A propos de Salvador Allende

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 4 septembre 2007
Étiquettes : , , ,
  • 12
    Carrasco Rahal Eduardo Guillermo
    7 septembre 2012 à 20h04 / Répondre

    Je suis d’origine chilienne (j’en garde une double nationalité). Je suis par ailleurs petit fils (mes deux grands pères) et arrière petit fils de maçons (mon père à mis un terme à cette tradition familiale). L’histoire de la maçonnerie chilienne, issue dès sa formation de la maçonnerie britannique et étroitement liée aux forces armés (essentiellement l’Armée de terre), est sans doute plus compliquée que cela. Si vous tentez de vous pencher sur l’histoire de l’ordre au Chili, vous rencontrerez plusieurs cas d’oppositions entre initiés non exclus. Cela a par exemple été le cas pendant l’opposition entre Carlos Ibañez del Campo et Alessandri au cours de la première moitié du vingtième siècle. Pour ce qui est de la prétendue maçonnerie de Pinochet, je suis d’accord. Il a été exclu moins de deux ans après son initiation. Il n’en demeure pas moins que, suivant en cela la démocratie chrétienne chilienne, l’ordre à été divisé quant à l’attitude qu’il devait adopter au moment du coup d’État. S’il fallait citer un exemple de cette division, nous la trouverions dans l’attitude du frère Herman Brody Roche (Général), à qui Salvador Allende a demandé l’envoi de troupes pour mater la révolte de la Marine Nationale à Valparaiso, et qui s’y est engagé sans le faire. La discussion est de longue haleine, et elle n’enlève rien au débat stimulant que la maçonnerie peut ou a pu engager par ailleurs sur le devenir de nos sociétés. S’il fallait une conclusion à ma brève intervention, ce serait en citant la diversité de formes et méthodes que peut adopter la maçonnerie à travers le monde. Sur une même base, on trouve des pretiques déistes et anti-cléricales. Ne faudrait-il pas dire « les maçonneries »?

  • 11
    Pierre-Yves
    14 janvier 2009 à 17h52 / Répondre

    Tout d’abord trois bises à Jacques Cecius.
    Et une page à lire, sur un blog très remarquable :
    http://www.jlturbet.net/article-18953853.html
    Fraternellement !

  • 10
    isis
    5 septembre 2007 à 21h38 / Répondre

    moi qui vient d’envoyer ma lettre à une Obédience mixte, très inquiete de ce que j’avais entendu que les mixtes étaient des lieux de partouzes en puissance, je suis enfin rassurée !!!!!

    parce que entre femmes, ça m’aurait surement moins branchée !!!

    😉

    isis

  • 9
    Alain
    5 septembre 2007 à 14h35 / Répondre

    Et le tablier alors ?

  • 8
    Jacques Cécius
    5 septembre 2007 à 9h33 / Répondre

    Pour Philippe Benhamou.
    Au Rite Ecossais Onaniste. Les FF.°. se réunissent au tour du tapis et … agissent de concert. Honte alors aux éjaculateurs précoces.

  • 7
    LMV
    4 septembre 2007 à 21h50 / Répondre

    Pinochet fut initié le 28 mai 1941 à la R.°. L.°. Victoria n° 15 et exclu de l’Ordre le 24 octobre 1942 pour inassiduité et non paiement de sa capitation. Difficile de le considérer comme franc-maçon. Qu’a-t-il pu connaître de l’enseignement maçonnique dans de telles conditions? NADA!

  • 6
    Philippe Benhamou
    4 septembre 2007 à 20h32 / Répondre

    « Il ne se masturbait pas devant le Tapis de loge ! »

    … tiens et à quel rite on fait ça ?… ça m’intéresse !

  • 5
    Jacques Cécius
    4 septembre 2007 à 17h52 / Répondre

    Bravo Alain !

  • 4
    Alain
    4 septembre 2007 à 14h30 / Répondre

    C’est marrant mais j’attendais le poncif du Pinochet franc maçon. J’ai droit à ça depuis 20 ans, à chaque fois qu’Allende est cité. Pinochet a été radié 1 an et 5 mois après son initiation pour non paiement de sa capitation. Comme maçon, on peut mieux faire. Je rappelle donc que le fait d’être initié ne fait pas le maçon.
    Et je recommande l’ouvrage de Rocha Juan Gonzalo qui est fort bien documenté et agréable de lecture.
    Maintenant j’attend le prochain commentaire avec les explications, que de toute façon, Allende emmenait le pays vers une catastrophe économique (grand classique aussi). Comme si cela justifiait un coup d’état sanglant, après une élection démocratique. Le 11 septembe 1973.

  • 3
    Jacques Cécius
    4 septembre 2007 à 9h06 / Répondre

    Notre cher F.°. Allende éait l’exemple type du maçon qui n’hésitait pas à sortir du temple pour se battre en faveur des plus pauvres. Il ne se masturbait pas devant le Tapis de loge !

  • 2
    Yvca
    4 septembre 2007 à 1h09 / Répondre

    J’ai oublié de préciser que Pinochet avait trahi tous les serments qu’il avait, en connaisance de cause, preté lors de son trajet
    Maçonnique !

  • 1
    Yvca
    4 septembre 2007 à 0h42 / Répondre

    Il est a rappeler, aussi ,hélas, que PINOCHET était ,également, Maçon !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous