Musee Arles antique
Le Musée départemental Arles Antique, où aura lieu la conférence

Alain Graesel à Arles le 30 avril

Par Géplu dans Divers

C’est à l’initiative des 2 loges arlésiennes de la Grande Loge de France qu’Alain Graesel sera à Arles ce samedi 30 avril à 15h. pour une conférence publique sur le thème « Pourquoi être Franc-maçon aujourd’hui ? »

Alain Graesel, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France (2006-2009) décrira la franc-maçonnerie d’aujourd’hui, exposera les spécificités de la méthode initiatique pratiquée en Grande Loge de France et s’interrogera sur la franc-maçonnerie de demain.

Au musée de l’Arles Antique, Avenue 1ere division de la France libre, presqu’île du cirque romain à Arles. Entrée libre et gratuite. Vous pouvez réserver votre place à l’adresse suivante : clubecossais.arles@gmail.com

jeudi 21 avril 2016 7 commentaires

Étiquettes : ,

  • 4
    lazare-lag 23 avril 2016 à 13:11 / Répondre

    Voilà Chicon qui nous fait, et par trois fois successives, une petite faiblesse…
    Pour être déjà allé à ce beau musée, je ne me souviens pas que l’entrée principale, au moins celle pour les visiteurs du Musée se situe là à cette porte, sous le mot Musée.
    Il doit s’agir ici d’une porte de service.
    Je dis « beau musée » car le plus important est tout de même ce que l’on y trouve, ce que l’on y visite, ce que l’on y découvre.
    Entre autres le buste de César retrouvé dans le Rhône, il y a peu d’années, la Vénus d’Arles, etc…
    Et le G.A.D.L.U. sait que je ne suis pas forcément attiré de prime abord par les antiquités.
    Quant au fait de le comparer à un « Mc Donald loupé », cela me laisse perplexe.
    Existerait-il donc des Mc Do réussis?
    Et, comme je viens d’essayer de le dire, le contenu du Musée, lui au moins revêt une saveur certaine. Et qui restera.
    J’ai d’ailleurs plus le souvenir de l’intérieur du Musée que celui de l’extérieur. S’il avait été vraiment hideux, je pense que je m’en souviendrai aussi.
    Peut-être que cette architecture extérieure n’est finalement que commune, que passe-partout.
    Je répète, extérieurement, car j’ai le souvenir d’une bonne distribution, d’une bonne exposition à l’intérieur.
    Quant à la Gare d’Avignon TGV, il est vrai qu’elle a une assez belle allure: toutes les Gare TGV ne sont pas aussi bien réussies.
    Mais peut-être qu’étant une gare pour bobos de gauche et rupins de droite qui colonisent le Luberon voisin, et/ou fréquentent le Festival éponyme (le « in »? le « out »? les deux?) il fallait quelque chose de convenable pour recevoir cette peuplade de parigots totalement désorientés, une fois passée la Porte d’Italie..
    Mais cette fois-ci, ce n’est plus Chicon, c’est moi qui me laisse aller !
    Enfin, revenant à cette conférence publique de Alain Graesel, la question qui se pose est celle du lieu.
    On pourrait malgré tout y voir quelque accointance entre la G.L.D.F. et ce lieu, ce musée qui, s’il est public, n’a pas pour vocation d’accueillir des conférences dont le thème est diamétralement opposé à celui du Musée même.
    Sauf à considérer que la Franc-Maçonnerie est une antiquité ( Chicon, Géplu, on se calme: ce n’est qu’une boutade!!!).

    • 5
      Chicon 23 avril 2016 à 18:12 / Répondre

      j’adresse mes excuses a Lazare Lag et aux Arlesiens. Un francmaçon doit etre capable de se retenir dans n’importe qu’elle circonstance, c’est un gentleman de l’esprit capable de supporter les créations bancales des artistes invertébrés contemporains.

      • 6
        speculum 23 avril 2016 à 19:43 / Répondre

        pauvre chicon, depuis nous sommes entrés dans « l’art pour l’art » c’est normal que tu ne comprennes plus rien, l’art est devenu abstrait,hors de l’utilite. C’est un « truc » pour bobo parisien.

        • 7
          lazare-lag 23 avril 2016 à 22:03 / Répondre

          @ chicon:
          Pas besoin de s’excuser avec moi, tu as dit ton ressenti, la parole circule et elle est libre. Voyant les choses un peu différemment, j’ai juste réagi à cela. Quant aux Arlésiens, dont je ne suis pas, tu fais bien de leur présenter tes excuses: ils ont encore des arènes en fonctionnement, et dans les cas de force majeure il ne faudrait pas qu’ils les utilisent de manière sévère avec ceux qui les brocardent !
          @ speculum:
          Il me semble que ce n’est pas la première fois que tu associes art et utilité. Et il me semble t’avoir déjà donné mon point de vue. Pourquoi l’art doit-il avoir une quelconque utilité? Eventuellement, que doit-on comprendre par utilité?
          Eventuellement, du coup, comment doit-on comprendre la notion d’art?
          Pour moi, un véhicule, un outil, un toit, au sens de logement, un vêtement, a une utilité.
          Est utile ce qui sert à la vie, voire à la survie de l’espèce, à la préservation de existence, éventuellement à sa progression, au progrès par rapport à l’existence humaine, individuelle ou collective; en gros c’est à peu près cela que je trouve utile.
          Une peinture, une musique, un livre, une sculpture, sont donc inutiles au sens où l’on peut s’en passer pour subsister, pour vivre au quotidien. Mais bon sang que c’est important pour se sentir humain.
          A un moment donné le beau, la beauté est indispensable. Cela touche à autre chose, cela nous aide à avancer, peut-être à nous sublimer.
          Après, que tous autant que nous sommes, nous ne vibrions pas aux mêmes choses, là c’est autre chose.
          Mais pour le moment, sauf à avoir des conceptions diamétralement différentes de ce que représente l’art et de ce que l’on entend par utilité, j’ai du mal à comprendre ce que peut vouloir signifier l’utilité dans l’art.
          Je ne demande qu’à comprendre.

  • 3
    Chicon 23 avril 2016 à 11:23 / Répondre

    On a qu’a déménager ce musée dans la gare tgv d’Avignon, au moins cela aura de la gueule dehors comme dedans. Geplu, arrete-moi !

  • 2
    Chicon 23 avril 2016 à 11:14 / Répondre

    Une vomissure d’escalier casse-pipes se voulant monumental rabougri devant une porte d’entrée qui n’en est pas, pauvre Alain Graesel, comment pourra-t-il tenir un discours cohérent cet après midi dans un bâtiment sans queue ni tête .

  • 1
    Chicon 23 avril 2016 à 11:00 / Répondre

    On voit cette barre bleue psychédélique depuis l’autoroute, il paraît que c’est un musée d’antiquités. Cela ressemble à un Mc Donald loupé. Dans cent ans, en ruines, ce sera adapté à son objet.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mattis mattis dolor. felis Donec Phasellus risus. diam