Mélenchon poing

Pour ou contre la demande de suspension du Frère Mélenchon ?

Par Géplu dans Dans la presse

Après avoir pollué par ses frasques et ses réactions excessives la vie publique et politique de ces dernières semaines, voici que le Frère Jean-Luc Mélenchon vient aussi polluer la vie interne de son obédience, le GODF.

Un journaliste profane de l’Express avide de sensationnalisme (celui que j’appelle le paparrazite), se doutant de l’effet désastreux qu’aurait cette info présentée comme la révélation d’un secret, de quelque chose de caché et d’inavouable sur le petit monde des Frères et Sœurs du GODF, a déclaré hier que le Conseil de l’Ordre du GO avait décidé de demander la suspension à titre conservatoire du Frère Mélenchon.

J’ai vérifié la véracité de tout cela (moi aussi j’ai de bons informateurs au GO), et tout n’est pas aussi simple et surtout « secret » que nous l’affirme monsieur Koch. Précisons tout d’abord que si le Conseil de l’Ordre du GODF intervient systématiquement pour demander une suspension lorsqu’un Frère (ou une Sœur) est mis en examen, rien ne lui interdit, même si ce n’est pas très courant, de le faire aussi quand il estime qu’un de ses membres s’est mis dans une situation justifiant une telle mesure (en l’occurence les fameux «actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique» faisant l’objet d’une enquête préliminaire du parquet). Il est exact que le Conseil de l’Ordre a, dans sa séance du vendredi 26 octobre et pour les motifs évoqués ci-dessus décidé de saisir la CSJM. Un des arguments ayant pesé dans cette décision est que Jean-Luc Mélenchon n’est pas un franc-maçon anonyme, mais un homme politique médiatique qui a toujours et ouvertement reconnu, voir revendiqué son appartenance GODF. De fait le GO « subit » par contre-coup les retombées médiatiques des effets de manche et des colères de ce tribun. Alors, quand cela finit par devenir excessif il (le GO) ne peut plus rester silencieux. N’oublions pas qu’une des priorité du GODF, c’est la défense des valeurs de la République. Pouvait-il laisser un de ses membres les plus « médiatique » bafouer ces dites valeurs ? Non, bien sûr.

Alors pour Mélenchon c’est l’effet boomerang. Alerté par de nombreux Frères, Loges et Conseillers de l’Ordre lui ayant fait part de remontées de la base (la quarantaine de questionnements évoquée par l’Express), le Grand Maître Jean-Philippe Hubsch a mis, en dernière minute, ce point à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de l’Ordre de ce dernier week-end. Après un assez long débat, tous les conseillers n’étant pas d’accord sur la conduite à tenir, un vote a tranché la question : une demande de suspension sera bien déposée, le Grand Maître ayant demandé que tout cela soit inscrit au procès-verbal de la réunion, procès-verbal qui sera disponible pour les Frères et Sœurs et les loges du GO dans quelques semaines comme il est d’usage pour toutes les réunions du Conseil de l’Ordre. Rien de secret là-dedans donc. L’information n’était pas encore publique, parce que pas encore diffusée. Il n’y a jamais eu volonté de la cacher comme l’insinue monsieur Koch en parlant de « saisine qui devait demeurer confidentielle » (Ah ! le besoin de chercher le scoop pour exister…).

A titre personnel je suis assez d’accord avec cette décision du Conseil de l’Ordre du GO. Jean-Luc Mélenchon a eu, à mon avis, un comportement largement outrancier ces derniers temps, et une appartenance à la franc-maçonnerie – surtout revendiquée publiquement – oblige a plus de mesure et de respect. Bien sûr il est libre de ses actes, et le GODF n’a pas à en juger la responsabilité civile ou pénale, mais celle par rapport aux engagements qu’a pris le Frère Mélenchon lors de son entrée en maçonnerie, et qu’il ne respecte pas. Donc…

Mais je sais que tous les Frères et Sœurs ne seront pas d’accord avec cette position. Alors votre avis serait intéressant. Répondez au sondage ci-dessous : êtes-vous pour ou contre la demande de suspension du GODF de Jean-Luc Mélenchon ?, et éventuellement explicitez votre vote par un commentaire. Et faites circuler le sondage autour de vous !  🙂

___________________________
Mercredi 31 octobre, 9h00.
Décidément, Jean-Luc Mélenchon ne laisse pas indifférent. Il est « clivant » comme l’on dit aujourd’hui, et la violence, l’agressivité, de certains commentaires le montre.
Mis en ligne hier à 18h, cet article avait déjà été lu 1 600 fois à 8h ce matin, et les soutiens de JLM semblent être bien présents. J’ai été alerté hier soir vers 22h que « des messages de la FI appellent leurs sympathisants à aller voter « non » sur ton site ». Je venais de constater une brusque arrivée d’une quarantaine de « non » faisant remonter les pourcentages de 65/35 à 55/45, ce qui reste à peu près la tendance à ce matin. Bon, on pourrait appeler ça un petit bourrage des urnes.
Mais (à ce mercredi matin) 300 votants au sondage sur 1 600 lecteurs, moins de 20% de participation, ce n’est pas beaucoup. Peut-être aurais-je du ajouter une colonne « J’en ai rien à foutre » ?…
.

mardi 30 octobre 2018 147 commentaires
  • 143
    Corinthien 5 novembre 2018 à 07:56 / Répondre

    « La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé.
    Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve. »
    (Rumi).
    Meditons mes FF et mes SS…

    • 144
      Alex3 5 novembre 2018 à 11:16 / Répondre

      Manquait plus que dieu dans ces échanges ! Qu’il est maladroit ! Au point de ne pouvoir tenir un miroir.
      La phrase est ambiguë : est-ce dieu ou le miroir qui s’est brisé ?

  • 136
    Patryck Froissart 4 novembre 2018 à 14:02 / Répondre

    Notre règle maçonnique n’est-elle plus l’amélioration de la société? Notre raison d’être n’est-elle plus la Fraternité? La fraternité n’est-elle pas fondée sur la justice sociale? La justice sociale n’est-elle pas fondée elle-même sur le partage, en particulier sur une répartition équitable des richesses?
    Ces valeurs ne sont-elles pas celles pour lesquelles Mélenchon se bat?
    C’est ma question.
    Le reste n’a pour moi aucune importance.

    • 142
      yasfaloth 4 novembre 2018 à 23:11 / Répondre

      Robespierre disait, grosso-modo, la même chose en envoyant la noblesse à l’échafaud ! Franchement, Mélenchon ne me fait pas vraiment peur, mais tous ces « Frères » qui nient l’institution judiciaire, ben ça commence à m’inquiéter oui…

    • 145
      lazare-lag 6 novembre 2018 à 03:49 / Répondre

      Donc seule compte la question?
      Le reste n’ayant aucune importance, si je comprends bien, la réponse ne compte pas?
      La réponse d’un élu de la République qui éructe, ça ne compte pas?
      La réponse d’un élu de la République qui vitupère, ça ne compte pas?
      La réponse d’un élu qui invective, ça ne compte pas?
      La réponse d’un élu de la République qui pète les plombs, ça ne compte pas?
      Il est où là-dedans le Franc-Maçon?
      Elle est où là-dedans la manifestation de la Fraternité?
      Il est où là-dedans le témoignage d’une humanité? Et d’un humanisme?
      Il est où là-dedans le respect des autres et de soi-même?
      Suffit-il d’arborer l’écharpe de la République pour donner à croire qu’on est respectueux de la dite République?
      Et qu’on lui fait honneur?
      Voilà d’autres questions et dont les réponses ont éminemment leur importance.

      • 146
        Bandit 6 novembre 2018 à 10:36 / Répondre

        Un F/M/ c’est un individu qui taille sa pierre, et il y a des pierres + dures que d’autres.

  • 135
    EL 4 novembre 2018 à 10:33 / Répondre

    Bonjour à tous,
    Je n’ai jamais écrit ici et pourtant, aujourd’hui, je m’en sens l’obligation.
    Médusé…
    Voire déçu…
    Quel déferlement de passions!
    Bien loin du calme nécessaire au travail.
    J’espère qu’il n’y a pas ici de trop nombreux profanes car l’image donnée de ces débats me semble bien loin de la sagesse, de la beauté…
    Que je retourne chercher, essayer de construire.
    Bonne journée

    • 147
      ANACTORIA 7 novembre 2018 à 14:05 / Répondre

      construire……

  • 134
    willame jean pierre 4 novembre 2018 à 10:20 / Répondre

    Bjr à tous, au vu de tous ces commentaires, je me demande ou nous en sommes ?? nous F.°.M.°. ??qui sommes nous pour juger cet Homme (J.L.M.) actuellement dans la détresse !! notre rôle n(est t’il pas d’essayer de comprendre et d’être tolérant ??

    Alors soyons cool tout cela n’est qu’illusion !!
    J.P.W

  • 132
    Benjamin Rathery 3 novembre 2018 à 09:25 / Répondre

    Je croyais que l’un des objectifs de la FM était la « recherche de la vérité ». A lire certains commentaires, je conclue que : soit la fm a changé d’objectif soit ceux qui expriment, de manière virulente leur opinion, ont dû oublier ce but premier de la FM.
    JLM fait l’objet d’une procédure judiciaire pour : « Actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique », lors de la perquisition de son domicile et du siège de son parti. La France entière a pu constater le comportement de JLM.
    Pour tout être de bonne foi non aveuglé par ses opinions politiques, les faits, son comportement sont édifiants …
    Sauf à penser que la FM ne sert à rien, on peut se demander si ces frères et soeurs ont appris quelque chose de la méthode maçonnique de recherche de la vérité en fréquentant leurs loges.

    • 133
      Condorcet 3 novembre 2018 à 10:54 / Répondre

      Tu as vu l’intégralité de la séquence, ou seule une partie prise non au hasard et dont personnellement et pour cette partie je n’approuve pas les excès qui desservent plus son auteur qu’ils ne le servent. Lorsque l’on cherche la vérité il faut avoir vu toutes les images et non une séquence qui n’a pas été prise par hasard.
      Ceci étant au vu de ce qui vient de se passer au Brésil et ailleurs, j’ai bien peur que la judiciarisation de la politique ne soit le commencement de la fin non pas de la République égalitaire et laïque, c’est déjà fait, mais de la démocratie. J’espère me tromper mais je crains le pire pour le futur.
      La première recherche de la vérité serait de faire l’inventaire de tous les reculs des droits économiques et sociaux depuis une quarantaine d’années, de s’interroger sur la montée des extrêmes (surtout de droite) un peu partout dans le monde, de l’intérêt qu’ont quelques uns à faire disparaître les services publics, de la confusion entre public et privé porte ouverte à toutes les mafias, des lois de défiscalisation qui ne profitent qu’à ceux qui paient l’impôt et donc aux plus nantis (pour partie) ce qui tend à approfondir le fossés entre les citoyens,dans une république l’impôt doit être le même pour tous en fonction de ses moyens etc…etc…
      La recherche de la vérité ce n’est pas se contenter de quelques images opportunément sorties d’un contexte plus général qui est celui de l’égalité de traitement de tous les partis et dont j’espère qu’une enquête préliminaire – qui n’a rien de judiciaire au sens des juges du siège – va être aussi efficace pour la marche en arrière que pour un clip de propagande payé par l’ensemble des contribuables.

  • 128
    DURRUTI 2 novembre 2018 à 11:18 / Répondre

    Et que dire de la position de Gérard COLLOMB en matière d’émigration?

  • 126
    Alex3 2 novembre 2018 à 07:59 / Répondre

    Vu l’énergie dépensée je propose de laisser JLM respirer un peu et dans le même « ordre » d’idée, de comparer :
    Pour ou contre les sanctions prises par les archevêques à l’égard du prête qui demande l’exclusion de ceux qui ont couvert des actes pédophiles. TAF.

  • 124
    Mai 68 2 novembre 2018 à 03:28 / Répondre

    Si le GO appliquait son RG sur l’assiduité et le paiement de la cotisation JLM aurait été radié et ne serait plus un F. Mais au nom d’une fraternité laxiste qui oublie nos serments on maintient un certain effectif …
    Un RG qui n’est pas appliqué doit être supprimé ou modifié …

    • 137
      Hermes 4 novembre 2018 à 18:11 / Répondre

      Voilà une bonne question oui rappelle la responsabilité des Loges dans l’application du GODF…devrait-on les sanctionner pour ne pas appliquer le RG alors que nous en faisons le serment devant la Loge lors de nos installations? La souveraineté est une chose le respect des engagements que l’on prend en est une autre

  • 123
    Marih 1 novembre 2018 à 23:53 / Répondre

    Le GODF va-t-il tolérer que cet énergumène vociférant et foulant au pied les symboles de notre République continue de porter ombrage à notre Obédience et de salir les valeurs qui sont les nôtres et que nous défendons avec fierté. Cet individu n’est pas des miens. Il fut initié en 1983, paraît-il ! Fut peu présent en Loge et s’en prit trop souvent aux prises de position du GODF. Durant ces 35 ans (sur le papier), qu’a-t-il apporté à la FM ? Je l’ai connu, professionnellement, ministre délégué à l’Enseignement professionnel, avec Jospin : toujours hors sujet et déjà grande gueule ! N’a vraiment rien à faire chez nous…
    J’ai bien sûr voter pour la suspension (dommage pas de case « radiation » !).

    • 125
      ERGIEF 2 novembre 2018 à 07:46 / Répondre

      Voté…un petit retour par la case « fondamentaux » de l’orthographe semble s’imposer. Pour quelqu’un qui a « connu professionnellement…l’éducation nationale »…

      • 131
        Marih 2 novembre 2018 à 17:22 / Répondre

        Félicitations, cher ERGIEF (125), pour cet œil avisé et attentif d’un féru d’orthographe d’accord, que vous affichez d’être.
        Outre la forme (coquille toujours possible), il y a le fond que vous appréhendez, à l’évidence, de façon superficielle. Ce blog mérite beaucoup mieux !
        Je n’écris pas avoir « connu professionnellement l’Éducation nationale » (avec un É majuscule avec accent, s’il vous plaît) mais un certain ministre délégué, appelé Mélenchon. Essayez de comprendre, sur le fond, ce que souhaitent exprimer les rédacteurs de cette tribune… C’est assez intéressant, vous savez !

    • 141
      Jeff Bond 4 novembre 2018 à 21:16 / Répondre

      Les symboles de notre République… bananière?

  • 122
    luciole 1 novembre 2018 à 23:51 / Répondre

    120 posts pour une affaire (si l’on peut dire) qui ne concerne que JLM,sa loge et les instances du GOdF.
    Je pense qu’il n’y aura rien de nouveau à exprimer.La FM n’a rien à gagner à s’exhiber sur la place publique en la circonstance.
    (Mais ce n’est que mon avis).

  • 121
    yasfaloth 1 novembre 2018 à 23:47 / Répondre

    Ce qui est quand même hallucinant dans tous ces commentaires pro-mélenchoniens c’est que personne ne se soucie du fait que son attitude face au procureur était clairement délictueuse. Comme l’a déclaré un membre du parquet n’importe quel quidam qui se permet de bousculer ainsi un procureur se retrouve normalement dans les 24H en comparution immédiate puis à l’ombre afin de lui éclaircir les idées…
    .
    Quel exemple donne t’il ainsi à tous les petits caïds et autres racailles de banlieue sans compter les « insoumis » d’opérette (ou pas) qui sévissent de plus en plus dans les collèges et les lycées en face d’un personnel enseignant qui était jusqu’à récemment de plus en plus démuni face à eux ?
    .
    C’est cela qu’aurait cautionné le Conseil de l’Ordre en refusant de lancer la procédure qui fait l’objet de ce débat !

    • 140
      Jeff Bond 4 novembre 2018 à 21:15 / Répondre

      La bousculade du substitut c’était pour entrer dans le local où se déroulait la perquisition. C’est marrant que vous ne soyez pas dérangé par une perquisition qui ne respecte pas les règle de… la perquisition!

  • 120
    Désap. 1 novembre 2018 à 23:13 / Répondre

    Reprenez tous en coeur :
    🎧🎧🎧 C’est la luuuteeu finaleeu, groupons-nous et demain,
    le MéLENchonismeeu sera le genre HUmain 🎧🎧🎧
    .
    Ben justement ! On cherchait un homme providentiel.

  • 117
    Pierre Laroche 1 novembre 2018 à 18:34 / Répondre

    Proposition : faire un sondage identique pour tous les FF. et SS.  » en vue » dans le profane qui bousculent la bienpensance, les « bonnes mœurs », voire l’ordre établi. Ce serait cocasse.
    Par ailleurs, je n’ai jamais entendu notre F. Mélenchon se prévaloir de sa qualité de F.M.
    Malgré mon désaccord avec lui sur le plan politique, je tiens à ce qu’il puisse s’exprimer, peut-être avec un peu de calme. Il suffirait peut-être de lui en parler.
    Fratmt
    Cabessac

  • 116
    Kitusai 1 novembre 2018 à 18:01 / Répondre

    Pour enrichir le débat je propose un vote pour la suspension de Gérard Colomb du GODF. En effet ses prises de positions notamment sur l’immigration sont profondément choquantes et anti-fraternelles.

    • 118
      Kitusai 1 novembre 2018 à 18:53 / Répondre

      Collomb avec 2 ailes hein ne nous trompons pas de cible ! Et tant qu’à faire je propose aussi le rétablissement des décapitations en place publique (là on a déjà le lynchage, encore un effort que diable !)

  • 109
    lazare-lag 1 novembre 2018 à 13:38 / Répondre

    Cet article, ou plutôt cette tribune de notre frère Géplu, suscite chez moi un mélange de réflexions.
    – – –
    D’abord qu’il soit clair que je ne participerai pas à ce sondage.
    Pourquoi ?
    Parce qu’il me semble que si nous voulons que la C.S.J.M., la justice maçonnique du G.O.D.F. se prononce dans ce dossier éminemment sensible en toute sérénité, elle ne doit pas être influencée ou, pour être plus exact elle ne doit pas se laisser influencer par un tel sondage..
    Lequel sondage est d’ailleurs un peu loin des règles d’équilibre habituelles des enquêtes sondagières. En effet, il ne s’agit pas ici d’un panel choisi rationnellement en respectant les données d’équilibre d’âge, de sexe, géographique, sociologique, etc, mais du tout venant qui vient ici cliquer pour soutenir une option soit l’autre.
    Ou plutôt, au cas d’espèce, soit pour soutenir un homme, soit pour le descendre en flammes.
    Car finalement, et d’ailleurs Géplu l’a bien souligné en rajoutant un petit paragraphe, cet article, et ce sondage à peine publiés, les esprits s’échauffent, les passions se déchaînent, la modération et la rationalité d’analyse s’effacent et passent bien trop souvent à la trappe.
    Sans parler du fait qu’un sondage qui est en perpétuel mouvement, c’est du sondage-spectacle où chacun ne fait que surveiller l’évolution dans le temps des deux curseurs, le pour, le contre ; le noir, le blanc ; le jour, la nuit.
    Ce n’est alors plus du sondage, c’est une course de chevaux, on se croirait au PMU.
    – – –
    Ensuite de quoi, il s’agit du fond.
    – – –
    Mais de quel fond devons-nous parler ici ?
    Je veux dire ici, sur un blog maçonnique.
    Sur un blog maçonnique où habituellement nous nous efforçons de ne pas nous laisser déborder par des considérations, d’aucuns diraient des scories, politiques ou médiatiques, ou les deux ensemble.
    Mais rien n’est simple dans une telle affaire.
    Comment ne demeurer ici que sur le plan maçonnique ?
    Pas aisé dans une telle affaire qui ressemble à un cappuccino.
    Comment séparer le café du lait et le lait du chocolat ? Comment ne rester que sur des considérations maçonniques et éviter le politico-médiatique ?
    Pas simple du tout et on voit bien avec la profusion soudaine de réactions depuis avant-hier, que sur cet article et sur les commentaires qu’il suscite on se met à ressembler au commun des sites profanes.
    Et vu ce qu’on y lit (voir par exemple les commentaires sordides publiés sur « Le Parisien » ou sur « Le Figaro »), la différence tient juste au fait qu’eux ont, en plus, publié tous les étrons anti-maçonniques possibles et inimaginables.
    – – –
    Donc, pour ma part, et ceci n’engage que moi, ce que je pense de Mélenchon c’est mon affaire en tant que citoyen.
    Ce qu’il a subi ces dernières semaines avec ces perquisitions, et la façon dont il réagit à cela, voire la façon dont il l’exploite politiquement, c’est également en tant que citoyen que je souhaite l’apprécier, apprécier devant s’entendre ici au sens d’analyser, pas d’approuver, soyons nuancé et exact.
    Et en tant que citoyen, c’est donc dans l’isoloir, qui me sert de cabinet de réflexion, que je me prononcerai sur le cas Mélenchon et les options politiques qu’il propose.
    Je l’ai déjà fait en 2017, puisque, avec d’autres, il se présentait à nos suffrages.
    Je le referai donc aux prochaines échéances. Il semble que ce sera aux élections européennes. On entend déjà qu’il souhaite faire de ces élections un combat anti-Macron.
    Je suis toujours peiné quand j’entends que tel ou tel, il n’est hélas pas le seul, souhaite utiliser le scrutin européen pour régler des litiges nationaux. Car ensuite, souvent les mêmes seront les premiers à déblatérer sur l’Europe. C’est petit, c’est léger, c’est mesquin, mais c’est ainsi.
    – – –
    Que dire alors sur le seul fond maçonnique ?
    J’ai lu parmi les commentaires une analyse faite par une sœur, d’une autre obédience, sur le fondement des constitutions d’Anderson.
    Belle analyse, certes, mais dans le concret, il s’agit plus prosaïquement, plus pragmatiquement de savoir si les procédures prévues par la constitution et le règlement du G.O.D.F. sont respectées.
    J’accorde que c’est moins historique, moins philosophique, moins romantique peut-être aussi, mais c’est là où nous en sommes, plus exactement là où nous met la décision du Conseil de l’Ordre : mettre les mains dans le cambouis.
    Et si l’on sort, ne serait-ce que d’un pas, de l’examen du respect de ces principes que nous nous sommes fixés dans l’obédience, et que nous nous sommes engagés à respecter en étant admis en Franc-Maçonnerie, alors on retourne au profane, on retourne au politique, éventuellement on retourne au sordide, voire au nauséeux.
    Et quelles sont-elles ces procédures ?
    Savoir si la saisine de la C.S.J.M. par le Conseil de l’Ordre se fait selon les règles préalablement fixées.
    S’attacher à ce que la Justice maçonnique se prononce en toute indépendance, notamment par rapport au Conseil de l’Ordre qui l’a saisi.
    Ce dans le respect de la présomption d’innocence, du principe d’un débat contradictoire et de la publicité des débats.
    Et ce, enfin, dans le respect des attributions de la loge d’appartenance du Franc-Maçon mis en cause.
    Toutes choses reprises nommément dans les déjà cités constitution et le règlement du G.O.D.F., la Justice Maçonnique y faisant l’objet d’un livre à part, le huitième, avec une vingtaine d’articles, et les cas de suspension presque une dizaine.
    Si maçonniquement, tous les acteurs concernés, je dis bien tous les acteurs maçonniquement concernés, respectent le jeu, alors ce sera déjà pas si mal.
    Le reste devant demeurer de l’ordre de l’écume des jours.
    – – –
    Et à y réfléchir, maintenant, j’ai comme une envie de cappuccino !

  • 105
    Anderson 1 novembre 2018 à 12:47 / Répondre

    Deux remarques: la première j’aurais déjà voté… à l’insu de mon plein gré. La deuxième: je trouve ce déballage sur la place publique scandaleux et pitoyable. Et, j’ajoute une troisième remarque : parmi les FF. du GODF y a t’il un F. qui pourrait (sans être ayatollah ni intégriste évangéliste ni …) nous donner LA définition d’un BON juste et parfait maçon ?
    Merci de me répondre…

  • 102
    Quillardet 1 novembre 2018 à 11:33 / Répondre

    La décision du conseil de l’ordre est politique et en cela regrétable.Melenchon n’est ni mis en examen ni condamné judiciairement.Je ne partage pas ses idées et déplore ses excès .Mais il s’agit bien là de suspendre un frère pour ses opinions et expression ! On aurait préféré un GO qui participe aux débats d’idées sur l’europe La transition écologique les montées des populismes…
    Or sur ces sujets là et d’autres il est bien silencieux.

    • 104
      JLG 1 novembre 2018 à 12:28 / Répondre

      Allons Mtcf Jean-Michel, pas de rancoeur, ton poulain a été vaincu…soit, acceptes le…..!
      Pour le reste, ce ne sont pas les idées de JLM qui sont en accusation, mais sont comportement inadmissible, ne mélangeons pas tout. Imaginez si d’autres élus lors de perquisitions chez eux s’étaient comportés de cette manière….! Je suis la République..je suis suis sacré…et pis quoi encore…!
      Notre justice tranchera, et bravo au CO d’avoir eu le courage de ses actes…

    • 110
      Jean_de_Mazargues 1 novembre 2018 à 14:04 / Répondre

      Le GODF en tant qu’institution ne peut – et ne devrait jamais – participer à aucun débat public parce qu’il n’a pas de position commune. Et c’est très bien ainsi.
      Quant à JL Mélenchon, la procédure est en cours : attendons son issue.
      A mon avis, s’il lui restait une once de sincérité, M. Mélenchon aurait quitté de lui-même la FM depuis plusieurs années. Plus rien dans ses positions ni ses expressions ne le rattache à l’humanisme maçonnique.

    • 113
      réboussié 1 novembre 2018 à 14:51 / Répondre

      silencieux ou complices ? et pourtant , dans notre position ? ni candidats ni de statuts ou de professions à sauvegarder ? dans le « secret » de nos réunions ? dans la multiplicité de nos expériences et des diversités ? je parle des FM de chez nous , pas du haut de la pyramide , que je ne mets pas en cause , car tous , nous vivons dans ce m..onde …
      Mais haro sur le baudet , fut il un âne ?
      Sur la juridisation de notre société européenne ? de l’UE actuelle ? ce recours à des experts ? prière de ne pas rire au vu des résultats ….le populisme ? le peuple des illettrés ? nous même d’ailleurs ? je sens le silence , la fuite de certains ? c’était des tendance FN ? pour sur ….mais qui les a fait fuir ? sommes nous devenu un refuge pour ceux qui subissaient la dictature de la pensée dans leurs structures passées …et dépassées ?
      J’évoque souvent une littérature , très critique , nombreuse , non pour évoquer des modèles de vertu …en déshérence aussi pour les « politiques » , mais la censure ?
      Et pire , l’auto censure …mais chez nous ? la Parole est elle libre ? et théorie ? oui , mais il y a des choses que l’on dit en privé , avec des frères …sélectionnés-es …..
      Immigration ? je ne terminerai pas ma phrase .. et pourtant , d’Abdennour Bidar à A Meddeb ….et B Sansal ? des fachos eux aussi ?
      Oui mon frère , il y a des orages en perspective …les violences actuelles ? pas assez de mots pour s’exprimer , dire son malaise , et puis ? qui écouterait ? je me souviens ; il y a 30 ? 35 ans ? les plans sociaux dans les banlieues , j’en étais ….on me demandait déjà gentiment pour certains de fermer ma ……la laïcité aménagée ? ma réponse ?……mais que lui prend il ? d’habitude , il est très ………tu savais pas ? c’est un franc maçon !! Ah bon …..
      je me suis sentis bien seul , mais on n’a pas modifié les termes de l’article premier …….on a juste laissé faire , soit ne rien faire , du moins en ce qui concernait la fédération ….
      Education nationale ? l’avenir ….la police ? le présent avec la justice …. ou ce qui en tient lieu ….les droits de l’homme , à prendre avec deux comprimés de « Pasdamalgam » tous les matins … en rupture de stock ? eux aussi ?
      Mélanchon pas tout , conseil de l’ordre politique ? ou politisé ? dans ce cas , faut préciser la tendance ? non ? quand je dis qu’on est ..auto censuré ? attendre la réponse et la parole du peuple ? on ne pourra de toute manière dire qu’on ne savait pas , qu’on avait mal interprété , pire , pas assez fait de pédagogie , voir Pisa , Pils ……pour ce qui est des experts en la matière …fraternellement …

      • 114
        Désap. 1 novembre 2018 à 17:25 / Répondre

        Excellent !
        Tout est dit.
        Très Frat mon TCF Réboussié

  • 101
    BENJAMIN rATHERY 1 novembre 2018 à 11:01 / Répondre

    Apprendre à MAITRISER SES PASSIONS est l’un des premiers devoirs du FM . Le moins que l’on puisse dire est que JLM; dans ce domaine, n’est même pas apprenti ! S’agissant d’un personnage public qui ne cache pas son appartenance à la FM , JLM a également oublié que l’un des premiers devoirs du Maître est l’EXEMPLARITE ;

    Le moins que l’on puisse dire est que JLM , sur ces deux points , donne une IMAGE DEPLORABLE de notre institution .

    Ces deux points , à eux seuls , et en dehors de tout considération politicienne, justifient amplement sa suspension; de plus la suspension d’un F faisant l’objet d’une enquête préliminaire ou d’une mise en examen est également justifiée .

    • 103
      ERGIEF 1 novembre 2018 à 12:07 / Répondre

      Si l’on s’en tenait à cette vision étriquée et nombrilistes des devoirs maçonniques, peu de Franc Maçons se seraient illustrés dans l’Histoire. Il existe des grades très élevés ou l’initié, pour pouvoir agir dans le monde, est libéré de tous ses serments antérieurs.
      C’est d’ailleurs parce qu’il s’est révolté contre le pouvoir politique et religieux, en particulier le Sanhédrin qui codifiait les mœurs de l’époque, que JC a été crucifié.
      Sans oser comparer Mélenchon (dont je ne partage absolument pas les idées mais dont je défend la liberté parole et d’actes) et Jésus, je constate au travers de votre propos combien l’Idée Maçonnique a été dévoyée par la paupérisation de la pensée en Franc Maçonnerie.

    • 139
      DOMILITE 4 novembre 2018 à 20:06 / Répondre

      Et maîtriser les passions à l’égard de JLM, y avez-vous pensé ?
      Pour qui nous prenons-nous donc pour juger un frère ???
      Que la sagesse, la force et la joie nous animent, plutôt !

  • 95
    ERGIEF 1 novembre 2018 à 08:31 / Répondre

    Michaïl Bakounine était 33ème degré du REAA au GO d’Italie. Il portait des idées révolutionnaires et anarchistes a côté desquelles les options politiques de Mélenchon ressemblent à du pipi de chat. Sa biographie ne fait (a ma connaissance) pas état d’une quelconque suspension ou exclusion de la FM. Mais il vrai que ca se passait au XIXème siecle…sans doute une de ces périodes « obscurantistes » ou le politiquement correct n’avait pas encore été inventé et ou l’on savait encore penser par soi-même. En 2018, depuis que la FM libérale et sociétale a réinventé l’eau tiède, de tels errements ne sont heureusement plus envisageables …

    • 96
      Maifix 1 novembre 2018 à 10:18 / Répondre

      Pleinement d’accord avec toi!

    • 99
      Dominique Perignon 1 novembre 2018 à 10:42 / Répondre

      Autre anarchiste résolu (quoique non-violent) et néanmoins 33° également : Léo Campion, F:. belgo-français du XXème siècle !

  • 94
    arakyd 1 novembre 2018 à 05:18 / Répondre

    Étant « profane » il m’est indifférent, que vous viriez JLM, quel que soit le prétexte invoqué.
    A ce propos je me souvient que vous lui avez déjà fait le coup entre les deux tours de la présidentielle, sur la base « Si tu votes pas Macron, t’es pas franc maçon, 🙂 »
    et maintenant : tu t’écrases pas devant Macron, t’es pas franc maçon.
    « la défense des valeurs de la République » ont bon dos. quelles sont elles ? « la garantie des libertés individuelles » ou « le respect de la loi et de l’ordre »
    Si jour vous preniez conscience que les valeurs de la république, sont niées par les institutions de la république, que feriez vous ?
    J’ai voté non, mais en réalité je m’en fout.

  • 91
    jean 31 octobre 2018 à 22:02 / Répondre

    En tant que citoyen je ne partage ni les options politiques de notre F et ni son comportement qui ne peu que nuire à l’idée que je me fais de la démocratie. Le populisme qu’il incarne ( même de gauche) nous conduit tout droit vers des lendemains qui ne chantent pas .
    En tant que F du GO ,je suis tout à fait contre la décision du CO. Il s’agit d’un problème profane qui relève de la liberté de ce F et ne devrait en aucun cas faire l’objet d’une prise de position de l’obédience. On mélange le sacré et le profane comme trop souvent au sommet de l’obédience.

  • 90
    Lancien 31 octobre 2018 à 21:20 / Répondre

    Loin de partager le modus operandi et les exces de notre F Melenchon, je suis de ceux qui ont beaucoup de difficultés à admettre l’assignation par le Conseil de l »ordre du GODF devant une justice maconnique dont plus d’un questionne sa séparation et son indépendance de l’exécutif.
    J’aurais moi aussi bien aime pouvoirc voter. Mais je vois que moi aussi je ne le puis car le logiciel indique a tort que j’aurais deja voté.

  • 89
    Brumaire 31 octobre 2018 à 20:56 / Répondre

    Je n’appartiens pas au GODF, donc, cet avis n’est que celui d’une S d’une autre obédience sur une affaire qui est, qu’on le veuille ou non, très médiatisée, et qui déborde, parce que nous sommes maçons, le cadre du GODF.
    JL Mélenchon est coupable de quoi d’autre que d’avoir hurlé devant une perquisition faite en dépit du droit, car les choses n’ont pas respecté l’ordre requis?
    Une enquête préliminaire n’est pas une mise en examen.
    Les comptes de campagne de JLM ont été approuvés en son temps.
    Ses paroles ont manifestement dépassé les limites habituelles de la bienséance.
    Cependant:
    le GODF a t-il souhaité, appliqué jadis autant que naguère, la suspension de FF dont les paroles ont dépassé la pensée?
    le GODF a t-il exclu certains FF dont le comportement en loge ou en dehors de la loge, est totalement répréhensible?
    Cependant, et ce n’est ni à charge,ni à décharge:
    – A combien de vitesses la justice française fonctionne t-elle?
    – Pour ceux qui écrivent qu’il faut respecter la « légitimité » de celui qui a été élu au 2° tour en mai 2017, permettez-moi d’en douter: avec un tel pourcentage d’abstentions au 1° tour, être élu même avec un peu plus de 50% au deuxième ne légitime personne. Le président est le président d’un maximum 26% des électeurs, donc de combien de Français?

    • 93
      lazare-lag 1 novembre 2018 à 03:51 / Répondre

      Je suis toujours gêné par cet argument qui nous est souvent servi selon lequel Macron (on peut citer son nom, ça ne mord pas)ne représenterait que 26% des électeurs alors qu’il a été élu avec 66,10% des suffrages exprimés.
      Et ce en arguant du niveau des abstentions, ou des nuls, ou des blancs.
      Tout le problème des élections,présidentielles en particulier, tient au fait qu’il faut désigner une personne physique pour occuper un poste, exercer une fonction.
      S’abstenir, produire un bulletin nul ou blanc, c’est délibérement faire le choix de ne pas choisir alors que le poste sera de toute façon occupé très concrètement.
      Du coup argumenter que le choix du virtuel, du vide, du néant met à mal la réalité du résultat qui est de choisir quelqu’un de réel, de corporel, de charnel, d’humain, fusse parce que la totalité des choix du néant serait supérieure à la totalité des suffrages exprimés, cela me semble un peu vain intellectuellement, pour ne pas dire philosophiquement, tout comme, juridiquement d’ailleurs.
      D’autant que, si l’on pousse à fond la logique du ratio de combien d’électeurs a drainé le président élu par rapport au nombre total des Français, plus précisément au nombre total des inscrits, on devrait se poser la question à l’identique pour les autres candidats, à savoir tous les perdants.
      Car si on dit que le président élu en 2017 serait le président d’un maximum de 26% d’électeurs au lieu de 66,10% d’exprimés, alors le même raisonnement appliqué à la perdante du 2nd tour, ridiculise encore plus le score de la cagole péroxydée.
      Et nous aurons la pudeur de ne pas évoquer alors le résultat des perdants du 1er tour, dont Mélenchon, lesquels vus sous ce prisme ont chacun, et encore un peu plus, un résultat de bérézina électorale.
      Pour ne pas dire qu’ils représentent peu, voire rien pour les micro-candidats.
      En d’autres termes, plus crus et moins rationnels, voter blanc c’est choisir personne.
      Voter nul c’est choisir personne.
      S’abstenir c’est choisir personne.
      Et ça serait ceux qui décident de ne rien décider qui viendraient ensuite, fussent-ils majoritaires à la sortie de l’urne, contester le choix de ceux qui eux ont choisi une personne au lieu de personne, contester le choix de ceux qui ont décidé à la place des autres, de ceux qui se sont volontairement tenus en retrait d’un choix nominatif?
      Pour moi,je le répète, l’argument me paraît extrèmement gênant car finalement il me paraît intellectuellement faussé, voire malhonnête.
      Donc pour moi, il n’y a pas de problème de légitimité électorale du président élu Macron avec ses 66,10% de suffrage exprimés.
      Sinon autant remettre en cause la légitimité sortie des urnes des autres présidents élus de la République.
      De Gaulle et Mitterrand apprécieront.
      Et si on remet en cause le résultat des urnes sur le fondement d’une analyse biaisée, sommes-nous encore en démocratie?

      • 108
        yasfaloth 1 novembre 2018 à 13:35 / Répondre

        Tout à fait, je rajouterai juste que le Président Macron a été élu dans le cadre d’un fonctionnement régulier de nos institutions, or celles ci restent la base du fonctionnement du pays et de l’état. Remettre en cause dans ce cadre la légitimité de l’élection du président c’est n’avoir ni plus ni moins quun comportement factieux qui doit être combattu.
        .
        On peut parfaitement ne pas apprécier nos institutions et souhaiter une 6ème république, mais il faudra alors réunir une majorité légale sur ce projet, et non chercher à obtenir le changement par la rue.
        .
        Méthode qui, tout au long de notre histoire a toujours été dramatique pour ceux qui ont cru aux belles paroles de grand soirs, et qui ont toujours entrainé un violent retour à droite, Marine et consorts qui poussent discrètement les feux le savent très bien !

      • 111
        Brumaire 1 novembre 2018 à 14:24 / Répondre

        Lazare, je n’ai pas trouvé plus « légitimes » les résultats des élections précédentes. Ce système électoral ne m’a jamais convenu, mais, depuis que j’ai 21 ans, (à l’époque, la majorité n’était pas à 18 ans), je fais mon devoir de citoyenne à chaque fois, regrettant que les bulletins blancs ne soient jamais pris en compte…ils mordraient ceux qui dépouillent?
        Je ne conteste pas davantage l’échec de JLMélenchon (pour lequel je n’ai pas voté)au 1° tour,je ne conteste que cette justice aux ordres et à plusieurs vitesses – une manie dans la 5° République-.
        Quant à la tête du GODF, elle fait ce qu’elle veut, elle serait pourtant bien avisée de ne pas singer ce qui se passe dans le profane.

  • 88
    lazare-lag 31 octobre 2018 à 20:54 / Répondre

    Je ne comprends pas bien pourquoi certains (ils se reconnaîtront) s’échinent à écrire « Mélanchon » le nom du quidam dont nous parlons, à savoir Jean-Luc Mélenchon.
    Il est vrai que Mélenchon ne fait de la politique que depuis 40 ans, qu’il n’a été que député, que sénateur, que député européen, et que candidat à la présidentielle et n’a appartenu qu’à deux partis politiques.
    Comme il n’a fait que ça, on le voit donc très peu à la télévision.
    Et comme en plus c’est un garçon excessivement timide, effacé, réservé et à l’éloquence rare, je comprends tout à fait qu’on puisse avoir du mal à se souvenir de lui et de la réelle orthographe de son nom.
    Finalement il a au moins ça de commun avec Bayrou, sauf que Bayrou ce n’est pas à l’écrit, mais à l’oral que ça pêche.
    Ils sont combien en effet, et même parmi les chroniqueurs et les journalistes politiques, donc des professionnels connaisseurs du milieu politique à prononcer Baie – Roue là il ne faut prononcer que Bail- Roue, et seulement ainsi.
    Mais ceci est un autre débat…

    • 100
      Dominique Perignon 1 novembre 2018 à 10:47 / Répondre

      Lazare, serais-tu glottophile ?
      (on sait que Mélenchon a été accusé de glottophobie pour s’être moqué de l’accent toulousain d’une journaliste).

      • 106
        Ardennais 1 novembre 2018 à 13:03 / Répondre

        Il a repris son accent, très furtivement d’ailleurs, certes, mais sa réponse acerbe ne concernait pas son accent, mais sa syntaxe « baragouinesque »qui rendait la question quasi-incompréhensible, à l’exception des sous-entendus malveillants qui ont excédé notre F. Ce qui est compréhensible, étant donné l’indigence et la malignité des questions que lui posent constamment des journalistes incapables de faire leur métier correctement, à savoir renseigner les citoyens au lieu de chercher à faire de l’audimat. Personnellement, je loue la patience de notre F. Mélenchon face à des « professionnels » dont la superficialité tient lieu de déontologie, je pense que je tiendrais moins longtemps que lui.

      • 112
        lazare-lag 1 novembre 2018 à 14:27 / Répondre

        Suis-je glottophile?
        Je n’y avais même pas pensé, d’autant que le mot est très récent, ou (re)découvert ou vulgarisé depuis un très court terme.
        En fait, ici je suis venu dire que je suis juste agacé quand je lis trop souvent la mauvaise orthographe du nom propre de quelqu’un de public. Il se trouve qu’ici il s’agit de Mélenchon et que c’est lié à l’orthographe du nom, pas à celui qui le porte.
        Et juste agacé aussi quand j’entends qu’on écorche le nom d’un homme public, il se trouve qu’ici j’ai évoqué Bayrou le béarnais. J’aurais pu dire la même chose de Baylet, le toulousain. Mais qui se souvient encore de Jean-Michel Baylet?
        Et il se trouve aussi, ironie de l’histoire, que je suis d’origine toulousaine.
        Alors, puisque c’est toi qui évoque la moquerie de Mélenchon avec l’accent sudiste d’une journaliste, je me pose la question de savoir s’il ne vient pas de se tirer une balle dans le pied avec ça.
        En effet, s’il a quelques prétentions municipales pour Marseille en 2020, il vient d’adresser un bien curieux signal à son futur électorat.
        Et qu’il ne vienne pas nous embrouiller en faisant quelque différence entre accent toulousain et accent marseillais, ça serait encore plus calamiteux, je crois bien.
        Suis je glottophile?
        Après tout Monsieur Jourdain faisait bien de la prose sans le savoir.

  • 87
    olivier rocher 31 octobre 2018 à 20:33 / Répondre

    Le FF:. JLM me « gonfle » profondément sur le plan politique, même si je devrais être classé de son bord. Trop d’ego, trop de provocations savamment distillées ou tonitruantes, trop de surf sur la ligne blanche, trop de conflits d’intérêts potentiels, trop de morgue. Pas d’empathie. Je ne peux pas me reconnaître (politiquement) en ce frère. Si c’est cela le dernier défenseur de la démocratie, cela me fait un peu peur…
    Pour autant, faut-il le suspendre? Je n’en sais rien. Mais je crains que le statut de victime de « l’establishment » ne soit pas pour lui déplaire…
    Olivier, GODF du Sud.

  • 86
    JARRIGEON 31 octobre 2018 à 20:19 / Répondre

    Bien des Frères et Sœurs ont pris les armes en d’autres circonstances face aux oppressions et aux excès d’envahisseurs de toutes obédiences. Notre Jean Luc défend des valeurs qui nous sont chères à tous et à toutes.
    Si les moyens froissent notre « institution » peut-être est-ce une forme d’orgueil déplacé de celle-ci.
    Notre Frère Jean Luc a le sien. Lequel d’entre nous n’en a-t-il pas même après des années de travail dans nos ateliers !?

  • 84
    Désap. 31 octobre 2018 à 18:24 / Répondre

    Cette théorie du complot exprimée et développée dans un nombre important de commentaires est totalement irresponsable !
    C’est le discours de tous les néo-nazis dans le monde.
    Que Mélanchon en use est indigne
    Que ses militants n’est que cela à dire est déplorable
    Que des maçons l’utilisent est SCANDALEUX !!
    Nous sommes dans un pays démocratique où la séparation des pouvoirs est une réalité.
    Sachez, Messieurs les complotistes, que pendant la présidentielle 2017 la gestion de la campagne de La France Insoumise a fait l’objet de deux signalements TRAFIN et d’un signalement de la Commission des Comptes de Campagne.
    Je reste cependant contre la suspension de ce Frère parce que ceci relève du politiquement correct, une nullité intellectuelle dont le GODF serait bien inspiré d’éviter, et ce ne sera d’aucune utilité.

    • 92
      Ardennais 31 octobre 2018 à 23:21 / Répondre

      Je déteste moi aussi les conspirationnistes et je combats leurs idées aussi souvent que je peux, mais ce n’est pas parce qu’il y a des obsédés du complot dont il est nécessaire de dénoncer les délires que les complots ne peuvent plus exister.
      Combattre les fous du complot est plus que louable, mais prétendre par principe que dénoncer une possible machination ne peut être que l’acte irresponsable d’un conspirationniste ayant perdu le sens des réalités, c’est tomber d’un excès dans l’excès opposé : d’un côté , voir le complot partout, de l’autre, refuser qu’il puisse s’en produire.
      Dans le cas qui nous occupe, l’accumulation de détails très troublants a de quoi questionner… à moins qu’on veuille se convaincre que tout cela n’est qu’une incroyable suite de fâcheuses coïncidences.

      • 98
        Désap. 1 novembre 2018 à 10:33 / Répondre

        Pathétique mon cher Ardennais !
        « L’accumulation de détails très troublants » est justement le fondement même des théories complotistes qui jamais, comme la votre, ne sont capables d’avancer une quelconque preuve tangible.
        Ton idole a tapé dans la caisse PUBLIQUE (!!!) des comptes de campagne pour financer LFI, Sophia Chikirou ne peut pas facturer 6000 € ce qui en vaut 1500, basta, c’est vieux comme le monde.
        Et puis … avec un Syndicat de la Magistrature à la gauche de la gauche, vous n’êtes pas du tout crédible avec vos histoires de « machination » et de « Justice aux ordres ».
        Mais rassure-toi, cette affaire, dont je suis convaincu que les soupçons de la Justice sont parfaitement fondés et révélateurs d’une situation bien réelle, n’aboutira pas.
        Trop lourd politiquement, justement !
        .
        Au fait, et sur un autre sujet, tes potes étudiants LFI perturbent toujours et régulièrement les cours de la fac de Droit de Nanterre ; en d’autres termes, c’est une petite centaine d’excités qui emmerde environ 10 000 étudiants !
        Géniale La France Insoumise, GENIALE !! On a hate qu’elle gouverne.

        • 107
          Ardennais 1 novembre 2018 à 13:33 / Répondre

          Trop marrant ! On m’accuse de complotisme, et puis ensuite on m’annonce que j’affabule et que les poursuites, bien sûr (sic), n’aboutiront pas, parce que le syndicat de la magistrature ceci-cela, parce que ce serait « trop lourd politiquement »… Donc si je comprends bien, la justice et les politiques au pouvoir ou pas vont COMPLOTER pour étouffer l’affaire, c’est ça ? Qui de nous deux est le plus complotiste ? J’en pleure de rire…
          Quant aux éléments troublants, je persiste. Un exemple parmi d’autres : les cambriolages (avec vol d’ordinateurs) subis par Corbière et son ex-collaboratrice quatre jours avant les perquisitions. Alors ça, plus ça, plus ça, plus ça, plus, plus, plus… ça commence à faire vraiment beaucoup. Voire trop, il faut vraiment être un adorateur aveugle du « pur hasard » pour continuer à n’y voir qu’une inexplicable et totalement fortuite accumulation coïncidences, le sort s’acharnant bizarrement toujours sur les mêmes. À partir de quel nombre de « coïncidences » de la sorte la justice déclare-t-elle un faisceau d’indices concordants ?
          Quant à avoir « tapé dans la caisse », c’est plutôt croquignolesque comme accusation, vu que la campagne de Mélenchon est celle qui a coûté le moins cher, et que lorsque ses comptes de campagne ont été contestés (après avoir été initialement validés, rappelons-le), Mélenchon les a publiés sur Internet et n’a cessé d’annoncer qu’il était favorable à leur réexamen !!! Et en ce qui concerne Sophia Chikirou, les professionnels ont démenti les allégations mensongères des médias et apporté leur soutien à leur collègue.
          Alors, effectivement, cette affaire fera « flop », mais par un complot de « l’establishment » comme vous le suggérez, mais parce que la nullité des accusations se fera jour.

          • 115
            Désap. 1 novembre 2018 à 17:59 / Répondre

            Rigole et déforme mes propos, tu as raison.
            Il faut dire que Mélenchon au pouvoir, nous avons tous la certitude, toi y compris, que la Justice serait … aux ordres.
            Les uns par l’expérience de l’Histoire,
            et toi parce que tu justifierais la nécessité de purger une institution composée d’hommes trop longtemps au service des forces de capital.

            • 119
              Ardennais 1 novembre 2018 à 20:09 /

              N’importe quoi ! Et pourquoi pas les chars vénézuéliens sur les Champs Elysées, pendant que vous y êtes ? Le programme de Mélenchon était clair : s’il était élu, il convoquait une assemblée constituante pour sortir de la 5ème et entrer dans la 6ème et rendait le pouvoir une fois la constitution rédigée. Quel autre candidat a annoncé aussi clairement renoncer aux habits de monarque présidentiel avant même la fin son mandat? Aucun.

  • 83
    Lulu 31 octobre 2018 à 17:59 / Répondre

    lulu
    Je suis contre.Contre la décision du godf.

    Moi aussi j’aurais réagit c’est de l’injustice

    • 85
      lolo12694 31 octobre 2018 à 19:13 / Répondre

      Bonsoir, il me semble que la FM doit lutter contre un certains nombres de démons, l’ignorance, le fanatisme et l’ambition déréglée…en faisant preuve de justice et de tolérance. Le Frère Jean-Luc a largement dépassé les bornes de l’acceptable, en méprisant ses frères profanes qu’ils soient policiers, magistrats…Cela n’est pas digne de notre serment.

    • 97
      Maifix 1 novembre 2018 à 10:22 / Répondre

      Bravo mon Lulu!Roberto

  • 82
    François Dec. 31 octobre 2018 à 17:47 / Répondre

    Bonsoir Geplu,
    l’insulte permanente à la République, plus qu’en quelques réactions énervées, réside dans le non-respect de sa devise et notamment de l’Egalité, dans la fraude fiscale, dans les mesures anti-immigrés, anti-pauvres, dans les atteintes au Code du Travail dont le 1er artisan fut le Frère Arthur Groussier, etc…, etc… Tu comprendras que je ne saurais voter l’exclusion d’un Frère par le mode de la loi Lynch, à laquelle participent sans doute, non seulement des non-frères du GODF, mais, derrière l’anonymat, des anti G.O., voire des anti-maçons.
    Bien à toi,
    François DEC.

  • 80
    Kaner 31 octobre 2018 à 16:44 / Répondre

    Quelque part tout cela est assez « mignon »… là où les anti-maçons nous accusent haut et fort de polluer la politique il semble que ce soit cette dernière qui nous pollue plus surement !!!

    Le F.: dont nous parlons est-il assidu ? Sa loge s’est-elle exprimée sur ses qualités maçonniques ?
    Ha non pardon, tout le monde s’en tape de ça… je sais pas ce qui m’a pris…

    Le GM nous demande de réfléchir sur le sens de l’engagement maçonnique au 21ème siècle voici qui tombe bien finalement : est-ce cela que nous voulons ?
    Nous sommes adogmatiques et apolitiques restons le !!

    Pour le sondage, je Koch « je m’en tape !! » comme le proposait quelqu’un dans les commentaires…

  • 79
    nedelec 31 octobre 2018 à 16:39 / Répondre

    Certes notre frère Jean-Luc s’est emporté mais il n’est coupable que de ça.
    Jusqu’à preuve du contraire il n’est pas justiciable.
    Il est nécessaire qu’il revoit ses positions mais aussi celles de ces colistiers.
    De là à le virer il y a un pas à ne pas franchir péremptoirement.
    Qu’on l’aime ou pas il est républicain de la même manière que l’ensemble de nos sœurs et frères.

  • 78
    Raingeval 31 octobre 2018 à 15:39 / Répondre

    Pour faire court:
    Personne n’a mis en cause directement le GODF me semble t’il et je suis contre la suspension de Mélanchon que je comprends car quant « on en a » l’injustice flagrante tourne naturellement à la colère par contre je sollicite la suspension de leur fonction des Fr:. qui ont fait cette demande.

    • 81
      Alex3 31 octobre 2018 à 16:51 / Répondre

      Demande qui me semble pertinente et de juste réciprocité.
      De fait, certains me semble perdre le sens de la raison, confondre politique et maçonnerie.
      L’absence de Valeurs en politique ne doit pas nous faire oublier les nôtres : réunir et pas diviser, défendre contre l’injustice, éclairer, douter etc.. je peux comprendre que JLM ne plaise pas à ceux qui ne le considèrent pas politiquement, mais qui ont permis ce triste état de la France et de ces représentations.
      Mais où étaient les mêmes quand un ancien président préférait le prêtre à l’instituteur. JLM était là face à Latran.
      il défend la Laïcité et nos valeurs républicaines, à sa façon mais il les défend.

      • 129
        Benjamin Rathery 2 novembre 2018 à 14:48 / Répondre

        Il les défend tellement ces valeurs républicaines et laïques qu’il ne condamne pas les propos de la députée Obono, complice du Parti des Indigènes de la République ni ceux de la communautarisme Autain. Sans même parler de son soutien affiché au Hamas dont certaines ONG dénoncent les tortures que cette organisation fait subir à la population palestinienne. « défendre les valeurs républicaines ? » Nous ne devons pas avoir la même définition de celles-ci.

        • 130
          Alex3 2 novembre 2018 à 16:11 / Répondre

          Effectivement, il semblerait.
          La bonne conscience coloniale n’a pas civilisé l’indigène … indignation sélective …
          La sainte inquisition (perquisition) est En marche.
          Condamnons,
          Condamnons,
          Condamnons,

  • 75
    Revauger Cécile 31 octobre 2018 à 14:05 / Répondre

    Serions nous devenus plus royalistes que le roi? Même Anderson dans ses célèbres Constitutions, précisait qu’en aucun cas un frère ne pourrait être exclu de sa loge s’il n’était coupable d’autre crime que de ses opinions dissidentes par rapport au pouvoir en place. Voir citation exacte ci dessous. De quel droit notre obédience maçonnique suspendrait elle le frère Mélenchon en 2018? Anderson et ses amis, lorsqu’ils prirent la précaution de rédiger les Constitutions, souhaitaient apparaître comme des partisans de la monarchie parlementaire et non plus de la monarchie de droit divin. Vivrions nous aujourd’hui sous un régime de monarchie de droit divin? Serions nous devenus des partisans de la censure?
    Fin de l’article 2 des Constitutions d’Anderson (1723): « Si un frère devient rebelle à l’Etat, il ne doit pas être soutenu dans sa rébellion quelle que soit la pitié qu’il puisse inspirer en tant qu’homme malheureux et s’il n’est convaincu d’aucun autre crime, bien que la loyale Fraternité doive et ait le devoir de désavouer sa rébellion et de ne donner aucun ombrage ni motif de défiance politique au Gouvernement existant, ils ne peuvent pas l’expulser de la Loge, et sa relation avec elle demeure indéfectible ».

    • 138
      Philippe 4 novembre 2018 à 20:05 / Répondre

      Alors, quid des exclusions pour les maçon(nes) du F.N.?

  • 74
    Dominique Perignon 31 octobre 2018 à 13:59 / Répondre

    Marguerite : as-tu une référence, un lien, pour retrouver cette photo ? Ou un article qui en parle. Cela intéresse un de mes amis journaliste. Merci
    D.P.

    • 77
      Alex3 31 octobre 2018 à 14:52 / Répondre

      bonjour, d’accord pour débattre des idées. un fonctionnaire de police est désigné, il faut des preuves …

  • 69
    Didier T. 31 octobre 2018 à 13:08 / Répondre

    bizarre, je suis considéré comme ayant voté…!!!
    Et je n’ai cliqué sur rien.
    Quant à s’enflammer sur du buzz, pas question pour moi!!!
    Les sondages en ligne n’ont guère d’intérêt, à part « amuser » nos contemporains et les détourner de l’essentiel, de la perspective, des objectifs…. au profit du court terme, de « l’écume des jours », des « spectacles ».
    1- Pas d’accord, donc sur cette procédure de sondage.
    2- notre TCF jean luc n’a pas demandé à ce que le GO avalise ses déclarations, elles ne sont faites que par l’homme politique.
    3- une simple déclaration du GO, précisant que JM Mélanchon ne parle pas au nom du GODF, suffirait largement à calmer l’agitation. Le recours systématique à la « justice », fur elle FM, est aussi une marque du temps.
    didier

  • 67
    ANDRE RONGIERE 31 octobre 2018 à 12:51 / Répondre

    le GODF deviendrait-il le temple du « Politiquement correct », lui qui se veut un espace de liberté;
    je ne suis pas toujours d’accord avec le « style » de Mélenchon, mais il met souvent le doigt là où cela fait mal, et c’est un authentique défenseur des valeurs de la République.

  • 66
    Alex3 31 octobre 2018 à 12:49 / Répondre

    Contre : tiens bon JL !
    N’en déplaise à certains, mais ce sera probablement notre dernier rempart face l’extrême droite après l’échec d’En marche..

    « le GODF redoute que ses récents agissements ne rejaillissent sur la réputation de l’institution »
    Ne ferait-il pas mieux de rechercher la vérité, d’examiner le fond et l’origine de ce cirque médiatique ?

    Dans les mêmes spéculations, j’aurais le droit de redouter que cette crainte ne soit due à l’élection d’un G⸫ M⸫ de droite ?
    Mélenchon ne fait l’objet d’aucune condamnation que je sache ?
    Nombre de FF⸫ MM⸫ se sont fait « radarisés », faut-il les suspendre .
    les FF MM qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain ont-ils été (sus)pendus ?

    Nous avons bon dos de nous questionner sur la liberté absolue de conscience et la liberté absolue d’expression.
    Il a réagi d’une façon exagérée à une situation exceptionnelle.

    Que feriez-vous si :
    – on venait perquisitionné chez vous sur la base d’une dénonciation calomnieuse ?
    – on menait une perquisition sans témoins dans vos locaux ? Craignons : qui dit qu’ils n’étaient pas en train de poser des micros ?

    Mon avis est que le but est de prendre connaissance de tous les liens de la FI par la barbouzerie macronienne.

    Quelle république bananière !
    Mais ce n’est que mon avis …

    • 71
      Christian C 31 octobre 2018 à 13:23 / Répondre

      A peine orienté le propos : perquisition sur dénonciation « calomnieuse » (faut la prouver la calomnie), perquisition « sans témoins » ? ? ?
      « Le GODF ne ferait-il pas mieux de rechercher la vérité »., « crainte ne due à l’élection d’un G⸫ M⸫ de droite ? »…
      .
      Les nombreux commentaires, si mesurés !, des militants de la France Insoumise sont eux aussi polluants…
      Pas très honnête ces procédés de « bourrage d’urnes » et de saturation des commentaires…

      • 72
        Ardennais 31 octobre 2018 à 13:46 / Répondre

        Dénonciation fantaisiste : c’est la dénonciatrice elle-même (d’extrême-droite) qui a avoué l’avoir faite sous forme de boutade !
        Quant à la pollution, ne provient-elle pas plutôt des « bien-pensants » qui s’acharnent sur Mélenchon et la FI, les faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas en grossissant hors de mesure ce qui fait le buzz et en passant sous silence leur infatigable travail de défense de nos droits, si malmenés en ce moment?

  • 65
    bug 31 octobre 2018 à 12:45 / Répondre

    Champ lexical de cette tribune : pollué, frasques, réactions excessives, effets de manche, colères, excessif, bafouer les valeurs, comportement largement outrancier, « clivant », la violence, l’agressivité, bourrage des urnes. On moins, on sait d’où on nous parle.

    • 70
      Jules 31 octobre 2018 à 13:17 / Répondre

      Ben oui, « réactions excessives, effets de manche, colères, »… Pour parler de Mélenchon tu préfrererai respect de l’autre, écoute, attention ?….

  • 64
    yasfaloth 31 octobre 2018 à 12:34 / Répondre

    Comment peut on être aveugle au point d’ignorer, de ne pas voir que JL Mélenchon n’a plus rien d’un démocrate, depuis 18 mois il ne cesse de contester le résultat des urnes et la légitimité des élus !
    .
    Et là, avec son allié objectif Marine, il va essayer de bloquer le pays le 17 novembre en manipulant la détresse de pauvre gens et en sabotant les efforts du gouvernement pour nous mettre réellement sur la voie d’une société dé-carbonnée…
    .
    Et cela pendant qu’il se démontre de plus en plus que son entourage fait tout pour se gaver financièrement sur le dos de la république…

  • 63
    PENIT Gerard 31 octobre 2018 à 12:12 / Répondre

    ça va pas la tête!!!!!

  • 62
    Garibaldi 31 octobre 2018 à 11:53 / Répondre

    Le f melechon a du frequenter sa loge une dizaine de fois en 33 ans sans etre radie pour inassuidite ce qui se pratique de plus en plus notamment a lyon
    Deux poids deux mesures , les ff politiques sont accueillis a bras ouverts alors qu,ils sont eternellement absents c,est le cas a lyon
    Quant au godf son attitude devient bien singuliere , pendant longtemps elle a ferme les yeux sur les turpides maconniques /politicardes comme la bande du carlton de lille
    Et depuis quelques temps elle radie a tout va pour des actes peu comdanables
    J aimerai commaitre ce qui unit les 44 ff indignes Qui ont lance l,affaire du f melenchon

  • 61
    réboussié 31 octobre 2018 à 11:30 / Répondre

    je n’aime pas ce Mélanchon , ni ses prétentions politiques ..la gravité de ses actes ? je note une phrase qu’il vient de prononcer : le danger de la juridisation de la société : voir la commission ad hoc de l’UE qui nous condamne pour condamnation du voile musulman …donc une commission bidon de guignols nommés sans aucune légitimité démocratique , je passe sur les délits d’opinions divers car on n’a plus le droit de penser dans cette république CQFD , littérature abondante à la FNAC , je ne vous ferai pas le plaisir de lister tous ces pseudo intellectuels à grand tirage , des fachos , antisémites , nazis ….Michel Onfray vous rappellera la liste et dans l’ordre ….
    donc notre (ex) frère Mélanchon ? il devient le doigt qui cache la lune ? il a lancé des bouteilles d’essence enflammée sur la police ? incendié un supermarché ? on va enquêter , passer du temps d’une justice au bout du rouleau dans le même état que les véhicules de la dite police ou que nos hélicos de l’armée ?
    C’est un système qui est au bout du rouleau , comme au Brésil ….Mélanchon ? pour ? contre ? ne sait pas ?
    ben moi , et quelques potes , d’anciens GO pour certains ? je me souviens dans un stage professionnel d’une planche que j’avais faite sur le cintrage des bananes dont la courbure correspond à la ……
    pour conclure provisoirement ? Mélanchon condamné ? par la « justice  » profane ? donc viré du GO , bien , très bien , mais rassure toi , mon frère , si tu ne pourras du fait de la condamnation plus être pompier , facteur …rien ne t’empêchera d’être élu député …..et plus aux prochaines élections ….c’est généreux , la république ? non ?

  • 60
    Mufmr18 31 octobre 2018 à 11:29 / Répondre

    Personnellement, j’ai voté pour.
    Cependant, bien que son attitude m’est paru outrancière, je ne souhaite pas le voir sanctionner.
    Sa mise en suspension ne doit pas être considérée comme une condamnation mais plutôt comme une action qui montre que cela n’engage pas le GODF. mais lui-seul.

  • 59
    JLR Laloux 31 octobre 2018 à 11:26 / Répondre

    J’ai cru comprendre que le F. Jean Luc Mélenchon voulait faire évoluer la politique de la France. Dont acte.
    Mais la manière, les moyens, ses actes et son comportement sont en complet décalage, voire contradictoire avec l’engagement que chaque F. du GODF prend lors de son initiation de respecter les principes capitaux de l’ordre, la constitution et le règlement général.
    Le F. Jean Luc Mélenchon aurait de lui-même dû tirer les enseignements de sa stratégie.
    Il ne l’a pas fait. Le Conseil de l’Ordre du GODF me semble dans son rôle en demandant à la CSJM de bien vouloir l’éclairer au regard des principes constitutifs de l’Ordre.

  • 57
    Ardennais 31 octobre 2018 à 10:55 / Répondre

    Cette histoire d’éventuelle suspension/exclusion me révolte. Il serait bon de rappeler plusieurs choses : il y a la forme et il y a le fond. Il y a les images que les médias ont décidé diffuser et celles qu’elles ont occultées. Il y a aussi celles qu’elles ont détournées ! Il y a le « deux poids deux mesures », l’acharnement assez inimaginable que subissent Mélenchon et la FI.
    1) La forme et le fond : Mélenchon est certes sanguin, mais c’est un républicain convaincu, soucieux de la préservation et de l’augmentation du bien commun. Combien d’autres FF et SS œuvrant en politique, sous des dehors très policés, très convenables, détruisent avec application les acquis de la « Chose publique » ? Qui mériterait le plus d’être rappelé à l’ordre sur les valeurs de la FM ?
    2) Les images diffusées : les médias ont passé en boucle les images qui allaient le plus « faire le buzz », celles de la fin de journée, pas celles du Mélenchon calme des 6 ou 8 heures – je ne sais – précédentes, celles où il protestait de son bon droit avec force arguments… De même qu’ont été tronquées et « mésinterprétées » (à dessein ?) les séquences les plus « musclées » : par exemple celle du policier tombant à terre, non pas poussé par des militants, mais entraîné par son propre mouvement d’étranglement de l’un d’entre eux ! (les vidéos existent pourtant, on peut les trouver sur le Net !) Qui peut certifier qu’il garderait son calme après plusieurs heures d’un tel traitement ?
    3) « Deux poids, deux mesures » : beaucoup de légèreté et de précaution dans l’affaire Benalla (on trouve sa porte fermée, on s’en va, on le prévient que la perquisition est prévue pour le lendemain, et le lendemain, son coffre-fort a eu le temps de se volatiliser…), un dispositif impitoyable et disproportionné pour la FI (Sur la base de dénonciation fantaisiste, 17 perquisitions simultanées se déroulant dans des conditions contestables : refus de la présence des intéressés, absence de PV, etc.)
    4) Acharnement : il s’inscrit dans un « Mélenchon-bashing » permanent mais qui a trouvé là son paroxysme, avec des vidéos sélectionnées et commentées de manière très orientée.

    Alors la question que je me pose, c’est : souhaitons-nous des FF et SS lisses, consensuels, réinventant chaque matin l’eau tiède, ou bien des FF et SS capables de s’indigner, de se révolter face aux injustices, aux coups montés, aux attaques commises à l’encontre de la collectivité, au risque de paraître « inconvenants » aux yeux des « bien-pensants » ?

    Une remarque pour finir : combien de FF et de SS du passé dont nous aimons pourtant rappeler la qualité de maçons ont eu des propos ou des actes autrement plus virulents que ceux reprochés à Mélenchon ?

  • 56
    Philippe 31 octobre 2018 à 10:54 / Répondre

    Bonjour,
    Je decouvre ce sondage à l’instant et il m’est impossible de voter car il est indiqué comme quoi j’aurais déjà voté… etrange. J’aurais aimé voter « Pour ».
    Par la même occasion, serait-il possible de lui demander de retirer le triangle rouge car il fait honte egalement à cette noble cause.
    Mélenchon me fait peur et ca ne date pas d’hier.
    Mme Le Pen a trouvé son maître ….

  • 55
    Maifix 31 octobre 2018 à 10:19 / Répondre

    Je pense que cette « suspension » est bien plus rapide que celle qui a visé/ vise les membres du FN/RN… Deux poids, deux mesures? D’ailleurs ne devrait-on pas aussi radier à titre posthume les Frères et Sœurs illustres qui ont été « violents » en parole ou en acte au cours de l’histoire (Bakounine, Garibaldi, Kropotkine, Louise Michel etc.). (oui je sais ils ne faisaient pas tous partie du GO…)

    • 58
      Anderson 31 octobre 2018 à 11:19 / Répondre

      Je suis très surpris de constater sur les réseaux sociaux et les médias ce débat qui devait être interne et discuté par les instances de la rue Cadet du GOF!
      Que signifie ce déballage ? Depuis quand les Maçons se prennent ils pour des vierges effarouchées?
      De quoi parle t’on réellement ?
      Me permettrais d’ajouter, à l’écoute des discours (dans leur intégralité) de JL Mélenchon que ce qui est dit, présenté, analysé sont des propos d’un homme libre, respectables défendant un idéal de paix, d’amour et de fraternité. Frat.

  • 53
    Pier Kirool 31 octobre 2018 à 10:05 / Répondre

    Ce sondage est l’a pour faire de clic. Et ça marche.
    Le texte du post se finit par « personnellement » (pour dire qu’avant c’était représentatif de quoi ?…), et commence par une diatribe anti-jLm.
    Comme ça c’est clair.

  • 52
    patrick wagnon 31 octobre 2018 à 07:56 / Répondre

    ce n’est pas la suspension de ce trublion qu’il faut mais son exclusion pure et dure …
    celui déshonore le GO & la maçonnerie toute entière !
    son comportement imbécile sans éducation parasite les citoyens Français.
    quand on pense q’il a été SE à la FP ???
    J’AI DIT

  • 51
    Hibou 31 octobre 2018 à 07:08 / Répondre

    sans considérer le bacille ‘ Koch ‘…
    il faut avouer que je ne suis pas très fier que les français découvrent en Mélenchon un tel franc-maçon…
    on peut être de toutes les batailles…
    mais tout réside dans l’attitude…
    quelle image pitoyable…

  • 50
    RAD SOC 31 octobre 2018 à 06:42 / Répondre

    Et j’en vois des pour et j’en vois des contre, bien souvent en fonction de leur inclination politique.
    et je lis bien des choses sur la justice. il faut recaler les idées
    – il n’existe pas de pouvoir judiciaire mais une autorité judiciaire .
    – le Parquet doit appliquer la politique pénale de l’Etat et personne de responsable ne souhaite couper le lien entre le >Parquet et le Ministère de la Justice.
    d’ailleurs, ni Mélenchon ni aucun responsable politique n’a déposé de proposition en ce sens.
    – il est également évident que les Juges (du Parquet ou du siège) n’aiment pas les politiques et leur réservent un traitement « spécial »

  • 49
    marguerite michelet 31 octobre 2018 à 05:43 / Répondre

    Esclarmonde
    JE SUIS ABSOLUMENT CONTRE ; pourquoi ne montrons nous pas que le policier barbu devant sa permanence est sur une photo un peu plus ancienne en compagnie de Macron et Benalla ? Cette provocation est une mise à mort politique de LFI et en particulier du principal opposant au Président ; pourquoi ne pas ouvrir les yeux ? ? ?
    JLM n’a jamais fait semblant de défendre la république , faut il le rappeler .

  • 48
    Mai 68 31 octobre 2018 à 05:43 / Répondre

    On se plaint que le GO n’a plus « l’influence politique  » de jadis et on voudrait suspendre JLM un F qui s’engage sans doute avec excès mais je pense avec honnêteté. Que veut on pour « améliorer » la société les « godillots » de LREM ? Le GODF a t’il honte de sa sensibilité historique de gauche que je pense la majorité de ses FF partagent ? La lecture régulière de l’Article 1 de notre Constitution est elle devenue une simple prière alors qu’elle est un engagement spéculatif certes mais surtout opératif ? La spécifité du GO est son aspect « sociétal » que notre F JLM représente sans doute avec emportement mais avec une conviction laïque dont beaucoup de nos FF devraient faire preuve … Veut on un GO tiède ou progressiste, engagé dans la Société pour contribuer à son amélioration matérielle et morale (sic) ?

  • 47
    PHÉBUS 31 octobre 2018 à 05:19 / Répondre

    Je cherche une obédience calme et sereine
    Cà repose et fait mieux réfléchir autrement
    Le recrutement politique de ses membres est une erreur
    Le GO le paie aujourd’hui. Conséquence mauvaise presse pour elle.

    • 73
      Chouilla 31 octobre 2018 à 13:57 / Répondre

      C’est toujours la même histoire. On recrute un brave gars dans la trentaine a des convictions politiques et qui colle des affiches. Tout va bien jusque là. Mais 25 ans après, on retrouve le gars président de parti ou ministre. Et là, c’est une toute autre chanson.

  • 46
    Bandit 31 octobre 2018 à 03:58 / Répondre

    Il serrait inadmissible de condamner un individu que sur les images vue en boucle à la TV.
    Il y a une plainte. Laissons faire la justice… et après prenons position.

  • 45
    Marie-Jeanne Vogel 31 octobre 2018 à 03:10 / Répondre

    Je crois qu’il s’agit d’un piège qu' »on » lui a tendu. Nous arrivons bientôt aux élections européennes, et il doit être nécessaire de « l’éliminer ». Comme il a été fait pour F. Fillon lors des présidentielles, et tout comme on essaie de faire contre MLP avec la fameuse consultation psy.
    Bon, cela n’excuse pas son comportement, évidemment, mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’en rajouter…

  • 42
    luciole 31 octobre 2018 à 01:09 / Répondre

    Ce n’est pas en tant que FM que JLM est mis en examen et il n’agit pas en invoquant cette qualiténi ni même ne demande l’immunité parlementaire..Je ne partage pas ses idées mais je pense que le GO a mieux à faire et que ce référendum chez hiram.be ouvert à n’importe quel lecteur n’a pas lieu d’être.

  • 41
    Emmanuel 31 octobre 2018 à 00:04 / Répondre

    Absolument contre. Même si la forme est discutable JLM est dans son droit et son rôle lorsqu’il invective la république qui se conduit en fille publique.

  • 40
    JJM 30 octobre 2018 à 23:29 / Répondre

    Geplu, ton agacement aurait du éclater depuis longtemps avec un autre F trahissant régulièrement notre Constitution GERARD COLLOMB mais par scrupule certainement tu as préféré te taire!!!!!!
    Aujourd’hui cela te semble convenable de dénoncer et d’exclure…je te laisse seul juge de tes choix.

    • 43
      lazare-lag 31 octobre 2018 à 01:16 / Répondre

      C’est une question intéressante que tu soulèves.
      Toi tu ne supportes pas Collomb que tu estimes traître à notre constitution (je suppose la maçonnique, pas celle de la Vème République).
      D’autres ne supportent plus la conduite, ou l’inconduite, du F:. Mélenchon, et vont également le qualifier de traître à quelque principe d’airain, maçonnique, profane, ou les deux.
      Au delà des deux noms cités ici, il y aura donc toujours quelqu’un pour vomir sur tel ou tel de nos FF:. entrés en politique.
      Il devient donc délicat, sinon stérile de juger à l’emporte-pièce un F:. exerçant en politique, puisque tous du coup, auront des ennemis politiques, jusque dans les rangs des obédiences où ils ont été initiés.
      Dès lors la question devient celle-ci:
      Un F:. ou une S:. a-t-il le droit d’exercer un mandat politique?
      Ca serait quand même malheureux que nous FF:. poussions le vice jusqu’à exclure d’autres FF:. pour des motifs maçonniques alors que nous savons tous qu’ont veut les déclarer traîtres, ces deux là comme d’autres, sur des motifs bien plus profanes et politiques.
      Voire politiciens.
      Attention quand même à ne pas participer trop simplement à ce qui pourrait être qualifié d’antimaçonnisme; pour l’antimaçonnisme primaire d’autres s’en chargent sans qu’on ait besoin de le leur rappeler.
      Je ne dis pas qu’il faut absoudre, ça serait mal interpréter mes propos, mais ne nous cachons pas derrière un petit doigt maçonnique, quand l’opprobre déversé, ou la condamnation, ou la suspension,sera nourri de tout autre argument.
      Même en justice maçonnique, apparaît alors toute la difficulté d’argumenter à charge, sans se tromper sur le socle de valeurs à partir desquelles se fondera la décision prononcée.
      D’autre part, au cas d’espèce, je saisis mal le reproche fait à Géplu d’intervenir sur Mélenchon et pas sur Collomb.
      Que fait Géplu ici?
      Il commente une procédure de justice maçonnique en cours à l’encontre de Mélenchon.
      Que je sache, il ne peut faire de même s’agissant de Collomb puisqu’il n’y a pas à ma connaissance de procédure identique à son encontre.
      Son rôle ici est de commenter des faits, de rendre compte d’actions, d’évoquer des évènements touchant de près ou de loin à l’activité maçonnique.
      C’est un journaliste,d’un blog maçonnique, il est dans son rôle en nous livrant l’actualité maçonnique de Mélenchon.
      Après, on peut toujours critiquer la façon dont cette actualité est présentée,bien évidemment.
      Mais, en ce moment, pas d’actualité maçonnique se rapportant à Collomb, c’est ainsi.
      C’est un fait, pas une opinion.
      Géplu ne va quand même pas l’inventer juste pour te faire plaisir.
      Non?

  • 39
    BERoll 30 octobre 2018 à 23:19 / Répondre

    La limite est dépassée depuis longtemps. La suspension est une mesure légère. .. faire taire ses passions et respecter la République.

  • 35
    schiavone 30 octobre 2018 à 22:54 / Répondre

    Contre même si son attitude n’est pas digne d’un représentant du peuple dans cette affaire, il aurait certainement mieux value qu’il reste zen.

  • 34
    Jean mabuse 30 octobre 2018 à 22:33 / Répondre

    Que Mélenchon ait été excessif c’est un fait mais de là à le condamner par précaution, un pas de trop est franchi.
    Mélenchon est beaucoup plus républicain que le régime macroniste qui tue notre protection sociale, la laïcité et nos services publics
    .

    • 38
      yasfaloth 30 octobre 2018 à 23:15 / Répondre

      Plus c’est gros mieux ça passe ? On voit que la machine à nouvelles fantaisistes des alliés objectifs FN et FI tourne à plein !

  • 33
    Désap. 30 octobre 2018 à 22:26 / Répondre

    J’ai trouvé admirable de maîtrise, de pondération et de justesse dans le choix des mots le policier qui dît avec calme au désespérant JL Mélanchon complètement exité :
    – Non, s’il vous plaît, ne faites pas ça, ne bousculez pas un procureur.
    Néanmoins et bien que je condamne totalement l’attitude de JLM, je ne suis pas d’accord avec une éventuelle suspension.
    A cette annonce tonitruante, j’aurai préféré que le GO explique qu’il condamne un tel comportement, d’autant plus grave qu’il est le fait d’un élu, et fasse une comunication précise sur l’abîme qui sépare l’esprit maçonnique d’une telle pitrerie.
    C’est dire l’exemplarité et l’efficacité de l’éducation qu’il faut rechercher, pas le spectacle.

  • 31
    Tartuf_rit 30 octobre 2018 à 21:21 / Répondre

    Resolument contre sa suspension . Comment justifier les sanctions contre quelqu’un qui a des,milliards de fois raison. Géplu tu t’es déconsidéré avec tes jugements à l’emporte pièces après cela tu nous fera un cinéma sur l’arrivée de l’extrême droite au Brésil. Mais à qui la faute j’ai des ennemis et je ne regarde pas comment ils s’habillent. Je les combats la plus belle création de la droite dite libérale en fait de l’argent a été de créer la confusion entre peuple , populaire et populiste. Les partageux doivent nécessairement être violents face à ceux qui s’y refusent d’ailleurs pour ma part après 22 années de maçonnerie c’est sans,regret que je quitterai le GODF considérant qu’il trahi l’article premier de sa constitution et surtout le contenu du 30eme de sa Juridiction écossaise. Irions nous suspendre un homme qui se bat contre vents et marées. Alors qu’un manuel V.’. n’est pas exclu d’un parti socialiste qui ne mérite plus son nom. Enfin que dire de ce blog qui se permet de juger JLM alors qu’un passé ministre de l’intérieur est toujours fringant membre d’une Obédience vous avez une curieuse vision du respect des sentiments des autres JLM a mille fous raison je l’ai déjà écrit et à moins d’être proche des Républicains ou des collabos de La Rem il n’y a qu’une solution possible éli mi ner cette engeance nuisible pour tous

  • 30
    Surcouf35 30 octobre 2018 à 21:17 / Répondre

    Je suis « pour » car il est des tas de simples frères et sœurs qui se prennent des boules noires et se font radier pour absentéisme. Et là, ils ne nuisent même pas à l’Ordre mais peut-être simplement à eux-mêmes.

  • 29
    ARNAUD 30 octobre 2018 à 21:17 / Répondre

    Pour ce qui me concerne, je pense et je suis convaincu qu’il faut laisser le CSJM faire son travail…

  • 27
    Pilou 30 octobre 2018 à 20:45 / Répondre

    C’est d’abord à sa L. de prendre position et de l’exclure mais la France…

  • 25
    alain pecastaing 30 octobre 2018 à 20:41 / Répondre

    le conseil de l’Ordre sort de son rôle de neutralité politique. sa décision est scandaleuse inspirée non par l’intérêt supérieur du GO mais par de basses considérations politiciennes. de quel droit se permet-il de juger de ce qui est politiquement correct? je constate avec regret que de nombreux frères réagissent politiquement et non maçonniquement !!!! En discutant du comportement politique de Mélenchon, le GO entre sur un terrain qui n’est pas de sa compétence.

    • 37
      MG 30 octobre 2018 à 23:14 / Répondre

      oui – avis favorable
      N’oublions pas que l’ex GM avait invité tous les FF & SS du GO à voter Macron – JLM gêne.
      A quand Macron (ou un autre) feront-ils comme Salvini vis-à-vis des Maçons Italiens ?
      Les moyens déployés par la justice et la police sont disproportionnés (comme par hasard les élections européennes approchent – qui menace LREM ?) l’Affaire est cousue de fil blanc.
      Et rendons hommage au Frère JLM qui a le premier a avoir intégré l’écologie dans un projet politique (quant à elle, la petite commission frileuse (croupion) du GO sur le développement durable n’a toujours pas accouché).
      En tout cas le courage du GO et surtout des conseillers de l’ordre prouve surtout sa grande veulerie (un jour les FF trouvent M.V. super dans ses colères, et un autre jour JLM dangereux ! allez comprendre).

    • 44
      Blitz jean marc 31 octobre 2018 à 01:26 / Répondre

      Dire que le GO ne fait pas de politique alors que nombre de FF. du défunt PS se dévoilaient à qui mieux mieux est une erreur pour ne pas dire plus
      Avec mes 50 ans d’assiduité en L. passés en Province ou souvent nous avons les mêmes locaux j’ai souvent regretté cet aspect politique qui prenait trop de temps aux dépens de notre vision spirituelle laïque

  • 24
    Condorcet 30 octobre 2018 à 20:40 / Répondre

    Que Jean Luc Mélenchon ait fait dans l’outrance et la colère cela est exact. Mais je pense que l’obédience serait mieux inspirée de lutter contre le deux poids deux mesures fait par un parquet non indépendant puisqu’il ne s’agit pas d’un pouvoir judiciaire comme l’est le législatif et l’exécutif mais d’une autorité judiciaire aux ordres. (c’est dans la constitution).
    Lorsque l’on défend la liberté, l’égalité, et la fraternité, la règle doit être la même pour tous et ce quelque soit le parti. Certains autres partis ont eu les faveurs de juges du siège et non du parquet et la nuance n’est pas mince. Aussi, pourquoi la FI a t’elle eu droit à de tels égards de procédure cela ne s’était pas vu depuis certaines années noires de notre pays.
    Je désapprouve la forme mais je peux comprendre la colère de JLM. Quant à l’obédience elle serait mieux inspirée de lutter contre les injustices criantes de notre époque à défaut ce qui vient de se passe au Brésil pourrait très bien nous arriver.
    Il ne faut pas se tromper de priorités.

  • 23
    xm 30 octobre 2018 à 20:35 / Répondre

    N’étant pas du GODF, je n’émet pas directement de position sur la décision de l’Obédience.

    Mais certaines choses m’interpellent.

    Même s’il est vrai que J.L Mélenchon a perdu quelque peu son Centre sur la forme, il est dans son droit à critiquer les juges et les médias qu ne sont pas exempts de critique, surtout s’agissant des seconds qui ont quand même quoique l’on en pense fait de la propagande anti- Mélenchon.

    Est- on encore en Démocratie?

    Pour les juges, il arrive parfois qu’il donnent tort à qui a raison en droit selon la partie adverse (qui a de l’entregent). Malheureusement, c’est toujours nous qui portons le chapeau dans ce type d’affaires. La présente position du GODF ne va pas arranger les choses à mon sens.

    C’est le vécu des petits citoyens.

    Je suis fort surpris que la majorité des Frères admettent cela.

    Depuis quelques temps, notre Démocratie prend des coups (cf l’affaire Benalla où semble-t’il une troupe parallèle type Tonton Macoute toute réserve prise semble avoir été mise en place à l’Elysée sans aucune réaction majeure).

    L’affaire Mélenchon va dans ce sens. Une perquisition ayant lieu sans instruction ce qui n’est pas illégal mais cette action est étonnante, d’autant plus que Madame la Procureure Générale de Paris dit qu’il n’y pas d’instruction par manque d’élements.

    Moralité. on fait une enquête préliminaire (où les droits de la défense sont très limités) plus que poussée à cette étape de la procédure pour pouvoir éventuellement déclencher une instruction à partir de ce qui sera trouvé.

    Mélenchon en a peut être fait trop mais cela démontre un côté humain.

  • 22
    Ordioni 30 octobre 2018 à 20:34 / Répondre

    Il me semblait que ces demarches etaient internes et ne demandaient pas a faire appel a un recerendum…

  • 21
    yasfaloth 30 octobre 2018 à 20:32 / Répondre

    Je croyais que c’était une règle (ça l’est à la GLDF) que tout frère mis en examen soit systématiquement suspendu jusqu’à ce qu’il soit (éventuellement) blanchi.
    .
    La question est : JLM ayant été mis en examen il y a plus d’un an après une plainte en diffamation de la SG, puis d’une plainte de B. Cazeneuve, pourquoi cela n’a t’il pas été proposé plus tôt ?

    • 26
      Condorcet 30 octobre 2018 à 20:45 / Répondre

      Il n’y a pas de mise en examen mais une enquête préliminaire du chef du parquet. Pourqu’il y ait mise en examen il faut la nomination d’un juge d’instruction ce qui n’est pas le cas semble t’il.

    • 28
      bug 30 octobre 2018 à 21:12 / Répondre

      @YASFLOTH
      l’article 93.6 du RG stipule que « le Conseil de l’Ordre est habilité, sous sa responsabilité devant le Convent, à saisir, en procédure d’urgence, la Section Permanente de la Chambre Suprême de Justice Maçonnique, en vue de suspendre tout Franc-Maçon à titre conservatoire, temporaire et exceptionnel, en raison de poursuites, devant la justice profane, justiciables de peines criminelles ou délictuelles ou condamnation à l’une de ces peine, à l’exception des infractions jugées politiques par les Instances maçonniques ».
      En demandant la suspension du F:. Mélenchon, le Conseil de l’Ordre agit en dehors de toute poursuite devant la justice profane, sur la foi du rapport qui a été fait par la presse des derniers événements. Il tranche dès à présent sur le caractère non politique des faits à l’origine du contentieux (perquisition et saisie de toutes les données d’un parti d’opposition, diffamation par une certaine presse que le Frère incriminé a par ailleurs attaqué en justice, etc.).

  • 20
    Duquéroix Jean-Louis 30 octobre 2018 à 20:30 / Répondre

    Tout ça me paraît très pauvre, qu’allez-vous faire dans cette galère?

  • 19
    Dominique Perignon 30 octobre 2018 à 20:29 / Répondre

    Une mesure plus sage et plus fraternelle aurait été de demander au F:. JL. Mélenchon de bien vouloir se mettre lui-même « en congé maçonnique » pendant la durée de ses affrontements judiciaires et médiatiques, afin de ne pas exposer l’Obédience – voire l’Ordre – à un mélange des genres mal compris de l’opinion publique. Ce qu’il aurait sans doute accepté, si on le lui avait présenté ainsi.
    Mais le choix de la sanction, de l’exclusion, de l’anathème, est encore plus préjudiciable à l’image que la F:.M:. voudrait donner d’elle-même, et va renforcer le côté « persécuté » de Mélenchon. Bravo !
    ——
    P.S. la phrase d’introduction de Géplu réussit à caser trois jugements de valeur péjoratifs dans les dix premiers mots de la première phrase : pollution – frasques – excessif.
    Et après ça, il glisse benoîtement un « sondage », dont chacun mesurera la valeur…
    Je frémis quand les procureurs fourbissent ainsi leurs armes. Le Procès de Prague n’est pas loin.

  • 18
    Dominique JOURLAIT 30 octobre 2018 à 20:09 / Répondre

    Domi,
    Je pense que dans ce concept de société bien dégradée, il nous faut des exemples marquants !
    L’image du GODF est trop souvent piétinée par de trop nombreux médias
    Ce geste … qui n’est pas une radiation définitive, possède l’avantage de montrer à nos TTCCFF que notre maçonnerie ne fait la forcément belle aux mentors politiques quels qu’ils soient !!!

  • 17
    floare 30 octobre 2018 à 20:01 / Répondre

    Une police politique de la bienpensance au GODF ? J’espère que non !

  • 16
    sueur 30 octobre 2018 à 19:57 / Répondre

    ce (F) ne montre pas l’exemple de la tolérance; je le vois de plus en plus hargneux à différents égards. Et maintenant, cerise sur le gâteau; demande de lui parler avec la langue de Moliére.. Je ne savais pas que dans le midi, AVEC L’accent chantant , qui est charmant d’ailleurs cela fait partie d’un langage étranger… Du grand n’importe quoi… Tolérance jusqu’à quel point ????? envers ce comportement…..

  • 15
    fluo 30 octobre 2018 à 19:50 / Répondre

    Il ne m’appartient pas de juger un Frère, c’est une affaire interne au GO, point barre. En revanche rien ne m’interdit de penser et de dire que la démarche du paparazzite est bien dégueulasse, ce n’est pas du journalisme, tout au plus une minable dénonciation…

  • 13
    Lionel 30 octobre 2018 à 19:36 / Répondre

    Je vote pour car nous devons être exemplaire dans notre attitude au quotidien dans un monde qui nous baffoue en permanence. On est peine sorti de l’effet Benalla que cette histoire apparaît. Nous avons tous preté serment de rester libre et de bonne mœurs. Les bonnes mœurs ne se limitent pas à un casier judiciaire vierge mais à un comportement fraternel avec tous les humains. Mais ce n’est que mon avis et le témoignage de cette conduite qui guide ma vie d’initié, même (surtout) dans la vie profane.

  • 12
    Cerise 30 octobre 2018 à 19:27 / Répondre

    Bonsoir, il est noté que j’ai déjà voté… Or j’estime que cela ne me regarde pas. J’aimerais supprimer mon vote, mais quel est-il ?
    Ton article est bien argumenté, mais comment peut-il se conclure par un sondage…? Erreur en contradiction avec tes propos.

  • 11
    Garganette norbert 30 octobre 2018 à 19:20 / Répondre

    Pas sérieux. Image déplorable de la FRANCE . A mettre aux oubliettes. C’est de trop.

  • 9
    Corinthien 30 octobre 2018 à 19:09 / Répondre

    Le pavé mosaïque peut servir de point de départ à l’analyse de cette situation. Tout blanc, tout noir, tout gris ???Un mélange de blanc et de noir ??? Le point n’est pas de savoir si les FF et SS sont pour ou contre la suspension mais si un personnage politique ayant postulé à l’élection présidentielle peut se comporter comme notre Frère Jean-Luc l’a fait. Il y a plus de 52000 FF et SS au GO, serait-il le seul à s’être comporté de cette façon ? En notre époque troublée où la désinformation et la manipulation semblent être la principale voie choisie par de nombreuses officines de communication politiques, je ne peux que m’interroger sur le pourquoi de cette nouvelle. Pour terminer je pourrais rajouter : « In girum imus nocte et consumimur igni »….

  • 8
    Jean-Claude Soubiès 30 octobre 2018 à 19:05 / Répondre

    Ce qui me sidère dans cette histoire c’est qu’à ma connaissance il n’y a pas eu de réaction du GODF devant l’action disproportionnée de l’autorité pour ces perquisitions, action qui se justifierait pour une opération antigang ou anti terroriste mais non à l’encontre d’un mouvement politique reconnu, légal et légitime. Une majorité de juristes et de politiques ont souligné le caractère outrancier de ces perquisitions où des fichiers, des listes, du matériel ont été soustraits en passant outre les procédures règlementaires en vigueur. Quelle crédibilité aurait le GODF si dans un hypothétique avenir il devait en appeler à la solidarité et la réprobation publique parce que victime des mêmes abus? La colère de M. Mélenchon est-elle vraiment plus dangereuse pour la République et la démocratie au point de mériter l’exclusion?

  • 7
    MINOUX CHRISTOPHE 30 octobre 2018 à 19:01 / Répondre

    Je pense que Jean Luc Mélenchon n’est pas un exemple pour la république. L’exemplarité de comportement devrait guider tous nos élus.
    Clairement ce FF fait du populisme pour exister.
    Il serait bienvenu de lui expliquer qu’il n’est pas la république.

  • 6
    Abille 30 octobre 2018 à 18:43 / Répondre

    Geplu, un article c’est bien, il faut dire et tu le fais sérieusement, c’est la raison de mes visites sur ton site. Donner ton avis…pourquoi pas !si tuveux, mais cela n’apporte rien et peu nuire a l’objectivité. Mais, STP, la vox populi n’est pas la justice alors laisse le référendum, qui est une Kocherie, a ceux qui en ont besoin.

  • 5
    Gilles POUVREAU 30 octobre 2018 à 18:42 / Répondre

    N’importe quoi ! Primo, la procédure n’appartient qu’au conseil supérieur du GODF, deuzio, pourquoi déroger aux fondements de la FM.: en oubliant que l’on se doit de reconnaître nos FF.: tels qu’ils sont et non comme l’on voudrait qu’ils soient, tertio, celui qui répand ce genre d’âneries trahit ses engagements et quelque serrement devrait le lui rappeler amèrement ! Pour terminer ce « commentaire », ne doit on pas laisser ses métaux à la porte du temple et par conséquent ne pas confondre « Solve » et « Coagula » dans ce qui se révèle n’être qu’une histoire d’ego masquée par le miroir de l’intérêt politique !

    • 10
      Flober 30 octobre 2018 à 19:10 / Répondre

      Bravo de plus des propos racistes? Cc’est Inadmissible tous ses propos et son comportement vont à l’encontre de ce qu’est la maçonnerie. Mesure, respect, fraternité sont les maîtres mots.

  • 4
    Garganette 30 octobre 2018 à 18:35 / Répondre

    Il n’est pas pour que la FRANCE reflète une bonne image , est régressif.

  • 3
    bug 30 octobre 2018 à 18:28 / Répondre

    Cette demande de suspension arrive bien tôt, alors que les têtes ne sont pas encore refroidies. Elle dessert le Frère incriminé qui, contrairement à ce qui est dit ici, est très sourcilleux sur la séparation entre la sphère publique et privée et n’a jamais « revendiqué » son appartenance. Le livrer maintenant à ce genre de procédés est l’affaiblir, alors qu’il n’est pas mis en examen ni condamné. Et s’il n’était coupable de rien ?
    Cette demande de suspension est une n-ième manifestation de la politisation de la tête de l’obédience, qui se démarque de plus en plus de la base. Des membres « autorisés », peut-être un peu déçus de leur inexistence politique, se servent de plus en plus de l’obédience pour mener des combats politiques. Ils poursuivent des buts légitimes à titre individuels, mais ne devraient pas « embarquer » toute l’obédience dans leur combat.
    Enfin, de nombreux citoyens, dont des maçons, se rangent du côté de JL Mélenchon dans cette histoire. Que fait-on d’eux ? on les suspend ?
    Non, vraiment, il fallait attendre.

  • 2
    RAD SOC 30 octobre 2018 à 18:27 / Répondre

    De grâce ne confondons pas maçonnerie et café du commerce!
    Mélenchon a certes perdu son sang froid.
    Mais, celles et ceux qui ont eu à subir une perquisition et à fortiori 6 ou 7 en même temps peuvent évoquer l’extrême violence d’une telle procédure : toute votre vie est mise à nu et les documents emportés qu’ils soient en rapport direct ou plus que lointain avec les faits reprochés
    De plus, il n’a pas tout à fait tord lorsqu’il évoque le gouvernement et l’arrogance des juges et la violation permanente du secret de l’instruction par les magistrats : les PV à peine signés se retrouvent dans la presse, avant que les avocats aient pu en avoir copie.
    J’aurais juste aimé que notre excellent F:. Mélenchon s’indigne de la même manière lorsque d’autres partis politiques ou particuliers ont eu le même traitement

    • 76
      Ardennais 31 octobre 2018 à 14:31 / Répondre

      Pas 6 ou 7 perquisitions : 17 !!!!

      Et les autres partis politiques n’ont justement pas subi le même traitement : jamais un tel nombre de perquisitions sur autant de sites, sur autant de responsables et collaborateurs simultanément. C’est du jamais vu, un tel déploiement de forces, surtout lorsqu’on sait l’inconsistance des motifs avancés ! Et pourquoi saisir des ordinateurs et téléphones portables plus d’un an après les soi-disant faits reprochés, alors qu’entre-temps, les éventuelles preuves auraient pu être effacées plusieurs dizaines de fois ???
      C’est très clairement une manœuvre politique pour intimider et surtout jeter la suspicion sur un des principaux groupes d’opposition.

  • 1
    Nat bos 30 octobre 2018 à 18:23 / Répondre

    Qui suis-je pour juger ?

    • 14
      Kitusai 30 octobre 2018 à 19:48 / Répondre

      Tout à fait ! D’autant que les moyens déployés contre LFI paraissent disproportionnés alors qu’au même moment l’ex-président Sarkozy est envoyé devant les juges pour des millions d’euros de tricherie dans une indifférence relative surprenante.
      Un peu de mesure et de distance par rapport à la temporalité médiatique ne nuirait pas.

      • 32
        JMS 30 octobre 2018 à 21:30 / Répondre

        Sarkozy est franc-maçon?

        • 54
          Kitusai 31 octobre 2018 à 10:19 / Répondre

          Je ne parle pas de ça. Je déteste hurler avec les loups et je trouve le GODF bien trop prompt à le faire dans ce cas.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo in suscipit ipsum id quis,