« Laicité: pas de faux débats, rien que la loi »… dit le GODF (et d’autres Obédiences maçonniques)

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Le Grand Orient de France fait partie des 26 signataires du Manifeste des Associations et Organisations laïques et le fait savoir. En fait, parmi les signataires figurent aussi la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm, la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, la Loge Nationale Française.

Diffusé ce 31 mars 2011, ce manifeste déclare: Les faux débats lancés sur l’Islam et la Laïcité sont lourds de menaces dès lors qu’ils instrumentalisent des peurs et stigmatisent des citoyens.

Il n’y a pas de débat à ouvrir sur l’Islam ou sur d’autres religions. La République n’a pas à juger du contenu des croyances. L’ Etat a mission de faire appliquer la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, le principe d’égalité des droits, et non d’encourager le communautarisme.

Les manquements graves aux principes de Laïcité, à l’origine des atteintes à la citoyenneté républicaine, sont la conséquence des compromissions, des transgressions qui se sont succédées depuis de longues années, et des atteintes aux droits économiques et sociaux. Les partis républicains doivent prendre leurs responsabilités.

Il n’y a pas de faux débats à ouvrir sur la Laïcité, mais à faire appliquer la loi de 1905, toute la loi de 1905, rien que la loi de 1905.

Lire aussi:

vendredi 1 avril 2011
Étiquettes : ,
  • 3
    Mauvais C.(mpgn).... ons
    2 avril 2011 à 18:08 / Répondre

    toute Liberté de Conscience pour soi même dans la protection de celle des autres est mutuellement opérative dans les liberté du Devoir et du Devoir de Liberté.
    La liberté de conscience se satisfait d’abord du Silence au sein duquel rien ne la menace;
    Rompre le Silence c’est, pour nous par devoir, déjà s’exercer à n’altérer ni la Conscience et ni la Liberté et garder Raison.
    ainsi participer à l’opinion notamment médiatiquement fabriquée, c’est s’inscrire par devoir contre les consensus licencieux des émotions des néo curetons modernes que sont les pseudo autorités médiatiques autoproclamées, qui nous inquisitionnent …. Ah l’Opium du peuple !
    La Force ambivalente du « Di-able’ est de nous faire croire que lui même et l’ambivalence n’existent pas .

  • 2
    JB31
    1 avril 2011 à 20:20 / Répondre

    Cette affaire est stupide:
    D’abord sur l’emploi du terme débat, tarte à la crème inventée ou popularisée par Cohn Bendit en 68 et qui lui a permis de faire carrière. On connait la chanson: grand débat, faux débat, débat tronqué, etc etc il faut faire un débat . bref le « touillage permanent  » pour avoir l’air intelligent non seulement à la mode et surtout démocrate.
    Il fût un temps où l’on parlait de polémique et même de « dispute » (la plus célèbre celle de Valladollil)
    Passons.

    A l’heure actuelle s’agissant de laïcité on se perd en sottises.
    Lorsque l’on parle dans un même pays de choc des cultures on reconnait un rôle communautaire. En effet, seuls peuvent s’opposer des groupes constitués se prévalent d’une foi, ou d’une idéologie différente des autres. En tant que groupes constitués ils demandent logiquement des espaces de liberté. Et ce sont ces groupes que l’on craint ou que l’on stigmatise.

    Cela est contraire aux principes fondateurs de la République Française dont l’un sur les deux (le troisième venant après) est l’égalité.
    Et c’est sur ce principe d’égalité qu’est fondé la laïcité. Le citoyen avant le groupe. Le citoyen se déterminant dans son espace privé.

    Voici le principe fondateur.
    Aucun groupe quelle que soit sa culture et son histoire ne peut se substituer au Citoyen.
    Lequel a la liberté de croire ou de ne pas croire ou de se moquer de ces considérations;
    A l’heure actuelle on tord le bras à ce principe , à cet élément fondateur de la République qu’est le Citoyen en ergotant sur la liberté finalement sans limite.
    Mais que serait une liberté qui abandonnerait son rôle fondamental qui est justement de protéger la liberté.
    Que vient faire Arzicet dans cette affaire ? .. à part de se faire remarquer et avoir une couverture médiatique que doit lui conseiller son conseiller en communication. il n’y a rien d’autre … sauf une logorrhée classique sur le thème « je défends moi les principes du GODF » et son essentiel la laïcité.
    Que n’a t’il pas vu alors qu’il entrait dans le lit des communautaristes… pitoyable car ce faisant il présente le GODF comme au minimum un lobby et au pire une secte à visées totalitaire ( le corps intermédiaire de la République ?)

    Décidément il faut bannir toute intervention politique et bannir avec les tenants de cette vision pour une Obédience Maçonnique.

  • 1
    le journal de personne
    1 avril 2011 à 18:32 / Répondre

    UMPression

    Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’état te le demande, nous dit l’auteur de la relativité absolue… Albert Einstein.
    Et que dit Moïse, Jésus ou Mahomet ?
    La même chose.
    La cause est entendue. Le vrai faux débat sur la laïcité n’a donc pas lieu d’être.
    Parce que la liberté de conscience n’est rien que la conscience de notre liberté. Elle se situe en deçà de la science impudique et au-delà de la puissance publique.
    De quoi va-t-on débattre alors ? Des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour réaliser un islam de France.
    Ou des moyens qu’on croit pouvoir mettre en jeu pour déréaliser l’islam en France… le réduire à sa plus faible expression…
    Des objectifs, on ne peut plus subjectifs… des cibles faciles et des peurs infantiles…
    C’est mon impression et je la partage.
    Tenez… j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
    Par laquelle voulez-vous que je commence ?
    Par la mauvaise !
    La mauvaise : c’est qu’on m’a interdit de vous révéler la bonne
    La bonne : c’est que je ne peux pas m’empêcher de transgresser l’interdit.
    Mais je vais le faire à mots couverts en vous posant une ou deux questions
    Est-ce qu’on peut chasser le diable ?
    Oui, nous disent toutes les bonnes volontés
    Et Dieu ? Est-ce qu’on peut chasser Dieu ?
    Essayez… le 5 avril avec l’UMP !
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/umpression/://

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif