LaProvence 240817

Christophe Habas à « La Provence »

Par Géplu dans Dans la presse

Christophe Habas a donné jeudi 24 sa dernière interview de Grand Maître du Grand Orient de France au journal La Provence.

Il y rappelle que le Grand Orient est une société traditionnelle mais pas désuète, et qu’au cours de son année de grande maîtrise, « courte mais dense », il a dressé un diagnostic des défis à venir : Europe, migrants, revenu universel, transhumanisme, rôle des multinationales comme les Gafa, précisant que Sur ce dernier point, leurs logiques sont en train de devancer les politiques des Etats et de reconfigurer nos sociétés. Notre personnel politique est dépassé sur ces sujets. Nous essayons d’avoir une vision critique de la société, de l’Europe technocratique et libérale avec la nécessité d’un débat citoyen. 

Interview à lire ici.

On pourra aussi lire ou relire l’interview sur ses impressions de fin de mandat que Christophe Habas nous avait accordée le 13 août.

samedi 26 août 2017 1 commentaire

Étiquettes : ,

  • 1
    lazare-lag 26 août 2017 à 09:23 / Répondre

    Très bel entretien de Christophe Habas.
    L’essentiel y est dit concernant la façon d’appréhender la Laïcité, de nous positionner face au FN, qui essaye de faire bonne figure, d’être plus présentable sans renier ses éternels fondamentaux, sur l’Europe également que nous devons défendre bien mieux que nous ne le faisons à l’heure où beaucoup trop, (et ils ne sont pas tous – loin de là – à l’extrème droite), essayent de détricoter l’existant européen jusqu’à renvoyer chacun dans son entre-soi national le plus hermétique et le plus suicidaire.
    J’observe également une réserve marquée sinon une inquiétude réelle face à ce qui est nommé Gafa dans l’article (terme que je découvre) et visant nommément les Google, Apple, Facebook et autre Amazon.
    Finalement ce point de vue de Christophe Habas me conforte dans l’idée que j’exprime parfois ici sur ces colonnes.
    A savoir que lorsqu’on fait la publicité d’un livre, on doit mettre uniquement en avant son éditeur et le milieu professionnel qui défends le mieux les livres, à savoir les libraires.
    La publicité faite, même gratuitement, à une société de portage de tout type de marchandise, me paraît inopportune, car c’est contribuer insidieusement à la disparition des librairies.
    Je préfère qu’on ne la nomme pas, sauf à souhaiter évidemment apporter sa pierre à ce mouvement visant à la disparition des librairies indépendantes.
    Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de la nommer, ceux qui voudront avoir recours à ce géant rouleau compresseur sauront le faire sans qu’on vienne le leur signaler.
    Et en tant que frère, une librairie qui ferme me fait le même effet que si l’on m’obligeait à participer à un autodafé de livres.
    Ce n’est pas une vue de l’esprit, par deux fois je me suis trouvé non pas face à la librairie que je cherchais mais face à un tout autre commerce. Et une de ces deux fois, il s’agissait de la disparition d’une librairie maçonnique…
    On n’est bien évidemment pas obligé de partager mon point de vue, mais nous francs-maçons qui nous nourrissons de livres, qui nous abreuvons de pensée et de philosophie, qui prônons la liberté d’expression, et donc son meilleur accès, nous devrions y réfléchir un peu et avoir individuellement les actes en accord avec nos idées.
    Personnellement ma façon d’avoir accès aux livres c’est d’aller au maximum dans les librairies, le recours au portage à domicile en cette matière devant relever du strict exceptionnel.
    Et jusqu’ici, même en commandant des livres non présents en rayonnage de librairie, j’avoue avoir réussi à me passer de cette société reprise dans cet acronyme de Gafa.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
3d4785802638fa181302355867db166e--------------