Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances

Rendez-vous le dimanche 18 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 12 650 articles y sont stockés !

Ref Bible Solis

Les références bibliques dans la franc-maçonnerie

Par Géplu dans Edition

Les éditions Aureus viennent de rééditer le livre de Jean Solis « Les références bibliques dans la franc-maçonnerie ».

Cet outil indispensable pour l’étude, liste et cite les renvois à la Bible, aux Intertestamentaires et au Talmud pour plus de 100 degrés, grades, cérémonies, chaires ou Ordres actuellement pratiqués en franc-maçonnerie. Nullement traité de symbolisme, il est comme un carrefour qui renvoie le maçon aux racines profondes du rituel, en lui épargnant des centaines d’heures de fastidieuses recherches.

Commode à consulter avec une Bible et son rituel à coté, il est néanmoins prévu pour être compilé sans la première puisqu’il intègre 100 % des versets bibliques appelés. 992 pages 16×24 cm.

Les références bibliques dans la franc-maçonnerie, de Jean Solis, aux Editions Aureus, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2490607006

dimanche 12 mai 2019 30 commentaires
  • 30
    pierre noel 23 mai 2019 à 18:30 / Répondre

    Quoi de plus normal que de savoir d’où vient ce qu’on entend ?
    Les trois grades de la fm (française ou autre) présentent des allusions plus ou moins développées à des épisodes d’une « histoire » (récit, conte ou fable si vous préférez). On y parle du premier travailleur en métaux, d’un « mot » dont la prononciation correcte permet le passage sans embûches d’une rivière, de deux colonnes d’airain placées à l’entrée d’un temple, d’un architecte habile, d’un roi célébré pour sa sagesse avant qu’il ne sombre dans le stupre, de la visite que lui rendit une reine énigmatique, de Byblos (autrefois Gibel) et de bien d’autres choses placées dans un lointain passé (en partie imaginaire) d’un orient tout aussi lointain, mais proche sans être extrême.
    Le maçon qui entend ces histoires désire naturellement savoir d’où elles viennent. Or une des sources est précisément la Bible (qu’on y voie un livre d’Histoire comme certains ou une collection de récits « symboliques », donc fictifs, comme beaucoup d’autres !). Il n’est que normal de donner les références répondant à ses interrogations.
    Pour celui qui ignore où elles se trouvent, quoi de plus utile qu’un livre qui les donne ?

  • 25
    yasfaloth 14 mai 2019 à 12:00 / Répondre

    Bonjour, pour avoir feuilleté la précédente édition j’ai un peu de mal à voir l’utilité de ce livre pour le maçon « lambda » et encore plus pour celui qui se limité aux 3 premiers grades de son rite.

  • 22
    HASARD 14 mai 2019 à 10:52 / Répondre

    J’ai acheté la 1ère édition et je l’ai revendu sur le champ, à défaut de l’utiliser comme accessoire pour pied de meuble. Ouvrage prolixe, confus… Une compilation boulimique et redondante de textes bibliques. La Sainte Bible avec les commentaires de C.I. Scofield (Index des thèmes détaillés en chaîne, index des notes explicatives et des commentaires, harmonie des Évangiles, glossaire et index biblique, concordance, atlas biblique) me suffit amplement pour un prix bien plus modeste (1712 pages. 39 €). Bien entendu, ce n’est que mon avis personnel.

    • 23
      Aymeric 14 mai 2019 à 11:06 / Répondre

      « La Sainte Bible … me suffit amplement » !
      Ben oui, puisqu’elle est « sainte » !
      Tu confond pas bigoterie et franc-maçonnerie ?…

      • 24
        Désap. 14 mai 2019 à 11:33 / Répondre

        Si je puis me permettre Aymeric, peut-être Hasard n’est-il pas maçon et dans tous les cas il a raison : il ne faut surement pas s’en remettre aux maçons s’agissant de la Bible et de son exégèse, il faut nécessairement s’en remettre aux religieux sur le même principe qu’il faut s’en remettre aux maçons pour ce qui concerne la maçonnerie et ses rituels.

      • 26
        HASARD 14 mai 2019 à 12:22 / Répondre

        N’en demeurons pas aux « mots » qui peuvent blesser certains, allons au-delà des supposés maux qui peuvent véhiculer en filigrane des vérités que certains maçons découvriront dans leur rite (notamment, le Rite Swedenborgien et les Ordres d’Illuminés Chrétiens dont est issu le R.E.R.) et par conséquent dans les hauts-grades.

      • 27
        HASARD 14 mai 2019 à 12:35 / Répondre

        Cher Aymeric, relisons la Constitution d’Anderson : « Un MAÇON est obligé par sa Tenure d’obéir à la Loi morale et s’il comprend bien
        l’Art, il ne sera jamais un Athée stupide, ni un Libertin irreligieux. Mais, quoique dans
        les Temps anciens les Maçons fussent astreints dans chaque pays d’appartenir à la
        Religion de ce Pays ou de cette Nation, quelle qu’elle fût, il est cependant considéré
        maintenant comme plus expédient de les soumettre seulement à cette Religion que
        tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, et qui consiste
        à être des Hommes bons et loyaux ou Hommes d’Honneur et de Probité, quelles que
        soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer; ainsi, la
        Maçonnerie devient le Centre d’Union et le Moyen de nouer une véritable Amitié
        parmi des Personnes qui eussent dû demeurer perpétuellement Éloignées. »

  • 19
    Désap. 14 mai 2019 à 09:45 / Répondre

    Je réfute et je suis outré du procès d’intention que me fait Jean_de_Mazargues et de l’accusation d’insulte aux croyants proférée à mon encontre par son compère MarcosTestos.
    Je souhaite au contraire que l’on comprenne toute l’inopportunité de la religion et ses principes en franc-maçonnerie. D’une part ils empêchent toute possibilité d’envisager le Principe selon des dimensions à la fois plus grandes, plus profondes et plus instructives que celle imposée par la révélation de la Bible, d’autre part ils créent des tensions et des divisions entre les franc-maçons tel que nous pouvons le constater à chaque fois que le sujet se présente. De surcroit, les croyants accusent systématiquement leurs contradicteurs de les insulter lorsqu’ils n’ont rien à répondre à leurs arguments, même et surtout lorsqu’ils sont fondés sur des principes maçonniques.
    A ce propos, je souhaite que chaque franc-maçon s’efforce de toujours garder à l’esprit l’interdiction stricte de toute discussion d’ordre religieux en loge, ceci ordonné par toutes les Constitutions maçonniques ainsi que par l’article 7 des Basic Principles de 1929 de la Grande Loge Unie d’Angleterre.
    J’ai dit !

    • 20
      Aymeric 14 mai 2019 à 10:16 / Répondre

      Crois-tu vraiment que les les basics principes de la GL d’Angleterre impressionnent les FF et SS des obédiences libérales ?….
      Et si je voulais parler comme toi, j’écrirais « tu sais où ils peuvent se les mettre leurs principes… » 🙂

      • 21
        Désap. 14 mai 2019 à 10:27 / Répondre

        Certes non, et ceci était plus particulièrement destiné aux FF réguliers qui s’enfoncent doucement mais surement dans une bigoterie désespérante et hors sujet en maçonnerie y compris régulière.
        En revanche, j’ose espérer que les Constitutions d’Anderson recouvrent une signification fondamentale pour les FF et SS des obédiences libérales.

        • 28
          HASARD 14 mai 2019 à 13:05 / Répondre

          C’est bien dit ! … et le RER que je pratique n’échappe pas à cette myopie, à ce dérapage dogmatique, parfois théologique dans le religieux, se refusant d’assumer toute la richesse voilée du contenu biblique pour n’en retenir que la lettre et certaines accointances obédientielles ou ecclésiales jugées à propos souveraines selon le siècle passé ou présent.

  • 10
    Patrice BOULET 13 mai 2019 à 11:44 / Répondre

    C’est en ces références, à ce que toutes les obédiences et croyances en ce que certains nomment Dieu, grand architecte, être suprême… Qui rend l’homme assujetti à des dogmes de régence qui lui retirent toutes ses capacités d’auto jugement et de libre arbitre, comme, ils le privent de discernement entre les notions de bien et de mal fondées sur le respect d’autrui et de ses droits et plus encore de ses devoirs à faire valoir ses libertés à n’être pas conscrit dans une doxa, même et peut-être surtout, se prétendant universelle

  • 8
    Désap. 13 mai 2019 à 11:18 / Répondre

    3 – La spiritualité s’établit selon deux axes métaphysiques parallèles, l’initiation et la religion.
    L’initiation est le premier d’entr’eux dans l’ordre d’apparition. Pratiquée dans l’antiquité, puis abandonnée pour ce qui est de l’Occident jusqu’à sa réapparition au XVIIè sc., elle postule que la matière est la manifestation de ses principes, en conséquence de quoi elle ne peut résulter d’une volonté divine dont « l’exercice » ne peut se situer sur ce plan inférieur car ceci supposerait que le divin soit de même nature que ce qu’il engendre, annihilant immédiatement sa capacité de s’engendrer lui-même ; il perdrait alors son caractère ultime et ne serait plus en capacité de maintenir les principes de la matière qui sont son émanation. Selon le principe initiatique, la matière est envisagée comme l’expression symbolique de ses principes. Outre qu’elle forme l’environnement conditionnel de l’humanité, la matière est le moyen pour pour l’Homme de comprendre la Nature de façon à vivre en son sein de manière idéale par son exploitation exhaustive et positive impliquant le respect de ses impératifs vitaux pour éviter sa destruction dont résulterait la disparition de l’Homme à la fois dans ses dimensions, mentale tout d’abord, puis physique par les conséquences d’erreurs de jugements menant à l’extinction de ses conditions d’existence. Par ailleurs, le principe de réalité de l’initiation s’établit selon sa capacité à envisager l’Homme comme égal à la Nature et dont l’objectif est de se hisser au niveau de sa perfection, et non comme un prédateur en charge de la dominer.
    La religion s’est construite il y a environ 3300 ans, de manière volontairement fondée sur des principes radicalement inverses et visant à combattre l’initiation accusée de façon fallacieuse et incohérente comme étant idolâtre. Elle est l’objet d’une révélation de la volonté divine faite à l’homme par ses prophètes. Elle fait d’une erreur primordiale de l’Homme la cause de la matière qu’elle considère être un plan corrompu qu’il a le devoir de dominer sans aucun sentiment de respect à son égard et dont il a le devoir également de s’extraire pour satisfaire la volonté du dieu qui lui a été révélée et qu’il se doit de respecter scrupuleusement ou bien sera-t-il condamné à être maintenu dans une condition qui empêchera toute rédemption de sa faute originel. La religion instaure la culpabilité comme représentation de la condition humaine, elle rend responsable le fils des fautes de son père par le simple fait d’être son fils ; c’est la culpabilité éternelle dont seule la rupture d’avec sa condition peut éventuellement le disculper, la mort, à la condition expresse d’avoir respecter, de son vivant, la volonté du dieu dont seuls les prophètes sont en capacités de lui révéler la réalité. C’est donc l’enfer de l’autre rapporté à soi-même, sauf à croire qu’un Homme puisse être détenteur d’une Vérité qui établirait de manière incontestable la culpabilité endémique de la condition humaine. C’est en conséquence la négation pure et simple de la responsabilité, ceci est totalement contraire à l’esprit maçonnique.
    Si tant est que l’on s’impose l’objectivité, que l’on se débarrasse de toutes croyances en des conceptions humaines comme ceci est expressément conseillé au récipiendaire avant son initiation et ce de tout temps maçonnique attendu que nous disposons du rituel originel de la GL de Londres et de Westminster avec le Rite Français du Régulateur, le rituel maçonnique ne fait aucun cas d’aucune révélation d’aucune sorte. Au contraire, il s’en écarte résolument en proposant de ne s’en remettre qu’à soi-même pour ce qui est de notre réflexion, terme à prendre pour ce qu’il exprime en propre, il est ainsi établit exclusivement sur les principes de l’initiation, aucunement et nulle part sur le moindre principe religieux dont il interdit, d’ailleurs, les discutions s’y rapportant et pour cause.
    S’il s’y trouve de manière extrêmement ténue quelques images bibliques comme le Temple de Salomon, il s’agit là exclusivement d’un cadre et non d’un fondement autre que matériel, choisit parce qu’il était le seul environnement connu du plus grand nombre.
    Bien Frat:.

    • 9
      Désap. 13 mai 2019 à 11:34 / Répondre

      Etablir la maçonnerie sur les principes bibliques c’est faire un système de morale infiniment inférieure à son ambition.

  • 5
    Martine FENIES 13 mai 2019 à 06:20 / Répondre

    C’est certainement un livre très intéressant . Pour celles et ceux qui comme moi seraient tentés , je viens de parcourir tous les sites de vente : épuisé ou indisponible . Ceci pour l’édition en cours de 2016. Quant à l’autre inexistante.

    • 7
      yonnel ghernaouti, YG 13 mai 2019 à 11:06 / Répondre

      Chère Martine,
      Je suis desole de faire la promotion d’une librairie, mais je vous confirme, bien volontiers, que SCRIBE http://www.scribe.fr possède une quinzaine d’exemplaires de la dernière édition de cet ouvrage.

      • 17
        Martine FENIES 14 mai 2019 à 08:51 / Répondre

        On ne doit pas remercier MAIS je le fais ! Je ne connaissais pas ce site. C’est fait et commande passée ce matin.

  • 4
    Marie 12 mai 2019 à 20:48 / Répondre

    Un livre d’une grande érudition et passionnant. Quelle somme de travail ! Bravo à Jean Solis.

  • 3
    MarcosTestos 12 mai 2019 à 15:54 / Répondre

    Désap. « Pour ce qui est des rêferences bibliques en FM,…, ne jamais perdre de vue qu’il s’agit là d’un cadre dépourvu de toute signification maçonnique. »
    Pourrais-tu préciser le fond de ta pensée ? Merci.

    • 6
      Jean_de_Mazargues 13 mai 2019 à 08:48 / Répondre

      Il ne faut pas faire attention: Désap. est un athée nostalgique des Massacres de septembre qui confond la Maçonnerie avec le Comité de salut public et rêve de 1793 et d’un nouveau grand soir. Quand il voit écrit « chrétien », il sort son revolver (symbolique, bien entendu).

      • 11
        Désap. 13 mai 2019 à 11:58 / Répondre

        Joseph de Maistre sort de ce corps.
        Les chrétiens je n’en fais aucun cas, je les laissent à leurs rêves d’homme(s) providentiel(s).
        Quand tu crois en un démiurge, Mazargues, j’essaie de comprendre le Principe de toutes choses à la manière d’Hermes.
        Athée, tu repasseras ; essaie au moins de ne pas faire de l’ignorance une vertu et de tes procès d’intentions une vérité qui, dans tout les cas et malgré ce que tu penses, ne t’est pas accessible.

        • 12
          Jean_de_Mazargues 13 mai 2019 à 14:42 / Répondre

          Il faut se calmer, respirer par le nez, peut-être une petite balade en forêt, sinon ton cœur va finir par lâcher, mon pauvre Désap… Quand on s’efforce de rester calme, même à l’écrit, on cède moins facilement à la violence – y compris écrite – et à la tentation d’insulter son prochain. Et va imaginer pourquoi, on fait également moins de fautes d’orthographes … Bonne sieste.

          • 13
            Désap. 13 mai 2019 à 16:15 / Répondre

            Bref, tu n’as rien à dire.

            • 14
              MarcosTestos 13 mai 2019 à 21:06 /

              Que veux tu qu’il réponde à tes élucubrations ?

            • 18
              Jean_de_Mazargues 14 mai 2019 à 09:42 /

              Je n’ai pas cette prétention.

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG 12 mai 2019 à 10:14 / Répondre

    « Les Éditions Aureus, les éditions de l’esprit et du sens », propose une troisième édition fortement augmentée de « Les Références bibliques dans la franc-maçonnerie », qui reste, malgré un coût élevé (53 €), toujours incontournable et surtout un indispensable outil de travail pour toute Franc-Maçonne et tout Franc-Maçon.
    Rappelons que celles et ceux qui ont eu la chance de l’acheter aux Éditions de la Hutte en mai 2015, dans la Collection Franc-Maçonnerie, son prix public était seulement de 28 euros.
    Les très intéressantes Éditions Aureus proposent des livres de ou avec Jean Solis, des livres d’alchimie ou d’hermétisme, des livres sur le christianisme et la Bible, sur la Gnose, le Gnosticisme ou la Rose+Croix, ainsi que des ouvrages sur la Franc-Maçonnerie spirituelle et traditionnelle.
    Pour mieux connaître notre frère Jean Solis (son pseudonyme), je vous invite à consulter les posts que hiram.be lui a déjà consacré :
    – Le 17 septembre 2015 : https://www.hiram.be/blog/2015/09/17/eglise-gnostique-apostolique-de-la-rosecroix-la-reponse-de-jean-solis/
    – Le 20 novembre 2013 : https://www.hiram.be/blog/2013/11/20/sml-paris-2013-jean-solis/
    – Le 8 mai 2013 : https://www.hiram.be/blog/2013/05/08/un-livre-un-auteur-jean-solis/
    – Le 4 juin 2012 : https://www.hiram.be/blog/2012/06/04/jean-solis-et-stephane-francois-chez-detrad/
    – Le 5 novembre 2011 : https://www.hiram.be/blog/2011/11/05/jean-solis-repond-a-book-hebdo-2/
    – Le 11 juillet 2011 : https://www.hiram.be/blog/2011/07/11/jean-solis-repond-a-book-hebdo/
    – Le 14 janvier 2009 : https://www.hiram.be/blog/2009/01/14/les-bonnes-resolutions-de-jean-solis/

    Mes TTCCSS & TTCCFF, je vous souhaite une belle lecture de cette très belle somme.

  • 1
    Désap. 12 mai 2019 à 09:34 / Répondre

    Jean Solis, grand Machin de l’Eglise Gnostico-machin.
    Dommage, ce frére d’une rare érudition s’est perdu de la manière dont on se perd lorsque l’on abuse de la métaphysique ; la mise en garde de Guénon est très précise de ce point de vue : ne jamais perdre de vue le caractère exclusivement symbolique de l’exercice.
    Pour ce qui est des références bibliques en franc-maçonnerie, il en est rigoureusement de même, ne jamais perdre de vue qu’il s’agit là que d’un cadre dépourvu de toute signification maçonnique.

    • 15
      MarcosTestos 13 mai 2019 à 21:23 / Répondre

      On peut être athé sans insulter les croyants.. Après en ce qui concerne la FM, il suffit de savoir de quoi on parle : de la FM est universelle ou d’un courant de pensée ?

      • 16
        Désap. 13 mai 2019 à 22:55 / Répondre

        Tu m’as interrogé (3), j’ai fait l’effort de te répondre et pas en deux phrases (8), j’ai donné un avis différent de tes croyances, donc j’insulte les croyants, réponse classique des chrétiens vis à vis de ceux qui ne partagent pas leurs croyances, rien de nouveau.
        Mazargues me traite gratuitement de nostalgique de massacres de chrétiens et c’est moi qui l’insulte.
        J’ai bien noté vos pseudos respectifs, je m’abstiendrai dorénavant de tout échange, c’est stérile.

        • 29
          MarcosTestos 20 mai 2019 à 17:27 / Répondre

          J’ose espérer, même si j’ai quelques doutes, qu’au moins tu es un homme de parole !!’

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo nunc diam felis ante. Donec massa elit. non