Catherine Lyautey, nouvelle Grande Maîtresse de la GLFF

Accès libre
Publié par Géplu
Dans Divers

Communiqué de la Grande Loge Féminine de France

 

Catherine Lyautey, nouvelle Grande Maîtresse de la GLFF élue le 29 mai

.
Lors de son Assemblée générale-Convent organisée en visioconférence, la Grande Loge Féminine de France vient de renouveler un tiers de son conseil d’administration et d’élire une nouvelle présidente.

Les Députées ont élu leur nouvelle Grande Maîtresse, Catherine Lyautey qui va effectuer son premier mandat à la tête de la plus grande Obédience féminine au monde.

Qui est Catherine Lyautey ?

Après avoir exercé des activités de cadre commerciale, elle a été assistante au Cabinet du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Elle est officier des palmes académiques.

Membre active des Commissions Nationales de la Laïcité et d’Ethique et Bioéthique, elle met à nouveau ses compétences au service de la GLFF. Elle a déjà effectué un premier mandat de Conseillère fédérale, où elle a été Grande Maîtresse adjointe.

Sa feuille route pour aborder cette année de « renouveau » ?

Dans un premier temps, se remettre en ordre de marche, retrouver le chemin des loges.

En second lieu, tirer les conséquences de la pandémie en activant fraternité et solidarité.  La crise sanitaire a mis en évidence une absence de moyens pour fonctionner dans des situations « exceptionnelles » qui nécessitent de mettre les textes en adéquation et intégrer les nouveaux outils.

Et enfin, construire demain. La GLFF est la première Obédience féminine au monde ; elle doit faire entendre sa voix. Elle doit se lever quand la laïcité et les droits des femmes sont bafoués.

Les Francs Maçonnes de la GLFF sont des femmes debout dans la cité, architectes de l’avenir. Avec la volonté de la nouvelle Grande Maîtresse, les Sœurs de la GLFF repartent au travail, ensemble, avec force et optimisme.

lundi 31 mai 2021
  • 2
    Luciole
    1 juin 2021 à 12:20 / Répondre

    Souhaitons bonne chance à la nouvelle GM de la GLFF sans remarque désobligeante.Peu importent les détails .Toute organisation qui lutte pour une vie féminine meilleure dans le monde doit être encouragée et ses dirigeants (es) aussi.

  • 1
    Peter Bu
    31 mai 2021 à 15:25 / Répondre

    Bonne chance à la nouvelle élue,
    mais n’est-il pas légèrement ridicule de répéter deux fois dans le même, bref, article:
    « La GLFF est la première Obédience féminine au monde » ?
    Cet article présente, en quelques lignes, le « programme » de Catherine Lyautey.
    La double référence au nombre, au demeurant modeste (ce qui est regrettable), de membres des obédiences féminines de par la monde, insinuerait-elle que la Grande maitresse française jouerait le rôle de la gouvernante de la FM féminine mondiale?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous