La Grande Loge Traditionnelle Templière et Symbolique

Par Jiri Pragman dans Obédiences

A la faveur de mails assurant la promotion d’un livre, certains ont découvert l’existence d’une Grande Loge Traditionnelle Templière et Symbolique ou GLTTS.

Celle-ci ne dispose pas de site web pour se présenter mais elle s’est néanmoins glissée dans la liste d’obédiences maçonniques publiée sur Wikipédia. Rappelons que Wikipédia est une encyclopédie libre, collaborative et que, en tant que telle, les informations ne sont pas contrôlées si ce n’est par d’autres lecteurs, contributeurs ou éventuellement des administrateurs.

Cette Obédience fondée en 1989 sous sa forme actuelle (cette Puissance Maçonnique Souveraine et Indépendante aurait été fondée en 1973) compterait 6 Loges et 142 membres. Si besoin est, rappelons qu’aucune filiation ne peut être historiquement établie entre les Templiers et la Franc-Maçonnerie.

Il n’est pas fait allusion à une quelconque reconnaissance de cette GLTTS par d’autres Obédiences. Pour rappel, en l’absence de reconnaissance par d’autres Obédiences, un Maçon ne pourra pas « voyager » vers d’autres Loges (à l’exception de Loges dites sauvages qui n’auraient pas les mêmes exigences) et y être accueilli (sauf comme un profane en Tenue blanche).

Il existe un groupe de discussion Yahoo autour de cette Grande Loge Traditionnelle – GLT – GLTTS. Il existe depuis septembre 2005, comprend 22 membres et les messages sont rares.

samedi 29 décembre 2007 34 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 33
    Jean Felix M 28 avril 2015 à 14:03 / Répondre

    Je desir m’inscrire dans notre loge,que faire?

  • 32
    Cyclopea 18 février 2013 à 17:00 / Répondre

    L’OITAR n’est pas reconnu, sauf par quelques obédiences comme MEMPHIS MISRAIM et pourtant ‘on’ y travaille très souvent mieux qu’ailleurs.

  • 31
    MAISONNEUVE 17 septembre 2011 à 09:05 / Répondre

    Bonjour T.°.R.°.C.°.F.°. ou S.°. Je voulais savoir si vous avez des loges dans les départements 63/42/43, pour peut être vous faire une demande de régularisation dans votre obédience.

    Ci-dessous historie de mon chemin de F.°.M.°.

    Olivier Maisonneuve 6 AV De La Résistance 63600 AMBERT Tel: 0473820540

    50 ans chef d’entreprise depuis 25 ans dans la sécurité, cuisinier de métier marié 3 enfants et une petite fille …

    Mon passage à la GLNF et ma sortie.

    Des frères Ambertois sont venus nous chercher J. Pierre et moi même en Octobre 2000 .

    Initié le 20.12.2000 M.°. M.°. en 2003.

    Nous n’avons pas rejoint la loge des Ambertois

    (Je pense que cela fut une erreur du début car étant Ambertois nous étions voisins et prés d’eux et loin de ces frères dans notre loge à Romagnat avec des Clermontois)

    La 1 ère année à la GLNF, nous faisions des réunions entre Ambertois très fraternelles sous la direction de leur V.°. M.°. qui est malheureusement décédé, nous nous rendions des visites.

    Puis, plus rien ; certains sont restés très fraternels quand nous les rencontrons dans la rue ou à d’autres occasions avec le respect que chacun se doit.

    Nous continuons notre parcours maçonnique avec assiduité (comme disaient nos frères Clermontois « Tiens les Ambertois sont toujours là et même par temps hivernal, et même en avance pour mettre le temple en place) M.°.M.°. Nous rentrons dans le circuit des officiers de l’atelier retroussant nos manches dans notre loge au REAA à Romagnat à la GLNF. En 2008 et 2009 nous tournons en rond (exemple je suis resté 3 ans M.°. des C. °.) Nous voyons passer devant nous des frères entrés bien après nous, des élites du monde profane gros carnet d’adresses, bardé de diplômes. Ils ne vont pas se salir les mains eux ! Ils vont être à des postes clefs plus prêt du vénérala que nous ! Pour ma part je n’étais pas pressé mais tout travail mérite salaire.

    Nous, petit prolétaire continuons notre parcours, jusqu’à la maladie et le problème de santé de notre frère J. Pierre. Là tout bascule les seules visites que J. Pierre a eu pendant ces problèmes sont deux frères un qui était chirurgien et moi même, est ce cela la compassion et la fraternité !!!!

    * Suite à ces problèmes, il revient dans la loge à sa demande, il était à nouveau prêt à se réinvestir et prendre de nouvelles responsabilités. On ne lui a rien proposé jusqu’à l’ignorer !

    Avril 2009, nous envoyons notre lettre de démission à notre atelier, après cet envoi je visite un atelier du GO pour, peut être les rejoindre étant démissionnaire.

    Quelques semaines après, les choses bougent : détraction, mail, coups de téléphone…

    Moi même, j’ai envoyé ma lettre à plusieurs frères par Mail erreur de ma part. Suite à toutes ces détractions et les démarches de notre T.°.R.°.F.°. Pierre notre parrain pour que nous restions, J P V démissionne moi j’accepte, mais refuse le poste qu’on me propose ce n’était pas ma priorité. Je me rend à la tenue de Septembre 2010 sans s’avoir encore que je n’étais plus à GLNF.

    Un frère ayant reçu ma première lettre par mail, lui même T.°.R.°.F.°. haut grade, avec tout le respect que je lui dois, à pris l’initiative de l’envoyer à Paris et de me rayer de la GLNF. Tout ca sans informer le V.°.M.°. de ma loge qui m’avait récupéré de justesse, il n’avait pas envoyé ma lettre à Paris et ne l’avait pas lu en loge comme il se doit de le faire .

    Je démissionne de GLNF je rejoints des frères à la GLRF dans la R.°. loge Arverni N°15 à l’Orient de Clermont FD.

    Cela n’a pas duré, il y a eu rapidement des problèmes entre loges et V.°.M.°. je suis M.°.M.°. au REAA à nouveau démissionnaire, les travaux me manquent. Je ne suis pas déçu de la maçonnerie, mais un peu de l’homme qui la dirige, je recherchait des frères auvergnats pour rejoindre une obédience ce qui me semble difficile donc finalement je recherche pour moi même dans un des départements suivants quitte à changer de rite 63/42/43/ Fraternellement Olivier

    • 34
      Luciole 28 avril 2015 à 18:42 / Répondre

      Mon cher frère ,je me permets de te suggérer de ne pas écrire sur un blog ouvert aux profanes mais de t’adresser directement aux obédiences auxquelles tu désires faire passer un message,quel qu’il soit.
      Cordialement

  • 30
    jacques 18 janvier 2011 à 09:44 / Répondre

    pour Jerome,

    ta pseudo régularité anglaise n’est autre que le vent de la discorde des FM introduite par les roosbiifs pour garder la main mise sur leurs vatican…
    je fais partie d’un cercle d’amis qui regroupe pratiquement a 50/50 des freres de differentes Obédiences et je peut te dire la frustation réelle de mes freres « reguliers » qui nous visitent regulierement ,mais qui malheureusement ne peuvent nous rendre la pareille!!!Mais l »amitié qui nous unis etant la plus forte,nous avons fais fis de nos differences et nous continuons plus que jamais a poursuivrent l’oeuvre de réunification:(réunir ce qui est épars doit etre l’objectif majeur de tous les FMs sur la surface de la terre,afin que la FM devienne ce quelle n’aurait jamais due quitter d’etre a savoir « UNIVERSELLE »
    Donc ,Jérome tu voie ta « régularité  » ne pèse pas lourd devant la fraternitée des Hommes libres et de bonnes moeurs!!!
    Bien a toi.

  • 29
    mouity mouity bruce alain 10 octobre 2009 à 13:16 / Répondre

    très intereser par votre confrérie je suis impatient de y ad errer

  • 28
    yvca 3 janvier 2008 à 15:29 / Répondre

    Heu… Stéphane, mon doigt a fourché sur le clavier, c’est ,bien sur, 5766 qu’il
    fallait lire. Merçi de ce rappel à l’Ordre…

  • 27
    Geoffray d'A 3 janvier 2008 à 11:00 / Répondre

    Histoire de mettre de l’huile sur le feu et d’en rire :-))) ..
    Certains historiens estiment que le document de 1223 de Pierre Montaigu règle la question: l’Ordre du temple commande aux maons, compris anglais. Nous pourrions en tirer la conclusion que toute obédience non fidèle à ce décret serait par conséquence irrégulière … ce qui vaudrait pour Londres…
    Nous pouvons aussi observer que les célèbres Constitutions d’Anderson s’en remettent au Duc de Montaigu … Tiens, un homonyme ou un descendant ?
    La Franc-Maçonnerie est un idéal, un état d’esprit et sans doute pas la résultante d’une décision administrative…
    Au demeurant et pour ce qui concerne la GLTTS n’y sont admis que des maître maons venant d’ailleurs …
    Autrement dit, une réunion de maître parfaitement libre…
    Et quand le coeur et l’esprit sont au rendez-vous, que demander de plus ?

    Meilleurs voeux fraternels à toutes et tous.

  • 26
    rlaz31 2 janvier 2008 à 23:34 / Répondre

    Qu’un apprenti s’attache encore à la question de la régularité est un fait, mais je pense qu’arriver au 3eme il serait temps de comprendre que l’initiation ne se résume pas à une reconnaissance, mais plutôt à l’adoption d’une méthode qui a fait ses preuve chez les régulier comme chez les irrégulier et qui ne dépend pas d’une patente ou tout autre morceau de papier.

  • 25
    Stéphane 2 janvier 2008 à 18:30 / Répondre

    Heu… Yvca, es-tu sûr de l’année maçonnique 5666 ?

  • 24
    yvca 2 janvier 2008 à 01:46 / Répondre

    Ayant la chance de compulser, depuis deux décénies, les archives les plus anciennes de la Maçonnerie Belge je crois pouvoir dire que la « régularité » a fait l’objet des préocupations du (des) ‘Grands Maitres’ de la Maçonnerie continentale depuis ses débuts. En ce qui concerne la Belgique et la France, un tout petit document suffit a le démontrer ; extrait d’une lettre de Louis de Bourbon, prince de Clermont,Grand-Maitre de la Grande Loge de France, adressée au Marquis de Gages, son protégé et nommé par lui Grand-Maitre des Pays-Bas
    Autrichiens, courrier daté de la fin de l’année Maç. 5666 : » Votre zèle infatigable pour notre respectable Ordre me charme, quand aux Loges non constiuées que vous avez visité, il faut les mépriser puisque ce sont des Maçons égarés de leurs travaux, pour maçonner sans règles d’Architecture
    et que leur obstination les éloignent des bons ouvrages……. »

    Quoi de neuf sous le soleil et la lune ?????

  • 23
    Stéphane 1 janvier 2008 à 09:14 / Répondre

    A Jérôme

    Tout comme Fox (post 15), j’espère que tu plaisantes. Ton commentaire me fait penser à la phrase que m’a un jour dite un Vénérable Frère de ma Loge d’Initiation (régulière) : « En Belgique, il y a 1.250 Maçons, les autres ce sont des clowns ». Cela ne l’empèche nullement de se faire publier par le Grand Orient de France, ni de signer la préface d’un des bouquins d’une Soeur de la Grande Loge Féminine de France. C’est , entre autres, pour des comportements faux-cul comme celui-là que j’ai quitté la Régulière pour une obédience libérale et je ne m’en porte que mieux, merci.

    La reconnaissance par la GLUA n’est qu’une triste pantalonnade. Comment peut-on vouloir être reconnu par Londres alors que la Maçonnerie anglo-saxonne et la Maçonnerie continentale n’ont plus rien en commun, ni dans les buts, ni dans les méthodes, depuis des décennies.

  • 22
    Fox 31 décembre 2007 à 18:59 / Répondre

    Moi face à un tel discours, j’ai envie d’envoyer une pensée fraternelle aux FF et aux SS du DH Britannique qui non seulement sont sans doute d’excellents maçons et maçonnes mais doivent se fader sur leur territoire national une obédience qui se permet de dire qui sont les vrais et les faux maçons, en contradiction avec les principes fondateurs de la tolérance maçonnique.

    Fox (grognon)

  • 21
    Philippe 31 décembre 2007 à 18:22 / Répondre

    il me semble mais là encore je me trompe très certainement que les FF qui ont « inventé » la Grande Loge Nationale Française reconnue de la GLUA venait du GODF et ne sont pas « repassé » par la case apprenti !!! pour être 33ème régulier, çà a été direct ! VROUMMMMM
    Perfide Albion
    rigolo n’est-il pas !
    Que d’hypocrisie !

  • 20
    Rethy 31 décembre 2007 à 18:09 / Répondre

    Merci Jacques, je me sens mieux.

  • 19
    Jacques Cécius 31 décembre 2007 à 16:09 / Répondre

    A Jérome.
    Un seul critère de régularité : c’est lorsque le maçons, à la question « Etes-vous maçon? » peut répondre « mes frères me reconnaissent comme tel ». Tout le reste n’est que fariboles et, souvent tartuferie… « Cachez cette « irrégularité » que je ne saurais voir ».
    Mes FF.°. et mes SS.°. me reconnaissent comme maçon, je me sens régulier. Ce que Londres pense me laisse froid.

  • 18
    Yack 31 décembre 2007 à 15:05 / Répondre

    …Attention Jérôme, vous vous trouvez sur un blog où il y a plein de Maçons « irréguliers », méfiez-vous !!!

    Oui, il existe des Loges qui « dérivent », mais il est tout à fait fallacieux de mettre toutes les Loges et obédiences non reconnues par « Londres » dans le même panier !

    Etant belge, si je suivais votre bon conseil, je ne devrais pas rejoinre le Grand Orient de Belgique, la Grande Loge de Belgique ou encore le Droit Humain….ce qui reviendrait à gommer près de deux siècles d’histoire de la Franc-Maçonnerie en mon pays !!! Aussi, en « écartant » ces obédiences, il me serait impossible de comprendre comment le Grand Orient a permis la fondation de la Grande Loge de Belgique, qui, elle même a permis la fondation de la Grande Loge Régulière de Belgique, qui est aujourd’hui la seule reconnue par « Londres ».

    Tiens, à propos de la Grande Loge de Londres, « dans mon village », elle se nomme « Grande Loge Unie d’Angleterre » depuis 1813, soit après sa « fusion » avec la Grande Loge dite « des Anciens ».

    Bonne journée

    Yack

    P.S :mes Amitiés à mes Amis Maçons « réguliers » qui auront sans doute compris que mon message n’enlevait rien à toute la sympathie et le profond respect que je leurs porte.

  • 17
    Philippe 31 décembre 2007 à 14:24 / Répondre

    à Jérome

    Il me semble que les Grandes loges (elles étaient deux) n’existent plus depuisl 1813.
    Elles ont fusionné en une « Grande Loge Unie de l’Angleterre ».
    Les critères de régularité de la GLUA sont assez récents, 20ème siècle, révisés dans les années 1980.
    Mais je me trompe certainement sur cet histirique.

    Partie des loges écossaises mi-17ème siècle (presbytériennes) la FM s’est ouverte à une tolérance de plus en plus grande, aux anglicans, puis aux papistes, puis aux déistes, aux musulmans et aux juifs puis aux incroyants puis au … genre féminin.
    La clé pour comprendre la FM et son principe moteur est LA TOLERANCE.
    Pour nos adversaires réunir ce qui épars est une horreur et en ce qui concerne la tolérance ne dit-on pas qu’il y a des maisons pour cela !!!
    Vous placez-vous où exactement ???

  • 16
    Rethy 31 décembre 2007 à 12:07 / Répondre

    Comme impétrant j’avoue être particulièrement sceptique après un tel débat !

  • 15
    Fox 31 décembre 2007 à 11:32 / Répondre

    J’espère que Jérôme veut faire de l’humour. Il existe une maçonnerie non reconnue par le vatican londonien et parfaitement démocratique, merci pour elle.

    Fox

  • 14
    Jérome 30 décembre 2007 à 23:15 / Répondre

    De la Régularité…

    Je pense qu’il faut exclure de la reconnaissance maconnique toutes les loges et obédiences qui ne sont pas régulière, c’est à dire reconnue par la grande Loge de Londres

    Il ne s’agit pas de nier la qualité maconnique ou humaine de leurs membres, mais s’assurer que les loges mettent bien en place un méchanisme de fonctionnement respectant les règles élémentaires permettant une évolution maconnique de leurs frêres, comme l’élection démocratique du Vénérable, et son exercice durant un temps limité réglementaire

    J’ai visité des loges « sauvages » (je préfère dire indépendante)

    J’y ai trouvé des personnes intéressante et de bonne fois, avec d’immense qualités humanistes, qui auraient été parfait macon chez nous

    Mais j’ai aussi vu des Ateliers gangrénés par des des frères qui endoctrinaient les autres avec idées particulières, comme l’Atlandide, ou je ne sais quel paradis perdu

    Bien que leurs travaux soit irréprochables, je sentais un rsique de dérive important vers quelque chose qui sortait du cadre maconnique, et aucun méchanisme de controle comme un maitre député qui pouvait recadrer l’Atelier

    Au su de ce qui s’est passé dans mon pays voici quelques années, je mets en garde les impétrants de ne rejoindre qu’une Loge régulièrement constituée et reconnue par la Grande Loge de Londre

    Et pour ceux que cela pourrait géner (allez savoir pourquoi d’ailleurs…) sachez qu’une Obédience est souveraine dans son pays

  • 13
    Philippe 30 décembre 2007 à 15:00 / Répondre

    La meilleure façon d’être régulier est de fixer soi-même sans concertation avec l’ensemble de la FM les critères de régularité.
    C’est ce qu’a fait la GLUE à l’époque.

  • 12
    Etienne 30 décembre 2007 à 14:30 / Répondre

    Je trouve intéressant de remarquer que la définition du concept de « régularité » reste très subjective, variant d’une régularité séculaire imposée par la GLNU (pour laquelle le GOF est irrégulier), à une régularité de taille (pour laquelle le GO serait pluss régulier que la GLNF) ..

    Evidemment, un contrôle de régularité est important, voire nécessaire, en FM. Ce qui devrait être un état d’esprit intrinsèque à l’Ordre n’est en ce moment qu’un « problème » qui ne sera réglé que par le dialogue. Notre première leçon n’est-elle pas d’écouter dans le silence ?

    Meilleurs voeux fraternels à tous, réguliers ou non ..

  • 11
    guelff pierre 30 décembre 2007 à 11:27 / Répondre

    A Eliram,

    1. Au Rite Opératif de Salomon que je pratique depuis deux décennies, les portes sont grandes ouvertes aux Soeurs et Frères visiteurs de TOUTES les Obédiences. D’où, je pense, un réel « contrôle » des Travaux. De plus, une fois par an a lieu la cérémonie solsticiale de la Saint-Jean d’Eté ouverte aux profanes.
    2. Plusieurs Maîtres ont la double appartenance OFFICIELLE avec notre Loge indépendante et/ou le DH, GOB, Memphis… Autre preuve de transparence, selon moi.
    3. « Extrême droite, secte ou philosophie à tendance sectaire » : on veille (comme dans les Obédiences dites « reconnues », je suppose) à éradiquer ces mouvances.

    Certes, il ne faut pas nier que des brebis galeuses fréquentent les Loges dites « sauvages » (comme dans toute société humaine, je crois), mais je refuse les amalgames du genre : « Tous les Arabes… », « Toutes les femmes… », « Tous les sauvages… »

    Dernière remarque : de nombreux visiteurs saluent la qualité de nos Travaux et reviennent souvent de manière régulière (aux Solstices, par exemple) dans notre Atelier.
    Il va de soi que je parle à titre personnel et que je n’ai pas la prétention de représenter ni mon Atelier ni l’ensemble des Loges indépendantes.

  • 10
    Eliram 29 décembre 2007 à 19:01 / Répondre

    A Yack,

    Le problème des loges dites « sauvages », c’est qu’elles n’offrent pas au milieu maçonnique une véritable transparence favorisant de bonnes relations.Tout d’abord, elles n’ont généralement pas de cadre légal (ce qui est problématique dans pour un franc-maçonnerie légaliste et pose un problème financier). Ensuite, elles sont totalement occultes quant au recrutement de leurs membres et aux rites en fonction. Finalement, les obédiences craignent qu’elles soient un marche pied pour transférer des éléments instable. Dit autrement, on craint souvent dans les ateliers que l’extrême-droite, des sectes ou philosophies à tendance sectaire (suivez mon regard) parachèvent leur établissement au sein des loges « régulières » en créant un sous-structure maçonnique. Donc, à travail remarquable, il existe néanmoins des doutes légitimes.

  • 9
    Philippe 29 décembre 2007 à 14:05 / Répondre

    On parle ici d’une obédience fondée sur une filiation actuellement non démontrée issue sans doute de l’imaginaire fécond de Ramsay.
    Question sans doute un peu hors sujet existe-t-il une obédience reconnue ou pas par les « grandes » limitant ses rituels à au maxi 3 degrés ???
    C’est à dire sans AUCUN « hauts grades » ou « side degrees » rattachés directement ou indirectement ???

  • 8
    Yack 29 décembre 2007 à 13:03 / Répondre

    Un Ami Maçon m’avait dit que le « problème » avec les Loges indépendantes, c’est que, surtout aujourd’hui, avec internet, certains ouvrages et tout le tra-la-la, il était très facile de se faire passer pour Maçon, il qu’il était facile de monter une Loge « de toute pièce ».
    Maintenant, cet Ami était aussi le premier à dire que certaines Loges indépendantes « authentiques » fournissaient un travail tout à fait remarquable.

    Amicalement

    Yack

  • 7
    guelff pierre 29 décembre 2007 à 12:50 / Répondre

    Clin d’oeil à rem64 : on trouve de tout un peu partout et les dérives n’ont pas lieu que chez les « indépendants »…
    Ceci dit, pour répondre à la question : toute Loge indépendante se doit de spécifier sa place au sein de la FM et l’Atelier où je travaille y a toujours veillé. Les choses sont donc claires à ce sujet.
    Sans vouloir accaparer la présente tribune, je pense qu’à l’heure où la Société tente de combattre les sectarismes et intégrismes, l’ouverture à l’ « autre » (reconnu ou non) au sein de la FM se doit, aussi, d’être une priorité ou, au moins, l’objet d’un vaste débat de fond.

  • 6
    rem64 29 décembre 2007 à 11:39 / Répondre

    Vous le savez aussi bien que moi que l’on trouve de tout parmi les loges indépendantes , cela va d’un très grand sérieux avec une rigueur dans le travail dont on ne peut être qu’admiratif jusqu’a l’ordre FM néo-templier avec des grands maîtres élu à vie , donc comment mettre un système en place qui garantirais les dérives des loges indépendantes sans doute qu’elles se fédèrent autour de règlements communs : c’est ce que l’on appel une obédience.
    Après la loge est libre de changer d’obédience pour aller vers une structure plus en accord avec ses principes .
    Quant à la tolérance à l’égard de ceux que l’on nomme « sauvages » , je pense qu’elle est de plus en plus présente dans le cœur des FM, mais elle ne rime pas avec le droit d’inter-visite.
    Juste une petite question pour Guelff Pierre , est ce que quand vous recevez un profane vous lui expliquez qu’il ne sera pas reconnu comme tel par les frères des autres obédiences ?
    Et que se passera-t-il lorsque les anciens qui ont été initié dans des obédiences dites reconnu, et qui par conséquent ont un droit de visite ailleurs passeront à l’O:. E:. , les relations avec les autres structures obédientielles deviendront quasi nulles.

  • 5
    Jiri Pragman 29 décembre 2007 à 10:41 / Répondre

    Effectivement, il est parfois question de loges « sauvages », « indépendantes » et un auteur (pseudonyme Pierre Dangle) opposait la « Loge souveraine » aux « Loges esclaves ». Ces Loges ne sont pas « affiliiées » d’une Obédience. Lorsqu’un Franc-Maçon est membre d’une Loge d’une Obédience déterminée, il peut se rendre dans les Loges d’autres Obédiences qui reconnaissent la première. Un membre d’une Loge « indépendante » risque donc de ne pouvoir circuler. Si, effectivement, certains membres de ces Loges indépendantes ont pu participer ou intervenir dans des Tenues de Loges de type DH ou GOB, c’est normalement parce qu’ils y ont été autorisés par le Vénérable Maître. Ce n’est donc pas un « droit » qui leur a été accordé mais c’est bien une prérogative du Vénérable Maître.

  • 4
    guelff pierre 29 décembre 2007 à 10:11 / Répondre

    Je reprends après une fausse manoeuvre (merci d’en tenir compte).

    Le terme « sauvage » me paraît trop péjoratif. Je lui préfère « loge indépendante ».
    Depuis vingt ans, je travaille dans une loge indépendante au Rite Opératif de Salomon, celui qui historiquement fut créé à la demande du Grand Orient de France en tant qu’expérience « originale » (j’y ai été initié en présence de Maîtres d’Obédiences dites « reconnues ».)
    Suis-je « moins » FM que d’autres pour autant ? Jusqu’à présent, je n’ai jamais rencontré la moindre difficulté lors de mes voyages, ayant même été jusqu’à « plancher » au DH et au GO, mon appartenance à une Loge indépendante y étant connue.
    A l’instar de cet accueil, ne serait-il pas grand temps de mettre sur pied une belle et grande réflexion de tolérance à l’égard de ceux que l’on nomme « sauvages » ?

  • 3
    rem64 29 décembre 2007 à 09:14 / Répondre

    Merci Jiri d’avoir bien précisé l’impossibilité de visiter dans d’autre obédiences pour cause de non reconnaissance, car ces obédiences non reconnu manquent souvent de franchise sur ce point.
    J’ai connu ce problème , et par conséquent je conseil aux impétrants de vérifier que l’obédience ou il font la candidature font bien parti de la franc-maçonnerie française pour le cas de la France.

  • 2
    Yack 29 décembre 2007 à 01:56 / Répondre

    Bonsoir,

    Si mes Amis Maçons me permettent cette question, rencontre-t-on beaucoup de Loges dites « sauvages » en Belgique et en France ?

    Merci.

    Avec toute ma sympathie

    Yack

  • 1
    A Valle Sancta 29 décembre 2007 à 01:20 / Répondre

    Etrange cette volonté de toujours se rattacher à ce mirage templariste !
    Ca ne leur suffit pas les téléfilms templaristes à deux écus d’argent que nous diffusent M6 ces temps-ci ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
sem, elementum fringilla id mattis pulvinar dapibus ultricies