France. Peut-on s’attirer le vote des Francs-Maçons?

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

La posture de ces Loges parisiennes du Grand Orient de France qui auditionnent les candidats aux présidentielles alimente bien entendu les réflexions de ceux qui voient les Maçons en termes de réseaux et de pouvoirs. C’est notamment une lecture livrée par certains journalistes français.

Ainsi, à Nice Matin, l’article Les bien chers frères aux premières loges (13 janvier 2012) voit le vote des francs-maçons comme un enjeu stratégique de la campagne électorale, en insistant sur le poids des obédiences qu’ils (note: les 160.000 frères et soeurs de France) qu’ils représentent et les réseaux qu’ils entraînent ne peuvent être négligés).

Selon l’article, les candidats l’ont compris, s’inféodant dans leur staff de campagne des « fils de la Lumière » qui peuvent éclairer leurs programmes et séduire un électorat versatile.

samedi 14 janvier 2012 35 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 35
    Troazan 20 janvier 2012 à 13:52 / Répondre

    Au delà du prochain calendrier électoral français qui « permet » cette question, qu’en est-il hors de France ?
    Autrement dit, n’est-ce pas, également, la maçonnerie française qui « permet » cette question ?

  • 34
    STOLKIN 16 janvier 2012 à 16:26 / Répondre

    @ Flupke (30)
    n’oublie pas Bernard Manin.

  • 33
    JB31 16 janvier 2012 à 14:27 / Répondre

    S’agissant de démocratie mon cher Flupcke je vous suggère, mais vous devez les connaître, Myrian Revault d’Allonnes et Pierre Rosanvallon. Au « Seuil » tous les deux.

    A Ronan quoi lui suggérer comme textes ? Dans les publications spécialisées en publireportages photographiques qui semblent être son domaine je ne vois pas trop de textes ou d’illustrations de la démocratie.
    Il y a bien les rencontres de Perpignan qui sont tout à fait extraordinaires, mais qui ne s’interrogent pas sur la structure et le fonctionnement d’une démocratie, il peut, effectivement, lire les auteurs cité ci-dessus, s’il en a le temps ou le gout. Ou « podcaster  » les rencontres de Pétrarque » de cet été sur France Culture et les écouter pendant ses pérégrinations.
    Et ensuite, on verra.

  • 32
    Flupke 16 janvier 2012 à 13:36 / Répondre

    Je pense pouvoir faire l’unanimité contre moi … car je ne suis pas républicain mais simplement démocrate.
    La démocratie n’existe nulle part … sur le globe.
    La démocratie c’est le pouvoir donné pour une durée déterminée à des citoyens tirés au sort.
    Les systèmes représentatifs engendrent plus ou moins vite des oligarchies qui cooptent aux postes de gouvernance les leurs et repoussent les « extérieurs » à leurs petits mondes.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Oligarchie)

    Difficulté immédiate, le tirage au sort peut désigner des inaptes, quelque soit le motif de l’inaptitude.
    Certains ont imaginé des système de désignation associant tirages au sort et élections.
    C’est à dire on tire au sort plus de personnes que de postes à pourvoir, les électeurs en votant choisissent ceux qui vont réellement gouverner.
    De nombreux auteurs se sont exprimé ou ont fait des « planches » sur ce sujet complexe :
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Tirage_au_sort.pdf

    Pour revenir à la FM tous les système de gouvernance y sont oligarchiques.
    Sauf, sauf certains rites, dans de rares loges, qui prévoient une montée aux plateaux automatique, le 2ème devient 1er etc. on pourrait s’il n’y avait les aléas de la vie dire à celui qui est initié, le jour de l’initiation : tu seras VM mon F telle année !!!

  • 31
    Baptiste 16 janvier 2012 à 11:22 / Répondre

    8,5M€/an ? Effectivement avec un tel budget, les Frères du GODF sont en droit d’exiger l’excellence, et de demander des comptes…

  • 30
    thierry rouault 16 janvier 2012 à 09:13 / Répondre

    Poujadiste ! Quand on vient aux insultes c’est qu’on a pas d’arguments et comme disait Talleyrand : « Tout ce qui est excessif est insignifiant ».

  • 29
    JB31 16 janvier 2012 à 09:00 / Répondre

    Et sur la cagnotte du Conseil de l’Ordre : rien.

    J’avais compris depuis longtemps, et cela m’a été confirmé lors du Convent de La Rochelle en 2007, que les conseillers de l’ordre voulaient faire porter l’effort d’économie sur le législatif, ne toucher en aucun cas à la « cassette » du conseil de l’ordre.
    Bref accroitre leur pouvoir en éloignant le plus possible le contrôle du législatif.

    A ce propos Monsieur Ronan puisque vous prétendez donner au législatif un pouvoir de contrôle sur l’exercice budgétaire pourquoi ne soutenez , ou ne proposez vous pas l’installation d’une commission permanente issue du Convent à la place de celle qui existe.

    Pourquoi ne vous offusquez vous pas lorsque le Conseil de l’Ordre opère des transferts f’affectations d’un chapitre sur un autre (comme par hasard pour abonder son budget de fonctionnement) alors que cela relève normalement d’une décision modificative du législatif ?

    Pourquoi tolérez vous que le quitus financier relève exclusivement de l’appréciation des Commissaires aux Comptes fournis au dernier moment d’ailleurs, alors que celui-ci ne s’intéresse qu’à la « régularité  » de la dépense et non à son « opportunité ».
    Et pour voter le quitus c’est bien de « l’opportunité  » de la dépense qu’il s »agit pourtant dans le fonctionnement d’une association, comme ailleurs aussi. Un exemple: est-il utile d’entretenir des voyages dispendieux à l’étranger pour d’ancien conseillers de l’ordre nommés pour l’occasion en missions, ou de dépenser plus de 1000€ de téléphone par mois pour une seule personne ?

    Non tout ceci n’a qu’un but, celui d’une coterie : s’approprier l’obédience et en faire une machine politique au service de quelques uns bien connus et ça Monsieur Ronan vous ne pouvez le nier même en biaisant avec des qualificatifs désobligeant envers ceux qui osent vous apporter la contradiction.
    Il me semble à vous lire retourner à l’époque des qualificatifs dont usaient les staliniens ! (à quand « vipères lubriques » cher ami ?)
    Finalement rien d’étonnant puisque le GODF est devenu un instrument politique. Que le peuple, en l’occurrence les membres du GODF se taisent et c’est pourquoi vous ne voulez pas entendre parler du GODF association de membres. Vous vous méfiez de la démocratie … oserai-je dire en bon Stal ?

  • 28
    Ronan 16 janvier 2012 à 07:31 / Répondre

    Là, tu vois, Thierry, toi aussi tu commences à divaguer et tu fais du copier-coller! Etudies les structures des deux Obédiences et les modalités d’élection des GM et après, on en reparle posément. Mais avec ta dernière intervention, tu montres simplement ton… ignorance et tu vires poujadiste!

  • 27
    thierry Rouault 16 janvier 2012 à 00:12 / Répondre

    Le GODF est aussi « démocratique  » que la GLNF. Même la GLDF élit son grand mamamushi au convent. A quand une élection du grand maître au suffrage universel ? Il serait temps hein ? Mais bon, le GODF a 66 ans de retard sur la République par rapport à la mixité. Sous prétexte qu’il ne faut pas « draguer » en loge comme si les soeurs allaient sauter sur tout ce qui bouge. Quand on voit la tronche de certains vieux barbons, on glousse, même sur une île déserte les soeurs ne voudraient pas d’eux.

  • 26
    thierry Rouault 16 janvier 2012 à 00:01 / Répondre

    Stolkin s’est-il senti visé ? Peut-être fait-il partie de ces frères qui causent 5 minutes après chaque planche en se moquant du temps de parole restant pour les autres. Eh bien non pas aigri camarade, juste envie de ne plus laisser ces gens-là polluer les loges. N’ayant rien dit pendant 15 ans par fraternité, là je commence à leur faire comprendre que leur égoïsme, leur fatuité et leur volonté de vider leur frustration sur nous est contraire à l’idéal altruiste de la fm. Parler en loge est un droit et non un devoir et ça devient une punition pour la loge quand ça vient d’un frère qui confond maçonnerie et Gelstadt.

  • 25
    thierry Rouault 15 janvier 2012 à 23:53 / Répondre

    La maçonnerie, bien pensée, est politique au sens étymologique. Et pourtant, des incivilités apparaissent de plus en plus en loge et des « incivils » aussi. Un type du GO, Valéry quelque chose est venu taper la lèche à la fille de neuneuille et pourtant il est toujours membre du GO. En 1999, Soisson s’était fait éjecter dans la semaine où il avait accepté les voix du FN aux élections régionales (signe des temps ?). Dans ma loge, un type qui prône la peine de mort a été accepté ! Alors que le GODF et la Ligue des Droits de l’Homme se sont battus pour l’abolition, on rêve ! quand il lira ses impressions d’initiation, j’ai bien l’intention de lui réchauffer les oreilles avec « L’Assassin assassiné » pour ceux et celles qui connaissent.
    Si les frères préfèrent copier/coller leurs planches pour avoir plus de temps pour regarder le foot avec leurs potes et une bière alors il faudrait qu’ils recopient (même sans comprendre) Du Contrat Social, Discours sur la servitude volontaire, les socialistes utopiques (sauf Proud’hon et Fourrier car les frères risqueraient de recopier sans que ça les titille les horreurs antisémites et misogynes de ces auteurs).

  • 24
    Ronan 15 janvier 2012 à 23:07 / Répondre

    Quelle formidable capacité à interpréter les pensées des autres en démontrant en même temps que l’on ne sait pas lire.

    Convent raccourci tous les ans, avec DROIT DE VETO pour imposer une dissolution du Conseil de l’Ordre en cas de « forfaiture ». Voilà ce que j’ai écrit.

    Ce Convent raccourci pourrait consacrer une journée à l’étude des bilans puis à votre la continuation (ou non) du Conseil, puis la journée suivante aux travail proprement maçonnique. Le Conseil, élu en bloc sur projet pour trois ans, aurait le temps de mener à bien son projet, mais risquerait chaque année « l’impeachment » s’il se détournait trop ostensiblement du programme sur lequel il aura été élu. Pas démocratique et transparent, ça?

    Et ce n’était que l’une des nombreuses options de la Commission de la Réforme, au demeurant enterrée.

    Ce qu’il y a de bien avec la mauvaise foi et la bêtise, c’est qu’elles retombent toujours sur le museau de leur producteur!:=))

  • 23
    JB31 15 janvier 2012 à 22:34 / Répondre

    Bien voila les masques tombent. Je parle de masques pas de faux nez naturellement .
    Ronan est un défenseur de l’oligarchie. En voici la preuve:
    En effet que propose t’il pour diminuer les coûts de fonctionnement ? agir sur le budget du Conseil de l’Ordre, c’est à dire de l’exécutif ? (qui coute à lui seul et pour 35 membres le coût d’un convent de quelques 1200 membres)
    Que nenni, Ronan propose de supprimer pendant 3 ans l’activité du seul organe législatif , c’est à dire le Convent.
    Bravo cher Ronan pour la preuve que vous apportez là du respect que vous avez pour la démocratie ! Les Francs-Maçons apprécieront.
    Bravo aussi pour la confirmation que vous apportez de votre horreur de la démocratie en rejetant la représentation individuelle que confère seule l’association de membres.
    En bref Ronan supprime le Convent pendant trois ans et retire à tout membre duGODF le droit de vote en l’assujettissant à une représentation au second degré (la loge) un an sur trois.

    Je me félicite que ce sale coup concernant le Convent préparé par Quillardet aidé d’Arcizet ait avorté lors du Convent de la Rochelle. Il faut maintenant confondre ceux qui comme Ronan veulent ôter leur pouvoir de vote aux membre du GODF.

    Que le projet, cher Ronan auquel vous nous dites avoir travaillé qui n’avait pour objet que d’installer un politburo au GODF ait capoté je m’en félicite et je me félicite d’avoir contribué par mon vote alors à vous faire barrage.

  • 22
    Ronan 15 janvier 2012 à 19:26 / Répondre

    « C’est le CA désigné par les députés qui vote et élit son président… Ce qui ouvre la porte à toutes les « combinazziones » « 

    Déjà, les « combinzione » ne peuvent s’exercer que parmi les 35 membres directement élus dans les régions par les loges. A contrario, je ne sache pas que le « petit personnel » participe à la désignation des membres du bureau d’une entreprise où l’on retrouve plutôt… les actionnaires et leurs jetons de présence!

    Ensuite, énormément d’associations et de syndicats fonctionnent ainsi : bureau élu par la base, président élu par le bureau en son sein.

    Cela posé, je n’aurais rien contre une profonde refonte de la structure de l’Obédience, à laquelle j’ai beaucoup travaillé il y a quelques années avec bien d’autres (en vain comme chacun a pu le constater par la disparition corps et bien de la Commission réforme). On pourrait par exemple, dans un souci d’efficacité et de réduction des coûts du Convent annuel, imaginer la désignation pour trois ans de l’ensemble du Conseil et du GM, directement par le Convent, qui se bornerait ensuite à une réunion d’étape annuelle simplifiée, mais avec droit de veto éventuel contre l’exécutif, et cela jusqu’à l’élection suivante, trois ans plus tard…).

    Pousser des cris d’orfraie à l’encontre du caractère antidémocratique des dispositions actuelles me semble donc, comment dire, légèrement excessif voire délibérément alarmiste (pour pouvoir noyer son chien sans s’attirer les foudres des voisins, il faut préalablement les « enfumer » en leur démontrant qu’il a la rage… ce qu’un Emerek et un JB s’emploient à faire céans avec une opiniâtreté qui leur fait honneur!;=).

    Allez, les amis, enlevez votre nez rouge, on vous a reconnus. Avec l’exemple édifiant de la GLNF, jamais vous n’entraînerez les frères et sœurs sensés (c’est-à-dire une écrasante majorité) sur le chemin de l’association de membres. On a compris où vous voulez en venir… passons à autre chose! Il y a tout de même deux ou trois chantiers dans ce monde en folie qui justifieraient que vous y consacriez un peu de votre trop plein d’énergie…

  • 21
    EMEREK 15 janvier 2012 à 17:05 / Répondre

    Je redis ceci :

    L’élection du GM du GODF est plus proche du fonctionnement d’une SA …….que vraiment démocratique…

    C’est le CA désigné par les députés qui vote et élit son président… Ce qui ouvre la porte à toutes les « combinazziones »

    Il y a d’autres obédiences où le systéme est plus démocratique ,le GM étant élu par tous les députés des Loges .

    et j’ajoute :
    Ce mode de désignation du GM du GODF est maintenant devenu passéïste…… pour une obédience qui se prétend être à la pointe de la démocratie et qui se permet en outre de « triller » les bons candidats « républicains » à la présidence de la république.
    Que chacun reste à sa place,et que les donneurs de leçons fassent le ménage chez eux .
    Que le GODF redevienne ce qu »il était autrefois une référence spirituelle avant de devenir aujourd’hui une « chimère politico-maçonnique » d’allure syndicale….

  • 20
    JB31 15 janvier 2012 à 16:03 / Répondre

    « Loges souveraines votant en tant que telles quelle que soit leur importance numérique » … c’est ainsi que se créent des loges minuscules , sur le mode politique pour avoir des voix lors du convent et aussi naturellement lors des congrès où sont élus les Conseillers de l’Ordre.
    Manipulations classiques politiciennes mon cher Ronan. Combien a t’on vu de loges créées par des affidées de Conseillers anciens ou nouveaux pour obtenir des voix ! …
    Flupcke a eu parfaitement raison de souligner sous l’appellation « oligarchie » les auteurs de ces médiocres manipulations.

    Qui, dans une interview, a dit qu’il voulait que « sa politique » soit poursuivie ? Arcizet s’agissant de ses successeurs potentiels où intervenait un certain Philippe Guglielmi (ancien GM …. à vie).
    Mais les oligarques sont connus au GODF.
    Des noms ?
    Bauer; P Guglielmi; Quilardet maintenant Arcizet … Bientôt Simon (ancien Président de la CSJM) et Gouttière (cités tous deux dans l’express par Arcizet) que dire aussi de cet assistant parlementaire d’un élu socialiste, grand amateur de pilotage d’avions de tourisme, ancien de la faculté de droit d’Assas, connu pour ses interventions en tant qu’orateur adjoint lors du Convent 2010, et pour sa présidence d’un congrès régional. On va bien le voir ressortir celui-là. On fait carrière au PS et au GODF. Telle est la situation actuelle de .cette .. peut on encore dire obédience maçonnique ?

    Oser dire que le GODF n’est pas dans les mains d’une coterie est un mensonge flagrant.
    Flupcke avec qui j’ai eu des controverses me pardonnera sans doute de lui donner sur ce sujet entièrement raison.

    Et c’est ainsi que l’on peut s’interroger sur ce qu’est maintenant le GODF.

    A coup sûr il faudra que les loges qui se considèrent comme encore « maçonniques » s’interrogent sur leur devenir.
    Sera t’il commun ou bien ces loges seront elles autonomes voire indépendantes ?
    Car après tout pourquoi payer quelques 170€ par personne au GODF (soit environ 170×50 000= 8 500 000 €) pour la gestion d’une obédience aux mains de quelques uns qui se baladent dans le mode , se payent une télévision … et éditent quelques formulaires administratifs.

