Une volonté de ‘recomposition du paysage maçonnique français’

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Que dit exactement le communiqué du 18 décembre 2012 signé par 5 Grands Maîtres? En voici le texte: Ce jour, la Grande Loge de France, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, la Loge Nationale Française, la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française et la Grande Loge Indépendante de France, Obédiences maçonniques régulières françaises, se sont réunies. Partageant les mêmes critères de régularité et s’inscrivant dans la Tradition Maçonnique Universelle, elles sont convenues de mettre en chantier la constitution d’une Confédération, marquant leur volonté d’une recomposition du paysage maçonnique français conformément à la Déclaration de Bâle.

vendredi 21 décembre 2012
  • 22
    fred
    27 décembre 2012 à 17:49 / Répondre

    @ Menas,

    je ne partage pas votre point de vue sur la LNF qui devrait selon ce que vous dites ne compter que des universitaires ou des auteurs reconnus parmi ses membres.
    il s’agit plutôt d’une obédience « normale » qui s’est fixé avec sa charte un objectif de rigueur et de fraternité, de travail et de spiritualité. pour ce que j’en connais elle fonctionne plutot bien.
    il y a dans chaque loges des frères érudits et d’autres néophytes dans le domaine de l’histoire ou de la maçonnologie, les premiers font « la courte echelle » aux seconds dans l’apprentissage des rites et les seconds mettent leur énergie au service du vécu des loges. chacun progresse ainsi dans une fraternité et une proximité que permet la petite taille de cette obédience.

    une autre particularité de la LNF réside dans le peu de lutte d’ego et dans le respect mutuel authentique que se porte les frères quelque soit leurs positions dans l’obédience ou dans le rite.
    pour moi qui fait parti de la GLDF et de la LNF, j’y trouve une certaine fraicheur et un lieu propice au travail maçonnique.
    cordialement,

  • 21
    Christian
    26 décembre 2012 à 13:21 / Répondre

    Vous parlez de plusieurs Obédiences qui cherchent ou qui peuvent souhaiter d’ avoir de nouveau la bénédiction et la reconnaissance du Vatican de la Maçonnerie Régulière et Reconnue : l’Angleterre. (…), mais la GLTF, vous oubliez un peu plus de 800 Frères, regroupés dans 42 loges pratiquement à tous les rites, et qui eux pèsent de tous leurs travaux pour y être reconnus….

  • 20
    Juste pour sourire
    25 décembre 2012 à 11:32 / Répondre

    Cela « me surprend autant que cela m’étonne » est presque aussi beau que le fameux « J’ai dit: ‘Bizarre, bizarre’? Comme c’est étrange!’ (Contribution n° 5).

    Et GADLU doit gentiment sourire en lisant que la maçonnerie vit la fraternité dans un « hospice du GADLU ». (Contribution n°13).

    J’apprends beaucoup sur le paysage maçonnique français, merci. C’est intéressant, utile – et amusant : les Français ont toujours été maîtres de la tetrapiolchtomie (« l’art couper les cheveux en quatre »).

    Un débat sur le sens de la franc-maçonnerie, ce sera un autre jour.

    Voici la citation de Jouvet en entier, pour le plaisir:

    – Oui, vous regardez votre couteau et vous dîtes bizarre, bizarre. Alors je croyais que …
    – Moi, j’ai dit bizarre, bizarre, comme c’est étrange ! Pourquoi aurais je dit bizarre, bizarre ?
    – Je vous assure mon cher cousin, que vous avez dit bizarre, bizarre.
    – Moi, j’ai dit bizarre, comme c’est bizarre ! »

    Extrait de « Drôle de Drame » de Marcel Carné, dialogues Jacques Prévert, 1937.

  • 19
    Camille
    23 décembre 2012 à 23:34 / Répondre

    La GLDF semble s’être engagée dans de grande manoeuvres pour constituer un bloc maçonnique susceptible d’équilibrer la GLUA, et ce tant sur le plan français qu’international. En gros, la GLDF dit: « C’est nous qui sommes réguliers. Nous ne sollicitons donc aucune reconnaissance d’aucune obédience. En revanche, si on sollicite notre reconnaissance, nous sommes prêts à l’accorder sur une base de réciprocité. » C’est le discours officiel actuel que répète le Grand Maître à chacune de ses interventions, relayé par le SCDF. Il est vrai que, dans ce nouvel éventuel futur paysage maçonnique, on ne sait pas où va se situer le GODF. Il est d’autant plus intéressant de voir la très influente LNF pencher apparemment du côté de la GLDF, malgré ses liens évidents avec le GO. L’accord du 18 décembre est donc très important, mais il est un peu tôt pour voir quelles en seront les conséquences.

  • 18
    Menas
    23 décembre 2012 à 18:05 / Répondre

    @ Alain Mercadier

    Vous me posez la question de savoir qui je suis pour « parler comme cela », tout simplement un frère qui a beaucoup visité, entre autre, la LNF. On y fait la différence entre les Loges parisiennes et celle de province. Je ne souhaite citer aucune loge en particulier, mais il y a un monde entre la façade présentée par la LNF et son fond. J’ai déjà entendu, et à plusieurs reprises, leur Passé Grand Maître, FORMIDABLE, un historien hors pair, un conférencier passionnant, un plaisir sans borne.

    Par contre j’ai eu à entendre des travaux en loge, là les choses diffèrent beaucoup, hélas. La vitrine de la LNF est leur Passé Grand Maître, derrière cette façade existe certes des frères parisiens compétents, mais cela n’est pas proportionnel à la vision que l’on peut se faire de cette obédience.

    Ne le prenez pas mal mais les faits sont là.

  • 17
    Alain Mercadier
    23 décembre 2012 à 14:27 / Répondre

    @ Menas

    « Pour le sérieux de leur travaux il vaut mieux parfois se référer à Google cela fait gagner du temps. C’est un avis partagé par de nombreux frères. Il ne faut pas croire que TOUS les membres de la LNF sont comme leur Passé Grand Maître RD, actuel président de l’IMF. »

    Qui êtes vous pour parler ainsi ?

    Je serais curieux de connaître votre obédience…

  • 16
    Tao
    23 décembre 2012 à 12:38 / Répondre

    @ Hermès :

    « Une Confédération de GL Traditionnelles, spiritualistes et Régulières aux côtés d’un groupe de GL « libérales », militantes et laïques à vocation sociétale qui finiront peut-être par se réunir entre elles aussi… (…)

    Prétendre le contraire relève au mieux de la méconnaissance, au pire de la mauvaise foi… »

    Cette vision est strictement binaire et donc fausse… Où placer, dans ces deux camps visiblement scindés, un ordre tel que OITAR au rite très riche, qui est spiritualiste, non sociétal, absolument pas militant MAIS mixte ?

    Le niveau…

    Amitiés,

  • 15
    pilgrim
    23 décembre 2012 à 11:59 / Répondre

    Bonjour à tous.
    En cette fin d’année bien morose, le fait d’avoir une « envie »commune au niveau maçonnique en France devrait être soulignée et fêté. Cela permettra une possibilité d’intervisite qui n’existe pas ou pas officiellement. Cela permettra, si elle le veulent, à de « petite » obédience de rejoindre cette fédération et de se retrouver de fait reconnue. C’est un vrai bol d’air pour la maçonnerie en général. Après libre à chacun de voir midi à sa porte, symboliste ou libérale, la maçonnerie est une manière de vivre en fraternité et en partage sous les hospice du GADLU ou d’autres choses. Pour le GO par contre il n’y aura pas de possibilité car il ont banni depuis longtemps les références au GADLU, ils sont donc hors course dés le départ, par contre quid des intervisites GO- GLDF, il va falloir que la GLDF fasse un choix ! Quant à la GLNF elle est sortie du paysage maçonnique par la petite porte, ne tient qu’à elle de revenir sur le devant de la scène, une fois qu’elle aura fait beaucoup de ménage et au travers de cette fameuse fédération ce qui montrerait qu’elle à commençé à comprendre qu’elle n’a pas l’apanage de la régularité en France.
    Bonne fêtes à tous et que 2013 apporte une nouvelle vie à la maçonnerie en France

  • 14
    Aurea
    23 décembre 2012 à 07:57 / Répondre

    Bien une chose est certaine c’est que le coq chante haut et fort par les cocorico de la Glamf ……. Ne pas oublier sur quoi il chante ! C’est nous les plus beaux et les plus forts c’est faire peu de cas des autres et notamment de la GLDF …… Et puis de ceux qui pour vivre heureux vivons discrets …… Travaillons prenons de la peine c’est le fond qui manque le plus a la Maçonnerie Française ……. Allez zou un joyeux Noël, un bon bout d’an et a l’an que vin ……. A tous es Hommes de bonne volonté !

  • 13
    Menas
    23 décembre 2012 à 00:56 / Répondre

    @ Alain Mercadier

    Entre « libérale et symboliste ». La LNF fait le jeu à la fois du GODF, de par certaines prises de position concernant leur rite : Grade de MX rattaché aux hauts grades, pas de consécration de Loge pour le Rite Emulation, loge de recherche mixte… De plus on s’aperçoit d’une grande différence, voire de fortes tensions entre les loges parisiennes et provinciales liées à l’actuel Grand Maître.
    Mais elle fait aussi le jeu « symboliste » en étant partie prenante dans la Tradition Maçonnique Universelle, et en s’alliant avec la GLDF et la GLAMF.

    Pour le sérieux de leur travaux il vaut mieux parfois se référer à Google cela fait gagner du temps. C’est un avis partagé par de nombreux frères. Il ne faut pas croire que TOUS les membres de la LNF sont comme leur Passé Grand Maître RD, actuel président de l’IMF.

    Je vous engage à mieux relire leur charte fondatrice et vous y trouverez certains perles lorsqu’on la compare avec la charte signée à Avignon.

    Puis par derrière tout cela la GLERRO, on se demande quelle sera sa position face à ces mastodontes maçonniques, quoique l’accord ou la patente donnée aux USA, obédience régulière et reconnue, pourrait aider, et leur Passé Grand Maître est un très fin connaisseur du monde anglo-saxon et de ses rouages qui est en amitié avec le GODF et la GLAMF… La même question pourrait se poser pour la LNF, mais il y a là un homme de contacts qui connait très bien l’Angleterre et la GLUA : le Président de l’IMF, qui est aussi l’ami, le grand ami du GODF ?

    Obédiences multi-rites (GLTSO, GLAMF, GLIF, LNF), obédiences mono-rite (GLDF, GLERRO), obédiences très, très différentes, poursuivant des objectifs tellement personnels et différents que l’on est en droit d’avoir quelques interrogations.

    Ce sont toutes ces choses qui nous questionnent. Nous sommes avec quelques Frères de différentes obédiences à se poser certaines questions aux vues du déroulement des faits. Nous n’avons absolument rien contre personne, mais voir la GLTSO avec la GLAMF, toutes deux avec leur propre Suprême Conseil, mais il y a aussi celui rattaché à la GLDF ! La GLIF, pas encore constituée mais très proche des obédiences régulières européennes !

    Alors ?

  • 12
    PB
    22 décembre 2012 à 19:33 / Répondre

    Tout cela n’est-il pas ridicule et anti-maçonnique? La diversité est enrichissante, le dogmatisme est stérile, contreproductif et triste.

    Dans toutes ces histoires de « reconnaissance », il ne s’agit pas de changer les Obédiences, mais simplement d’admettre les visites. Que les Anglais et leur alliés craignent-ils de la présence d’un ou deux FF.: d’une autre Obédience sur leurs colonnes? Je n’ai JAMAIS assisté à aucune esclandre d’un visiteur dans une L.:, mais toujours à un regard respectueux, même si la différence entre son Obéd.: et celle où il se trouve en visite, est très importante.

    Quel gaspillage d’énergie que tous ces débats et négociations derrière les coulisses.

  • 11
    Hermès
    22 décembre 2012 à 15:38 / Répondre

    @ Ménas

    Je ne vois pas sur quelles base vous estimez que la GLNF est en passe de retrouver la Reconnaissance de la GLUA alors que c’est de toutes évidences exclu pour très longtemps des esprits anglo-saxons.
    Et donc, je pense que vous faites fausse route en pensant que de nombreux Frères vont y retourner alors que rien n’y change…je pencherais même pour un mouvement inverse.

    Il faut au contraire être positif et voir dans les évolutions actuelles une saine clarification du fameux PMF :

    Une Confédération de GL Traditionnelles, spiritualistes et Régulières aux côtés d’un groupe de GL « libérales », militantes et laïques à vocation sociétale qui finiront peut-être par se réunir entre elles aussi…

    Il y a d’ailleurs bien plus de différences voire de bisbilles entre le GODF et la GL Féminine par exemple qu’entre GLAMF, LNF et GLDF ou Opéra qui ont tout à partager…

    Prétendre le contraire relève au mieux de la méconnaissance, au pire de la mauvaise foi…

    Enfin, juger une Obédience sur son seul nombre de membres est une des nombreuses erreurs que la GLNF a commise et dont elle se relèvera difficilement…

    Quiconque a par exemple déjà visité un Atelier de la « petite » LNF (qui n’a rien d’un cheval de Troie du GO…) se souviendra du sérieux et de la qualité des travaux…

  • 10
    Fox7ans
    22 décembre 2012 à 15:19 / Répondre

    et la question reste toujours : quid des relations avec le GODF ?
    Leur histoire de visiteur qui devient régulier en visitant une loge régulière, c’est sympa, mais à l’inverse ?

  • 9
    Ahoui
    22 décembre 2012 à 13:59 / Répondre

    Et la parole est : aux Frustrés de Pouvoir de s’autoproclamer khalife !
    Aussi mes chers Frères nous n’en sommes qu’au début des alliances et des trahisons et des cadeaux surprises Bonux !
    Je regarde, je note , je m’instruis des réflexes et manœuvres des Frustrés.
    Jésus Christ et la Caravane passe !
    C’est à pleurer, ils sont en train de tuer l’idéal maçonnique et ses valeurs !
    N’oubliez pas les Frustrés : à trop chercher l’esprit on trouve la bêtise !

  • 8
    Alain Mercadier
    22 décembre 2012 à 09:56 / Répondre

    @ Menas

    En ce qui concerne la LNF, il faudra que vous m’expliquiez ce que vous entendez par  » entre libérale et symboliste  » ?

    Ayant aussi visité plusieurs de leurs loges, je n’ai pu que constater la régularité et le sérieux de leurs travaux dans une optique traditionnelle.

    C’est ce qui est expliqué dans leur Charte ( texte fondateur).

  • 7
    Iphraim
    22 décembre 2012 à 09:10 / Répondre

    @ Menas
    la GLNF n’est pas du tout susceptible d’être reconnue à nouveau par la GLUA, et tous les Anglais le disent et le répètent. Le plus colossal scandale que la Maçonnerie ait jamais connu ne va pas être oublié de sitôt, en tous cas pas avant des années. De plus,la composition de l’équipe du nouveau GM ne fait illusion qu’aux yeux de ceux qui veulent y croire, composée qu’elle est de pratiquement seulement des Frères provenant d’une active partie de stifaniens purs et durs et de foellneriens pour le reste. Ne pas oublier que le GM lui-même a été jusqu’à la démission de Stifani comme Pdt du CA, membre de celui-ci, et ayant voté toutes les motions proposées. Il ne faut donc pas prendre les Anglais pour des sots,
    Cela dit, à part la GLIF dont on peut se demander ce qu’elle fait là, car elle n’est rien ou pas grand-chose, les autres discutent depuis longtemps, et ont bien plus de choses en commun que de différences.
    Alors sortir de l’enfermement et réunir ce qui peut l’être pour rendre à la Maçonnerie spiritualiste un élan nouveau, je m’en réjouis, et leur souhaite bonne chance.!
    La GLNF quant à elle reste un club à prétention affairiste, politique et plus si affinités restera pour longtemps la honte des Maçons, car ce n’est pas un homme qui a failli, mais un système.

  • 6
    Amicus
    22 décembre 2012 à 05:44 / Répondre

    http://www.rite-ecossais-rectifie.org/
    Bj Tao, Voici le site de la GLERRO

  • 5
    Menas
    22 décembre 2012 à 02:11 / Répondre

    Désolé TAO, j’ai fait une erreur concernant la GLERO, j’aurais du écrire : Grande Loge Ecossaise Réformée et Rectifiée d’Occitanie (GLERRO) dont le site est accessible à l’adresse suivante : http://www.rite-ecossais-rectifie.org/.

    Par contre je ne m’offusque pas de la présence de ces deux obédiences (LNF et GLERRO) je me pose juste des questions sur leur rôle respectif et leur présence dans cette nouvelle Grande Loge me surprend autant que cela m’étonne.

    Je n’ai pas cité les obédiences féminines ou mixtes car elles sont de facto exclues de cette nouvelle Grande Loge de Tradition… la dite « régularité » exclut les soeurs. D’où peut être la non présence du GODF aussi, c’est du moins une des raisons à mon sens.

    En observant de plus près on voit le clivage obédiences dites « régulières-reconnues » ou qui pourraient le devenir ou le re-devenir et celles qui sont « libérales ». Les mois à venir risquent d’être chauds. Le GODF a tout à perdre dans cette affaire : notoriété et primauté maçonnique en France.

    C’est pour cela que je m’étonnais de la présence de la LNF qui est plus près du GODF, historiquement de par ses origines, de plus un de ses Passés Grands Maîtres est président de l’Institut Maçonnique de France (IMF). IMF qui est une structure issue, voire contrôlée, par le GODF comme l’IDERM. Véritable cheval de Troie dans la Grande Loge de Tradition.

    Certes dans ce concert il manque la GLNF qui est en pleine reconstruction, et qui je pense risque fort bien de redevenir un élément sur lequel la maçonnerie française devra compter dans l’avenir.

    Cette recomposition du PMF faire ressortir une maçonnerie française divisée en 3 tendances :

    — libérale, GODF, GLMF, GLMU,
    — symboliste, GLFF, GLFMM, GLDF GLTSO,
    — reconnue par la GLUA (ou en passe de le redevenir), la GLNF

    Pour la GLAMF, la GLIF, on ne peut encore se prononcer, tant leur existence risque d’être éphémère.

    Pour la GLERRO et le GPdG, ils oscillent entre symboliste (GLERRO) et église, voire cléricale pour le GPdG. On ne peut savoir si ces deux obédiences suivront ou pas la Grande Loge de Tradition ou se feront « gober » en son sein par une obédience en passe, elle aussi, d’être « re-connue » ?

    Pour la LNF on ne sait trop. J’ai eu beau parcourir leur site et les visiter je n’arrive pas à me faire une idée. je dirais entre libérale et symboliste.

    Je crois profondément que cette structure n’est que le ballon d’essai pour autre chose…. les différentes obédiences signataires sont trop dissemblables pour pouvoir un jour s’accorder entre elles. Juste un exemple le droit de visite entre elles et le GODF ou le DH. Ces intervisites seront impossibles, la GLAMF visant la reconnaissance de la GLUA et il doit y avoir une compétition féroce entre la GLAMF et la GLNF pour avoir de nouveau la bénédiction et la reconnaissance du Vatican de la Maçonnerie Régulière et Reconnue : l’Angleterre.

    Nous venons d’échapper à la fin du monde, alors nous aurons maintenant tout le temps pour suivre avec intérêt ce feuilleton maçonnique.

  • 4
    Christophe
    21 décembre 2012 à 23:49 / Répondre

    Hummm….
    La LNF n’a sans doute pas beaucoup de membres, c’est certain, mais ses spécificités, son histoire et la réputation des travaux de ses loges de recherche lui ont valu une réputation suffisante, très largement reconnue dans toutes les autres obédiences, pour qu’on lui évite cet étonnant qualificatif de « micro-obédience qui évolue entre le GODF et les nébuleuses anglaises ».
    En franc-maçonnerie, à la différence du monde profane, le nombre des adhérents ne fait pas tout, loin de là. Chose qui fut trop souvent oubliée par les uns et par les autres ces dernières années.

  • 3
    ziza
    21 décembre 2012 à 22:31 / Répondre

    GLERRO, oui ça existe.
    une feuille dans la forêt qui fait paysage….

  • 2
    Tao
    21 décembre 2012 à 19:37 / Répondre

    Étonnant de s’offusquer de la présence d’une obédience bien connue bien que microscopique, la LNF, quand par la suite on fait mention à une mystérieuse « GLERO » dont même Google n’arrive pas à me trouver un lien…

    J’ajouterai que d’autres obédiences de plusieurs milliers de maçon-ne-s ne sont paradoxalement pas citées (ce qui n’était pas, j’en conviens, le but de cette première intervention).

    Amitiés,

  • 1
    Mernas
    21 décembre 2012 à 18:06 / Répondre

    Ce n’est que de la politique. D’un côté le clan des pseudos « réguliers » : Grande Loge de France, GLTSO, GLAMF, d’accord, mais la GLIF qui vient juste d’être crée et avec qui et avec quel effectif Mystère !, la LNF, micro obédience de 150 à 180 Frères qui évolue entre le GODF (libéral) et les nébuleuses anglaises (régulières et reconnues)…on se demandent ce que ces deux obédiences viennent faire au milieu.

    Et de l’autre le GODF, la GLMF, la GLMU, le DH, des obédiences libérales, laïques et adogmatiques.

    Entre les deux les faire valoir : GLERO, GPdG, on ne sait comment ils vont être avalés par les deux grands monstres qui sont en train de se mettre en place.

    Et la GLNF dans tout cela ? elle est en pleine recomposition, elle va certainement voir revenir de nombreux Frères… Que se passera-t-il alors pour la GLAMF et ses alliées ?

    Faut-il voir là une avancée positive dans le Paysage Maçonnique Français ou les prémices d’une autre recomposition qui viendra après tout cela ? un peu comme un galop d’essai.

    Ce n’est pas une recomposition qui est en train de se faire mais un Yalta maçonnique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif