UFAL info 75 retraites

Un dossier sur les retraites dans UFAL info

Par Géplu dans Dans la presse

UFAL info, la revue trimestrielle de l’Union des Familles laïques, se présente comme « Une revue de convictions laïques au service des citoyens et des familles ». Son numéro 75 de décembre 2018 consacre son dossier aux retraites : Retraites, requiem ou renaissance ? Un sujet certes pas directement maçonnique mais qui pourra intéresser beaucoup de Frères et de Sœurs.

Car, comme le dit dans son éditorial le rédacteur en chef Nicolas Pomiès, Le compte-rendu du Conseil des ministres du 10 octobre 2018 concernant le dépôt du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) est très clair sur la doctrine qui guide le Gouvernement pour son établissement. Il y est en effet écrit que ce « PLFSS 2019 s’inscrit tout d’abord dans la continuité des décisions prises pour libérer l’activité économique ». L’objectif assigné à la Sécurité sociale n’est donc plus comme à sa création en 1945 de « garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, de couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent ». Or, le vieillissement est bien un risque officiellement identifié : l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) relève que le vieillissement est un phénomène planétaire. La population des soixante ans et plus est celle qui augmente le plus vite, ce qui s’accompagne de difficultés particulières auxquelles tous les pays devront faire face. Il est donc essentiel de préparer les soignants et les sociétés à répondre aux besoins des personnes âgées. Pourtant tout est fait pour retarder la retraite de l’emploi des salariés. C’est même un objectif du Traité Européen de Lisbonne qui engage la France à atteindre un taux d’emploi des seniors (+ de 45 ans) de 50 %. Le risque de vieillesse est malgré cela parfaitement identifié et les entreprises françaises de plus de 50 salariés sont tenues d’aménager les postes de travail de leurs seniors. « Libérer le travail » consiste donc à aménager l’exploitation et rendre impossible la retraite.
C’est pourquoi le chantier d’une vaste réforme des retraites visant à transformer radicalement notre système par répartition, annoncé pendant la campagne présidentielle, a été lancé par le Président Macron. L’objectif de cette réforme est d’unifier l’ensemble des régimes de retraites actuels (régime général, régimes complémentaires obligatoires et régimes spéciaux) dans un régime unique par points à cotisations définies.
Cesser de baser le niveau des retraites sur de solides annuités acquises par le travail (car les cotisations sociales sont partie intégrante de la rémunération du travail) au profit d’un système aléatoire de points à valeur variable : tel est le programme que le Président Macron applique à près de 27 millions de salariés. Retraite par points et/ou système dits notionnels sont en réalité deux moyens d’individualiser le rapport à la pension et, surtout, d’en faire baisser le montant. (…) 

3 articles dans ce dossier :
Réforme Macron des retraites : La funeste histoire de la retraite par points, par Olivier Nobile,
Précis d’autodéfense pour contrer les partisans de la retraite par point, par Nicolas Pomiès,
et Le travail, enjeu des retraites, par Bernard Friot. 

Notons aussi dans ce numéro un très intéressant article de Charles Arambourou sur Toucher à son article 19, c’est bouleverser tout l’équilibre de la loi 1905Bien que le flou soit habilement entretenu sur les projets gouvernementaux de modification de la loi de 1905, les quelques précisions annoncées ne laissent pas d’inquiéter (…), et un autre de Jennifer Attanasio, avocate, sur la Réforme de la justice : un nouveau recul des droits républicains : À l’heure des mesures impopulaires, il est difficile de diminuer le budget de la Justice tout en respectant les contraintes européennes nous obligeant à intervenir quant à l’état déplorable de nos prisons. Aussi, on a opté pour une solution simple : réduire les coûts en empêchant le citoyen d’accéder au juge indépendant (et gratuit) qui est censé le protéger. (…) 

Pour vous abonner et recevoir UFAL info, c’est ici : 8 € pour les 4 numéros d’une année.

dimanche 13 janvier 2019 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo efficitur. at Curabitur ut sem, suscipit commodo venenatis ut