    Je croie mon cher Flupcke qu’il va nous falloir revoir tout cela !
    Ou le conseil de l’Ordre gère l’association loi 1901 GODF en « bon père de famille » avec pour référence les principes maçonniques ou il se comporte en « patron » d’un parti politique. Nous en sommes là.

  • 19
    JB31 15 janvier 2012 à 16:03 / Répondre

    « Loges souveraines votant en tant que telles quelle que soit leur importance numérique » … c’est ainsi que se créent des loges minuscules , sur le mode politique pour avoir des voix lors du convent et aussi naturellement lors des congrès où sont élus les Conseillers de l’Ordre.
    Manipulations classiques politiciennes mon cher Ronan. Combien a t’on vu de loges créées par des affidées de Conseillers anciens ou nouveaux pour obtenir des voix ! …
    Flupcke a eu parfaitement raison de souligner sous l’appellation « oligarchie » les auteurs de ces médiocres manipulations.

    Qui, dans une interview, a dit qu’il voulait que « sa politique » soit poursuivie ? Arcizet s’agissant de ses successeurs potentiels où intervenait un certain Philippe Guglielmi (ancien GM …. à vie).
    Mais les oligarques sont connus au GODF.
    Des noms ?
    Bauer; P Guglielmi; Quilardet maintenant Arcizet … Bientôt Simon (ancien Président de la CSJM) et Gouttière (cités tous deux dans l’express par Arcizet) que dire aussi de cet assistant parlementaire d’un élu socialiste, grand amateur de pilotage d’avions de tourisme, ancien de la faculté de droit d’Assas, connu pour ses interventions en tant qu’orateur adjoint lors du Convent 2010, et pour sa présidence d’un congrès régional. On va bien le voir ressortir celui-là. On fait carrière au PS et au GODF. Telle est la situation actuelle de .cette .. peut on encore dire obédience maçonnique ?

    Oser dire que le GODF n’est pas dans les mains d’une coterie est un mensonge flagrant.
    Flupcke avec qui j’ai eu des controverses me pardonnera sans doute de lui donner sur ce sujet entièrement raison.

    Et c’est ainsi que l’on peut s’interroger sur ce qu’est maintenant le GODF.

    A coup sûr il faudra que les loges qui se considèrent comme encore « maçonniques » s’interrogent sur leur devenir.
    Sera t’il commun ou bien ces loges seront elles autonomes voire indépendantes ?
    Car après tout pourquoi payer quelques 170€ par personne au GODF (soit environ 170×50 000= 8 500 000 €) pour la gestion d’une obédience aux mains de quelques uns qui se baladent dans le mode , se payent une télévision … et éditent quelques formulaires administratifs.

    Je croie mon cher Flupcke qu’il va nous falloir revoir tout cela !
    Ou le conseil de l’Ordre gère l’association loi 1901 GODF en « bon père de famille » avec pour référence les principes maçonniques ou il se comporte en « patron » d’un parti politique. Nous en sommes là.

  • 18
    STOLKIN 15 janvier 2012 à 15:55 / Répondre

    « Le pouvoir de l’obédience sur les loges  » me semble à commencer peser très lourd en France. Ce n’est qu’un constat. Ou en est-on alors avec « La souveraineté de la loge »?
    Mais bon cela ne reste qu’un constat , tout au plus un point à agencer au C.O.D. Non ?
    Dans le même ordre d’idées je m’inquiète des « extériorisation » d’un ( ou plusieurs) G.M. Sans limites et en continu. D’ou me vient la question suivante : De quel DROIT un FM, qu’il soit GM ou apprenti, parle-t-il au nom des autres ?
    La FM belge , à plusieurs reprise à l’avant-garde de celle de la France , implique, qu’ayant reçu la parole , on s’introduit (entr’autre) par : »Je m’exprime qu’à TITRE PERSONNEL » C’est une forme d’étiquette ou d’hygiène maçonnique. Mais cette formule , tellement innocente dans sa simplicité, en rappelle une autre: N’importe que l’on porte le bandeau de Maitre ou le tablier de Compagnon, … on reste toujours apprenti’
    A bon entendeur…

  • 17
    Flupke 15 janvier 2012 à 14:34 / Répondre

    à Ronan

    Le sujet étant le vote des francs-maçons je ne parlais pas du GODF mais de la France et de sa gouvernance.

    C’est la France qui se trouve progressivement dans un régime oligarchique pour le reste voir mon commentaire 13.

  • 16
    mayala 15 janvier 2012 à 13:59 / Répondre

    la franc-maçonnerie ne donne pas l’accès au pouvoir et à la richesse pas vrai?
    mais si j’arrive a avoir la moindre idée à son égard,elle peut etre un réseau philanthropique qui devrait à tous prix passé à la protection de ces adhérents

  • 15
    Ronan 15 janvier 2012 à 13:54 / Répondre

    @Flupke, quickly!:=))

    Oligarchie? Ah bon…

    Un Conseil de l’Ordre élu dans les régions par les représentants des loges sur la base de Une loge une voix; des Conseillers de l’Ordre élus pour un mandat de trois ans, avec rémission obligatoire à son terme; la limite de deux mandats entrecoupés par une rémission pour le Conseil de l’Ordre; un GM élu chaque année par l’ensemble du Conseil et donc, en pratique, pour trois ans au maximum, souvent deux seulement et, hélas! parfois un… Tout cela me semble en effet terriblement autocratique et générateur d’une oligarchie dont on mesure bien les effets à travers les… vaines agitations d’anciens GM pour « faire passer leur poulain »… Il y a deux ans, on a vu comme ça a fonctionné, JP Bouche ayant été renvoyé à ses chères études malgré les appuis dont il disposait.

    C’est vraiment faire peu de cas de l’intelligence des frères, de leur sens politique, de leur liberté de pensée et d’action que d’imaginer que le GODF, compte tenu de sa structure administrative fondée sur les loges souveraines, votant en tant que telles quelle que soit leur importance numérique, puisse devenir une oligarchie.

    Abandonner cette structure au profit d’une simple association de membres facilement manipulables individuellement car morcelés, comme le réclament – et pour cause – nos chers amis de l’UGODFM, conduirait en revanche inéluctablement, à plus ou moins brève échéance, à ce que tu redoutes. On en a eu la démonstration « in vivo » avec les mésaventures de la GLNF!

  • 14
    Flupke 15 janvier 2012 à 13:29 / Répondre

    à Ronan

    Notre gouvernance se fait dans le cadre du système dit de république représentative ce qui n’est pas forcément, à mon avis, synonyme de démocratie.
    La respectabilité de la « république représentative » telle qu’elle fonctionne actuellement n’est pas un dogme … sauf pour certains je le crains au GODF … parigo …
    Je crois, je n’ai plus la référence … désolé, que Montesquieu soi-même considérait, dans ses écrits, que ce type de fonctionnement conduisait à l’oligarchie. Nous y sommes depuis quelque temps !

    Entendre les promesses rarement suivies d’effets de membres de cette oligarchie (« républicaine ») est-ce utile en FM ?

  • 13
    Ronan 15 janvier 2012 à 12:14 / Répondre

    J’étais mort de rire en lisant la description faite par Thierry Rouault, criante de vérité pour ce qui concerne certaines loges.

    Chez nous, il est stipulé d’entrée de jeu aux apprentis qu’une planche constitue un travail et un engagement personnels, que si des citations bien amenées peuvent s’accepter, le copier-coller est formellement proscrit. Et personne, absolument personne ne s’y risque. Ce qui se traduit par de très nombreuses interventions, variées et souvent éclairantes. Et c’est comme ça à chaque tenue…

    Pour une fois, comme quoi tout arrive, à peu près d’accord avec Emerek, à ceci près que je remplacerais la lecture des Livres Sacrés par celle de Michel Onfray sur les philosophes des Lumières radicales!:=))

  • 12
    Ronan 15 janvier 2012 à 12:09 / Répondre

    Et si on revenait à la question posée initialement ?

    Il s’agit simplement de loges parisiennes qui ont lancé des invitations aux principaux candidats, Sarkozy compris mais évidemment en excluant Marine le Pen, à venir plancher lors d’une « tenue blanche », ouverte aux frères et sœurs mais dans laquelle l’orateur est un profane.

    Avec l’accord des orateurs, ces tenues sont filmées et l’ensemble des frères du GODF, grâce à un accès sécurisé, peuvent visionner les interventions.

    L’intérêt et l’importance de ces tenues blanches a incité le Conseil de l’Ordre à mettre tout son poids pour aider à l’organisation. Certains orateurs ont été interviewé après coup et leurs interventions dans ce cadre seront, elles, publiées sur le site du GODF, toujours avec leur accord explicite.

    Voilà pour le dispositif, dans ses grandes lignes.

    Que des frères conscients de l’importance d’un enjeu politique majeur s’investissement pour demander aux candidats une information directe, claire et précise sur un certain nombre d’engagements et de valeurs auxquelles le GODF a toujours été sensible me semble la moindre des choses, et les critiques que je lis sur ce qui se passe en ce moment au GODF relèvent au choix de la politique de l’autruche, de l’hypocrisie, du déni de la réalité ou de la mauvaise foi (le désormais classique « Arcizet bashing »)!

    Ensuite, chacun fait comme il l’entend. Le GODF n’a JAMAIS donné de consignes de vote, qu’il serait du reste bien incapable de faire respecter, les frangins (et les frangines à présent) étant bien trop attachés à leur liberté de conscience pour se laisser dicter leur vote de quelque manière que ce soit. Ces accusations sont tout simplement ridicules et n’honorent pas leurs auteurs dont l’ignorance de la réalité de la première Obédience française ou la mauvaise foi, au choix, est patente.

  • 11
    EMEREK 15 janvier 2012 à 10:33 / Répondre

    Effectivement petite aigreur Thierry…
    Je suis bien d’accord sur le fait que la maçonnerie n’est qu’un moyen et non une fin…ce qui me rassure c’est justement in fine cette phrase.
    Sur tout le reste ,malheureusement on a tous connu ce genre de sentiments face à une planche copié-collé,à des interventions par des ténors qui s’écoutent parler et bloquent la discussion…
    Effectivement mais globalement la Maçonnerie c’est très ,très positif si l’on garde à l’esprit qu’il s’agit d’une association Humaine avec tous ce que cela comporte d’imperfections.
    Principe de base …ne rien lire de maçonnique ,c’est l’opinion d’un individu et cela le regarde mais ne doit pas devenir un dogme.
    C’est ce que je dis aux apprentis ,la seule chose que je leur conseille est la lecture du livre des Rois au chapitre que nous connaissons et le prologue de Jean….et tout ….sauf du Maçonnique.

    Ensuite et plus tard il sera temps de lire à droite ou à gauche des ouvrages mais avec les pincettes (d’Isaïe) et le recul nécessaire en préférant les ouvrages non maçonniques….

  • 10
    Flupke 15 janvier 2012 à 10:11 / Répondre

    Thierry Rouault a exprimé une partie importante de la vérité du vécu en loge.

    Il faut passer outre à ces obstacles.
    Ce n’est pas toujours facile.

  • 9
    jacques de conches 15 janvier 2012 à 09:50 / Répondre

    Bravo Thierry Rouault je trouve ton analyse excellente

  • 8
    Stolkin 15 janvier 2012 à 07:23 / Répondre

    Tu me semble aigri Thierry Rouault…

  • 7
    thierry Rouault 14 janvier 2012 à 22:32 / Répondre

    Depuis 25 ans tout a été fait pour empêcher les frères et les soeurs de parler de sujets profonds. D’abord on leur a imposé Beresniak et compagnie en les formatant bien dès l’apprentissage pour qu’ils ne donnent pas leur propre avis sur les symboles. Puis, les questions à l’étude des loges ont été jetées à la poubelle par les obédiences alors que les synthèses auraient pu être publiées. La franc-maçonnerie ça ne sert plus qu’à une chose, se faire des amis. Ca a l’air d’être peu mais c’est déjà beaucoup car tout est fait aujourd’hui pour que le quidam reste collé devant TF1 et ne s’intéresse pas à l’autre. Et encore, il faut leur faire violence aux frères avant qu’ils acceptent un rendez-vous à l’extérieur du temple. Il faut insister soit parce qu’ils disent ne pas avoir le temps soit parce qu’ils ont peur que la démarche soit intéressée (piston, pognon, etc…). La majorité des frères s’écrasent en loge. Parce qu’il y a toujours deux ou trois monsieur je-sais-tout pour monopoliser la parole sur chaque planche et à chaque tenue. Alors les autres se disent « untel va causer alors je n’aurais le temps de rien dire ». Vous pouvez aller dans n’importe quelle loge, les causeurs professionnels sont là. Ils se font tellement chier dans leur vie profane, qu’ils utilisent la loge comme une tribune parce que le rituel leur permet de parler sans qu’on puisse leur couper la parole. ils déchargent sur les autres leurs frustrations de la vie profane sans se rendre compte que monopoliser la parole c’est interdire aux autres de s’exprimer. C’est égoïste et anti-démocratique. Ces gens-là passent leur vie en loge, tellement ils s’ennuient. Et un jour leurs femmes ou leurs maris en on marre et les quittent. Et ils sont les premiers étonnés. La franc-maçonnerie c’est un moyen et pas une fin.

  • 6
    thierry Rouault 14 janvier 2012 à 22:02 / Répondre

    Entre la GLNF accusée d’être mafieuse (par l’Express et le Point) et fascisante (par Bourseiller et Canal) et le GODF accusé d’être politicard (par les francs-maçons fondamentalistes) il reste quoi ? Des obédiences, dans lesquelles les frères et les soeurs se regardent le nombril entre deux copier/coller de Boucher/Plantagenet/Wirth/Ragon ? Le symbolisme et la philosophie je veux bien mais d’après ce que j’ai vu dans les obédiences type GLDF/DH c’est vraiment la prime à la glandouille du point de vue des planches. Il n’y a rien de personnel dans chacune d’entre elles, les frères et les soeurs ont recopié des livres sans comprendre ce qu’ils avaient lu et sans décrire leurs impressions intimes de chaque symbole. Un peu comme si les symboles étaient des dogmes dont le signifié ne pouvait être remis en question. Je me dis qu’au bout de dix ans à la GLDF ou au DH, on doit se faciliter le transit intestinal à force d’entendre pour la 25è fois un résumé du symbolisme de l’équerre vu par Wirth ou Beresniak. C’est un peu comme aller à la messe mais en tablier.

  • 5
    Flupke 14 janvier 2012 à 19:59 / Répondre

    redresser mais pas en augmentant le pouvoir centralisé à Paris, c’est à dire le pouvoir de l’obédience sur les loges

    Qu’importe le « GODF » obédience ou structure administrative gérant actuellement essentiellement des biens immobiliers si les loges sont majoritairement « en bonne santé ».
    Qu’importe si certains se croient compétents pour donner des avis sur tout à ce niveau « parisien », laissons chacun à ses fantasmes.
    La liberté des loges, de chaque loge, en est d’autant importante à défendre et notamment la liberté pour chaque loge de décider qui elle admet en son sein comme elle le fait pour son rite.

  • 4
    JB31 14 janvier 2012 à 18:37 / Répondre

    Oui Flupke a raison mais il devrait cependant préciser que la tendance à transformer le GODf en arrière boutique politicienne est non seulement réelle dans le cas de ces réceptions de candidats à la présidentielle mais revendiquée par Arcizet comme en témoigne son interview dans l’express. à propos de sa « succession ».

    Il serait temps de « redresser  » la barre et de reprendre le « cap » maçonnique pour ce GODF qui dérive vers l’échouage où il se perdra;

  • 3
    JB31 14 janvier 2012 à 18:37 / Répondre

    Oui Flupke a raison mais il devrait cependant préciser que la tendance à transformer le GODf en arrière boutique politicienne est non seulement réelle dans le cas de ces réceptions de candidats à la présidentielle mais revendiquée par Arcizet comme en témoigne son interview dans l’express. à propos de sa « succession ».

    Il serait temps de « redresser  » la barre et de reprendre le « cap » maçonnique pour ce GODF qui dérive vers l’échouage où il se perdra;

  • 2
    Rethy 14 janvier 2012 à 18:25 / Répondre

    Ces journalistes n’ont pas la moindre idée de ce qu’est la liberté de penser tout attachés qu’ils sont à leur poste et aux ordres de leur patron de presse.

  • 1
    Flupke 14 janvier 2012 à 13:38 / Répondre

    Penser que quelques loges du GODF atteintes de nombrilisme parisien pourraient avoir une influence sur les votes (voire abstention) du franc-maçon de base souvent provincial peut faire sourire.
    En fait ce fantasme est relayé par des journalisme atteints de la même maladie : le nombrilisme parisien.
    Ils pensent, francs-maçons ou non, être le centre du Monde !!!
    Il est sans doute inutile de rappeler ces rêveurs au réel.
    Ils y croient dur comme fer en leur supériorité idéologique.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
risus facilisis odio consectetur ut ut mi, Nullam