la GLFF

Loi de 1905, la GLFF s’inquiète aussi

Par Géplu dans Divers

Communiqué de la Grande Loge Féminine de France

Après le DH et le GODF, la GLFF fait à son tour part de ses préoccupations face au risque des modifications fondamentales de la loi de 1905 que semble préparer le Gouvernement français.
.

Loi de 1905, La Grande Loge Féminine de France reste vigilante

1er décembre : A l’approche de l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905, dite loi de séparation des églises et de l’état, la Grande Loge Féminine de France s’inquiète d’une éventuelle modification de cette loi.

Parmi les informations diffusées à ce jour, est envisagée une révision des articles relatifs au statut des associations cultuelles, à leur financement, et au renforcement de la police des cultes. D’autres dispositions concernant des « arrangements raisonnables » sont également évoquées.

La loi de séparation définit le régime juridique des relations entre l’état et les cultes. Elle a favorisé l’émancipation des femmes et leur accès à la citoyenneté. C’est pourquoi la Grande Loge Féminine de France proclame dans sa Constitution « son indéfectible attachement au principe de laïcité », garant pour toutes et tous de vivre une communauté de destin dans un pays en paix.

Une telle modification de la loi de 1905 ébranlerait l’équilibre des principes sur lesquels repose notre République laïque. Les franc-maçonnes de La Grande Loge Féminine de France resteront vigilantes et réagiront devant toute atteinte à la loi de séparation des églises et de l’état.

mercredi 28 novembre 2018 14 commentaires

Étiquettes : ,

  • 11
    Joab’s 29 novembre 2018 à 13:16 / Répondre

    Les défis a relever en 2018 ne sont plus ceux de 1905 même s’il y a des similitudes. La menace religieuse de 1905 se referait a une religion implantée depuis 19 siecles en France et Europe.elle etait aussi porteuse d’une culture ancrée un patrimoine architectural spirituel. Elle s etait salie par des compromissions avec des pouvoirs oppressifs.
    En 2018, la menace principale vient d’une religion extérieure qui se construit en rébellion du pouvoir par défi communautaire exploitation des pires tentations machistes, brutales.
    Les outils pour lutter ne sont plus les mêmes. Il ne fait pas tomber dans ka stupidité extrémiste à satisfaire leurs pulsions d’oppression, violence mais viser l’objectIf de fraternité, respect, liberté, ouverure, enrichissement.

  • 10
    Jean_de_Mazargues 29 novembre 2018 à 10:51 / Répondre

    Il ne s’agit pas « d’affaiblir » la loi de 1905, ni de toucher aux principes qu’elle contient et qui de toute manière ne pourraient être amendés par une loi ordinaire puisqu’ils ont valeur constitutionnelle (« principes fondamentaux reconnus par les lois de la République : principe de laïcité, liberté d’association, etc.).
    Il s’agit en particulier de rendre plus efficace le statut d’associations cultuelles que la loi de 1905 a institué et qui est peu utilisé aujourd’hui. Parlons de cela, je vous prie: on peut être pour et contre, mais cela n’a rien à voir avec les anathèmes fanatiques de certaines obédiences dont les représentants feraient bien de réfléchir et de travailler avant de communiquer.

    • 12
      réboussié 29 novembre 2018 à 13:55 / Répondre

      L’association culturelle ? ou cultuelle ? pourquoi le distinguo ?
      Pourquoi donner de fait une dimension particulière au-x culte-s ?
      Les athées , ou simplement les laïcards dans mon genre ? on a droit à l’appellation éventuelle si tel est notre désir ? le GO ? culturel ou cultuel ? le culte de la vraie lumière ? les églises chez elles , l’état chez lui . Ce n’est pas le mépris , c’est la liberté et la responsabilité , car derrière le discours philosophique , on voit pointer le comptable ou le trésorier : quelle différence entre le trésorier d’une association culturelle et celui ou celle de la cultuelle ? Les partis politiques , syndicats , pour prendre des exemples au hasard ? Au nom de la responsabilité ? que ne se satisfont ils pas des cotisation de leurs adhérents ? Trop de fonctionnaires dit on ou entend on ? c’est la fonction qui crée l’organe ? et en plus , ça fonctionne pas très bien . ( fonctionnaire ? celui qui a une fonction ..en espérant qu’il ait aussi un rôle ? )
      La multiplication des statuts ? qui va adouber ou autoriser le label « cultuel ? la secte du messie cosmo planétaire ? Qui décide de la secte ou de la religion ? On peut aller en appel devant la CEDH ?
      Dieu a besoin d’une reconnaissance administrative ? juridique ? Et bien sur , déclaration préalable en préfecture ? comme pour les manifs ? dans le cadre des lois en vigueur pour les trajectoires ?

      Hors la loi prévoit déjà le recours de celui qui est lésé dans ses droits devant le juge , faut il qu’il y ait lésion .…

      GO , je suis un peu aussi GJ , (gilet jaune ) , notre grand chef ( ex GM ?)( c’est moi le chef – humour) peut donner son avis sur la préparation du gratin dauphinois , cela n’engage que lui , sinon les églises peuvent aussi se manifester devant les dérives sociétales actuelles , PMA , mariage des homo sexuels ( provocation /humour ) ….et le FN ou le RN sur les choix politiques et autres et au nom de l’égalité ?? tout se vaut ?….
      Le juridisme en la matière me parait inutile , pour les églises ? et nos Dieux dans leurs diverses obédiences …..Je mets dieu dans le coeur de l’homme et pas dans un code civil …ou dans tout ce qui pourrait le rabaisser du haut de la pyramide de Maslow pour résumer …..c’est un triangle pointe en haut et pas posé à plat sur un autel quelconque tamponné au verso des instances administratives diverses et variées ….nihil obstat ?

      (car à mon sens , le juridisme et ce que je considère comme ses abus ou ses déviances s’appuie sur un moralisme à prétention universaliste non démontré …)

      N’ayant pas communié je pense avec les anathémistes fanatiques , je ne rajouterai pas la liste de M Onfray habituelle ,

      Pour ce qui est du statut de la femme , le rapport n’est peut être pas direct avec la laïcité , mais je ne vais pas me lancer ici sur l’histoire de la femme et de la religion , ce qui me ferait passer pour un facho aux yeux d’Onfray Car il faudrait évoquer des notions de psychanalyse ….éventuellement coté clinique
      Pour faire avancer le débat .. car le travail n’est pas terminé de longs et pénibles ……..très amicalement ..

      • 13
        Jean_de_Mazargues 1 décembre 2018 à 13:40 / Répondre

        Association cultuelle : c’est dans la loi de 1905. Ce n’est pas du juridisme, c’est bien de la loi que nous parlons.

  • 7
    Michel 28 novembre 2018 à 20:48 / Répondre

    Venir nous déclarer que la loi 1905 a favorisé l’émancipation des femmes et l’accès à la citoyenneté !?
    J’aimerais que l’on m’explique de quelle façon…
    Nous avons du attendre le Général de Gaulle pour que les femmes deviennent des citoyennes et puissent accéder aux urnes !
    Je veux bien entendre qu’il ne faut pas modifier cette loi, mais la question c’est de savoir comment on fait pour l’appliquer ? Vu que de très nombreux lieux de culte sont gérés à travers la loi 1901 selon les statistiques officielles…

  • 6
    Profane 28 novembre 2018 à 18:37 / Répondre

    Heu.. otez-moi d’un doute, le niveau de réflexion en loges dépasse je l’espère la hauteur de vue et des commentaires ci-dessous ? 😉
    C’est la (votre) (notre) loi de 1905 qui est en jeu là, pas le règlement de fléchettes du café du commerce 😉

    • 8
      joab's 28 novembre 2018 à 20:54 / Répondre

      Vous avez raison de nous interpeller. Lorsque nous nous querellons avec des arriere-pensées en oubliant le sujet fondamental qu’est la laïcité.
      Mais il ne faut pas confondre un concept (la laïcité) et une loi qui est toujours opportune et repond à une situation du moment. D’ailleurs comme on le constate ell a dû être complétée.
      Elle n’est pas une « vache sacrée ». Par contre il nous revient de définir ce que nous défendons au delà de mots, slogans faciles.
      La loi doiêtre adaptée pour repondre aux défis qui nous sont lancés.

      • 9
        Désap. 29 novembre 2018 à 09:05 / Répondre

        En effet, il faut la durcir à défaut de l’appliquer intégralement, et non l’affaiblir comme ceci est projeté.

  • 4
    Désap. 28 novembre 2018 à 16:56 / Répondre

    L’idée même d’une modification de la loi de 1905 est et doit rester inacceptable.

    • 14
      Jean_de_Mazargues 1 décembre 2018 à 13:41 / Répondre

      Alors pourquoi a-t-elle été modifiée plus de 20 fois depuis 1905 ?

  • 3
    réboussié 28 novembre 2018 à 16:40 / Répondre

    les crétins en jaunes ? tu serais pas un PS en recherche de point d’atterrissage ? ne viens pas chez nous ..c’est complet
    Je suis moi aussi pour un toilettage de la loi de 1905 , pour une suppression des toiles d’araignées , en particulier ce concordat de Napo Léon que mes petits-enfants n’ont pas connu à l’école pré -Blanquer
    Mais ils ont échappé à l’apprentissage d’une langue étrangère à l’attention de jeunes français qui ne maitrisent pas leur langue nationale ??? donc leur apprendre leur langue d’origine ,je n’ose dire de souche ?

    Rien n’a été discuté ni fait ? voire ?
    Vu les difficultés actuelles mais prévisibles , une bonne guerre de religion serait une bon dérivatif , voire un bon masque de la réalité économique sociale et morale du pays , et des problème de et avec l’UE

    Car le danger du FN ou du RN ? au pire ? quel changement du modèle économique ? mais vu certaines images , j’imagine facilement des Benhala ou des CRS avec un gouvernement d’extrême droite ( la vraie , celle qui veut régler son compte à la gueuse , la république , qui ressemble de plus en plus à une ploutocratie d’ailleurs qu’ à une démocratie )
    J’ai lu et entendu , Abdelwahib Meddeb ,trop tôt disparu , Abdennour Bidar ….et bien d’autres : les spiritualités sont diverses et multiples , et je ne suis pas sur que la majorité des musulmans de ce pays se soumettra à des autorités que le politique de chez nous aura choisi comme autorité : .soumission , oui mais à Dieu ..Nos Rafales se vendent bien et les éléments de langages ne permettrons jamais de justifier leur usage ou d’imposer notre pseudo humanisme et notre morale à deux balles au monde entier …
    On ne veut pas de notre laïcité . c’est pourtant le seul moyen de garantir la liberté pour tous ,et l’égalité
    Mais liberté et égalité ?un danger mortel avec la liberté de conscience pour les tyrans divers et variés , car la fraternité universelle , dans le respect des différences ne serait pas loin …
    J’ai depuis for longtemps l’affiche rouge en bonne place sur mon bureau , et balancé à la poubelle mes cartes syndicales et politiques ….matérialiste le GO ? je ne sais …les membres du GO ? le triangle ? c’est aussi la pyramide de Maslow , le chemin initiatique ? celui qui conduit au loin , dans les sommets de la pensée? la pensée sauvage …..autre nom de la violette ?

  • 1
    Liberte 28 novembre 2018 à 13:57 / Répondre

    Le GODF avant la GLFF était déja dans la parano ambiante….
    Il est écrit « que semble préparer »
    Rien n’a été fait, publié, discuté….
    Vous rejoignez les crétins en jaune et autres populistes.

    • 2
      Emmanuel 28 novembre 2018 à 14:19 / Répondre

      « …les crétins en jaune… »
      Comme disent les gamins dans la cour de récré : « c’est celui qui le dit qui l’est… ».
      Doit pas avoir de problèmes de fin de mois ce pseudo liberté.

    • 5
      joab's 28 novembre 2018 à 18:22 / Répondre

      Ca fait « mauvais genre » de critiquer ce beau mouvement « spontané », « bon-enfant », des « vrais-français » .. etc. Les medias, y compris les chroniqueurs les plus avisés habituellememnt en sont dans une surenchère de populisme où les demandes les plus extravagantes deviennet magiquement paroles de sagesse populaire.
      Qu’est-ce qui a lobotomisé toute la France qui est censée réfléchir ? C’est simple : selon des sondages le mouvement serait « soutenu » à 75 %… Ca alors … Les citoyens soutiennent qu’ils ont envie de payer moins d’impots, avoir plus de prestations sociales et être mieux payés et que la santé financière de la France soit meilleure … Et
      – personne pour soulever qu’il y aurait quelques contradictions dans ces désirs ?
      – personne pour constater que les mêmes « mouvements spontanés » ont fleuri, avec les mêmes discours, sur les reseaux sociaux lors de l’election truquée de Trump et le refrendum tout (aussi truqué) du brexit.
      – personne pour constater que les ex partis au pouvoir PS, LR menaient des politiques similaires ?
      – que les slogans n’ont strictement rien de social au service « du peuple », mais de vouloir une revanche à leur déroute de 2017 ?
      – que les baratins politicards sombrent dans un simplisme épouvantable : oser emettre des critiques sur le dit mouvement signifierait vouloir affamer le peuple au profit des banquiers …
      Et en tant que FM n’est-on pas capable de prendre un peu de distance plutôt qu’aboyer avec la foule ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nunc dapibus dolor. efficitur. ante. ut neque. Praesent vulputate, mi, sem, fringilla