échappe qu’ils n’hésitent pas à considérer aussi dangereux que les théories islamo-gauchistes de l’ultra-gauche et des libertaires.
    Souhaitons que cet authentique raisonnement LFI consistant à démontrer que ce parti n’est pas d’extreme-gauche, que la peste c’est la droite et leur dénégations mensongères, « je ne vote pas LFI », ne trompe personne.
    Gardons à l’esprit également qu’ils sont les héritiers du stalinisme et qu’ils cherchent par tout les moyen de mettre en œuvre et de développer leurs thèses racialistes et ethnicistes ( ce dont s’était déjà inquiété Philippe FOUSSiER, Grand Maître du GO en 2017). »

  • 4
    Désap .
    28 juin 2022 à 19:54 / Répondre

    Ces francs-maçons qui votent RN me fascinent.
    Ils n’entendent de ce discours néo-maurassien rien en matière de rejet de l’autre et de ses différences.
    Sont-ils incultes ou d’une mauvaise foi crasse ? Pas de doute, ils sont d’une mauvaise crasse, il est en effet impossible de les soupçonner d’être incultes.
    En revanche, de tout ce qui émane de la gauche rien ne leur échappe qu’ils n’hésitent pas à considerer aussi dangereux que les théories identitaires néo-nazies.
    Souhaitons que cet authentique raisonnement RN consistant à démontrer que ce parti n’est pas d’extrême droite, que la peste c’est la gauche, et leurs dénégations mensongères -je ne vote pas RN- ne trompe personne.
    Gardons également à l’esprit qu’ils sont les héritiers d’une tradition spiritualo-occulto-mytho- maçonnique bien française théorisée par Joseph de Maistre dans le mouvement contre-révolutionnaire, poursuivi par Papus et réveillé par Vivenza, historiquement relais des réseaux nationalistes et chrétiens intégristes d’extrême droite.

    • 5
      Phaleg
      29 juin 2022 à 10:31 / Répondre

      Je ne sais pas si cette clarification est nécessaire, mais je voudrais quand même dire qu’on peut être l’héritier d’une « tradition spiritualo-occulto-mytho- maçonnique » (tous ces termes pris ensemble, ou individuellement, ou deux à deux) sans pour autant avoir des opinions d’extrême-droite, ni même d’ailleurs de droite. Je sais que ça peut être difficile à concevoir, mais le réel se laisse parfois difficilement mettre dans des cases bien définies et cohérentes entre elles. D’autre part, le fait que Vivenza publie beaucoup n’entraîne pas pour autant qu’il ait réveillé des tendances réactionnaires dans la F-M. Il me semble que ces tendances y ont toujours été présentes, jamais assoupie, et toujours actives d’une manière ou d’une autre. On connaît évidemment les sympathies de Vivenza pour la Nouvelle Droite et les thèmes de la Révolution Conservatrice, mais il ne me paraît pas que sa production littéraire, de qualité bien inégale au demeurant, fasse la promotion de ces idées-là. Enfin, je trouve un peu difficile à établir le lien, même indirect, entre « chrétiens intégristes d’extrême droite » et F-M. Pour ce que j’en vois, ils sont plutôt rabiquement anti-maçonniques. Mais, comme je l’ai dit moi-même, le réel est chaotique et la carte n’est pas le territoire.

      • 7
        Désap .
        29 juin 2022 à 21:37 / Répondre

        5 – Mon cher frère, je répondais au commentaire 3.
        Évidemment je suis ton raisonnement, je n’associe aucunement la maçonnerie à un quelconque principe matériel.
        Cependant, Willermoz/de Maistre c’est la contre-révolution, Papus c’est retrouver la vraie religion, Vivenza de même.
        De manière factuelle, tous ont pour objectif de remettre la religion au centre du principe maçonnique. Ceci pose déjà un problème avec 1723.
        Toujours factuellement, les premiers se trouvaient du côté de ce que l’on a nommé la réaction, l’occultisme de Papus était proche des mouvements d’extrême droite de l’entre deux guerre et Vivenza de la Nouvelle Droite tel que tu le précises.
        Tout ceci ne plaide pas en faveur des Droits de l’Homme et moins encore, de mon point de vue, des principes maçonniques originels.
        Et le commentaire 3 reprend quasi mot pour mot le discours « dédiabolisation » du RN.
        Je souhaitais simplement signifier qu’il ne trompe que les naïfs.

        • 8
          ERGIEF
          30 juin 2022 à 10:52 / Répondre

          7-@ DESAP. Si je te dis Bakounine, Proudhon, E. Armand etc. peux tu prétendre mon frère qu’il étaient de meilleurs maçons que ceux que tu désigne de ta vindicte dans ton commentaire?
          Par ailleurs je te rassure: non seulement je ne partage pas les options politiques de Vivenza mais en sus je n’ai aucun goût pour ses divagations théurgiques. Sa vision du RER est déviante et fanatique.

          • 10
            Désap .
            30 juin 2022 à 20:44 / Répondre

            8 – C’est toujours mieux que Barrès, Maurras, Céline, moins de sang sur les mains.
            Quant aux maçons qui votent RN, outre l’abject que cela m’inspire, faut être bien schizophrène tout de même, une peu comme une lesbienne qui s’affirmerait hétéro.
            Les divagations théurgiques de Vivenza ? Mais c’est du Pasqually/Willermoz/Saint Martin dans le texte.
            Tu ne partages pas les idées du RN ? Tu les banalises bien en tous cas. Dire qu’il ne s’agit pas d’extrémisme politique relève soit d’une sérieuse méconnaissance de son programme, soit d’un noyage de poisson en règle.
            PS : c’est épuisant à force d’être pris pour un débile. Et puis lorsque le fréro JMB sera fatigué de me saouler avec LFI il s’arrêtera.

            • 11
              JMB
              30 juin 2022 à 23:05 /

              10 – Désap
              Qu’on te prenne pour un débile, il ne faut pas exagérer. Personnellement je ne me le serais jamais permis. Farfelu serait plus exact.
              Sache par ailleurs mon TCF que je te suivrai à la trace tant que tu n’auras pas admis que le RN et LFI c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Et je suis ravi de savoir que ça te saoule car ainsi tu seras ivre avant que je ne sois fatigué.

        • 9
          JMB
          30 juin 2022 à 11:04 / Répondre

          7- Mon cher F. Désap, si tu trouves réellement que l’intervention d’ERGIEF est un discours de « dédiabolisation » du RN alors soit honnête avec toi-même et va jusqu’au bout de ton délire en admettant que ça pourrait être également un discours de « dédiabolisation » de LFI …

  • 3
    ERGIEF
    27 juin 2022 à 21:26 / Répondre

    Extrême D ou G, il s’agit dans les deux cas d’excès de langage à visées purement politiques. La véritable extrême droite se niche dans les groupes identitaires proches du nazisme. La véritable extrême gauche est chez les anarcho-trotskystes et les black blocks. Ni l’une ni l’autre ne sont représentées à l’Assemblée Nationale ou au Sénat (ou si peu…) En revanche la Droite et la Gauche dures ou radicales y sont bel et bien présentes, avec de bonnes ou mauvaises raisons pour y défendre leurs idées. C’est ça la démocratie.
    Les stigmatiser et tenter de les faire taire par l’anathémisation est une manifestation d’autoritarisme.
    C’est pourquoi il faut craindre plus encore la dictature de la bien pensance, le racialisme, l’idéologie woke. En quelques mots le rejet de l’autre er de ses différences.
    Là se trouve réellement la voie fatale vers l’intolérance et la haine.

  • 2
    Fredoboleth
    27 juin 2022 à 18:25 / Répondre

    Notons que l’on parle d’extrême droite et de gauche radicale. Certains frangins ne voient pas le vrai danger venir.

  • 1
    JMB
    27 juin 2022 à 11:35 / Répondre

    Un grand OUF ! J’avoue avoir eu un peu peur que le Conseil d’État cède devant les coups de boutoir des islamo-gauchistes.
    Qu’ils soient d’EELV ou de LFI, ces personnages près à toute compromission avec l’islamisme radicale pour se faire élire m’exècrent au plus haut point. Être contre l’extrême droite est certe une bonne chose à la condition d’être également contre l’extrême gauche !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous