Vaucluse GLDF

Pierre-Marie Adam à Avignon ce jeudi 10 octobre

Par Géplu dans Dans la presse

La prochaine visite ce jeudi 10 octobre du Grand-Maître de la Grande Loge de France Pierre-Marie Adam à Avignon a permis aux loges locales un joli coup de com avec la presse locale. C’est deux pleines pages que le Dauphiné Libéré a consacré à l’événement.

L’on y apprend que les francs-maçons à Avignon représentent environ 400 Frères et Sœurs toutes obédiences confondues, et sans doute le double pour une vingtaine de Loges pour tout le département du Vaucluse. Qu’ils sont implantés à Avignon depuis 1737, et qu’ils ouvrent depuis 2013 leur temple de l’ancien grenier à sel pour les Journées du Patrimoine.

Quand le journaliste du Dauphiné demande à Pierre-Marie Adam ce qu’est la franc-maçonnerie, celui-ci répond : « C’est l’héritière des compagnons bâtisseurs de cathédrales, par sa structure, son fonctionnement, ses aspirations. Hier ça signifiait travailler ensemble à la construction du temple de Dieu, aujourd’hui à la construction d’un monde meilleur, tourné vers la tolérance, l’amélioration de la condition de chacun, la construction d’un monde d’égalité et de dignité. C’est tout, sauf cette organisation de réseaux d’influence ou de pouvoir occulte qu’on nous attribue. » Et quant au but de sa visite à Avignon, « Je viens expliquer ce qu’est la franc-maçonnerie, qui sont les francs-maçons et ce qu’ils cherchent, si la franc-maçonnerie est toujours une démarche actuelle, et puis ce qu’est la Grande Loge de France au sein du paysage maçonnique. C’est une obédience qui se veut le pilier d’une franc-maçonnerie de tradition. Sur la forme nous sommes les héritiers des constructeurs de cathédrales, sur le fond, c’est le siècle des Lumières. Le règne de la raison sur l’obscurantisme et le dogmatisme. Même si nous avons conscience que tout ne se limite pas à ce que l’on vit mais qu’il y a en chacun de nous la nécessité d’aspirer à quelque chose qui nous transcende. Une vraie aspiration à aller plus loin que le quotidien pour s’améliorer soi-même et mettre en marche une démarche humaniste pour améliorer l’humanité. Par le respect des autres, l’égal respect des droits, et par son exemple améliorer la société toute entière. Par capillarité. »

Laissons le mot de la fin à un des Frères de la GLDF d’Avignon qui dit fort joliment dans l’interview « La franc-maçonnerie donne une méthode pour mettre de l’ordre dans le chaos de nos réflexions ».  🙂

_____________________________
Conférence publique « Franc-maçon à la Grande Loge de France aujourd’hui » ce jeudi 10 octobre à 19h, Grande Salle de réception, Hôtel de ville d’Avignon. Inscription obligatoire.

mardi 08 octobre 2019 11 commentaires
  • 6
    Mathonière 9 octobre 2019 à 10:48 / Répondre

    Si la franc-maçonnerie est l’héritière, au singulier, des « compagnons » bâtisseurs de cathédrales, quid dans ce cas des compagnons du Tour de France et des compagnons allemands ? Je préfèrerais lire : « c’est une des héritières des bâtisseurs de cathédrales quant à l’idéal et à l’organisation qu’on leur prête. » Car si l’on ne peut totalement nier cette filiation idéale, on ne peut l’affirmer sans nuances car non seulement nous manquons de documents, pour correctement cerner ces organisations et leur parenté exacte avec les premières loges spéculatives, mais aussi, en admettant par hypothèse que ce lien soit concret, cela concernerait seulement les organisations opératives anglaises et écossaises, et non, de ce fait, la totalité des « compagnons » bâtisseurs de cathédrales en Europe — lesquels n’ont pas constitué au Moyen-Âge une organisation transnationale et homogène. Nous sommes en France et, tout particulièrement à Avignon, lorsque l’on évoque les « compagnons », c’est aux compagnons du Tour de France que l’on fait avant tout allusion !
    Bref, il serait salutaire que les spéculatifs arrêtent un peu de faire valoir de la sorte, par amalgame, leurs (supposées) racines opératives alors qu’ils connaissent très mal le sujet. Je compte bien le rappeler fraternellement à PMA demain soir 🙂 Il reste à espérer que sur cet aspect-là de l’histoire, il en reste à ce qui dit dans l’interview et raconte moins d’énormités que son prédécesseur dans la même ville (clin d’œil à JLT) 😉

    • 11
      Jean-Michel Mathonière 11 octobre 2019 à 08:22 / Répondre

      Il y a du progrès (surtout après avoir pris connaissance de mon message précédent) mais on sent hélas combien l’histoire, qu’il s’agisse celle des premières décennies de la franc-maçonnerie ou celle des compagnonnages et de la sphère opérative, reste non seulement très mal connue mais aussi matière à fantasmer les filiations, réelles ou non, au profit de la revendication à être plus légitime, plus « traditionnelle » que l’autre obédience — dont on va jusqu’à éviter de prononcer le nom !
      Au final, même en laissant de côté la question, très mal gérée, de la non-mixité (je suis pour ma part favorable à laisser chaque loge souveraine de son choix à cet égard), je reste sur un sentiment mitigé de profonde sympathie pour le personnage, d’une autre envergure intellectuelle que son prédécesseur, et d’inquiétude quant à la certitude de plus en plus nette de la GLDF à posséder la meilleure pratique maçonnique, la seule vraiment respectueuse de la tradition. J’aurais vivement apprécié que l’expression de l’identité des uns ne passe pas par la condamnation implicite de celle des autres. Au final, concernant certains des profanes venus là pour s’informer avant de faire leur demande, c’est assez contreproductif et, n’étant pas membre du GODF, je ne m’en réjouirai pas 😉

  • 5
    DACIER 8 octobre 2019 à 18:30 / Répondre

    Il faudrait qu’il nous explique pourquoi les Maçons de la GL ont changé de paradigme et au lieu de construire le temple de Dieu oeuvrent pour un monde meilleur. Quand on voit le chaos actuel, on doute du bien-fondé de ce revirement !

    • 8
      Luciole 9 octobre 2019 à 21:30 / Répondre

      Depuis le Temple de Salomon et devant l’inefficacité du Dieu en question pour construire le monde meilleur la GL propose à certains de ses membres de s’en charger,mais c’est dur!

      • 9
        DACIER 10 octobre 2019 à 11:29 / Répondre

        Forcément « inefficace » puisque les hommes se sont détournés de lui alors que les anciens collaboraient efficacement au plan du GADLU, pour le dire en langage maçonnique…

        • 10
          Luciole 10 octobre 2019 à 13:59 / Répondre

          Comme le dit Baffi: »Créateur de tout,responsable de rien ».

  • 3
    Lionel MAINE 8 octobre 2019 à 14:32 / Répondre

    Si ce n’est pas PMA, c’est peut-être GPA ?

    • 4
      luciole 8 octobre 2019 à 17:46 / Répondre

      La GLdF étant strictement masculine cette supposition doit être écartée.

  • 1
    Luciole 8 octobre 2019 à 12:10 / Répondre

    Amusant,la photo ne représente pas PM.Adam mais quelqu’un d’autre!

    • 2
      Géplu 8 octobre 2019 à 13:19 / Répondre

      C’est effectivement un des responsables avignonnais de la GLDF. La photo a été prise lorsqu’il faisait visiter les locaux maçonniques au journaliste, en préparation de l’article.

    • 7
      hrms 9 octobre 2019 à 18:57 / Répondre

      Effectivement entre la photo et le commentaire un peu alambiqué qui figure dessous, peut laisser songer qu’il s’agirait de P-M Adam. L’interview de ce dernier figure en page 2, avec une photo de P-M Adam.
      hrms

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ipsum mi, mattis efficitur. venenatis Donec Aenean ut felis tempus