Giordano Bruno

Projection du film « Giordano Bruno » à Amiens

Par Géplu dans Manifestations

Le film, réalisé en 1973 par Giuliano Montaldo avec l’acteur Gian Maria Volonte dans le rôle phare, sera présenté ce dimanche 16 novembre à 13h45 à la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival International du Film d’Amiens qui se déroule du 14 au 22 novembre.

Giordano Bruno, philosophe et dominicain apostat, né en 1548 est mort brulé vif à Rome en 1600, condamné par l’Inquisition pour athéisme et hérésie. Il est, avec le Chevalier de la Barre, l’une des plus célèbres victimes de l’intolérance et de l’obscurantisme de l’Église Catholique.

Cette projection a un caractère exceptionnel car ce film est rarement diffusé en salle, hormis dans le cadre d’événements spécifiques (comme le Festival d’Amiens) et il n’est pas accessible, à ce jour, en DVD. On peut certes le visionner sur YouTube, mais ça ne vaut pas une vraie projection !

samedi 08 novembre 2014 7 commentaires

Étiquettes :

  • 7
    Le Picard 10 novembre 2014 à 17:53 / Répondre

    Comme évoqué précédemment,le film « Giordano Bruno », consacré au philosophe victime au XVIème siècle de l’intolèrance et de l’obscurantisme de l’Eglise Catholique, sera présenté le dimanche 16 novembre à 13h45 à la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival International du Film d’Amiens qui se déroule du 14 au 22 novembre.
    A ceux qui n’auraient pas la possibilité de voir le film , il reste la littérature. En premier lieu, on retiendra « Giordano Bruno et la tradition hermétique », l’excellent ouvrage de Frances Yates consacré au philosophe (traduit en français) chez Dervy . Plus insolite, Giordano Bruno est également un personnage de romans pour deux écrivains. Serge Filippini, dans « L’homme incendié » (ed. Phébus) évoque les sept derniers jours de la vie de Giordano Bruno au cours desquels le philosophe refait le film de sa vie. Quant à S.J. Paris, journaliste anglaise auteur d’une thèse sur l’influence de l’occultisme sur la littérature de la Renaissance qui fait du philosophe le héros de trois romans policiers situés en Angleterre durant l’exil de Giordano Bruno dans ce pays. »Le prix de l’hérésie », « Le temps de la prophétie » et « Sacrilège » sont disponibles en 10/18.

    RD

  • 6
    hautmont 8 novembre 2014 à 12:45 / Répondre

    @ fluo. aujourd’hui c’eut ete un Jesuite , Theilhard de Chardin qui fut brule par l’Inquisition pour heresie. Sa vision transgenerationnelle, evolutive de l’homme eut ete jugee incompatible avec les dogmes herites du Concile de Nicee.
    Je brule d’envie de voir ce film.

  • 5
    fluo 8 novembre 2014 à 12:12 / Répondre

    Le pauvre n’a pas vécu aussi longtemps que son contemporain et compatriote Galilée. Quand on pense qu’il a été brûlé pour avoir adhéré à la théorie de l’héliocentrisme de Copernic, alors que 2000 ans avant lui Démocrite posait déjà les bases de la cosmologie… J’aimerais beaucoup voir ce film, d’autant plus que le quotidien nous montre que l’obscurantisme a encore de beaux jours devant lui…

  • 4
    Jean-luc 8 novembre 2014 à 10:49 / Répondre

    Comment peut-on projeter ce film près de chez soi? Avec l’accueil d’une structure culturelle locale, par exemple?

  • 3
    lli78 8 novembre 2014 à 10:27 / Répondre

    Diffusé lors d’une rencontre fraternelle cet été, je conseille vivement ce superbe film.

    (Disponible sur T411)

  • 2
    hautmont 8 novembre 2014 à 09:31 / Répondre

    il n’est pas bon d’avoir raison trop tot…

  • 1
    Jean Mabuse 8 novembre 2014 à 00:19 / Répondre

    Trés bonne initiative que de présenter ce film sur un personnage qui a eu un rôle majeur dans le mouvement des idées à la Renaissance et qui est possiblement un élément déterminant de la création de la Franc-maçonnerie comme le laissent supposer les ouvrages de Frances Yates.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
ba9be9924ae6985e4d708cace2d6276c7777