Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

ANNULE. La Franc-Maçonnerie est-elle ésotérique et chrétienne?

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 3 novembre 2010
  • 5
    Baptiste
    10 novembre 2010 à 16:46 / Répondre

    Flupke:

    Sans trop savoir de quoi je parle, autant un athée au 18 à la GLNF (je la choisir parce qu’elle est ouvertement théiste) devrait peut-être se demander ce qu’il fait là. Mais au 18 au GO, au DH, ou même à la GLDF, je ne vois pas trop le problème. Les valeurs et symboles du 18, pour ce que j’en connais, me semblent être universels (et bien intégrés et repris par la société laïque et humaniste), bien que culturellement d’origine chrétienne.

  • 4
    Flupke
    6 novembre 2010 à 09:40 / Répondre

    Il y avait une chanson chantée par par Léo Ferré je crois « mélancolie » ? il est mélancolique de voir un clochard chez le conseiller fiscal (bref quelque chose comme cela) on pourrait nourrir maçonniquement cette chanson …
    Il est mélancolique de voir un athée au 18, un juif ou un musulman écoutant une planche sur la milice religieuse vaticanesque templière … pourquoi pas dans qq siècles des Frères des so called Hauts Grades planchant sur la « chevalerie al kaïdienne »

  • 3
    Ronan
    5 novembre 2010 à 23:28 / Répondre

    Il ne fait aucun doute que la maçonnerie des origines, celle d’Anderson et de la Royal Society, a été créée pour être « le Centre de l’Union » en faisant passer au second plan les convictions religieuses et politiques des frères, au profit d’un déïsme « mou » fondé sur le plus petit dénominateur commun de la transcendance, le Grand Architecte de l’Univers.

    C’est ce qui a permis aux Catholiques et aux Protestants comme aux Anglicans de cohabiter pacifiquement en loge, dans une Angleterre déchirée par les guerres de religion (et les clans politiques : la maçonnerie a été importée sur le Continent par les Jocobites contraints à émigrer). Par la suite, ce fut au tour des Juifs, puis des Mahométans de faire leur apparition dans les loges.

    L’ésotérisme, la kabbale, les influences hermétistes et chevaleresques (notamment dans les « so called Hauts Grades ») ont été introduites tardivement dans le courant du XVIIIe siècle, et typiquement sur le Continent. La maçonnerie anglaise y est, encore aujourd’hui, plutôt… hermétique !

  • 2
    Flupke
    5 novembre 2010 à 20:31 / Répondre

    @ Jacques Ashmole

    Oui sauf pour les deux premiers degrés … dont la symbolique est quasi universelle.

    Je ne connais pour l’avoir vécu au dessus du 3 que le REAA, c’est vrai … c’est essentiellement chrétien avec cependant un peu de kabbale … juive ou goy ? Au dessus du 3 c’est assez communautariste au sens d’être axé sur deux religions du livre sans trop se préoccuper d’autres cultures occidentales comme celles de l’antiquité grecque, latine ou celte et encore moins sepréoccuper des cultures non occidentales.

  • 1
    Jacques Ashmole
    5 novembre 2010 à 16:24 / Répondre

    Le thème de ce séminaire d’étude est particulièrement interessant.
    Pour ma part, il ne fait aucun doute qu’un ésotérisme, dont la source principale est le christianisme, est véhiculé par la Franc-maçonnerie.

    C’est en tout cas ce que je vis dans ma loge, et ce que j’explique sur mon blog – http://jacquesashmole.blogspot.com/ – aux articles suivants :
    Qu’est-ce que la Franc-maçonnerie ?
    Le manuscrit Graham
    Chrétien Catholique et Franc-Maçon : Deux engagements complémentaires chez moi.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous