Charuel Tarbes 050419

Philippe Charuel était à Tarbes ce 4 avril

Par Géplu dans Dans la presse

Le 29 mars nous vous avons annoncé la conférence publique que Philippe Charuel, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France devait donner à Tarbes le 4 avril. Dans son édition de lundi 8 avril, la Dépêche a de nouveau interrogé l’ancien Grand-Maître.

A la question du journaliste : Quel rôle doit jouer la franc-maçonnerie aujourd’hui ?, il répond : Le rôle de la franc-maçonnerie en général est de travailler à l’amélioration de l’humanité, à son émancipation pacifique. Les loges fonctionnent comme des laboratoires de réflexion. Ce n’est pas exact de dire que la franc-maçonnerie fait toutes les lois. Elle mène des réflexions, des travaux et ensuite, ce sont les élus de la République, maçons ou pas, qui vont proposer un projet de loi.

Plus loin, Dans un livre paru en 2005, Alain Bauer, du Grand Orient, parlait de «crise existentielle» de la franc-maçonnerie ? Alain Bauer, il est un peu avec le passé. La franc-maçonnerie colle bien à son époque. Dans nos réflexions aujourd’hui, les thèmes abordés sont les suivants : le transhumanisme, l’intelligence artificielle, la fin de vie, avoir des réponses plus adaptées au problème du handicap, la jeunesse pour essayer avec elle de réfléchir sur des perspectives de vie qui ne sont pas que professionnelles.

Enfin, à la dernière question, concernant la laïcité, la réponse est peut-être un peu maladroite : Depuis quelques années, certains remettent en cause la loi sur la laïcité. Vous faites partie de ceux qui estiment qu’il ne faut pas transiger avec la laïcité ? Le Grand Orient a fait de la laïcité son cheval de bataille. Ce n’est pas notre cas. Pour autant, on a des choses à dire sur la laïcité, mais on ne va pas s’exprimer de la même façon. Je pense que les religions font partie du paysage français et de la vie. Il y a des communautés, elles sont là, elles existent. Ce qu’il faut simplement, c’est encadrer pour qu’il n’y ait pas de débordements, il y en a aujourd’hui, c’est clair. Dans le paysage public, on doit respecter les lois de la République. Après, que chacun pratique à sa guise une religion de son choix, je n’ai rien contre. En effet, il me semble qu’il est tout à fait inexact, Charuel s’est sans doute mal exprimé, de laisser entendre dans la comparaison des positions de la GLDF et du GODF, que le GODF estimerait que les religions ne font pas partie du paysage français et de la vie…

jeudi 11 avril 2019 9 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 9
    Astérix 12 avril 2019 à 09:33 / Répondre

    Encore un qui courrait après la reconnaissance de la GLUA et qui aime bien les communautés religieuses. Parler d’universel sans les femmes est d’une tartufferie sans nom….Parler du transhumanisme, de l’intelligence artificielle c’est bien et nécessaire, mais parler des fins de mois difficiles pour certains de nos contemporains, de la spoliations des biens publics au profit de quelques copains du CAC 40, ce ne serait pas mal non plus , mais ça c’est trop matérialiste et cela nous éloignerait trop de la grande spiritualité. Comme dirait l’autre « il y a encore du boulot ».

  • 4
    niaclabut 11 avril 2019 à 17:15 / Répondre

    Pourquoi toujours des réflexions désobligeantes ? Ce n’est pas cela que j’ai appris en Franc-maçonnerie.

  • 3
    Bayle 11 avril 2019 à 10:50 / Répondre

    Alain Bauer n’est pas « un peu avec le passé » il est périmé il ne represente que lui même.

  • 2
    Jean-Charles 11 avril 2019 à 09:32 / Répondre

    Alain Bauer va être content d’être considéré d’être « un peu avec le passé » !

    • 7
      Désap. 11 avril 2019 à 18:38 / Répondre

      Lui qui a organisé le torpillage d’un appel du passé.
      Ceci explique surement cela :))

  • 1
    Marie Dominique 11 avril 2019 à 09:28 / Répondre

    C’est bien de réfléchir sur « le transhumanisme, l’intelligence artificielle, la fin de vie, avoir des réponses plus adaptées au problème du handicap, la jeunesse… », mais quand on ne le fait « qu’entre hommes », on ne peut pas avoir une pensée représentative de la société.
    On n’est plus au XIXe ni même au XXe quand les hommes géraient seuls tous les problèmes. Aujourd’hui les femmes sont les égales de l’homme et tout aussi impliqués qu’eux dans la gestion de ces questions.
    Alors si vous voulez rester entre mecs pour les réflexions « philosophiques », faites, mais ne venez pas dire que vous représentez la société, et encore moins « la jeunesse » quand traitez cela en machistes.

    • 5
      yasfaloth 11 avril 2019 à 17:21 / Répondre

      Dans les ateliers de la Grande Loge De France on n’aborde pas, à ma connaissance, les sujets dits sociétaux comme ceux que citent Philippe Charuel. Notre démarche est bien plus intimiste et notre réflexion centrée sur la spiritualité au sens large, nous pensons, je pense, qu’effectivement ce genre de démarche est plus aisée et, paradoxalement, plus riche dans un contexte mono-genre. Pour le reste, je crois qu’il faut prendre au sens très large ces propos de l’ancien GM, y compris pour ce qui concerne les religions, et sans y voir trop d’allusions.

      • 6
        Désap. 11 avril 2019 à 18:33 / Répondre

        Dans vos statuts ou votre règlement il est indiqué que vous pouvez discuter de sujets de société en loge, mais que ceci ne doit pas faire l’objet d’un vote.
        Je pense qu’en Bretagne ils pratiquent :))

        • 8
          yasfaloth 11 avril 2019 à 19:00 / Répondre

          Si tu le penses… et pour l’article IV de notre déclaration de principe, son interprétation telle que je la vois effectivement pratiquée est quand même très restrictive !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Praesent fringilla diam elementum felis mattis