Alliance Océane, une nouvelle Loge féminine à Royan

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 27 février 2012
Étiquettes : , , , , , ,
  • 6
    MAX
    29 février 2012 à 18:04 / Répondre

    Oui Yack je suis entièrement d’accord avec toi.
    Mon propos se voulait narquois envers ceux, ils se reconnaitront, qui ne se sont pas privés de ce genre d’arguments spécieux au GODF et en usent encore quand ça les arrange, pour s’en offusquer ensuite, c’est selon.
    Puissent nos Soeurs de la GLFF (zut j’ai loupé le J) continuer leurs travaux dans l’harmonie ( Harmonie est le nom de la Loge ou a été initiée ma compagne)., sans être perturbées comme nous le sommes par des zigotos obstinés et de mauvaise foi qui, usant d’arguments très contestables comme celui là s’amusent avec délectation à nous compliquer notre vie maçonnique y compris par des moyens des plus douteux comme transformer subrepticement des règles librement acceptées lorsqu’ils ont, comme toi et moi, prêté serment.
    Inutile de trop les taquiner : ils mordent tout de suite.
    Ma position, simple a été énoncée très clairement par un ancien Grand Maître ( un vrai celui là) du GODF:  » Il est certain que si l’obédience mixte du Droit Humain, si la Grande Loge Féminine n’avaient pas existé, le Grand Orient de France serait devenu un ordre où les femmes eussent été admises » . Extrait de  » La Politique des Francs-Maçons » page 156, éditions Roblot 1973. Auteur Jacques Mitterrand, père de Jean-Jacques ( celui de Combats « avec un S !!!)

  • 5
    MAX
    29 février 2012 à 18:03 / Répondre

    Oui Yack je suis entièrement d’accord avec toi.
    Mon propos se voulait narquois envers ceux, ils se reconnaitront, qui ne se sont pas privés de ce genre d’arguments spécieux au GODF et en usent encore quand ça les arrange, pour s’en offusquer ensuite, c’est selon.
    Puissent nos SS:. de la GLFF (zut j’ai loupé le J) continuer leurs travaux dans l’harmonie ( Harmonie est le nom de la R:.L:. ou a été initiée ma compagne)., sans être perturbées comme nous le sommes par des zigotos obstinés et de mauvaise foi qui, usant d’arguments très contestables comme celui là s’amusent avec délectation à nous compliquer notre vie maçonnique y compris par des moyens des plus douteux comme transformer subrepticement des règles librement acceptées lorsqu’ils ont, comme toi et moi, prêté serment.
    Inutile de trop les taquiner : ils mordent tout de suite.
    Ma position, simple a été énoncée très clairement par un ancien Grand Maître ( un vrai celui là) du GODF et répétée maintes et maintes fois dans des conférences publiques :  » Il est certain que si l’obédience mixte du Droit Humain, si la Grande Loge Féminine n’avaient pas existé, le Grand Orient de France serait devenu un ordre où les femmes eussent été admises » . Extrait de  » La Politique des Francs-Maçons » page 156, éditions Roblot 1973. Auteur Jacques Mitterrand, père de Jean-Jacques ( celui de Combats « avec un S !!!).
    Ce dernier prétend, il me l’a écrit, sans en apporter la preuve, que sur la fin de sa vie son père avait changé d’avis.
    Encore une fois je précise: je ne suis pas contre la mixité. Je suis contre la mixité au GODF.
    Frater.

  • 4
    Yack
    28 février 2012 à 13:07 / Répondre

    @Max,

    Comme je le dis toujours, la mixité en Franc-Maçonnerie est un faux débat, et je crois qu’il faut savoir faire la distinction entre affinité personnelle et liberté des autres.

    Pour ma part, je ne pouvais concevoir mon parcours en Franc-Maçonnerie qu’au sein d’une Loge mixte, estimant effectivement pour ma part que le sexe ne devrait pas être un frein à l’initiation au sein d’une Loge. Pour être encore plus objectif, je ne me serais pas senti en accord avec mes convictions au sein d’une Loge pratiquant la « ségrégation » des sexes.

    Ça, c’est mon ressenti personnel,

    Voici ce que j’estime être la liberté des autres :

    Visitant régulièrement des Loges masculines (je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter une Loge féminine) et côtoyant régulièrement des Frères et Sœurs appartenant à des Loges strictement masculines ou féminines, ceux-ci avancent des arguments tout à fait compréhensibles qui les mènent à vouloir travailler qu’entre personnes d’un même sexe. Ils se sentent plus à l’aise, ou veulent simplement se rapprocher d’une pratique plus traditionnelle de la Franc-Maçonnerie.

    Le seul argument à propos duquel je ne les rejoins pas est que, selon certains, des « amitiés particulières » finissent toujours par se créer en Loge mixte. Quand on sait se tenir, de telles choses ne se produisent pas, et je ne vois pas en quoi une Loge serait un terrain plus propice qu’un autre pour ce genre de choses…

    Je crois que la Franc-Maçonnerie Universelle ne peut réellement se concevoir si toutes les Loges étaient obligées de faire la même chose.

    Et puis, avoir des Loges féminines, des Loges masculines et des Loges mixtes, n’est-ce pas cela, la vraie mixité?

    Amitiés,

    Yack

  • 3
    Fox7ans
    28 février 2012 à 12:09 / Répondre

    @Max
    on croyait que ce genre d’argument était éculé mais non, certains osent encore…

  • 2
    alkemia
    28 février 2012 à 10:23 / Répondre

    lol des hommes a la grande loge FEMININE ça va faire jaser….mais comme nous avons tous une part de féminité pourquoi pas ? 🙂

  • 1
    MAX
    28 février 2012 à 01:01 / Répondre

    Est ce qu’elles ne recrutent toujours que des femmes à la GJFF?
    Et l’autre moitié de l’humanité alors?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous