Albert Ayler

Albert Ayler, Jazz et franc-maçonnerie

Par Géplu dans Dans la presse

Le site lejazzophone vient de mettre en ligne un article présentant de façon originale grâce à l’anecdote ci-dessous le livre d’Yves Rodde-Migdal Jazz et Franc-Maçonnerie, une histoire occultée, que nous avons présenté ici, et ici. Cerise sur le gâteau, un extrait du disque est offert dans l’article.   🙂

Quand le saxophoniste Albert Ayler débarque en studio en août 1969 armé d’une cornemuse pour l’enregistrement de l’album Music Is the Healing Force of the Universe, il y a matière à se poser des questions sur ce choix quelque peu incongru et parfaitement inouï dans le jazz. 
Est-il atteint de poly-instrumentite aiguë ? D’avant-gardisme forcené ? Quoi qu’il en soit, personne ne se doute de l’allusion directe faite à la franc-maçonnerie du Rite écossais Ancien et Accepté (REAA) que le saxophoniste évoque avec cet instrument rappelant symboliquement l’Écosse. Le titre du morceau, « Masonic Inborn », que l’on pourrait traduire par « intrinsèquement maçonnique », offre cependant un indice précieux. Seule référence explicite à la franc-maçonnerie dans l’histoire du jazz, elle dévoile cependant une réalité encore largement méconnue aujourd’hui. On aurait beau être initié au jazz, on ignorerait encore qu’une grande partie de ses créateurs ont été membres de la maçonnerie noire américaine, dite de Prince-Hall.

Yves Rodde-Migdal

_________________________
Jazz & Franc-maçonnerie, Une histoire occultée
Editions Cépaduès, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de chez vous. ISBN : 979-1090138582

mercredi 21 août 2019 10 commentaires
  • 2
    MarcosTestos 21 août 2019 à 12:02 / Répondre

    Merci Géplu pour cette info

  • 1
    JMS 21 août 2019 à 11:40 / Répondre

    « Quoi qu’il en soit, personne ne se doute de l’allusion directe faite à la franc-maçonnerie du Rite écossais Ancien et Accepté (REAA) que le saxophoniste évoque avec cet instrument rappelant symboliquement l’Écosse. »
    Le hic, c’est que le REAA n’a rien à voir avec l’Ecosse…
    😀

    • 3
      lazare-lag 21 août 2019 à 19:22 / Répondre

      Le (2ème) hic est que le jazz n’a rien à voir avec la Belgique, sauf par une parenté improbable due au saxophone…. lequel n’a d’ailleurs rien à voir avec la Saxe non plus.
      Bref si R.E.A.A. n’a rien à voir avec l’Ecosse et le jazz n’a rien à voir avec la Belgique, ils étaient donc faits pour se rencontrer!
      Et s’entendre.
      « Armstrong, un jour, tôt ou tard,
      On n’est que des os
      Est-ce que les tiens seront noirs?
      Ce serait rigolo
      (…)
      Au delà de nos oripeaux
      Noir et blanc sont ressemblants
      Comme ceux gouttes d’eau »
      Merci Claude Nougaro

      • 6
        de Flup 29 août 2019 à 10:54 / Répondre

        « le jazz n’a rien à voir avec la Belgique » Quid alors de Django,de Toots,de Sadi…?

        • 7
          lazare-lag 29 août 2019 à 16:58 / Répondre

          Merci MTCF De Flup de porter quelques pierres à l’édifice et de combler ainsi quelques pans dans ma très grande ignorance.
          Toots et Sadi m’étaient jusqu’ici totalement inconnus, quant à Django sa naissance a eu lieu à Liberchies, désormais belge, dans une commune qui, si j’ai bien compris ce que je viens d’en lire sur Wikipedia, ne l’était pas lors de sa naissance.
          De toute façon, cette naissance paraît de circonstance, en un lieu sans attache particulière pour une famille en perpétuel mouvement sur les routes, plutôt de France et d’Algérie d’ailleurs, si j’en crois cette bonne vieille pipelette de Wikipedia.
          De toute façon ma formulation en mon message n°3 avait une vocation plus humoristique que pédagogique.
          La tienne recadre uniquement, et heureusement, sur le plan pédagogique, nous t’en sommes fraternellement gré.

          • 8
            briand 29 août 2019 à 17:54 / Répondre

            Bobby Jaspar (qui a joué avec Miles Davis), un des plus grands saxophonistes, Philippe Catherine, (pas le chanteur idiot), Jacques Pelzer, Michel Herr,Eric Legnini,Nathalie Loriers, Dedriek Wiessel, David Linx, Benoit Quersin, Francy Boland, Joszef Dumoulin, Fred Van Hove, Steve Houben, et évidemment l’immense René Thomas (Qui a joué avec Sonny Rollins). Mmmhh, en effet, la Belgique n’a rien à voir avec le jazz…

            • 9
              lazare-lag 29 août 2019 à 19:44 /

              Merci, merci, n’en jetez plus!
              Honte sur moi jusqu’à la treizième génération pour n’avoir pas « révisé » avant de passer devant le sévère mais juste jury jazzo-maçonnico-belge!
              Puisse l’indulgence fraternelle maçonnique d’Outre-Quiévrain, « option Jazz », m’atteindre (si elle existe…) et me délivrer son pardon; ou me bannir à tout jamais de vos colonnes!
              (Ma faute est-elle aussi grave que si j’avais, par exemple, au hasard, rédigé un voeu maçonnique aussi idiot qu’antisémite? Dois-je le craindre?).
              Erudits, j’ai dit.

          • 10
            briand 29 août 2019 à 22:55 / Répondre

            Pardonné tu seras ! Pénitence tu feras ! Jazz belge écouteras ! 🙂 Notamment Bobby Jaspar, René Thomas, et Philippe Catherine qui sont moins connus que Django et Jean-Baptiste Frédéric Isidore, baron Thielemans dit Toots, mais qui sont d’immenses artistes ayant apporté leur pierre (que dis)je, leur montagne à l’édifice jazz, qui lui est internationalement mondial. Et c’est tant mieux.

    • 4
      briand 28 août 2019 à 19:26 / Répondre

      Certes le REAA n’a effectivement rien à voir avec l’Ecosse, mais Ayler utilise la cornemuse (instrument écossais par excellence) pour évoquer la maçonnerie ainsi que dans le titre. Il n’y a pas d’instruments de musique spécifiques à la maçonnerie, c’est un raccourci facile. Les origines de la maçonnerie, l’instrument, le titre font un ensemble évocateur. Il n’y a pas tant de traces maçonniques dans le jazz que ça, ni de jazz purement maçonnique, comme chez Mozart par exemple. C’est un jeu de piste très épars.

      • 5
        JMS 28 août 2019 à 19:57 / Répondre

        Oui, la cornemuse est liée à l’Écosse, comme à l’Irlande, à la Cornouailles, à la Bretagne, à la Galicie, etc.
        Oui, la maçonnerie est liée à l’Écosse.
        Oui, le jazz est lié à la maçonnerie car les jazzmen maçons furent nombreux.
        Mais de grâce, laissons le REAA où il doit être…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nunc suscipit fringilla Donec Sed consectetur risus non Aenean libero mi,